trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 1ère journée : Rouen vs Epinal
2-4
(0-3 1-0 1-1)
Le 15/09/2012
Rouen - L'Ile Lacroix
Rouen ] Epinal  ]
Une de chute pour les Dragons
 
Pour l’entame de la saison officielle, les Dragons recevaient des Dauphins en mode requin tant leur effectif a été considérablement renforcé. Mais devant son public et pour défendre son titre Rouen se doit de faire bonne figure.
 
Rouen - L'Ile Lacroix, Hockey Hebdo Sylvain Lefebvre le 17/09/2012 à 18:50
FICHE TECHNIQUE

2012 spectateurs
Arbitres : Mr Fabre assisté de Mrs Loos et Cregut
Buts :
Rouen : ; 34:30 Anthony Rech (ass Johan Akerman et Eric Castonguay) ; 56:55 Ilpo Salmivirta (ass David Fredriksson et Johan Akerman)
Epinal : 08:30 Benjamin Casavant ; 09:40 Fabien Leroy (ass Steven Cacciotti et Danick Bouchard) ; 19:56 Michal Petrak (ass Fabien Leroy) ; 59:27 Danick Bouchard (ass Fabien Leroy et Steven Cacciotti)
Pénalités
24 minutes dont 10 à Stefanka contre Rouen
20 minutes contre Epinal


Des cadeaux en veux-tu, en voilà.

Monsieur Fabre donne le coup d’envoi et c’est sans réel round d’observation que la partie s’engage. Si le premier tir sur la glace Normande de l’édition 2012-2013 est Rouennais par l’intermédiaire de Fredriksson (01.19), sans danger pour Girard, il n’en est pas de même pour le premier tir Spinalien de Caciotti (02.43) qui passe juste au ras du poteau droit de Lhenry.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 1ère journée  : Rouen vs Epinal  - Une de chute pour les Dragons
Photographe : Pascal Longuemare
Le match est bien lancé. Rouen sur son glaçon est le plus entreprenant et Akerman par deux fois (03.30, 04.32) nous démontre, bien que pas cadré, que son slap est très puissant. Epinal est loin d’être en reste et sur un des nombreux face-off gagnés, Chauviere oblige Lhenry à sortir sa mitaine (05.30). Sur une supériorité Spinalienne, Lhenry s’emploie doublement face à Plch et Gauthier (06.40) pour garder sa cage inviolée.
Retour en nombre pour Rouen, le palet est en zone offensive côté gauche, Tavzelj adresse une transversale, interceptée par Casavant qui ne se fait pas prier pour allumer Lhenry et convertir en but le premier cadeau (0-1 / 08.30 Casavant).
A peine plus d’une minute plus tard, le palet traine en zone défensive Rouennaise. Bouchard s’en saisi et adresse un premier tir que Lhenry repousse dans la crosse de Caciotti, côté droit, que la défensive Rouennaise a laissé seul. Il a tout le loisir de servir plein axe, et lui aussi étrangement seul, Leroy ajuste un Lhenry médusé (0-2 / 09.40 Leroy ass. Caciotti et Bouchard). Deuxième cadeau.
C’est la stupeur dans les travées de la patinoire. Un maximum de réussite en attaque et maximum de talent dans la cage des Dauphins avec un Girard qui repousse tout. Rech (10.29), Gutierrez (10.33), Stefanka (10.38) échouent devant Girard. Sur une faute sur Stefanka, celui-ci hérite d’un tir de pénalité (14.27) que Girard repousse de la botte gauche. Puis Akerman à la bleue touche la barre alors que pour une fois Girard semblait battu (14.55).
Rouen insiste. Une occasion en or est offerte aux Dragons, pour recoller au score avec un double jeu de puissance, la barre sauve une nouvelle fois le portier Spinalien sur un tir de Stefanka (18.11), puis un bel arrêt du bouclier sur un tir de Thinel (18.27).
Rien n’y fait, bien au contraire. Epinal tient, le quatrième joueur sort, moment que choisi Leroy pour gratter le palet dans une crosse Rouennaise dans sa zone défensive. Il lance ainsi Petrak positionné à la zone offensive, et à quatre secondes du buzzer, loge le puck dans la lucarne gauche de Lhenry (0-3 / 19.56 Petrak ass. Leroy).

Fin de ce premier tiers avec un score de 3 à 0 pour les visiteurs, qui l’eut crut ! Un score qui reflète bien le manque d’efficacité des Dragons et l’opportunisme des Dauphins.
 


Timide réaction.


Le tiers reprend. Rouen est toujours en supériorité pour une petite minute et Girard montre à Stefanka que la pose ne l’a pas refroidi (20.49). Une nouvelle erreur de relance en zone défensive des Dragons ne profite à Petrak puisque Lhenry, cette fois, s’y oppose (22.39). Si Rouen a la maitrise du palet, l’usage n’en est pas toujours très bon. Fredriksson part en break, cherche la lucarne mais ne trouve que la mitaine de Girard (23.46). Girard poursuit son show, Akerman à la bleue… arrêt de la botte (23.05), Thinel côté droit… arrêt du bouclier (26.05).
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 1ère journée  : Rouen vs Epinal  - Une de chute pour les Dragons
Photographe : Pascal Longuemare
Il faut un avantage numérique pour qu’Epinal aille titiller Lhenry. D’abord par Gervais, qui, d’un tir vicieux à ras glace, donne des sueurs froides, mais son tir passe juste au ras du poteau droit (27.46). Puis par Bouchard qui voit sa tentative être repoussée de l’épaule par Lhenry (28.05).
Nous sommes à mi-match et Rouen n’y arrive pas. Mauvaises passes, passes dans le dos ou pas dans le timing, mauvais contrôles, bref toute la panoplie y passe. Au fil des minutes, Rouen doute et Epinal y croit dur comme fer et ce n’est pas ce diable de Girard qui va les remettre en scelle. Une nouvelle supériorité pour Rouen, sur une passe au millimètre de Stefanka pour Salmivirta dans le slot qui a bout portant croit au but, sauf que la fabuleuse mitaine de Girard passe par là (34.06).
La supériorité s’achève, Rouen est toujours en possession de la rondelle en zone offensive. Akerman sur le côté gauche adresse un centre. Son tir traverse une forêt de joueurs, Rech bien positionné dévie la rondelle hors de portée de Girard que l’on pensait imbattable (1-3 / 34.30 Rech ass. Akerman et Castonguay).
L’espoir renait côté Normand, mais attention à ces redoutables Dauphins. Par excès de gourmandise, Plch et Petrak jouent à toi à moi devant Lhenry et c’est finalement Janil revenu qui met fin au jeu et au quatrième filet qui leur tendait les bras (36.17). Girard est encore bien là sur une mine de Castonguay (36.40).

Les bonnes intentions Rouennaises sont anéanties soit par un gardien en état de grâce, soit par trop d’imprécisions. Il n’en faut pas plus pour donner de l’ardeur à des Spinaliens pas venus en Normandie pour y faire du tourisme.



L‘exploit ne viendra pas.

Pour cet ultime tiers, c’est Epinal qui débute en avantage numérique mais sans conséquences pour le tableau d’affichage, Lhenry faisant bonne garde. Mené au score, Rouen est toujours aussi maladroit et Epinal ne fait rien pour inverser la tendance. Plch bien placé oblige Lhenry à faire le job (43.50). Epinal gère au mieux son avantage. Le jeu se durcit et la patrouille sévit. Rouen en prison et Bouchard y va de sa tentative que Lhenry repousse de la crosse (46.14).
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 1ère journée  : Rouen vs Epinal  - Une de chute pour les Dragons
Photographe : Pascal Longuemare
Revenu en nombre, Rouen assiège le but de Girard qui ne faiblit pas et se montre autoritaire avec son bouclier sur un essai de Rech (49.16). Voyant son équipe souffrir par la pression, coach Pellegrino prend son temps mort (49.23). Malgré ce coup d’arrêt, Rouen remet le bleu de chauffe et Thinel seul devant la cage ne peut concrétiser en but la passe précise de Guenette, la faute à Girard bien sûr (50.00). Un avantage numérique pour Rouen qui mitraille de partout et forcément c’est la grosse pagaille dans le slot. Mais où est donc le puck sous cette montagne de joueurs couchés sur le glaçon (52.03) ? Cette fois, c’est Rouen qui prend son temps mort (53.29).
Avec encore un jeu de puissance contre lui, Girard sait qu’il va encore souffrir mais le bougre tient bon, la muraille Girard est là et bien là. Guenette en angle fermé tente de ruser en adressant un tir soudain et bien masqué mais devinez quoi……bah une splendide mitaine de Girard (55.33)
A force de persévérer, Rouen va être récompensé. Akerman lance Fredriksson sur le côté droit, son tir est repoussé dans le slot par Girard et parmi toutes les crosses qui se trouvent là, c’est celle de Salmivirta qui est la plus habile et fait franchir la ligne au palet (2-3 / 56.55 Salmivirta ass. Fredriksson et Akerman).
On pense alors au miracle en faisant sortir le gardien pour l’ultime minute.
Mais on sait tous que les miracles sont peu nombreux et après de multiples tentatives toutes avortées par Girard, l’attaquant Bouchard ne se prive pas de terminer le job en marquant dans le but vide (2-4 / 59.27 Bouchard ass. Leroy et Caciotti).

Victoire Spinalienne en ouverture du championnat, victoire du réalisme face à une équipe Normande qui elle, en a passablement manqué. Rouen a manqué son match, cela arrive parfois, mais le principal c’est de gagner le dernier. En attendant, les Dragons devront vite rebondir déjà ce mardi en coupe de la ligue face à Caen et vendredi en championnat face à Amiens.
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...