trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 3ème journée : Epinal vs Rouen
5-3
(1-0 2-3 2-0)
Le 27/09/2014
Epinal, Poissompré
Epinal  ] Rouen ]
Les Gamyo, de bout en bout !
 
La vague orange a de nouveau déferlé sur la Magnus, dans une patinoire de Poissompré archi-comble.
 
Epinal, Poissompré, Hockey Hebdo Stéphane Claudez le 28/09/2014 à 19:00
FICHE TECHNIQUE

1500 spectateurs
Arbitres : Mr Bourreau assisté de Mrs Metais et Margry
Buts :
Epinal : 17.15 Aziz Baazzi (ass Jan Plch et Vincent Kara) ; 20.24 Anze Kuralt (ass Pierre-Charles Hordelalay et Ken Ograjensek) ; 28.03 Anze Kuralt (ass Pierre-Charles Hordelalay et Maxime Ouimet ) ; 56.02 Peter Valier (ass Michal Petrak et Aziz Baazzi) ; 59.02 Vincent Kara (ass Peter Valier et Matthieu Le Blond)
Rouen : ; 23.51 Loïc Lamperier (ass François-Pierre Guenette et Marc-André Thinel) ; 36.02 Loïc Lamperier (ass Marc-André Thinel et François-Pierre Guenette) ; 39.55 François-Pierre Guenette (ass Loïc Lamperier et Marc-André Thinel)
Pénalités
6 minutes contre Epinal
12 minutes contre Rouen


Les Gamyo d'Epinal entraient sur la glace, dans une ambiance indescriptible, en tant que leader invaincu, pour défier l'ogre rouennais.

Privés de Martin Charpentier (commotion cérébrale subie face à Amliens), les Gamyo avaient soif de revanche.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 3ème journée : Epinal  vs Rouen - Les Gamyo, de bout en bout !
Photo : Florence Claudez
L'inquiétude dans la défense de Rouen...

Vaincus de peu, dans l'antre du Dragon à l'Ile Lacroix (4-6 en Coupe de la Ligue), dix jours plus tôt et poussés par un public survolté dès l'entame de match, les "orange" voulaient prouver de quoi ils étaient capables !

Contre toute attente, Rouen refusait de prendre le jeu à son compte et se contentait d'une position attentiste, laissant venir les Spinaliens, pour mieux  les contrer.
Hélas pour les Dragons, les Gamyo n'étaient pas disposés à perdre le contrôle du palet et donc du match et offraient un véritable show offensif à leurs supporters.
A force de dominer, les Gamyo allaient être récompensés et trouvaient la faille par un tir extrêmement précis de Baazzi à la bleue ! (1-0 Baazzi ass Plch et Kara à 5c4).

Le score, de 1-0 à la pause, était plutôt bien payé pour les Dragons, qui rentraient au vestiaire sans avoir convaincu grand monde en tribunes...



Epinal reprenait l'ouvrage où il l'avait laissé et il ne fallait que 24 petites secondes à ce diable de Kuralt, pour confondre une nouvelle fois Riopel (qui ne nous aura pas vraiment convaincu hier soir) à nouveau en supériorité numérique. (2-0 Kuralt ass Hordelalay et Ograjensek à 5c4).

Piqués aux vif, les Dragons de Rouen se décidaient enfin à réagir et réduisaient l'écart par Lampérier, bien servi par Guenette. (2-1 Lampérier ass Guenette et Thinel).

Les Gamyo sentaient le danger et repartaient de plus belle à l'assaut, ne laissant pas le temps aux Dragons de relancer leur puissante machine offensive.
Kuralt, sur une lumineuse passe de Hordelalay, allait déjouer Riopel, pour faire à nouveau le break ! (3-1 Kuralt ass Hordelalay et Ouimet).
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 3ème journée : Epinal  vs Rouen - Les Gamyo, de bout en bout !
Photo : Fernando de Abreu
Les Dragons à genoux à Poissompré

Les Dragons étaient sérieusement touchés et l'on ne voyait pas trop bien, comment ils allaient pouvoir endiguer le pressing incessant des Gamyo !
Comme souvent dans pareil cas de figure, c'est par le biais d'une pénalité, que les Dragons allaient à nouveau cracher le feu.
Etouffant leur adversaire spinalien, les Rouennais faisaient magnifiquement bien tourner le palet en zone offensive, sans toutefois parvenir à faire mouche. Epuisés, les Spinaliens tuaient malgré tout la pénalité, mais concédaient malencontreusement un dégagement interdit. Le coach Garnier changeait astucieusement ses lignes, pour apporter des forces fraîches sur la glace, tandis que les Spinaliens, épuisés, devaient concéder un nouvel engagement dans leur zone. C'était celui de trop et Rouen en profitait pour scorer à nouveau par Lampérier, qui tirait les marrons du feu, dans un cafouillage indescriptible devant la cage du malheureux Hocevar ! (3-2 Lampérier ass Thinel et Guenette).

Alors que la période médiane se terminait tranquillement, une grossière erreur défensive allait coûter un but précieux aux Spinaliens, qui concédaient l'égalisation à...5 petites secondes de la fin de la période. Frustrant... (3-3 Guenette ass Lampérier et Thinel)



Dans les travées de Poissompré, les discussions allaient bon train et le public commençait à penser que les Gamyo avaient laissé passer leur chance...
Concéder deux buts aussi maladroitement en fin de période, face à une équipe aussi puissante que celle de Rouen, serait probablement fatal...

C'est ce que pensait le public, mais pas les joueurs qui, de retour sur la glace et galvanisés par des supporters décidés à les soutenir plus fort que jamais, repartaient au charbon !
Rouen commençait à prendre le jeu à son compte et à valider les CV élogieux composant cette équipe ! Les CV rouennais, les Gamyo s'en moquaient et n'étaient toutefois pas décidés à concéder la possession du palet aussi facilement.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 3ème journée : Epinal  vs Rouen - Les Gamyo, de bout en bout !
Photo : Fernando de Abreu
Kara marque le dernier but

Alors que l'on se dirigeait vers un nouveau final à suspense, qui sentait bon l'odeur de la prolongation en mort subite, les Gamyo donnaient une nouvelle impulsion, par l'intermédiaire de leur troisième trio, omniprésent hier soir.
Kara, au four et au moulin, poussait Manavian à la faute. L'arbitre, M. Bourreau (auteur d'une bonne prestation hier soir), n'hésitait pas une seconde et envoyait le géant barbu, en prison.
Le powerplay spinalien s'installait au rythme des tambours et d'un public debout, qui frappait dans ses mains, se prenant à nouveau subitement à croire en l'exploit...
Servi sur un plateau, par une lumineuse passe de Petrak, Valier, comme un symbole, prenait la meilleure des revanches sur son club formateur et crucifiait Riopel dans un brouhaha digne d'un soir de Coupe du Monde ! (4-3 Valier ass Petrak et Baazzi à 5c4).

Les Dragons étaient sonnés, mais pas encore refroidis.
Ils tentaient une dernière réaction d'orgueil, mais les Gamyo, sentant que leur proie était tout près de tomber dans le piège, ne lâchaient pas l'étreinte ! Mieux, ils allaient définitivement assoir leur domination sur cette rencontre par Kara (élu fort logiquement homme du mach) qui confondait une nouvelle fois Riopel, d'un geste magnifique !  (5-3 Kara ass Valier et Le Blond).

Poissompré pouvait chavirer de bonheur et compter, comme un seul homme, les secondes qui séparaient les Gamyo d'une immense joie !
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
TOTO38 a écritle 29/09/2014 à 23:34  
Rien d'étonnant avec un tel coach...qui prouve qu'une équipe n'est pas la somme d'individualités !
Certes, la saison est encore longue...mais bon, peu de personnes auraient parié sur un tel début de saison.
Tok a écritle 28/09/2014 à 21:22  

Les Gamyo ( même si ça ne veut rien dire ) font du bon boulo ...

 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...