trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 2ème journée : Angers vs Epinal
3-4
(1-1 2-1 0-1 0-1)
Après prolongation
Le 20/09/2014
Angers, le Haras
Angers  ] Epinal  ]
Epinal enchaîne
 
Début de la Magnus à la patinoire du Haras pour la 2ème journée du championnat. Devant les caméras de l'Equipe.fr, les Ducs accueillent Epinal et son nouveau nom, le Gamyo. Cette rencontre aura valeur de test pour les deux équipes victorieuses lors de la 1ère journée et qui ont réalisé de bons débuts en Coupe.
 
Angers, le Haras, Hockey Hebdo Damien Bourgeais le 22/09/2014 à 09:51
FICHE TECHNIQUE

820 spectateurs
Arbitres : M. Rauline, assisté de M. Goncalves et Douchny
Buts :
Angers : ; 17.12 Braden Walls (ass Guillaume Lefebvre et Sébastien Valade) ; 23.17 Tim Crowder (ass Yannick Tifu et Johan Skinnars) ; 33.57 Johan Skinnars (ass Yannick Tifu et Tim Crowder)
Epinal : 16.37 Jan Plch ; 28.50 Alain Goulet (ass Michal Petrak) ; 53.48 Jan Plch (ass Maxime Ouimet et Alain Goulet) ; 61.39 Alain Goulet (ass Jan Plch)
Pénalités
12 minutes contre Angers
10 minutes contre Epinal
Pas vraiment de round d'observations, les acteurs sont là pour en découdre et un défi phyisique est rapidement imposé. Le pressing haut des Angevins ne facilite pas non plus la relance des visiteurs et la première tentative, non cadrée, sera l'oeuvre de Henderson.
Rapidement sanctionnés, les joueurs de Bozon aident les Angevins à prendre le contrôle du puck, mais la première supériorité numérique ne donne rien, avec un seul tir, de la bleue, de Bisaillon. La réponse vosgienne à la sortie de prison est musclée, le capitaine Ouimet, après un échec avant, adresse un slap lourd détourné par Aubin. La rencontre est définitivement lancée et le palet va rapidement d'un but à l'autre.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 2ème journée : Angers  vs Epinal  - Epinal enchaîne
Photographe : Pascal Longuemare (archives)

Les occasions dangereuses sont néanmoins locales. Après une incursion de Tifu, bien bloquée par Hocevar, l'ancien gardien des Ducs sera aidé par sa transversale sur une tentative de Walls. En supériorité numérique, la première ligne angevine est intraitable et fait passer un bien mauvais moment à la défensive adverse, pourtant le tableau d'affichage n'évolue pas.
Et c'est au tour des visiteurs de s'offrir un 5 contre 4, Grégory Béron en deux fois s'essaye sur le portier angevin sans plus de réussite. La réussite, c'est justement ce qui a manqué aux joueurs de Real Paiement durant ce premier tiers. Car, sur une nouvelle attaque des Ducs, la défense des visiteurs est dépassée et, après un bon échec avant, Robin Gaborit s'en va au but mais voit son tir repoussé à nouveau par le montant de Hocevar. Il ne faudrait pas regretter ces occasions pour les Angevins, pourtant sur la seconde supériorité numérique, Petrak, sur le côté, attend patiemment l'erreur angevine, elle intervient lorsque Jan Plch se fait oublier à côté du but, le reste est le talent du quadragénaire qui se replace face au but et fait couler le palet le long de la botte de Aubin pour finir le long du poteau (0-1 à 16'37).
35 secondes, c'est le temps qu'il faudra à Braden Walls pour se faire pardonner de la prison précédente qui a offert l'ouverture du score aux visiteurs. En effet, le 26 angevin va être l'auteur de l'égalisation angevine. Profitant du bon travail de forceps de Lefevre devant la cage, qui attire les deux défenseurs (obligeant Ouimet à commettre une faute sur cette action), l'Anglo-Canadien récupère le rebond de Hocevar après un tir à la bleue du jeune Valade (18ans) pour marquer en hauteur dans le but vide (1-1 à 17'12).
Le score n'évoluera plus dans ce tiers équilibré, où les Angevins se sont montrés les plus dangereux mais manquant d'un certain réalisme ou efficacité offensive.




Le réalisme, les Ducs n'en manquent pas dès la reprise du second tiers.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 2ème journée : Angers  vs Epinal  - Epinal enchaîne
Photographe : Franck Salot (archives)
Après un dégagement interdit, contesté par les Spinaliens et qui rappelle toute la difficulté d'assimilation des nouvelles règles à ce sujet... , les Angevins vont prendre l'avantage sur un mouvement d'école. Tifu gagne la mise au jeu et lance Skinnars le long de la bande, ce dernier remet à son centre arrivé en soutien, le défenseur spinalien fait l'erreur d'aller vers le porteur du palet, laissant Crowder seul au centre qui marque à bout portant face à Hocevar (2-1 à 23'17).
La réponse des visiteurs est rapide et Ograjencek fait parler sa vitesse mais se heurte à Aubin. Le Blond ou Beron n'auront pas plus de réussite face à Aubin. Les Angevins gérent cette légère avance et tentent de prendre de vitesse la défense spinalienne. Mais c'est finalement une nouvelle pénalité qui va faire bouger le score du tableau d'affichage. Alors que Crowder est en prison, Alain Goulet, sur un changement de ligne des visiteurs, va partir dans le dos du défenseur angevin pour accepter la longue passe de Petrak. Le défenseur canadien des Gamyo n'hésite pas et tire instantanément à mi-hauteur pour battre le cerbère local (2-2 à 28'50).
A mi-match, tout est à faire pour les deux équipes et ce sont les Angevins qui vont accélérer le jeu, mettant sous pression la défensive des visiteurs. Ces derniers semblent connaître une baisse de régime et les tirs se succèdent sur Hocevar qui fait front avant que Valier ne commette l'irréparable aux yeux de l'arbitre, Jérémy Rauline. Deux minutes pour charge avant la crosse qui vont avoir leur importance. Si Busto et Mrena ne trouvent pas la faille, Tifu, Crowder et Skinnars se complètent parfaitement bien et le confirment avec une nouvelle réalisation. Cette fois, c'est le dernier nommé qui achève le travail, juste à côté de la cage, en marquant entre le poteau et le bouclier de Hocevar dans un angle improbable (3-2 à 33'57).
Plus rien ne sera marqué dans ce tiers où, malgré quelques contres adverses s'appuyant sur la vitesse de Kuralt et de Ograjenqek, les Angevins essayent de faire le break sans réussite. Goulet se fait sanctionner en fin de tiers offrant une nouvelle situation spéciale si importante dans cette rencontre mais qui ne sera pas concrétisée par les Angevins.



Le derniers tiers est peut-être le moins spectaculaire de la rencontre, la fatigue aidant, entre le voyage pour les visiteurs et des défenseurs angevins qui ont tourné à 4, les occasions et les tirs sont moins nombreux. Les visiteurs démontrent toutefois un état d'esprit et une envie supérieure aux Ducs. Pour preuve le but égalisateur, où un tir non cadré de Goulet est récupéré derrière la cage par Plch, qui fait le tour de cage pour marquer le long du poteau dans une défense statique des Ducs (3-3 à 53'48).
Le gardien angevin est impuissant sur cette action, lui qui avait retardé l'échéance sur deux infériorités numériques précédentes et notamment un tir de Kuralt, précis, dévié avec astuce par Petrak juste devant la cage, demandant un reflexe parfait de Aubin. La pression spinalienne a été récompensée et le point du match nul semble satisfaire Bozon et ses hommes qui attendent la fin de la rencontre.
La défensive est plutôt solide autour de Ouimet, et cela malgré l'absence de Susanj pourtant sur le banc. Walls, Campbell, Tifu et Bisaillon vont essayer de redonner l'avantage aux Ducs, mais sans réussite Hocevar s'est bien repris après son 3ème but.



Ce sont donc les prolongations à 4 contre 4 qui vont donner un vainqueur à cette rencontre. A ce jeu, l'entraîneur des Ducs joue le tout pour le tout, alignant un seul défenseur avec ses blocs offensifs habituels. Une tactique osée mais plutôt prometteuse lorsque Tifu et Crowder font parler leur technique pour décaler Skinnars qui manque le cadre.
La vitesse de Kuralt offre une réponse immédiate et annonce 10 minutes spectaculaires. Mais il ne faut pas beaucoup plus de temps sur l'action suivante Goulet décale Plch à la bleue, ce dernier attend l'arrivée de Moisand qui adresse un slap lourd repoussé de l'épaule devant lui par Aubin. Goulet a suivi et n'a plus qu'à prendre le rebond pour marquer le but de la victoire (3-4 à 61'39).



Au final, les Spinaliens remportent une belle victoire et confirment leurs bons résultats de ce début de saison. Le groupe est homogène et, si quelques individualités déjà connues se dégagent, c'est au sein d'un collectif, ce qui laisse présager de belles choses pour la suite.
Pour les Ducs, la frustration a dû dominer cet après-match, après autant d'occasions dangereuses dans le 1er tiers, et la domination du 2nd tiers, les locaux n'ont pas réussi à confirmer dans le troisième. Il manque un défenseur dans cet effectif, associé à l'absence d'Aubé, cela a sans doute eu son importance en fin de rencontre et un recrutement à ce poste sera indispensable avec le calendrier et les objectifs angevins qui s'anoncent pour la saison.
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Antony a écritle 23/09/2014 à 12:50  
Cher HockeyHebdo,

Les photos comme toujours sont très bien, mais impossible de savoir qui sont les joueurs pour les non initiés. Je ne doute pas que mentionner les photographe soit utile, mais identifier leurs sujets ne l'est pas moins. Surtout s'il s'agit de populariser le hockey.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...