Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus 41ème journée : Chamonix / Morzine vs Strasbourg
0-6
(0-3 0-1 0-2)
À Patinoire Richard Bozon, Chamonix le 14/02/2017
Arbitres : M. Bliek assisté de MM. Barbez M. et Margry
1582 spectateurs
Pénalités : 30 minutes dont 10 à Bogdanoff et Ville contre Chamonix / Morzine
                     30 minutes dont 10 à Cooper et Lorcher contre Strasbourg
Chamonix / Morzine ] Strasbourg  ]

LM : L’Etoile Noire détruit les Pionniers
 
Devant une patinoire pleine, les Pionniers de Chamonix-Morzine accueillaient ce mardi l’Etoile Noire de Strasbourg pour une rencontre cruciale du bas de tableau.
 
Patinoire Richard Bozon, Chamonix, Hockey Hebdo Article : A. Juillet | Photos : Y.Coppel le 15/02/2017 à 10:57
Malheur aux vaincus dans un affrontement important à différents niveaux. D’abord pour les play-offs, puisque les deux équipes sont toujours en lice pour une éventuelle place dans les séries éliminatoires, ensuite dans l’optique d’une éventuelle poule de maintien, puisque les deux formations restent engluées dans les dangereuses limbes du classement général. Le CMHC enregistrait le retour de son gardien titulaire Jason Missiaen devant le filet, tandis que le jeune Adel Koudri reprenait également sa place dans le contingent.

 

Entame tonitruante

La première situation est la bonne pour Strasbourg qui ouvre la marque après seulement vingt-trois secondes en première période. Les joueurs de l’Etoile Noire entrent en zone, Gould manque son tir en pivot devant la cage de Missiaen, mais ce dernier se transforme en passe décisive pour Marcos qui trainait au second poteau, 0-1 à 00’23.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 41ème journée : Chamonix / Morzine vs Strasbourg  - LM : L’Etoile Noire détruit les Pionniers
Y. Coppel
La joie de Draper tranche avec la mou Pionnière
Les Pionniers sont mal embarqués dans la partie. Pourtant, les haut-savoyards réagissent par un break de Josselin Besson. L’attaquant, imprécis, tire à côté de la cage. A l’inverse, Strasbourg joue en confiance après son premier but. Les hommes de Bourdages sont sur un nuage et se régalent dans les bases défensives adverses. Depuis l’enclave, le sérial buteur Jordan Draper fusille Missiaen qui ne peut que constater les dégâts déjà considérables, 0-2 à 3’10.
Stéphane Gros prend déjà son temps-mort. Scénario cauchemar pour les locaux à Bozon. Après un orage considérable, Hascoet lance un semblant de révolte en reprenant un service d’Holecko de l’arrière du but que Hiadlovsky dégageait. Une minute plus tard Bogdanoff est à deux doigts de dévier une passe de ce même Hascoet, mais le portier bouche l’angle. Luke Moffatt confirme les meilleures intentions, mais son lancé s’élève trop haut. Après un départ canon, les visiteurs sont davantage cantonnés à des tâches défensives en milieu de tiers. Pourtant l’arrière garde et son ultime rempart tiennent le coup. Le portier alsacien maintient le break d’avance à sept minutes de la première sirène en s’imposant devant Clément Colombin. Strasbourg poursuit et exploite des contres. Burgert réceptionne un service venu le long de la bande mais butte sur le portier chamoniardo-morzinois qui bouchait son angle. Le trio arbitral du soir inflige la première pénalité aux strasbourgeois Morillon pour avoir fait trébucher. Sur le jeu de puissance, Moffatt sert Erlich dans le slot, mais le tir de ce dernier est dirigé vers le plastron d’un Vladimir Hiadlovsky toujours impérial. La supériorité ne donne rien de bon. L’Etoile Noire termine bien son tiers temps. Gould perd un face à face avec le géant haut-savoyard, puis Draper réceptionne un palet dans l’enclave, tricote devant le portier et inscrit le troisième but des siens en lucarne face à un Jason Missiaen impuissant, 0-3 à 18’41.
Strasbourg mène 3 buts à 0 face à des Pionniers friables défensivement et qui auront encaissé deux buts d’entrée. Malgré de beaux efforts pour revenir réduire la marque, les locaux se sont exposés et ont encaissé une troisième unité par l’ex-pensionnaire du Mont-Blanc et des Coqs de Courbevoie, Jordan Draper.
 

Leçon de réalisme

L’entame de tiers médian est équilibrée. Gould tente une première déviation, avant que Gabin Ville ne profite d’un rebond accordé par le portier alsacien sans succès. Les Pionniers obtiennent la première chaude alerte. Holecko lance Homjakovs. Ce dernier se présente face à Hiadlovsky, mais manque son face à face avec le portier.  Le CMHC est volontaire mais manque d’efficacité.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 41ème journée : Chamonix / Morzine vs Strasbourg  - LM : L’Etoile Noire détruit les Pionniers
Y. Coppel
Hiadlovsky, impréial ce mardi à Chamonix
Devin échappe la rondelle sur un face à face, puis Moffatt est trop court pour reprendre une offrande d’Erlich à quelques mètres du but plein axe. Lorsque ce n’est pas son talent qui sauve Hidalovsky, la chance s’en charge. Depuis la droite, Bogdanoff lance sur le portier. La rondelle est déviée, s’élève et retombe juste devant le gardien de but, qui parviendra à conserver sa cage inviolée malgré une saillie de crosse devant lui. Les locaux dominent outrageusement durant de longues minutes et se créent une multitude de situations infructueuses. Strasbourg est dans le dur défensivement, mais conserve son avance. Cooper est envoyé au banc des pénalités pour cinglage. Les Pionniers tournent très longtemps avant d’entrevoir une première fenêtre de tir, mais Masson obtient deux situations successives immanquables. Le capitaine pionnier cadre ses shoots, mais Hiadlovsky fait une nouvelle fois office d’épouvantail devant le filet et stoppe les deux lancés. Sébastien Trudeau écope de deux minutes + dix minutes à cinq minutes de la fin du tiers 2 .Sur le powerplay, Chamonix-Morzine demeure trop peu dangereux et s’expose même à un break de Burgert, détourné par le gardien haut-savoyard.  De retour à 5, Strasbourg poursuit sa défense courageuse face aux nombreux assauts des hommes de Gros. Le coach qui verra d’ailleurs son jeune poulain Gabin Ville effleurer la barre transversale d’un lancé de près. A deux minutes du terme du tiers médian, Hascoet est à son tour frustré par le portier visiteur absolument irrésistible sur sa ligne. Quelle incroyable prestation ! Les choses vont de mal en pis pour le club haut-savoyard, puisque les alsaciens inscrivent leur 4ème but sur une de leurs seules véritables occasions de la période, 0-4 à 38’43.
En fin de tiers, Luke Moffatt obtient un tir de pénalité pour une faute strasbourgeoise sur une échappée du meilleur buteur chamoniardo-morzinois. Absolument énormissime depuis le début de rencontre, Vladimir Hiadlovsky détourne le penalty et permet aux siens de regagner les vestiaires avec un large matelas de quatre buts d’avance dans une période pourtant largement dominée par les rouges et blancs. Les joueurs de Daniel Bourdages mènent 4 buts à 0 après quarante minutes de jeu.
 

« Chacun est responsable de sa propre turpitude »

En entame de troisième période, les Pionniers sont pénalisés pour la première fois du match. Masson est envoyé à l’infamie pour deux minutes. Vingt-cinq secondes plus tard, Bogdanoff est à son tour pénalisé et écope en plus de dix minutes dans un geste de dépit. A 5 contre 3, Strasbourg conserve la rondelle en zone, mais ne trouve pas la faille.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 41ème journée : Chamonix / Morzine vs Strasbourg  - LM : L’Etoile Noire détruit les Pionniers
Y. Coppel
Difficile retour au jeu pour Missiaen
Pourtant à l’instant du retour à 5, Miner-Barron dépose la rondelle dans le petit filet gauche de Jason Missiaen, 0-5 à 42’52.
Rien ne va plus pour les Pionniers qui encaissent une sixième réalisation et le but du triplé par un Jordan Draper absolument intenable, 0-6 à 45’09.

Les locaux boivent la tasse et passent proche du septième but encaissé quelques instants plus tard. Strasbourg s’amuse d’une triste prestation pionnière devant son public. Malgré ce marasme, en milieu de tiers, les Pionniers à l’orgueil, connaissent un temps fort, mais là encore, le gardien Vladimir Hiadlovsky fait sans doute une des rencontres les plus singulières de sa magnifique carrière. Le portier est absolument royal et détourne tour à tour les assauts, écœurant à lui seul les quatre lignes d’attaque pionnières, aidé par la maladresse chronique des artilleurs de la haute-vallée de l’extrême. Moffatt en fera lui aussi les frais à sept minutes de la fin du calvaire de son équipe. Le portier strasbourgeois est infernal, il donne l’impression d’être imparable, tant il multiplie les interventions décisives. La dernière étant celle qu’il effectuera face à Ville, qui se présentait face à lui en sortant de prison. Les nerfs explosent en fin de match et le jeune Gabin Ville, légitimement excédé par la piteuse prestation des siens explose et s’écharpe avec Kévin Lorcher. Après quelques coups, chaque joueur est envoyé au banc des pénalités. Le calvaire prend fin pour les locaux qui ne s’attendaient certainement pas à une telle correction.
 

Encore un rendez-vous manqué pour les Pionniers et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette défaite à de très lourdes conséquences au classement. Strasbourg s’échappe, recolle aux play-offs et plongent quasi officiellement leurs adversaires du soir dans la poule de relégation.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus 41ème journée : Chamonix / Morzine vs Strasbourg  - LM : L’Etoile Noire détruit les Pionniers
Y. Coppel
La tête basse, les Pionniers en situation délicate
Pire, l’avenir du CMHC déjà mal embarqué et qui disputait là sa dernière sortie face à un adversaire direct semble désormais sombre pour le néo-club de Ligue Magnus, qui avait pourtant montré un visage séduisant depuis la trêve de Noël. L’Etoile Noire, de son côté est en très grande forme. Après un succès de prestige face à Bordeaux, Strasbourg confirme ce soir en ne laissant absolument aucune chance à son hôte, toujours trop friable défensivement et en manque d’efficacité face aux buts. Une victoire au meilleur des moments pour les alsaciens qui auront encore toutes leurs chances de disputer les séries éliminatoires. Blanchissage pour Hiadlovsky qui a réalisé une partie exceptionnelle devant son filet. Côté pionnier, viennent alors plusieurs interrogations qui méritent quelques éclaircissements. Le non-remplacement en décembre d’un élément défensif pour une équipe déjà classée moins bonne défense depuis les premières rencontres de la saison, la motivation et l’envie de tout un chacun au sein d’un groupe qui semblait pourtant s’être retrouvé depuis une dizaine de matchs, mais surtout la réelle capacité de certaines joueurs à élever leur niveau dans les moments clés. Avec deux défaites successives à leurs deux derniers matchs les plus importants de la saison, le CMHC s’est plongé dans une nouvelle spirale négative et devra ramer sec pour sauver sa peau chez les professionnels. Une sortie indigne d’un effectif qui luttait avant le coup d’envoi pour une place en play-off. Le réveil avait sonné début janvier et il serait bon qu’il sonne à nouveau rapidement pour la troupe des hautes-vallées qui pourraient perdre très gros dans l’affaire aux vues des prestations actuelles. Il ne reste que 3 matchs aux Pionniers, face à des adversaires du haut de tableau pour préparer au mieux la phase de play-down. Un mini-championnat dans lequel les Pionniers sont d’ores et déjà mal embarqués et qui pourrait devenir encore plus difficile si les résultats entre les différents adversaires directs étaient défavorables aux hommes de Stéphane Gros. A l’image d’une saison délicate, les prochaines semaines s’annoncent cruciales pour la survie du club en Ligue Magnus.

Les étoiles Hockey Hebdo :
1ère * : Vladimir Hiadlovsky (Strasbourg)
2ème * : Jordan Draper (Strasbourg)
3ème * : Malcolm Gould (Strasbourg)
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...