Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - : vs
-
 
À Hockey Hebdo le //
[  ] [  ]

LM : La frustration à son paroxysme
 
Forts de deux succès de rangs face à des adversaires directs, les Pionniers de Chamonix-Morzine accueillaient le leader lyonnais dans une rencontre de gala à la patinoire Richard Bozon.
 
Patinoire Richard Bozon, Chamonix, Hockey Hebdo Alexandre Juillet le 11/01/2017 à 10:46
Avec Homjakovs, Ville et Ahlgren absents, les joueurs des hautes vallées allaient devoir batailler ferme face à l’équipe en forme du moment en Ligue Magnus et qui sort de deux succès importants face à Epinal et Bordeaux, malgré de nombreux absents. Avec une confiance retrouvée et des derniers résultats qui permettaient de ré-éclaircir un avenir promis sombre de par le début de saison des haut-savoyards, la rencontre promettait d’être disputée… Elle le fut… Mais pas entièrement…
 

Devant dans tous les compartiments

Missiaen fait face à Raibon devant les filets. Patterson prend les premières responsabilités et tire sur le but lyonnais. Son shoot fuit le cadre. Les visiteurs répondent d'un contre de Mickevics repris au rebond par Flemming, mais détourné de la botte par Missiaen.
Photo hockey Ligue Magnus -  :  vs  - LM : La frustration à son paroxysme
A. Juillet
Masson, à l'assaut du but de Raibon
Le match est lancé ! Takac signe la deuxième montée notable de la rencontre côté droit et repique au centre pour le LHC. Le portier du CMHC oppose son corps en obstacle. La rondelle navigue d'un but à l'autre. Chamonix-Morzine prend plus d’initiatives que son adversaire. Moffatt fait parler sa vitesse, s'infiltre, contourne la cage et remet la rondelle dans le slot. Personne ne reprendra face à la cage ouverte. Le début de match est bon côté Pionnier, le pressing exercé gêne considérablement les Lions, qui répliquent tout de même d'un contre assassin mené par Mickevics et Kaspitz. Missiaen ferme la porte devant l’autrichien. La première pénalité est lyonnaise, et c’est justement Kaspitz qui sera chassé pour un coup de coude à l'endroit de Moffatt, peu avant la mi-tiers. Les joueurs de Gros obtiennent quelques chances de loin, mais Raibon est pour l'instant présent devant son filet, repoussant les tentatives successives de Jalbert, Lukacik et surtout d'Hudson du bout de la botte droite. Jalbert goûte à son tour au banc d'infamie pour deux minutes pour charge avec la crosse. Les Gones éprouvent quelques difficultés à construire leurs offensives. De retour à 5, Chamonix-Morzine connait une belle séquence offensive, sans toutefois parvenir à conclure. Pourtant, sur un modèle de construction côté droit deux minutes plus tard, Erlich prend Devin en relai, le français lui remet le long de la bande. Ce dernier glisse à Moffatt, qui termine du revers côté gauche, 1-0 à 15’16.
Deux minutes plus tard, le CMHC surfe sur sa belle forme et obtient une nouvelle chance. Raibon sauve les siens en déséquilibre sur une reprise signée Peter Holecko depuis l'enclave. Les locaux imposent une belle intensité à l'offensive et multiplient les attaques rapides face à des Lions qui tentent de réagir en contre. Le portier pionnier réalisera une dernière parade décisive à l’ultime seconde du match. Les locaux sont devant après vingt minutes de très gros calibre, et ils ne l'ont pas volé face à des lyonnais plus empruntés dans le premier acte. Sans doute une des meilleurs périodes depuis le début de saison côté Pionnier.
 

Chaud, chaud, chaud !

La première situation du second acte est pionnière. Patterson shoote dans le trafic et déclenche une pluie de crosse en direction de ses bottes. Il parvient finalement à bloquer sous les pads. Lyon répond immédiatement. Masson tente de sortir la rondelle mais se fait reprendre devant le but. L'attaquant lyonnais en un contre un, excentré à droite, manque le cadre.
Photo hockey Ligue Magnus -  :  vs  - LM : La frustration à son paroxysme
A. Juillet
La joie de To-Landry, qui ramenait les siens à 1-1
La réaction n'attend qu'une poignée de seconde. Sur le contre, servit par Patterson, Erlich contrôle en pivot et tire instantanément, Raibon dévie au dernier instant. La partie est très agréable ! Sur une action venue de la gauche et un service de Michel, Lyon égalise par Vikael To-Landry. Le canadien s'y reprend à deux fois pour ajuter Missiaen jusque-là impeccable, 1-1 à 25’11.
L'opposition est très intense. Le jeu semble fixé sur l’offensive. Bogdanoff obtient une belle chance de marquer depuis le slot, puis Schmitt, oublié à la bleue partait en break, mais voyait le second portier du Rhône s'emparer de la rondelle au vol d'une mitaine ferme. Chacune des deux équipes tente de jouer son va-tout. Les Pionniers s'offrent de très grosses occasions à la mi-match. Bogdanoff une nouvelle fois, puis Masson sur un service du précédent passe tout proche d'inscrire la seconde unité des leurs. Dans les secondes suivantes, Jalbert touche le poteau. Schmitt reprend dans la zone dangereuse, mais Raibon a une fois encore la botte où il faut. Lyon plie mais ne rompt pas. Lukacik fait lui aussi les frais du bon positionnement du cerbère qui bloque son slap. Un peu plus tard, c'est au duo Hascoet-Masson de se présenter à deux contre un. Au terme d'un une-deux, le second remise au premier, qui ne peut reprendre. Le contre profite à l'attaque lyonnaise, mais Koblar est lui aussi frustré par Missiaen en dernier rempart. Lukacik passe une nouvelle fois des sueurs froides à Raibon sur une séquence à cinq minutes du terme, mais le portier est sauvé par sa transversale au dernier instant. Les deux équipes se quittent sur un score de parité après quarante minutes dans une rencontre relevant d'une belle intensité entre des Lions qui semblent retrouver un peu de jus et des Pionniers qui joue leur chance à fond et offrent un visage très séduisant ce mardi soir à Richard Bozon. Tout reste à faire !
 

La délectation, puis la frustration

Le troisième et ultime acte de la rencontre tardait à reprendre, dû à un problème survenu sur la surfaceuse de Richard Bozon. Les techniciens de l'antre chamoniard se mettaient à pied d'œuvre et tentaient de remettre d'aplomb la glace, trouée par l’immobilisation de la surfaceuse, victime d’un incident technique, mais rien n'y fait, la glace est rendue impraticable.
Photo hockey Ligue Magnus -  :  vs  - LM : La frustration à son paroxysme
A. Juillet
S. Gros, lui-même, a tout fait pour reprendre la rencontre
Après avoir attendu le délai légal, le trio arbitral de la rencontre décide d'arrêter la rencontre, en accord avec la fédération. Quelle frustration pour le public, les joueurs et le staff des deux équipes qui participaient à une rencontre de haute volée. La frustration est immense, mais il faut pourtant laisser de côté cette rencontre et se reconcentrer pour les deux formations, puisque la prochaine échéance approche à grands pas. Chamonix-Morzine se rendra à Gap vendredi, tandis que les Lions accueilleront Rouen dans un duel au sommet de cette Ligue Magnus. Si les rumeurs couraient bon train à La Lucarne, bar de la patinioire après l'arrêt de la rencontre, la décision quant au report de la rencontre devrait être prise dans les prochaines heures par les instances fédérales...
 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...