trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
LM - Présentation Nice
 
Ligue Magnus Présentation des équipes: Nice les Aigles
 
Média Sports Loisirs, Hockey Hebdo Raphaël Realini le 19/09/2021 à 11:00

 
NICE LES AIGLES


Saison 2020/2021: 9e
 



L’entraîneur :  Stan Sutor (Slovaquie)
 
Stan Sutor à la tête de l’équipe depuis 2004 , il entamera sa 14e saison sur le banc Niçois assisté de Pascal Margerit présent à ses côtés depuis 2012. Matej Hamrak complète le trio et débutera sa nouvelle carrière d’assistant coach dans un club qu’il a bien connu en tant qu’attaquant (2015 à 2018) 


Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - LM - Présentation Nice
Crédit Photo: Patrick Giaume
Clap de fin pour Rok Stojanovic



 
La défense

Stojanovic s’en va, un trio arrive.
 
Clap de fin pour Rok Stojanovic sur la Côte d’Azur. Le slovène de trente ans, arrivé de Lyon lors de la saison 2019-2020, laissera certainement une très belle image du côté de Jean Bouin. Valeur sûre de notre championnat, le « Roc » nissart aura disputé 47 rencontres sous le maillot rouge et noir. Lors du dernier exercice, Stojanovic aura réalisé 91.21 % d’arrêts en 1471 minutes jouées ce qui le place au 5ème meilleur gardien du championnat derrière Pintaric, Junca, Papillon et Hardy. Il n’a pas à rougir de cette saison si particulière entre virus de la Covid-19, blessure et drame familial. Il a été cette saison avec Florian Hardy, le gardien qui aura arrêté 5 tirs aux buts au-delà des 65 minutes de jeu. Stojanovic a été un artisan de la très belle première partie de saison de Nice mais il aura au total, encaissé 83 buts en 26 rencontres. Selon nos informations, l’ex-portier des Aigles a voulu retourner dans son pays.
Bonvalot, Bernat : une alchimie entre expérience et jeunesse.
Stan Sutor n’a pas encore tranché sur le gardien titulaire mais une tendance se dégage : Antoine Bonvalot devrait prendre part dans les buts des Aigles lors du début de championnat. Quatrième recrue dans un poste clé, le natif d’Epinal et formé à Grenoble pose ses bagages dans le sud et ses 90 rencontres de Synerglace Ligue Magnus. Après avoir fait ses classes chez les Brûleurs de Loups, il a connu Briançon (8 matchs), Brest (12 matchs) et Anglet la saison dernière avec 11 matchs où il a partagé la cage avec Bertein. Lors de la saison 2019-2020, il a été titulaire en Alps Hockey League lors de sa première expérience à l’étranger à Jesenice (Slovénie) où il a pris part à 22 rencontres. Il aura à souhait de pouvoir exprimer son talent tout au long d’une saison complète.
Branislav Bernat sera logiquement le suppléant d’Antoine Bonvalot. Ce jeune slovaque de 23 ans va ainsi faire sa première expérience à l’étranger. Formé au MHC Martin et après avoir fait toutes les équipes de jeunes, il a disputé lors de la saison 2016-2017, 18 matchs en deuxième division slovaque alors âgé de 20 ans. Il a ensuite rejoint le HK Martin où il disputera 74 rencontres. La saison dernière, il a été classé cinquième meilleur gardien du championnat avec 92 % d’arrêts et une moyenne de buts encaissés de 2.63. Pour son jeune âge, il a tout de même de l’expérience en Slovaquie et en sélections de jeunes. Il aura à cœur de briller sur la glace si Stan Sutor fait appel à lui.

Sébastien Beaulieu à la baguette
 
En gardien numéro 3, les Aigles ont fait confiance à Dorian Rollet qui est le gardien habituel de la Division 3. Cette expérience entre le monde amateur et professionnel lui sera bénéfique pour sa carrière. Enfin, le staff a été agrandi avec l’arrivée d’un entraîneur des gardiens : Sébastien Beaulieu. Le canadien de 45 ans, a remporté à deux reprises la Coupe Spengler avec le Servette-Genève. Passé par Lausanne et animateur de camps de gardiens (BKP Performance) il a été en charge des gardiens de buts de l’Equipe de France (M16, M-18, M20, féminines et séniors). C’est un véritable atout pour le club niçois pour permettre de franchir un cap supplémentaire dans le développement sportif.

Une défense renforcée, pas remaniée
 
Stabilité défensive. C’était certainement le souhait des dirigeants niçois dans ce mercato pour préparer la saison à venir. C’est ici où il y a eu le moins de mouvements pour l’équipe azuréenne. 
Kristian Cepon ne sera resté qu’un an sur la Côte d’Azur. Pour sa première saison complète en dehors de la Slovénie, il a complété une feuille de statistiques bien en dessous de ses capacités (11 points, 3 buts et 8 aides en 24 rencontres). Il retourne logiquement dans son club formateur, l’Olimpija Ljubljana. Second départ confirmé pour Jules Breton. L’ancien lyonnais retourne à Neuilly-sur-Marne pour la troisième fois de sa carrière. Emil Bagin, Boris Brincko et Alexandre Pascal restent à Nice.
Pour se renforcer, Nice a eu l’excellente idée de se pencher sur Jérémy Penz. Formé du côté du Hockey Club 74, il a peaufiné sa formation au Hockey Club Mont-Blanc et à Chamonix. ll possède déjà une expérience de 88 matchs en Synerglace Ligue Magnus à 22 ans seulement. Il découvrira son troisième club au plus haut niveau, lui qui provient de Cergy (22 rencontres, 2 aides). Auteur d’une première saison remarquée dans le championnat français, le Canadien Danick Crête rejoint le soleil du sud. À Mulhouse, il a fait sensation un inscrivant 4 buts mais surtout 16 mentions d’aides. Il est certain que Stan Sutor s’appuiera sur lui cette saison. Enfin, c’est l’ancien capitaine de Tuto (D2 Finlande) qui effectuera sa première expérience en dehors de son pays. Jere Karlsson rejoint les Aigles où il faudra surveiller son jeu de passes (221 matchs en Mestis, 56 aides).


Les attaquants :
Du sang neuf en attaque
 
5 nouveaux joueurs ont fait leur apparition dans le groupe pour le côté offensif. Cependant, Nice a tout mis en œuvre pour conserver le meilleur buteur Ondrej Kopta et le meilleur passeur Rodomir Heizer, élément incontournable. Loïc Chabert, Romain Carpentier, Valère Vrielynck, Jakub Matai, Alexis Sutor et Rémi Thomas prolongent également. Le noyau dur azuréen est conservé, ce qui est intelligent de la part du « board » niçois qui sait qu’une intégration tardive des recrues peut arriver. Hrehorcak, Guillemain, Popelka, Knotek et Dusek n’ont pas été reconduits.
En provenance de Gap après une belle année à Briançon, le jeune Lucas Bonnardel va certainement beaucoup apprendre du côté des Aigles et de ses joueurs expérimentés. Il aura sa chance dans la rotation pour marquer des buts, lui qui possède une expérience de 81 matchs en Synerglace Ligue Magnus.
Attention les yeux avec Hugo Proux ! Formé du côté de Lausanne, le natif de Cholet va entamer sa première expérience professionnelle à Nice. L’an passé, sa fiche de statistiques prouve l’étendue de son talent chez les moins de 20 ans (12 buts et 35 aides en 46 rencontres). L’apprentissage dans le championnat français sera bénéfique pour lui. Il sera épaulé par les cadres de son équipe. Enfin, trois finlandais complètent l’effectif : Julius Valtonen (Kiekko-Vantaa, D2 Finlande), Mikael Kuronen (Katowice, Pologne) et Jesse Pelamo (Cergy-Pontoise) vont apporter leur expérience suivie de leur complémentarité. L’alchimie entre jeunesse et expérience peut fonctionner.


Les ambitions :
 
Les Niçois ont joué les premiers les rôles sur l’exercice précédent, avant de s’écrouler en seconde partie de saison. Avec l’arrivée de nouveaux joueurs et un mercato conclu relativement tôt, les Aigles devraient pouvoir viser le Top 8. La pré-saison débute sur 4 défaites en autant de rencontres, les derniers réglages devront se faire au plus vite avant l’entrée dans le vif du sujet lors de la 1ère journée qui débutera par un déplacement à Mulhouse.


Le joueur à suivre :
 
Danick Crête : Défenseur Canadien de 24 ans transfuge de Mulhouse rejoint la côte d’azur, il quitte les Scorpions avec le regret de ne plus être coaché par le Québécois Alexandre Gagnon et laisse derrière lui une équipe où il était devenu le défenseur n°1. L’attrait Niçois avec un meilleur contrat à la clé a rapidement amené Danick à signer à Nice où il devrait avoir un rôle tout aussi important en tant que chef de file de l’arrière garde des Aigles. Seul joueur Nord Américain il devra s’imposer dans le groupe pour faire sa place et s’acclimater avec une majorité de co-équipiers originaires de l’Europe de l’Est. 


 

 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...