Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : finale, match 3 : Rouen vs Gap
5-1
(1-0 2-1 2-0)
À Rouen, L'île Lacroix le 01/04/2017
Arbitres : MM. Bergamelli et Garbay assisté de MM. Furet et Barbez M.
2746 spectateurs
Pénalités : 18 minutes dont 10 au banc contre Rouen
                     16 minutes contre Gap
Rouen ] Gap  ]

LM : Rouen prend les devants
 
Après deux premières manches en terre gapençaise, qui ont vu chacune des deux équipes remporter un match, cette troisième rencontre verra un camp reprendre l’avantage dans la course au titre. Rouen, qui joue devant son public, espère bien repasser devant et voit le retour de son défenseur international Olivier Dame-Malka pour l’y aider. Du coté des Rapaces, Antony Rech, profite de son retour en Normandie pour retrouver ses coéquipiers après son absence lors des deux premiers affrontements.
 
Rouen, L'île Lacroix, Hockey Hebdo Alexandre Canivet le 02/04/2017 à 13:58
C’est dans une patinoire de L’île Lacroix presque comble et dans une ambiance de finale que démarre cette rencontre. Rapidement, les Rapaces vont imposer un pressing qui empêchent les rouennais de développer leur jeu. Bernier, sur une action rondement menée, voit sa tentative être détournée par la mitaine de Sabourin (2’02), avant que Ringrose échoue lui aussi sur le portier rouennais (2’28). Gap imprime son tempo au match et Rouen peine à se montrer dangereux.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : finale, match 3 : Rouen vs Gap  - LM : Rouen prend les devants
Photographe : Marine Romain
Cependant, le pressing très haut apposer par Gap, se fait trouer sur une sortie de zone de Hussey, tout en vitesse, qui vient fixer le dernier défenseur pour servir Bedin fasse à la cage. La reprise du n°37 est repoussée par Fouquerel sur Dame-Malka qui pousse le puck au fond (1-0/6’40/ Dame-Malka ass. Bedin et Hussey).
Contre le cours du jeu Rouen prend l’avantage au score. L’intensité monte un peu plus et les premières pénalités tombent. D’abord c’est Rech qui file en prison et voit son portier être solide fasse à Thinel (12’20). Rouen grâce à cette supériorité a rééquilibré les débats et Chakiachvili dont le lancer est difficilement repoussé par Fourquerel voit Dan Koudys manqué d’un rien le rebond (14’10). Gap reste cependant très dangereux, par son capitaine Bernier, mais le lancer du grand québécois depuis le slot voit, de nouveau, la solide mitaine de Sabourin avorter l’action (14’38).
Rouen se fait sanctionner dans la foulée, sans que les gapençais soit vraiment dangereux si ce n’est sur ce tir de Craige (15’24). De retour à égalité numérique, Isackson se fait punir à son tour par le corps arbitral. Cette pénalité nous offrira un fait jeu important (18’57). Miller d’un tir angle, transperce les bottes de Fouquerel qui se retourne rapidement pour sortir la rondelle avant qu’elle ne franchisse la ligne.
Seulement, Perret sent bien le coup et contre le dégagement du portier en l’envoyant dans les filets. Tout le monde croit au but, à juste titre, sauf que l’arbitre le plus loin de l’action, pense que le palet est gelé par le portier et siffle une fraction de seconde avant que le palet ne rentre.
Nous assistons donc à situation cocasse qui verra l’annulation du but alors qu’il avait été accordé quelques instants auparavant. Evidemment une bronca générale retentie dans la patinoire, elle ne cessera qu’une fois tout le monde rentré aux vestiaires.
 
Tirs : Rouen 14 / Gap 14
Rouen : Rouen 9 / Gap 11
 

 
Le calme revenu, le jeu reprend avec les mêmes intentions de part et d’autre. Thillet lui aussi de retour sur  les bords de Seine rejoint à son tour le banc de l’infamie.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : finale, match 3 : Rouen vs Gap  - LM : Rouen prend les devants
Photographe : Marine Romain
La situation ne va pourtant pas profiter aux rouennais, puisque après un engagement perdu en zone offensives, les Dragons se font contrer. Da Costa file sur la droite et décale Craige face à la cage qui fusille Sabourin (1-1/22’34/ Craige ass. DA Costa).
Rouen est un peu assommé par ce but et ne tire pas profit de cet avantage numérique, au contraire. Ils vont rapidement bénéficier d’une situation similaire dans les minutes suivantes quand Bernier file à son tour au cachot (25’39).
Le jeu rouennais est stérile et il faut une nouvelle faute de King pour permettre aux Dragons d’avoir un double avantage. Celui-ci sera parfaitement exécuté après une belle combinaison entre Guenette et Coulombe qui voit Thinel à la conclusion (2-1/ 27’31/ Thinel ass. Coulombe et Guenette).
Le jeu reprend et Rouen est toujours en supériorité. Revigoré par la prise des commandes du match, le jeu rouennais se montre meilleur en avantage numérique. Thinel trouvant Lampérier pleine axe et seul face à Fouquerel, mais la reprise du rouennais est parfaitement repoussée par un réflexe de la botte du gardien (29’10). La pression locale se fait sentir un peu plus dans cette seconde partie de match. Une pénalité contre Dame-Malka, très sévère, va pourtant donner la chance aux Rapaces de recoller. Essery, depuis le haut des cercles, verra son lancer détourné par un Sabourin toujours aussi attentif (32’30).
De retour à égalité, les Dragons repartent à l’assaut. Sacha Treille bien trouvé par Guenette fera admirer son slap (34’06), mais c’est sur la présence suivante que le break va être fait.
Perret, après un bon pressing en zone offensive, gagne la rondelle et donne à Thinel derrière la cage, celui-ci repique vers les filets, le palet étant repris par Perret, avant que Thinel ne pousse au fond dans la cohue (3-1/34’39/ Thinel ass. Perret et Miller). Gap va réagir par Rehus (35’50), pour ne pas laisser filer les locaux, sauf que Sabourin ferme encore la porte. Guenette aura location de pratiquement tuer le match mais il perd son duel face à Fouquerel déterminant pour le coup (37’49) et qui maintient son équipe dans la course pour le derniers acte.
 
Tirs : Rouen 12 / Gap 11
F/O : Rouen : 11 / Gap 18
 

 
Place donc à la dernière ligne droite de cette belle rencontre, dans une chaude ambiance, mise par les partisans des deux camps. Rouen, voulant certainement éviter de se faire peur, va tenter rapidement de corser l’addition.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : finale, match 3 : Rouen vs Gap  - LM : Rouen prend les devants
Photographe : Marine Romain
Et les Dragons vont y arriver ! Après une remontée éclair de la glace, Sacha Treille combine avec Guenette qui lance dans l’axe de Coulombe qui ne se fait pas prier pour tromper un Fouquerel certainement masqué (4-1/43’32/ Coulombe ass. Guenette et S. Treille).
Rouen met un peu plus son emprise sur ce match avec ce nouveau but. Perret, dans la foulée, n’étant pas loin de donner une tournure définitive sans un super Fourquerel (43’50).
Les gapençais très indiscipliné hier soir, vont encore être sanctionnés dans ce tiers ce qui ne les aide pas à revenir à la marque. D’ailleurs Luciano Basile décide de sortir son portier titulaire rapidement en vue de la rencontre du lendemain (45’29). Bertrand se mettra en évidence rapidement face à Hussey (50’07). Ses coéquipiers auraient pu revenir au score, sur ce tir d’Essery, depuis le slot, mais Sabourin, royal hier soir, a le dernier mot (51’00).
Les dix dernières minutes seront assez ouvertes. Une énième pénalité alpine offrira l’opportunité à Coulombe (52’21) de scorer, mais finalement ce sera Sacha Treille, à l’affut, qui conclut sur un rebond en cage vide (5-1/52’27/ S. Treille ass. Lampérier et Thinel).
La messe est dite mais un double avantage de deux minutes offert aux Rapaces va faire monter, encore un peu plus, la température. Cette situation verra coach Lhenry être lui aussi pénalisé de dix minutes de méconduite, après qu’il est vivement interpellé les arbitres. Il est vrai que sur cette action Chakiachvili, parti aux avants postes, s’est fait sérieusement touché par un défenseur gapençais sans qu’aucune prison ne soit appelée à leur encontre bizarrement.
Le bloc rouennais fait front avec le solide Sabourin qui éteint une à une les mèches gapençaise. Plus rien ne sera marqué dans cette rencontre haletante, qui malgré l’écart au tableau d’affiche ne reflète pas vraiment l’opposition donné par Gap.
 
Tirs : Rouen 11 / Gap : 11
F/O : Rouen 5 / Gap 13
 

 
Rouen remporte donc cette rencontre assez facilement si on s’arrête au score, mais pas autant si on regarde la copie rendue. En effet, le début de match proposé par les Rapaces a été très intéressant avec un pressing incessant. Ils auraient mérité d’ouvrir le score mais Sabourin, qui a réalisé des arrêts déterminants, a été la base du succès rouennais ce soir.
Il faudra, pour les Dragons, sortir très fort dimanche pour ne pas subir le même début de rencontre et voir un scénario bien différent se dérouler. Rien n’est encore joué dans cette finale entre deux équipes qui font honneur au hockey, à l’image de l’ambiance mise par les supporters Gapençais, qui ont fait le long déplacement, et des toujours bruyants partisans rouennais.
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...