Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 28ème journée : Epinal vs Lyon
2-0
(0-0 1-0 1-0)
Le 23/12/2017
Epinal - Patinoire de Poissompré
Epinal  ] Lyon ]
Hocevar est de retour !
 
Lyon est l’équipe la plus en forme de Ligue Magnus avec 11 victoires d’affilée dont 9 en championnat au moment de se présenter sur la glace de la patinoire de Poissompré pleine à craquer en ces vacances de Noël. Les Lyons n’ont pas perdu un match depuis le 14 novembre tandis que les Gamyo ont souffert ce dernier mois, avec une équipe décimée. La trêve venant de s’achever leur a permis de récupérer de nombreux éléments, dont bien sûr leur habituel dernier rempart Andrej Hocevar.
 
Epinal - Patinoire de Poissompré, Hockey Hebdo Celian Steiner le 25/12/2017 à 08:29
FICHE TECHNIQUE

2516 spectateurs
Arbitres : M. Fabre assisté de MM. Levasseur et Goncalves
Buts :
Epinal : 37.25 Matt Bissonnette (ass Robin Soudek et Ryan Mc Donough) ; 59.28 J.T Barnett
Lyon :
Pénalités
31 minutes dont 5+20 à Baldwin contre Epinal
8 minutes contre Lyon
Même si l’effectif aligné par Épinal est à nouveau conséquent, il subsiste des doutes au moment du coup d’envoi. Les Spinaliens n’ont plus disputé de match ces deux dernières semaines alors que Lyon a joué deux fois dans les jours précédents, ce qui risque de faire manquer de rythme les hommes de Brad Gratton. Ce sera également le premier match des trois dernières recrues spinaliennes, Justin Barnett et Matt Bissonnette en attaque, et Rolands Gritans en défense, venu remplacer Connor Varley suite à l’arrêt de sa carrière. L’infirmerie a désempli, mais Épinal se passe tout de même des services de Susanj suspendu et de Lorcher blessé, ainsi que de Charpentier dont la convalescence se prolonge sans cesse. Enfin, Andrej Hocevar reprend sa place devant le filet vosgien et sera opposé à un autre gardien slovène, Rok Stovanovic.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 28ème journée : Epinal  vs Lyon - Hocevar est de retour !
Photographe : Celian Steiner

Une pénalité majeure et du mal à se mettre dans le rythme

Si le premier tir cadré est pour Épinal par l’intermédiaire de Soudek, les Lyons vont rapidement prendre en main ce premier tiers. Suite à un tir de Labrecque et un rebond, Correia aurait même pu ouvrir la marque dès la première minute. Dans la foulée, la première pénalité est sifflée contre Takac pour un accrochage (1’13). Les Gamyo peinent à mettre leur jeu de puissance en route et il faut attendre une minute pour que McDonough déclenche un tir. Épinal en restera là car Mosienko accroche Berthon venu en contre (2’43) et est sanctionné à son tour, tout comme Baldwin un peu plus tard pour un cinglage sur Gerling (4’17). L’attaquant lyonnais peine à rentrer au banc en se tenant le poignet et le défenseur spinalien est exclu… (5+20’). Cette décision peut toutefois sembler bien sévère étant donné que Gerling reviendra au jeu quelques minutes plus tard…
Quoi qu’il en soit, c’est une entame de match très compliquée pour Épinal, condamné à tourner avec six défenseurs pour le reste du match et à jouer cinq minutes en infériorité, dont trente secondes à trois. Plein d’abnégation et grâce à un excellent Hocevar dont la blessure ne semble plus qu’un lointain souvenir, Épinal va se sortir de cette mauvaise passe malgré les assauts de Correia, Tomko, Takac, Chernook ou encore Labrecque. Les Gamyo vont même pouvoir respirer un peu plus tôt que prévu suite à l’accrochage d’Abramov sur Llorca (8’14).
Les deux équipes vont revenir au complet avec un score toujours vierge. Épinal se procure alors sa seule véritable occasion du tiers quand Briand, magnifiquement trouvé par Rapenne, se heurte aux bottes de Stojanovic. Les Lyons ont majoritairement la possession du palet et repartent de l’avant avec une bonne occasion pour Labrecque. Épinal bénéficie d’une dernière supériorité quand Tomko fait trébucher McDonough dans le coin de la zone lyonnaise mais des mauvaises passes à répétition empêchent les Gamyo de cadrer le moindre tir.
À la première pause, même si Lyon a largement dominé, le score est toujours vierge. Malgré la pénalité majeure infligée à Baldwin et 13 tirs cadrés de plus qu’Épinal, les Lyons ne se sont finalement procuré qu’une seule véritable occasion de marquer, dans la première minute de jeu. Le reste du temps, les tirs souvent lointains n’ont pas été véritablement dangereux et il en faut plus pour inquiéter un Hocevar revenu en pleine forme.

Tirs cadrés : 4 pour Épinal, 17 pour Lyon.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 28ème journée : Epinal  vs Lyon - Hocevar est de retour !
Photographe : Celian Steiner

Bissonnette premier buteur

En deuxième tiers, le jeu va peu à peu s’équilibrer entre les deux formations. Lyon s’offre la première occasion avec un tir de Gerling qui provoque un cafouillage puis bénéficie de deux minutes de supériorité quand Sabatier retient Labrecque. Grâce à un excellent travail de récupération de Mosienko, Épinal tue la pénalité sans aucune difficulté et sans laisser Lyon tirer. Le capitaine spinalien lance même Nikiforuk en break puis combine avec Mulle mais les deux fois, Stojanovic s’interpose. Il capte également de la mitaine le lancer de Gritans quand Épinal revient au complet.
Dans les minutes qui suivent, les séquences lyonnaises alternent avec les séquences spinaliennes. Ankerst fait le tour de la cage d’Hocevar avant de placer un revers un peu trop haut. En contre, Nikiforuk et Carter traversent la défense lyonnaise puis Maxime Martin s’illustre en empêchant deux occasions à Kazarine puis Abramov. En break, Takac tire à côté. Les Spinaliens s’installent pour une longue période dans la zone lyonnaise mais Gerling s’en va finalement en contre, échouant sur le masque d’Hocevar. Labrecque y va également de son lancer mais Hocevar laisse très peu de rebond depuis le début de la partie. La moitié du match est déjà largement dépassée et le score toujours vierge quand un énorme cafouillage se produit aux abords de la cage de Stojanovic, mais ni Barnett ni Mosienko ni Mulle ne parviennent à rentrer le palet dans le but.
Farina est sanctionné suite à un accrochage (34’30) et Hocevar doit se coucher sur le palet pour empêcher Abramov d’ouvrir le score en supériorité. La suite de la pénalité est plus facile à tuer avec un nouveau contre de Mulle qui restera vain malgré la superbe passe en rotation de Mosienko. À la fin des deux minutes, Hocevar dévie sans trembler de la crosse le lancer de Chernook. Le défenseur lyonnais est à son tour puni pour un dégagement hors de l’aire de jeu (36’58). Il s’agit de la huitième faute sifflée du match et ce sera celle qui décidera du sort de la rencontre : pour son premier match sous le maillot orange, Bissonnette renvoie un rebond obtenu par Soudek dans les filets (37’25, 1-0).
Épinal aurait pu en rajouter une couche dans les instants suivants avec un break de Soudek à nouveau stoppé par Stojanovic. Lors des dernières secondes, Gerling et Correia adressent deux tirs sans grand danger à Hocevar.
Il a fallu attendre les dernières minutes de ce second tiers beaucoup plus équilibré pour voir enfin un but inscrit. Après avoir fait le dos rond toute la première période, la pièce est finalement retombée du côté des Gamyo. Il leur reste désormais vingt minutes à jouer pour essayer de conserver ce maigre avantage.

Tirs cadrés : 10 pour Épinal, 13 pour Lyon
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 28ème journée : Epinal  vs Lyon - Hocevar est de retour !
Photographe : Celian Steiner

Hocevar rassure Poissompré

Dans ce dernier acte, Épinal ne va pas avoir trop de difficulté à contenir les Lyonnais hormis lors des cinq premières minutes. Levesque puis Tomko échouent face à Hocevar qui est ensuite mitraillé par des tirs lointains, qu’il capte à chaque fois sans rebond. Les Spinaliens vont finalement sortir de leur zone grâce à Rapenne, dont le tir est contré par Chernook à plat ventre. Il s’en suivra quelques minutes plutôt à l’avantage d’Épinal avec un tir de Carter trop haut puis un autre de Martin juste à côté. Les Spinaliens ne sont pas loin de tuer le match sur un contre de McDonough et Nikiforuk : Stojanovic est battu mais le palet rebondit sur le poteau.
Les Spinaliens restent en zone lyonnaise, avec un tir de Sabatier à côté puis de Silas dans les bottes. Ils en ressortent juste le temps que Takac tire dans la mitaine d’Hocevar avant d’y revenir de plus belle avec des occasions pour Carter, Mosienko puis Soudek. Dans les cinq dernières minutes, les incursions de Lyon en zone offensive sont contenues et les tirs peu nombreux. Hocevar réalise tout de même un arrêt décisif face à Takac. Stojanovic cède sa place à un attaquant supplémentaire à cinquante secondes de la fin mais le palet est rapidement récupéré par Barnett qui marque lui-aussi son premier but pour Épinal dans la cage vide (59’28, 2-0).

Tirs cadrés : 8 pour Épinal, 10 pour Lyon

 

Blanchis à Poissompré, les Lyons n’ont pas gagné un dixième match consécutif en Ligue Magnus. Les filets n’ont pas beaucoup tremblés au cours de cette soirée. S’il ne faut rien enlever au mérite des deux gardiens slovènes et surtout d’Andrej Hocevar (37 arrêts) qui s’est offert un troisième blanchissage de la saison pour son retour, le faible score s’explique peut-être par la prestation moyenne des deux attaques qui ont parfois semblé désorganisées. Côté spinalien, la réorganisation des lignes s’est sentie surtout dans le premier tiers et le résultat est encourageant pour la suite : les deux nouveaux attaquants Bissonnette et Barnett ont marqué dès leur premier match. Gritans s’est quant à lui bien intégré dans la défense, obligé de multiplier les rotations dès le début suite à l’exclusion de Baldwin.
Au classement, les positions restent inchangées : Lyon est quatrième mais menacé par Amiens et Épinal reste huitième, se donnant un peu d’air sur la zone rouge. La prochaine journée de championnat se déroulera mercredi prochain avec la réception de Mulhouse pour les Lyons et un déplacement à Bordeaux pour les Gamyo.
 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Barberousse a écritle 27/12/2017 à 13:19  
Triste reprise pour les lions, l'équipe a fait un très bon match collectivement mais le manque de fraicheur avec deux matchs intense dans la semaine et l'absence de trois joueurs encore aura peut-être pesé d'avantage sur la vitalité dans le 3e tiers.
Mention spécial à Hocevar qui offre la victoire a une équipe d'Epinal méritante, en réalisant un blanchissage. Le portier slovène a vraiment été impressionnant.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...