Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 38ème journée : Bordeaux vs Strasbourg
5-4
(2-2 1-1 1-1 1-0)
Après prolongation
Le 23/01/2018
Bordeaux - Patinoire Mériadeck
Bordeaux ] Strasbourg  ]
Sa majesté Spencer frappa trois fois !
 
La Saxoprint Ligue Magnus a livré ce mardi 23 Janvier l'intégralité de son 38ème chapitre. Revenus d'un difficile succès en terre lyonnaise deux jours plus tôt (3-2 en prolongation), les Boxers de Bordeaux s'apprêtent à recevoir l'Etoile Noire de Strasbourg, lanterne rouge mais qui arrive à Mériadeck avec quatre points récupérés lors des deux derniers matchs : victoire convaincante (6-3) contre Grenoble suivie d'une courte défaite en prolongation (4-3) à Angers. Clément Fouquerel, Adam Hughesman, Félix Petit, Maxime Sauvé et Matthias Terrier sont absents dans les rangs aquitains. L'équipe de l'Etoile Noire doit se passer de Linus Boström, Edgars Dikis, Mehdi Mouchrif, Frédéric Bergeron, Matthew Brenton et Tarik Chipaux. Prêts à tout faire pour empocher une deuxième victoire consécutive afin de se relancer, les hommes de Philippe Bozon doivent faire attention au match piège. Que le spectacle commence !
 
Bordeaux - Patinoire Mériadeck, Hockey Hebdo Julien Nadau le 26/01/2018 à 13:00
FICHE TECHNIQUE

2289 spectateurs
Arbitres : MM. Hauchart et Ernecq assistés de Mme Girard et de M. Goncalves
Buts :
Bordeaux : ; 08.10 Spencer Edwards (ass Julien Desrosiers et Patrick McEachen) ; 12.40 Spencer Edwards (ass Jonathan Lessard et Peter Valier) ; 31.27 Peter Valier (ass Spencer Edwards et Jonathan Lessard) ; 54.56 Spencer Edwards (ass Jonathan Janil et Benjamin Dieude-Fauvel) ; 62.37 Olivier Labelle (ass Spencer Edwards et Patrick McEachen)
Strasbourg : 01.45 Michal Duras (ass Johan Burlin et Markus Korkiakoski) ; 12.23 Markus Korkiakoski (ass Michal Duras et Colin Morillon) ; 37.20 Roope Nikkila (ass Markus Korkiakoski et Sébastien Trudeau) ; 53.13 Sergejs Pecura (ass Romain Chapuis et Sébastien Trudeau)
Pénalités
14 minutes contre Bordeaux
6 minutes contre Strasbourg
Compositions des équipes :

BORDEAUX :  Victor Goy (31), Ronan Quemener (33) – Nicolas Besch (74), Benjamin Dieudé-Fauvel (26), Jonathan Janil (3), Dominik Kramar (5), Patrick McEachen (50), Maxime Moisand (90), François Paquin (55), Aina Rambelo (76) – Mathieu André (24),  Vincent Cadren (19), Julien Desrosiers (42), Spencer Edwards (27), Julien Guillaume (13), Antti Jaatinen (12), Olivier Labelle (93), Jonathan Lessard (97), Maxime Sauvé (71), Lionel Tarantino (23), Peter Valier (21).
Coach : Philippe Bozon.
 
STRASBOURG :  Gilles Beck (31), Jan Chabera (32) – Edmunds Augstkalns (24), Johan Burlin (38), Loïc Chapelier (42), Aurélien Chausserie-Laprée (52), Maxime Deplanque (85), Colin Morillon (82), Jakub Sulc (18)  – Loup Benoît (12), Julien Burgert (45), Romain Chapuis (27), Michal Duras (96), Markus Korkiakoski (40), Maxence Leroux (77), Thomas Mathieu (10), Valérian Mathieu (71), Roope Nikkilä (84), Sergejs Pecura (8), Paul Schmitt (23), Sébastien Trudeau (58).
Coach : Daniel Bourdages.
 

Après l'arrivée des deux équipes sur la glace, les gardiens (Ronan Quemener et Gilles Beck) se positionnent devant les cages.
1ère ligne Bordeaux : Patrick McEachen, Dominik Kramar, Julien Desrosiers, Olivier Labelle et Antti Jaatinen.
1ère ligne Strasbourg : Edmunds Augstkalns, Colin Morillon, Loup Benoît, Thomas Mathieu et Julien Burgert.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 38ème journée : Bordeaux vs Strasbourg  - Sa majesté Spencer frappa trois fois !
Photographe : Jean Marc Lestage (Archives)

Le face-off du coup d'envoi oppose Julien Desrosiers à Loup Benoît. Il est remporté par l'attaquant des Boxers et le palet commence sa circulation d'une zone à l'autre. La première occasion par Peter Valier qui reçoit une passe de Julien Desrosiers avant de tirer à côté de la cage. Olivier Labelle ouvre le compteur de pénalités et prend deux minutes pour obstruction (1'34). L'Etoile Noire bénéficie rapidement d'une première supériorité numérique et va en tirer profit. Markus Korkiakoski et Johan Burlin lancent une bonne action sur la gauche pour servir Michal Duras qui termine le travail par un tir parfaitement placé (0-1 à 1'45). Comme lors des derniers matchs à domicile, les Boxers encaissent un but très tôt dans la partie et doivent à nouveau patiner après le score. Ronan Quemener parvient à dévier une bonne tentative de Colin Morillon. Peter Valier réussit à s'emparer du caoutchouc et se présente face à Gilles Beck ; le duel est remporté par le gardien alsacien.  Le début de match ressemble à un combat stratégique (une partie d'échecs) au milieu et dans les coins de la patinoire pour la possession de la rondelle. Placé face à la cage, Jonathan Lessard tire légèrement au-dessus. Gilles Beck intervient deux nouvelles fois sur des tirs de Mathieu André et Aina Rambelo. Edmunds Augstkalns prend deux minutes pour accrocher (7'19). La première attaque bordelaise de cette supériorité, organisée par Antti Jaatinen, Patrick McEachen et Julien Desrosiers ne donne rien. Sur la suivante, Julien Desrosiers et Patrick McEachen combinent et trouvent Spencer Edwards. Celui-ci décoche un tir du côté gauche qui trompe Gilles Beck, ce qui permet à l'attaquant canadien des Boxers de démarrer son festival du soir (1-1 à 8'10). Sergejs Pecura prend deux minutes pour accrocher (9'58). Cette nouvelle supériorité numérique bordelaise propose deux bons tirs signés Mathieu André (à droite de la cage) et Nicolas Besch (repoussé par Gilles Beck). Quelques instants plus tard, les visiteurs s'installent à nouveau dans la zone bordelaise. Michal Duras, aidé par Colin Morillon, lance une nouvelle offensive en dirigeant le palet sur Markus Korkiakoski. L'attaquant finlandais de l'Etoile Noire tire de la droite et place le palet dans le but, Ronan Quemener est obligé de s'incliner (1-2 à 12'23). Ce coup-ci, la joie des alsaciens est de très courte durée. Après un bon travail de Peter Valier et Jonathan Lessard à proximité de la cage, Spencer Edwards tire à ras-de-terre et trouve les filets pour la deuxième fois de la soirée (2-2 à 12'40). Quelques instants plus tard, Vincent Cadren tire vers la cage, Thomas Mathieu et Maxime Deplanque sauvent leur équipe in extremis. Bien lancé sur la droite, Julien Burgert se présente face à la cage pour finalement tirer hors du cadre. Ronan Quemener repousse un lancer de Michal Duras. Les dernières occasions bordelaises de cette période sont signées Benjamin Dieudé-Fauvel et Nicolas Besch, mais le score n'évolue pas.
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 38ème journée : Bordeaux vs Strasbourg  - Sa majesté Spencer frappa trois fois !
Photographe : Jean Marc Lestage (Archives)

Le face-off opposant Loup Benoît à Julien Guillaume tourne cette fois-ci à l'avantage de l'alsacien. Malgré une grosse circulation du palet autour de la cage de l'Etoile Noire, les Boxers n'obtiennent pas beaucoup de possibilités pour lancer et se heurtent à une défense bien regroupée. Nicolas Besch tente de s'infiltrer dans la défense et sert Julien Guillaume qui tire à gauche de la cible. Après avoir récupéré une longue passe de Benjamin Dieudé-Fauvel, Olivier Labelle tire au-dessus, sur la vitre. De son côté, Ronan Quemener repousse un tir de Julien Burgert en s'aidant de son épaule. Loïc Chapelier prend deux minutes pour cinglage (28'08). Ce power-play ne montre qu'une tentative de déviation devant le but d'Antti Jaatinen, parfaitement repoussée par Gilles Beck. Olivier Labelle prend deux minutes pour attitude antisportive (28'42). Mathieu André arrive sur la droite et s'échappe derrière la cage avant de servir Dominik Kramar ; Gilles Beck intervient pour stopper le tir du défenseur slovaque. Le jeu se poursuit à 5 contre 5. Parfaitement lancé par Jonathan Lessard, Spencer Edwards accélère sur la droite et trouve Peter Valier qui ne laisse aucune chance à Gilles Beck (3-2 à 31'27). Les Boxers prennent l'avantage pour la première fois de la soirée, peu après la mi-match. Ronan Quemener repousse un bon tir à ras -de-terre de Maxence Leroux, avec sa jambière. Dominik Kramar prend deux minutes pour cinglage (33'56). Romain Chapuis, Valérian Mathieu et Romain Chapuis organisent l'attaque autour de la cage bordelaise ; celle-ci s'achève par un tir de Jakub Sulc stoppé par Ronan Quemener. Peter Valier est sanctionné de deux minutes pour crosse haute (35'53). Le gardien bordelais montre à nouveau son talent en arrêtant dans sa mitaine un lancer d'Edmunds Augstkalns. Maxime Moisand prend deux minutes pour accrocher (37'07). L'Etoile Noire dispose à présent d'une double supériorité : 5 contre 3 et n'attend pas longtemps pour arracher l'égalisation. Markus Korkiakoski et Sébastien Trudeau organisent une attaque en triangle autour et derrière la cage. Le palet arrive sur Roope Nikkilä qui remet les deux équipes à égalité avec un tir en force sur lequel Ronan Quemener ne peut rien (3-3 à 37'20). Peu après son égalisation, Roope Nikkilä tente de redonner l'avantage à son équipe mais une belle intervention du gardien bordelais le prive de ce plaisir. La deuxième période s'achève sur un score nul de (3-3).
 
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 38ème journée : Bordeaux vs Strasbourg  - Sa majesté Spencer frappa trois fois !
Photographe : Jean Marc Lestage (Archives)

Pour démarrer ce troisième tiers, Loup Benoît et François Paquin s'affrontent au face-off. Loup Benoît s'offre la première occasion et bute sur le gardien des Boxers. Spencer Edwards s'offre une possibilité de triplé mais tire légèrement à droite, ce n'est que partie remise pour l'ancien attaquant dijonnais. Les deux défenses, à tour de rôle, maîtrisent correctement les assauts adverses dans leur zone. Ronan Quemener s'interpose sur des tirs de Sergejs Pecura et Sébastien Trudeau. Olivier Labelle combine avec Julien Desrosiers. Le numéro 42 bordelais trouve Antti Jaatinen sur sa gauche ; le finlandais voit son tir dévié par Gilles Beck. Les deux équipes enchaînent les temps-forts mais le score n'évolue pas suite au bon placement des lignes défensives. Nicolas Besch prend deux minutes pour retenir un adversaire (49'15). Johan Burlin, Michal Duras, Markus Korkiakoski et Loup Benoît travaillent et multiplient les passes autour de la cage en essayant de trouver des angles de tirs : la défense bordelaise résiste avec panache. Maxime Moisand prend deux minutes pour crosse haute (51'28). La défense des Boxers repousse un tir de Roope Nikkilä tandis que Ronan Quemener sauve son équipe sur un lancer de Johan Burlin. L'Etoile Noire repart à l'attaque par Romain Chapuis. Sébastien Trudeau reçoit le palet de son partenaire et le dirige sur la gauche vers Jakub Sulc. Ronan Quemener repousse le tir du défenseur tchèque sur Sergejs Pecura, arrivé à droite, qui a bien suivi et qui glisse la rondelle au fond de la cage (3-4 à 53'13). Presque deux minutes plus tard, poussés par le public, les Boxers vont parvenir à égaliser une nouvelle fois. Benjamin Dieudé-Fauvel trouve Jonathan Janil, positionné en haut de la zone. Le défenseur bordelais décoche un tir à ras-de-terre sur lequel Spencer Edwards arrive dans le bon timing pour glisser le palet dans le coin du but (4-4 à 54'56). Nicolas Besch s'empare du palet et passe derrière la cage avant de tirer sur Gilles Beck. Malgré une forte pression offensive dans les derniers instants, le score n'évolue pas et la sirène envoie les deux équipes en prolongation, permettant ainsi à l'Etoile Noire de récupérer au moins un point supplémentaire.
 

Prolongation  (Overtime) :
1ère ligne Bordeaux : Patrick McEachen, Jonathan Lessard et Spencer Edwards.
1ère ligne Strasbourg : Edmunds Augstkalns, Roope Nikkilä et Michal Duras.
 
Le face-off, opposant Spencer Edwards à Michal Duras, est remporté par le bordelais (triple buteur ce soir). Jonathan Lessard s'offre la première munition et tire sur le gardien de l'Etoile Noire. Les visiteurs tentent de répliquer avec quelques attaques bien construites mais doivent se heurter à une défense bordelaise attentive et concentrée. Après deux grosses minutes de jeu, une nouvelle attaque bordelaise est organisée près de la cage par Patrick McEachen et Spencer Edwards. Olivier Labelle récupère le palet et inscrit le but de la victoire par un lancer placé remarquablement dans la cage (5-4 à 62'37). Les Boxers, soulagés, peuvent savourer cette difficile victoire, alors que pour les strasbourgeois, le scénario est cruel. Les hommes de Daniel Bourdages repartent donc avec un point sur les quatre matchs de saison régulière contre Bordeaux.
 

Conclusion :
Suite à leur succès dimanche à Lyon, les Boxers voulaient profiter de cette soirée pour réaliser un gros match devant leurs partisans en recevant la lanterne rouge, Strasbourg. Ils s'attendaient à une belle opposition en face d'eux car l'Etoile Noire possède d'excellents joueurs dans ses rangs. Les hommes de Philippe Bozon ont évité le piège alsacien en assurant finalement l'essentiel : une deuxième victoire consécutive. De son côté, l'Etoile Noire a eu des possibilités pour remporter le match en ayant livré une belle prestation. On peut cependant regretter le gros manque de réussite au début de la saison pour Strasbourg car avec cette qualité de jeu, il ne fait aucun doute que le club lutterait pour une place en play-offs.
 
Prochains matchs  (26/01)
Strasbourg – Amiens
Epinal – Bordeaux
 
 
Etoiles du match :
Strasbourg :  96  Michal Duras
Bordeaux : 27 Spencer Edwards (1ère), 21 Peter Valier (2ème), 93 Olivier Labelle (3ème)
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...