Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : Russie (RUS) vs Finlande (FIN)
0-1
(0-0 0-0 0-1)
Le 25/05/2019
Bratislava, Zimný štadión Ondreja Nepelu
Russie (RUS) ] Finlande (FIN) ]
Le lion finlandais mange l'ours russe
 
Les Russes toujours invaincus lorgnent vers la finale mais pour ce faire il faut se défaire de sa véritable bête noire, la Finlande, assez impressionnante sur ce mondial. La Leijonat après un bon parcours et un retour de l'enfer contre son voisin suédois en 1/4 espère faire chuter un autre gros morceau et s'ouvrir les portes de la finale
 
Bratislava, Zimný štadión Ondreja Nepelu, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 25/05/2019 à 17:42
FICHE TECHNIQUE

Buts :
Russia :
Finland :
Un tiers digne d'une finale :

Les Russes partent les premiers à l'assaut, mais Anttila en break déclenche le premier tir de la rencontre. Kucherov se promène dans la défense finnoise et sert Anisimov qui rate le cadre. La Finlande joue le contre avec Kakko et Manninen mais Vasilievsky veille.
Le jeu est équilibré et plaisant, les deux équipes jouent vite et bien. La Russie lutte pour le contrôle du palet, les deux équipes sont pénalisées. A quatre contre quatre, Malkin tente de s'infiltrer. Gusev en break bute sur Lankinen. Les rouges sont encore pénalisés et les Finlandais vont pouvoir jouer à quatre contre trois. Jokiharju canonne, mais se heurte au portier. La Sbornaya défend bien et tue la faute. Kucherov sorti du cachot tente le contre mais est bien repris par la défense finlandaise.
La Leijonat est au pressing et mitraille son adversaire, Vasilievsky réalise des miracles sur sa ligne et préserve l'avance des siens. Dadonov contre, mais bute sur Lankinen, tout comme Zaitsev qui slape de la bleue. La Finlande repart à l'assaut et se crée une belle occasion. Ovechkin emporte tout le monde en break, Lankinen s'offre un impeccable arrêt mitaine.
Photo hockey Championnats du monde -  : Russie (RUS) vs Finlande (FIN) - Le lion finlandais mange l
KHL
Vasilievsky, le meilleur russe est de loin aujourd'hui

Les deux équipes se rendent coup pour coup dans des offensives rapides mais qui ne sont pas couronnées de succès. Pesonen contourne le but russe et vient frapper à la porte. Les Russes développent leur jeu de passes parfaits, le ballet se déploie sur la glace, mais ni Ovechkin, ni Kuznetsov dans l'angle ne trouvent la faille.
Lindbohm lance, le puck bloqué traîne sur la ligne, Kakko dans le coin est tout près de trouver la faille, mais Vasilievsky parvient à tordre sa jambe pour boucher l'angle et cacher le palet sous sa botte.
Les Russes repartent dans l'autre sens et contrôlent la rondelle. Kaprizov drible la défense finnoise à lui seul mais ne peut battre le portier tout comme Sergachyov, Kuznetsov dans l'angle ou encore battu par Lankinen couché au sol. La Sbornaya déroule en fin de tiers, Kuznetsov seul en break perd son duel.

Tirs cadrés : 15 / 11 pour la Finlande

 

Les portes restent fermées :

Rapidement après la reprise, Andronov pour un stupide cinglage, rejoint le cachot, offrant un nouveau jeu de puissance aux Finlandais. Quelques tirs non cadrés, maladresses et dégagements plus tard, on rejoue à cinq contre cinq.
Les Russes ratent des passes ou perdent le palet donnant de bonnes chances à leur adversaire qui ne parvient pas à saisir de nettes occasions. Malkin crée le jeu, Grigorenko tente sa chance, mais aucun rouge n'est présent sur le rebond. La Finlande repart dans l'autre sens et provoque quelques frayeurs à l'arrière-garde russe toujours approximative, mais Vasilievsky s'interpose.
Photo hockey Championnats du monde -  : Russie (RUS) vs Finlande (FIN) - Le lion finlandais mange l
KHL
La Finlande et la Russie se sont livrés un beau duel

Ovechkin en break, bien placé, dévie pour Khafizullin qui échoue, Anttila lui répond du tac au tac par un break solitaire, il est lui aussi bloqué. Alors que la Russie cherche à faire son jeu dans la zone, la Finlande joue vite le contre, Anttila de nouveau se heurte à un Vasilievsky des grands soirs.
La défense russe commet des erreurs et se met toute seule en danger. Dadonov et Anisimov se retrouvent bien placés à deux mais ratent leur enchaînement. Le coup de canon d'Ovechkin est bien bloqué par Lankinen.
Alors qu'ils ont l'initiative et le contrôle du palet, les Russes se compliquent la vie et perdent bien souvent le palet sans lancer. Kaprizov, parfaitement décalé envoie un missile magnifiquement stoppé par Lankinen. Kucherov qui contourne le but n'a pas plus de réussite et le palet est dévié par l'épaule du portier. Tyrvainen part en break remet à Hakanpaa plein axe, mais il rate le cadre.

Tirs cadrés : 11 / 8 pour la Russie

 

La Finlande, logiquement :

Les Russes reprennent tranquillement leurs petites affaires au début du tiers. Ils sont assez maladroits dans la zone offensive, mais dangereux sur des contres solitaires à l'image d'Ovechkin. Kuusela contourne le but russe remet dans le slot pour Anttila qui bute sur la botte du portier du Lightning. Le jeu se durcit, les Russes restes aux commandes et obtiennent leur premier powerplay de la rencontre. Le jeu russe est posé mais encore une fois commet de nombreuses erreurs, et d'incroyables pertes de palet. Dadonov plein axe bute sur Lankinen. Kuznetsov lance comme une brute le portier finnois dévie au dessus de son but.
Les Russes contrôlent le palet mais sont incapables de prendre à défaut la défense finnoise, pis encore ils multiplient les boulettes et les relances calamiteuses qui donnent des offrandes aux Finlandais qui n'en demandaient pas tant pour apporter du danger sur le but slave.
Photo hockey Championnats du monde -  : Russie (RUS) vs Finlande (FIN) - Le lion finlandais mange l
KHL
Lankinen et la Leijonat en finale !
La pression change de camp et la Leijonat presse sur la cage russe, toujours bien défendue par le portier. Les défenseurs hagards ne savent que faire à part des dégagements interdits. Les Finlandais pressent, Jokiharju canonne, Zaitsev gène son propre gardien et dévie le palet sur Anttila, l'excellent capitaine n'en demande pas tant il reprend, et loge le puck entre les pads de Vasilievsky, impuissant (0-1 à 50'18).
Les Russes, sonnés n'ont que ce qu'ils méritent, ils repartent de l'avant pour réduire l'écart, mais les approximations persistent. Kucherov préfère jouer seul et est bien bloqué. La Finlande tient bon derrière et s'offre quelques contres pour rappeller sa puissance et son danger permanent. Kaprizov se démène mais en vain. Le temps défile, la Russie joue cette fois contre elle même et le doute est partout, rien ne va plus pour la machine rouge complètement grippée. Lankinen et sa défense font le job, et les Russes trop précipités, trop maladroits ne réussissent pas. Ils sortent le gardien avec presque 2 minutes à jouer et prennent leur temps mort. Le célèbre one-timer d'Ovechkin passe à côté, comme un symbole de l'impuissance de l'aigle bicéphale. Les Russes perdent les engagements, sont constamment obligés de sortir de la zone.  Ils ne lancent qu'une fois ou deux à la cage finlandaise. Lankinen tient jusqu'au bout, la Finlande est en finale !

Tirs cadrés : 10 / 6 pour la Russie

Etoiles Hockey Hebdo :

*** : Kevin Lankinen
** : Marko Anttila
* : Andreï Vasilievsky

 

La Finlande rejoint la finale du championnat du monde, en éliminant son voisin russe, encore une fois. La Finlande n'a cette fois pas compté sur son offensive tout feu tout flamme mais sur sa défense et son portier, Lankinen, excellent dans cette partie avec 32 arrêts et un beau blanchissage. Les Finlandais ont parfaitement répondu à la vitesse de leur adversaire et ont su tenir bon et profiter au maximum des erreurs russes. Un seul but signé le capitaine Anttila, très bon durant tout le match a suffit. Les Lions ont ensuite cadenassé et laissé la pression sur les épaules russes et la maladresse faire le reste. La Leijonat continue son excellent mondial et rejoint l'ultime marche, il ne lui manque plus qu'une petite victoire pour accrocher un troisième titre de champion du monde. La dernière finale finlandaise remonte à 2016, elle s'était alors inclinée contre le Canada. Le dernier titre de la Leijonat date de 2011, c'était déjà lors du mondial slovaque qui se tenait également à Bratislava & Košice. Un bon signe pour les Finlandais ? Réponse demain !
La Russie s'incline aux portes de la finale et ne pourra se contenter au mieux que du bronze. Nouvel échec retentissant pour la Sbornaya aux mondiaux, qui attend un nouveau titre depuis 2014 ! La Russie a été incapable malgré son offensive pléthorique de compter le moindre but, ce mutisme offensif est difficilement compréhensible à un tel niveau. Mais bien souvent le carrosse rutilant rouge finit toujours un moment ou un autre à se transformer en citrouille. La défense russe a été encore une fois bien mise en difficultés par la vitesse finnoise, mais les Slaves ont pu compter sur un impeccable Vasilievsky dont le seul défaut cet après-midi à été de ne pas aller marquer un but lui même. Les stars de NHLers dont on attendait tout, Ovechkin, Kucherov, Kuznetsov, Kovaltchuk ou Malkin ont été bien discret aujourd'hui. Les erreurs considérables commises durant tout le match n'auront finalement coûté qu'un but, mais cela a suffit pour éliminer l'ours russe. Une fois encore la Russie ne peut s'en prendre qu'à elle même de son échec. Le coach va sans doute être jetté dehors mais sur le fond, rien ne semble changer. Enorme désillusion pour les Russes qui devront se remotiver demain pour ne pas repartir de Slovaquie les mains vides.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Henri Duguay a écritle 26/05/2019 à 23:24  
Votre souhait a été exaucé. Comme Canadien, je suis content pour toi et pour les finlandais. Ils sont très bons!
vincentahc a écritle 26/05/2019 à 14:42  
Oui, je suis à 1 000% d'accord avec toi Henri. Quelle magnifique équipe que cette des Suomi. Peut-être que l'expérience prise en KHL, au travers du Jokerit, a également son influence sur le jeu produit et la connaissance du jeu Russe, très certainement. Et puis, n'oublions que ce pays est habitué au très haut tableau. Perso, je suis trop Happy !
Henri Duguay a écritle 25/05/2019 à 18:16  
Je l'ai écrit et je le réécrit encore; proportion gardée, pour leur population, les finlandais produisent les meilleurs hockeyeurs au monde. Ils ont beaucoup de succès ces dernières années.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...