Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus 32ème journée : Epinal vs Angers
3-2
(0-0 2-1 0-1 1-0)
Après prolongation
Epinal  ] Angers  ]
LM : Indécis jusqu’au bout
 
Les saisons précédentes nous ont habitués à des demi-finales entre Epinal et Angers mais les années se suivent sans se ressembler : les deux équipes figurent aujourd’hui parmi les déceptions de la saison régulière. Revenus de l’Alp’Arena après une quatrième défaite consécutive, les Gamyo, huitièmes, vont disputer en huit jours trois rencontres cruciales dans la course aux play-offs, face à leurs plus proches adversaires. La première d’entre elle face aux Ducs, sixièmes, dont l’état de forme n’est pas beaucoup plus flatteur que celui des Vosgiens.
 
Epinal / Poissompré, Hockey Hebdo Célian Steiner le 11/01/2017 à 16:45
L’ambiance promet d’être tendue, d’une part à cause de la rivalité qu’on ne présente plus entre ces deux équipes, d’autre part à cause de l’enjeu comptable de la rencontre, et enfin à cause du retour de Nicolas Arrossamena sur la glace de Poissompré. L’ex-capitaine des Gamyo a changé d’uniforme après une première partie de saison ratée dans les Vosges et va affronter ce soir ses anciens coéquipiers, ce qui ne manquera pas d’agiter les débats en tribunes. Comme lors des matchs précédents, deux attaquants sont absents en attaque : Mulle et Vinatier pour les Gamyo, Frecon et Riendeau pour les Ducs. Mais Epinal déplore aussi l’absence imprévue de ses deux meilleurs défenseurs du moment : Klimicek s’est mal remis d’une charge dimanche et Scalzo est malade. Comme en début de saison, Maxime Martin va se convertir en défenseur pour pallier à ces absences.
Lors des deux premières confrontations de la saison, l’équipe à domicile s’est imposée. De bon augure pour les Vosgiens ?
 

Pas de but mais une civière

Les Angevins dominent l’entame de la partie : Walls tente un tour de cage, Hocevar effectue ses premiers arrêts face à Lessard et Arrossamena. Igier lance de la bleue à la recherche d’une déviation, Briand tente également sa chance. Au bout de près de quatre minutes, les Gamyo se montrent enfin dangereux avec un tir de la bleue de Guttierez dont Sabatier reprend le rebond trop haut. Hocevar s’interpose encore face à son ancien capitaine et les Gamyo sont sanctionnés pour une faute de Kloucek derrière la cage spinalienne (5’30).
Après un premier essai sans danger de Lacroix, Epinal souffre. Gaborit rate une belle occasion au cours d’un cafouillage devant Hocevar, qui arrête ensuite le tir d’Henderson avant que son équipe parvienne à se dégager.
A peine revenus à cinq, les Spinaliens sont à nouveau sanctionnés pour une obstruction de Susanj qui conduit à l’arrachage de la cage (7’48). Epinal négocie beaucoup plus facilement cette période d’infériorité, se procurant même un tir de pénalité quand Lessard revenu de l’arrière accroche Hordelalay parti en break (8’44). Le capitaine spinalien perd son duel face à Bertein, le palet glissant à côté du poteau. Angers ne pose aucun danger sur la fin de la pénalité.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 32ème journée : Epinal  vs Angers  - LM : Indécis jusqu’au bout
Photographe : Célian Steiner (archives)
Albert intercepte une relance spinalienne et passe à Igier, qui manque son tir. La maladresse touche aussi le camp spinalien, Soudek tire trop haut. Pour Angers, Lacroix part en break mais est stoppé par une intervention musclée de Susanj jugée licite. Hocevar réalise également un superbe arrêt face à Lessard. Le gardien slovène est en forme et les six buts encaissés à Gap ne semblent plus être qu’un mauvais souvenir. Pour un accrochage derrière la cage, Chapuis récolte la troisième pénalité spinalienne (13’34). Epinal souffre de ces périodes d’infériorités répétées mais aucune des tentatives répétées d’Angers n’est cadrée. Les Gamyo luttent pour protéger la cage, à l’image d’Hordelalay qui n’hésite pas à se coucher devant Gagnon malgré sa crosse perdue. A sa sortie de prison, Chapuis surprend Angers et part en break, mais tire trop haut.
Keven Veilleux, habitué au jeu nord-américain, n’hésite pas à utiliser son imposant gabarit. Dans le coin de la patinoire, Gibert s’écroule après une charge pourtant correcte de la dernière recrue spinalienne, les arbitres arrêtent immédiatement le jeu. Fortement sonné, le joueur est évacué sur civière après l’intervention du médecin. Il quitte la glace sous les applaudissements du public (16’34).
Dans les dernières minutes, Henderson menace Hocevar puis Hordelalay déborde la défense angevine. Son tir excentré finit dans la mitaine de Bertein. Après un tir à côté de Guttierez, Campbell est puni après un duel avec Sabatier dans le coin de la patinoire (17’34). Sur ce premier power-play, les Spinaliens s’installent bien mais Bouchard manque sa déviation, Le Blond tire trop haut et Bertein arrête le tir de la bleue de Susanj. Aucun but n’aura été marqué aux cours de ces vingt premières minutes où les Gamyo auront souffert à cause de leurs nombreuses pénalités.

Tirs cadrés : 7 pour Epinal, 15 pour Angers.
 
 
Epinal réaliste

Ce second acte s’ouvre par des essais de Lacroix et Gagnon pour les Ducs. Epinal répond par ceux de Charpentier et Sabatier à côté, puis Bouchard rate largement son break. Igier, venu s’approcher trop près d’Hocevar subit la colère de Susanj qui protège son gardien. Ils vont tous deux se reposer sur le banc de la prison (23’50). A quatre contre quatre, Henderson et Sabatier provoquent le gardien adverse. Angers s’installe dans la zone spinalienne mais Hordelalay se procure un nouveau break… qui se termine cette fois sur le poteau.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 32ème journée : Epinal  vs Angers  - LM : Indécis jusqu’au bout
Photographe : Célian Steiner (archives)
Hocevar réalise une nouvelle parade face à Igier mais Epinal se retrouve en infériorité pour une faute de Fujerik commise peu avant (25’57). Campbell se montre dangereux mais Veilleux va faire perdre énormément de temps aux Ducs, menaçant deux fois Bertein. En toute fin de power-play, Walls contre le tir d’un de ses propres coéquipiers devant la cage d’Hocevar et regagne péniblement le banc.
Aucun but n’a été marqué à la mi-match, malgré une percée de Gaborit qui tire trop haut et un cafouillage devant la cage de Bertein instauré par Maxime Martin. L’ouverture du score ne tardera pas plus longtemps : Hordelalay intercepte une relance angevine en zone neutre et lance Soudek, qui s’approche de la cage et vient glisser le palet sous le bottes de Bertein (31’13, 1-0).

Soudek n’a pas le temps de savourer qu’il est envoyé en prison pour une charge dont la dangerosité ne sautait pas aux yeux (31’58). Il s’agit de la cinquième supériorité des Ducs, qui vont enfin faire payer leur indiscipline aux Gamyo : après deux tirs repoussés de Campbell et Gagnon, Lessard adresse le palet en retrait à Lacroix. Le franco-canadien expédie un boulet de canon dans le haut du filet (32’33, 1-1).

Nouvelle action chaude pour les Ducs : Arrossamena décoche un tir seul face à son ancien gardien mais Hocevar sauve le but de la mitaine. Ce sont pourtant les Spinaliens qui vont profiter d’une nouvelle erreur de relance angevine : Hordelalay intercepte encore le palet et peut partir au but. Peu en réussite depuis le début du match, il préfère passer à Le Blond qui achève le travail (33’53, 2-1).

Le rythme de la partie monte d’un cran, de même que l’intensité des charges. Le palet file d’un but à l’autre sans interruption mais aucune équipe ne se procure de véritable occasion pendant un moment. Martin tente sa chance de la bleue et Lacroix n’est pas loin de tromper Hocevar mais le score en reste là. Epinal a profité de deux grosses erreurs angevines pour mener au score, tandis que les Ducs ont marqué en profitant de leurs supériorités répétées.

Tirs cadrés : 9 pour Epinal, 12 pour Angers.
 

L’égalisation puis l’indécision

Bertein sort du gant une frappe puissante de Sabatier après un engagement dans la zone des Ducs. Cacciotti bloque un palet du visage et a l’occasion de s’offrir un break mais sonné par le choc, il négocie mal le coup. Tavzelj sauve les siens en coupant une passe de Bouchard pour Cacciotti en embuscade vers le but et les Ducs se lancent dans une contre-attaque, mais la cage d’Hocevar est déplacée. Angers presse pour revenir et accule Epinal dans sa zone mais Hocevar reste solide face à Igier. Il va néanmoins s’incliner quand un palet revient de l’arrière de sa cage, Campbell parvient à le glisser dans les filets (44’08, 2-2).
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 32ème journée : Epinal  vs Angers  - LM : Indécis jusqu’au bout
Photographe : Célian Steiner (archives)

Les Gamyo sont sonnés et les Ducs tentent de prendre les devants, d’abord avec Gaborit puis Leveque qui oblige Hocevar à sortir une superbe parade.
Chapuis profite d’un rebond aux abords du but angevin mais Bertein lui ferme l’angle de tir. Fujerik écope d’une pénalité (45’51). Angers s’installe, les Gamyo souffrent, mais finalement Hordelalay contre le palet et va vers le but, tourmentant Bertein. Sur une nouvelle possession angevine, Bouchard parvient à sortir le palet et le Ducs ne s’installeront plus.
Kloz se rend coupable d’un gros contact sur un Angevin mais cette fois-ci, aucune faute n’est sifflée. Les Gamyo ont beaucoup de peine à sortir de leur zone et multiplient les dégagements interdits. Sur une très longue séquence, Campbell trimballe les Spinaliens le long de la bande mais Gagnon gâche son travail en tirant à côté. Tavzelj évite encore une occasion spinalienne en empêchant Bouchard de passer à Veilleux. Epinal va respirer après une pénalité contre Walls pour attitude antisportive, après une explication avec Kloucek dans le coin de la patinoire (50’12). Susanj tire de la bleue et Bertein relâche le palet. Le Blond dévie un centre du slovène qui frôle le poteau. La fin du power-play est hachée mais les Spinaliens restent ensuite installés dans la zone, en vain. Chapuis et Rapenne s’essaient au tir, les Spinaliens montrent de l’envie mais se précipitent trop à l’image de la passe d’Hordelalay en retrait qui sort de la zone offensive.
Les dernières minutes sont tendues, un cafouillage se produit près des montants d’Hocevar et Gagnon est proche du but vainqueur. Pourtant, il semble qu’on se dirige tout droit vers la prolongation. A deux minutes de la fin, Epinal repart à l’offensive mais la passe de Bouchard rate à nouveau Veilleux. Dans la précipitation, Angers gâche sa dernière possession avec un hors-jeu.

Tirs cadrés : 8 pour Epinal, 8 pour Angers.
 

Kloz victorieux

Epinal n’a toujours pas marqué de but en prolongation cette saison.
Contrairement à vendredi, Brad Gratton envoie deux attaquants et un défenseur sur la glace pour le début de cette prolongation à trois contre trois. Bouchard ôte le palet à Busto au dernier moment et Hocevar repousse de la jambière le tir d’Arrossamena. Gagnon perd sa crosse en ratant un tir, laissant ses coéquipiers défendre à deux. Angers est menacé mais Veilleux et Sabatier ne parviennent pas à porter l’estocade. C’est finalement Kloz qui libère Poissompré : parti de l’arrière de sa propre cage, le défenseur tchèque remonte toute la patinoire avant de décocher un tir croisé qui termine dans le petit filet (62’49, 3-2).

Tirs cadrés : 3 pour Epinal, 1 pour Angers.
 

Malgré sa défense réduite et les nombreuses pénalités récoltées, Epinal parvient à s’imposer en remportant enfin une prolongation. Le trio Hordelalay-Le Blond-Soudek auteur de deux buts ce soir est en train de s’affirmer. Les Gamyo mettent un terme à une série de quatre défaites et à un mois sans victoire à domicile. Les Ducs eux enregistrent un quatrième revers de rang et avec un seul point pris, ils voient la neuvième place de Nice revenir à six points. Au vu des deux prochains matchs compliqués qui les attendent face à Bordeaux et Rouen, rien n’est encore joué pour la qualification en play-offs.
Pour Epinal, les deux points sont à la fois une bonne et une mauvaise opération puisqu’Amiens n’a plus qu’un point d’avance mais Nice plus qu’un de retard. Le calendrier de la Ligue Magnus semble conçu pour nous tenir en haleine jusqu’au bout puisqu’il s’agit justement des deux prochains adversaires d’Epinal, deux matchs ô combien importants. Dès vendredi, ils iront disputer la septième place aux Gothiques. Le Coliséum a rarement souri aux Vosgiens mais il se pourrait que l’effectif d’Amiens soit décimé avec notamment l’absence du gardien Mitch O’Keefe. Affaire à suivre…

 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
 
Réactions sur l'article
 
KevinM a écritle 11/01/2017 à 18:44  
Est-ce qu'on parle des conditions d'évacuation de Gibert ? Du médecin qui manipule la nuque ? La mise en PLS en secouant la nuque ? La sortie sans minerve ??? Amateurisme complet au détriment de la santé d'un joueur...
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...