Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - LM - 2ème journée : Chamonix vs Mont-Blanc
3-2
(0-0 2-2 0-0 0-0)
Après prolongation
Après tirs aux buts
Le 20/09/2008
Chamonix
Chamonix  ] Mont-Blanc ]
Les Chamois évitent l’Avalanche de justesse !
 
Battu par Dijon mardi soir, les Chamois recevaient l’Entente Saint Gervais/Megève. Un premier derby qui au coup d’envoi à déjà une saveur particulière. Toutes deux défaites par les clubs isérois de Grenoble et Villard, Chamonix et Mont-Blanc se retrouvaient dans un match qui promettait d’être équilibré et physique.
 
Chamonix, Hockey Hebdo Alexandre Juillet le 22/09/2008 à 09:15
FICHE TECHNIQUE

800 spectateurs
Arbitres : Monsieur Colleoni assisté de Messieurs Gielly et Courgeon
Buts :
Chamonix : 24:38 Richard Aimonetto ; 26:51 Jaroslav Cesky (ass Aram Kevorkian et Richard Aimonetto) ; 70:00 Jaroslav Cesky
Mont-Blanc : ; 24:49 Mathias Arnaud (ass Numa Besson et Clément Masson) ; 38:08 Clément Masson (ass Marek Babic et Markku Paukkunen)
Pénalités
30' dont 10' à Pinc contre Chamonix
16' contre Mont-Blanc

Un round d’observation


Absent de marque du coté de Mont Blanc, Tobias Granath. L’ex-chamoniard, blessé à l’épaule a été forcé de déclarer forfait pour cette rencontre face à ses anciens coéquipiers.
Photo hockey Ligue Magnus - LM - 2ème journée : Chamonix  vs Mont-Blanc - Les Chamois évitent l’Avalanche de justesse !
Pierre Sage
La première période du match est équilibré, les Chamois et l’Avalanche s’observent, se jaugent et cherchent la faille. Les vingt premières minutes ressemblent à un long round d’observation, malgré des tirs de Pouget, Arnaud et Masson coté bleus et blancs, imités quelques minutes plus tard par Aimonetto, Kévorkian et Cesky coté Chamois. Deux slaps de Mbaraga et Paul à mettre à l’actif des chamoniards viendront inquiéter un cerbère toujours aussi vigilant sur les lancées à la bleue. Déjà très en vue à Grenoble et face à Dijon, l’expérimenté Sami Heinonen a lui aussi montré l’étendue de son talent en sortant une tentative de Babic et un slap de Ballet. L’occasion la plus marquante de ce premier tiers temps est l’œuvre de Tobiasson-Harris qui se présente seul face à Lukes, mais voit son tir échoué à quelques centimètres du montant gauche de la cage gardée par l’ancien pensionnaire du Chamonix Hockey Club, l’emblématique Radek Lukes et son numéro 29.  Les pénalités s’enchaînent les joueurs s’énervent et les premières frictions se traduisent par de longues minutes d’infériorité d’un coté comme de l’autre. Mbaraga, Tobiasson-Harris, Lepers et Besson seront les joueurs priés de se reposer sur le banc d’infamie. Un tiers serré, un début de match disputé, mais il manque l’essentiel, le public gronde et veut voir des buts…
 



Une partie toujours aussi équilibrée

Les Chamois entrent les premiers dans l’arène, près à en découdre en deuxième période. Un tiers qui commencent sur les chapeaux de roue, puisque dès l’engagement Aimonetto trouve Kévorkian qui tentent un débordement et cherche à remettre le palet à son capitaine qui rate la cage. La réaction des visiteurs ne se fait pas attendre bien longtemps. En effet après deux minutes de jeu dans cette seconde phase, Clément Masson trouve Numa Besson. Le jeune défenseur contourne la cage d’Heinonen et remet le précieux au second poteau pour Mathias Arnaud. Le 91 du Mont Blanc reprend ce service de volée et fait trembler les filets pour la première fois da la rencontre 0-1 à 21’49.

Arnaud marque ainsi son second but de la saison, après son ouverture du score face au Ducs de Dijon lors de la première journée de la Coupe de la Ligue. Il alterne le bon et le moins bon car deux minutes plus tard, l’attaquant français du HCMB écope de deux minutes de prison pour Faire Trébucher. Il n’en fallait pas plus aux Chamois pour égaliser par leur emblématique capitaine, Richard Aimonetto. Le vétéran du CHC shoote sur Lukes, le caoutchouc rebondit sur le portier tchèque et se loge dans la lucarne gauche 1-1 à 24’38 [5-4].

La chance a sourit a des Chamois qui en manquait bien depuis le début de la saison. Deux poteaux contre Grenoble, une barre transversale et un poteau face à Dijon. Les Chamoniards égalisent et ne mettront pas longtemps à prendre l’avantage pour la première fois de la partie. Après vingt sept minutes de jeu dans ce derby, Cesky passe la puck à Kévorkian. L’attaquant en forme de ce début de championnat slap dans la palette de son capitaine qui dévie le puck entre les genouillères et trompe Radek Lukes pour la deuxième fois de la soirée 2-1 à 26’51.

C’est la douche froide pour les joueurs de l’Entente qui concède deux buts coup sur coup. Ari Salo, le coach finlandais des visiteurs cherche les mots pour remobiliser ses troupes. Pouget puis Masson par deux fois vont à nouveau chercher la brèche dans la défense locale en espérant une bévue du cerbère Sami Heinonen, futur homme du match pour les chamoniards, et absolument impérial dans cette confrontation entre les deux équipes hauts savoyardes. Hélas pour les joueurs bleus et blancs, « Magic Sami » est dans un grand soir, il sort toutes les tentatives adverses. Toutes, pas tout à fait. A deux minutes de la fin de la seconde période, profitant d’une pénalité infligée à Jaroslav Cesky pour cinglage, Markku Paukkunen alerte Marek Babic, la nouvelle recrue du HCMB. Il contrôle le puck lève la tête et lance l’ancien chamoniard Clément Masson dans la profondeur, d’une passe chirurgicale. Le jeune numéro 3 ajuste Heinonen d’un tir à mi hauteur sur sa droite. Le gardien du CHC est battu 2-2 à 38’08 [5-4].

Ce but scellera le score de la deuxième période.
 



Le tiers à deux points

Les deux formations devront donc tenter de s’imposer lors d’une ultime période. Un tiers temps qui vaut deux points. Chacune des deux équipes devra donner le meilleur d’elle-même si elle veut décrocher les deux points promis au vainqueur. Chamonix et Saint Gervais s’accroche, on ne prend aucun risque, la peur d’une erreur défensive est plus forte que le désir d’attaquer. Les équipes s’observent, malgré des tentatives d’Aimonetto et Geoffroy, et un superbe slap de Kévorkian dans les gants de Lukes. Après une dizaine de minutes dans l’ultime période du temps réglementaire, un slap d’un attaquant des visiteurs vient fleureter avec le montant gauche d’Heinonen. Le bruit métallique réveille les supporters du Mont Blanc qui ont fait le déplacement en masse. Les Chamois subissent le jeu pendant cinq minutes, puis ils vont reprendre du poil de la bête et tenter d’assassiner les visiteurs dans le money time. A 59’21, un temps mort est demandé par Ari Salo, afin de tenter un dernier coup de poker et de renverser la vapeur dans les derniers instants de la rencontre. Alors que les supporters de l’Avalanche s’attendaient à voir leur équipe partir une dernière fois à l’assaut, ce sont au contraire les Chamois qui vont mettre en orbite leur recrue Cesky. L’un des hommes fort du CHC se présente seul face à Radek Lukes, alors qu’il ne reste plus que trente secondes à jouer. Une fois de plus le face à face est remporté par le portier du Mont Blanc qui laisse donc un suspense entier dans ce match.
Les joueurs devront s’affronter dans la terrible épreuve des prolongations. Dix minutes en mort subite, le premier but gagne. Si aucune des deux équipes n’est parvenue à faire la différence dans le temps imparti, il faudra passer par les tirs aux buts, expérience tant redouté par les joueurs et les supporters. A noter les seize minutes de prison de Michal Pinc, dernière recrue du Chamonix Hockey Club.
 



Une prolongation à l’image du match


La quatrième période du match débute par une attaque des locaux, bien stoppée par le jeune défenseur Numa Besson. Aimonetto sonne la charge et envoie un tir du poignet dans le carré de Radek, Kévorkian reprend le puck mais c’est détourné une nouvelle fois par l’homme du match du coté des visiteurs, Radek Lukes. On sent que l’enjeu est de taille, aucune des deux équipes ne parvient à trouver l’espace nécessaire pour inquiéter le gardien de but adverse. La prolongation s’achève, deux partout au compteur. L’épreuve des tirs aux buts va donc départager les deux équipes. Le plus attendu des derbys tient toutes ses promesses.
 



Chamonix sur le fil

Les deux capitaines se réunissent autour de l’arbitre.

C’est Mont Blanc qui aura la lourde tâche de commencer cette séance de Tirs aux Buts.

Kainulainen se présente face à Heinonen, la feinte droite gauche est parfaite le palet glisse sur le filet en se logeant dans la lucarne gauche. BUT Chamonix : 0 Mont-Blanc : 1

Cesky face à Lukes, le chamoniard échappe le puck, il le rattrape et tente un slap désespéré. C’est dans les bottes de Radek. Chamonix : 0 Mont-Blanc : 1

Masson pour le deuxième tir du HCMB. Et le palet qui passe au dessus de la transversale de Sami Heinonen. Chamonix : 0 Mont-Blanc : 1

Kévorkian peut être pour l’égalisation des Chamois… Et non, Radek n’aura pas à bouger, le précieux passe à gauche du but. Chamonix : 0 Mont Blanc : 1

Paukkunen contre Heinonen pour la victoire du club bleu et blanc… Et non, l’arrêt de Sami Heinonen, le véritable héros de la soirée. Chamonix : 0 Mont-Blanc : 1

Tobiasson-Harris a toute la pression sur ses épaules. S’il marque tout est à refaire, si c’est à coté, Mont Blanc gagnera le match. Tobiasson part, un signe de croix avant de pousser le puck, il dribble Radek et place le précieux entre ses jambes, le palet ralentit entre les bottes et pénètre dans les cages de Lukes. C’est l’explosion de joie dans le kop de Chamonix. BUT Chamonix : 1 Mont-Blanc : 1

Tout est donc à refaire pour les deux équipes.

L’arbitre inverse l’ordre de tir.

Cesky se présente face au gardien tchèque. Il pousse le palet feinte à droite, Radek se couche, et Cesky pousse le puck dans la cage. BUT Chamonix : 2 Mont-Blanc : 1

Tous les espoirs reposent à présent sur Kainulainen. Le face à face, Heinonen s’avance pour mettre la pression à l’attaquant. Le lancer de l’attaquant est beaucoup trop puissant et termine sa course dans le mur.

Victoire de l’équipe de Chamonix 3 buts à 2 sur la glace de Richard Bozon.

Prochain match pour la formation d’Alan Jacob Mardi 23 Septembre face à Tours.



Interview


Richard Aimonetto
, Capitaine de l’équipe de Chamonix

On a eu une partie équilibré, un match dans le match avec le duel à distance des gardiens. Radek et Sami qui font un match extraordinaire. Beaucoup d’occasions de buts, mais encore trop de pénalités dont beaucoup sont stupides. Il faut que l’on recadre tout ça. L’équipe du Mont Blanc a été accrocheuse, c’était une confrontation difficile, comme tous les derbys. Ce soir je marque deux buts, c’est très motivant, l’ambiance et le public s’est fait entendre, même si un peu plus de ferveur serait la bienvenue. (Rire)

Patrick Mbaraga
, défenseur du Chamonix Hockey Club

Ce soir, on n’a pas été terrible dans le jeu, on a eu une période d’ajustement, on a réussi à s’imposer sans être trop agressif. Pour ma part, j’ai trouvé que ma performance était plutôt correct, malgré encore une petite fatigue, qui serait vite compensé d’ici mardi. Nous n’avons peur de personne. Notre système de jeu est au point et on va monter en puissance au fur et à mesure des matchs. Je dirai pour finir que Sami (Heinonen) a fait une partie exemplaire, il a super bien goaler, comme à chaque match, c’est un gardien qui joue avec son cœur, depuis le début de la saison.

Alan Jacob, entraineur du Chamonix Hockey Club
 

Enfin quelques points, on est enfin récompensé de nos efforts, Dans le jeu, on n’est pas cher payer. Cette victoire est bonne pour le mental. Pas de panique du coté du Mont Blanc, et donc un jeu sobre tout au long du match. On a encore trop de pénalités et donc on se met dans des mauvaises situations. Ca peut nous couter cher à la longue, et on va bosser ça avec les gars. Ce soir je suis fier de mes joueurs, ils sont surpassés pour aller chercher leur victoire. Ce soir encore, je conforte mon idée du début de saison, Aram, Richard et Jaroslav sont affutés, je pense que leur ligne pourrait fonctionner, mais on est jamais à l’abri d’un changement ou d’une blessure. Mardi, on a encore un énorme test physique avec la venue de Tours, et on espère pouvoir compter sur Michal Pinc dans nos rangs.

 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Hockey man a écritle 22/09/2008 à 18:07  
Quel résumé parfait, quel travail bravo et merci à vous pour ces articles toujours aussi complet. Continuez comme ça.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...