Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Roller Hockey
N1 PO : La marche était trop haute
 
Les Griffons retrouvent leur antre pour le match retour du premier round des playoffs. Bien mal embarqués dans cette post saison ils se sont lourdement inclinés 5-9 à Cholet, il faudra remonter ce gouffre pour espérer rejoindre les demi-finales. Les Orcs après une bonne saison ont parfaitement gérés le premier match et possèdent une confortable avance avant le retour. Il leur faudra gérer pour se qualifier pour le dernier carré de la N1
 
Besançon, gymnase Brossolette, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 24/03/2019 à 11:50
   Besançon - Cholet  
5 - 3
(2-2, 3-1)

Serré et équilibré :

Besançon attaque d'entrée de jeu, il lui faut marquer 4 buts de plus que son rival pour égaliser et cinq pour l'emporter. Ludig s'illustre avec quelques bonnes parades face à la furia locale. Le jeu comme un bon match de playoffs est très physique, trop même, et les gestes pénalisables sont nombreux sans que les arbitres ne fassent usage du sifflet. Les Orcs tiennent bon et jouent le contre, Cadoret seul devant la cage bisontine ouvre la marque et donne cinq longueurs d'avance aux siens en vue des 1/2 finales (1-1).
La pression monte dans les tribunes et sur le terrain. Thomas Jouham lancé en break part seul et égalise dans un concert de cri et de trompettes (1-1).
Besançon continue de presser pour refaire son retard mais le portier choletais tient bon et multiplie les parades. Les coups continuent de pleuvoir sans qu'aucune faute ne soit sifflée, la tension monte d'un cran supplémentaire.
Photo hockey Roller Hockey - Roller Hockey - N1 PO : La marche était trop haute
Photographe : Philippe Rouinssard

Besançon repart au charbon et fait le siège de la forterresse des Orcs, ils défendent bien, s'appuyant sur leur bon dernier rempart et sur la fébrilité et la précipiation locale. Finalement, le capitaine Mathieu Jouham redonne l'avantage d'un tir rageur (2-1).
Les Orcs lancent des razzias dans le camp bisontin mais celles-ci sont bien gérées par Romand, impeccable sur sa ligne. Alors que le corps arbitral ne siffle rien depuis 20 minutes, Etevenot est sanctionné pour une faute bien peu évidente. Besançon plie et Jouham commet une faute. Alors qu'il rejoint la geôle, le capitaine bisontin s'en va protester avec véhémence et écope d'une méconduite. Les Griffons sont en train de sombrer. Ils font le dos rond à deux et se montrent héroïques, mais évidemment le verrou saute. Guineberteau change d'angle et trouve Parviainen seul au deuxième poteau, il égalise d'un bon lancer (2-2).
Les Bisontins parviennent à tenir jusqu'à la sirène face à l'intense pression mise par Cholet.
 

A qui gagne, perd :

Tout reste à faire pour Besançon qui garde son retard de quatre buts. Il ne va pas falloir mettre les deux pieds dans le même roller pour cette deuxième mi-temps. Les Griffons se ruent à l'assaut mais ne parviennent pas à rester durablement devant la cage adverse. Les Choletais résistent bien et se dégagent à chaque fois, ils gèrent le match avec brio et font défiler le chrono. Le temps joue pour eux. Thomas Jouham mitraille sans succès. Finalement sur un de ses puissants lancers, Ludig relâche un rebond, Gauthier est le premier dessus et pousse au fond dans une clameur (3-2).
Le public pousse derrière son équipe qui ne lâche pas et continue d'assiéger la citadelle défendue par des courageux Orcs et un virevoltant portier qui sort arrêt sur arrêt. Le temps file et les Griffons ne parviennent pas à trouver la solution face à l'hermétique défensive choletaise, prompte à se dégager et à lancer de dangereux contres. Frank mène la charge de ses hommes à l'assaut, il ne parvient pas à transmettte le palet, mais Théo Gauthier s'en saisit et le précipite dans le but (4-2).
L'espoir renaît pour les bisontins avec deux buts à remonter. Et si ? Cholet plie sous l'offensive en règle des locaux mais tient bon grâce notamment à Ludig. Alors que le corps arbitral laisse filer deux surnombres pour les visiteurs. Ceux-ci saississent le palet au bond. Une mauvaise transmission permet à Germond de récupérer, de lancer Joonas Parviainen qui se présente devant le but et nettoie la lucarne d'un bon lancer (4-3).
Photo hockey Roller Hockey - Roller Hockey - N1 PO : La marche était trop haute
Photographe : Philippe Rouinssard

Romand explose de rage devant son but, tout est à recommencer pour les locaux. Cholet criant de réussite, doit se replier dans sa zone pour contenir de nouveau la hargne bisontine. Gauthier seul en contre vient battre le portier et complète le tour du chapeau (5-3).
Il reste dix minutes et deux buts à refaire pour les Griffons, l'espoir n'est pas mort. Cholet sentant le vent du boulet de canon, prend un temps mort judicieux pour recadrer les troupes. Les Orcs déploient leur défensive autour de leur fort tenu par Ludig solide comme un mur et à la mitaine virevoltante. Besançon pousse de toutes ses forces, mais les Orcs ne cèdent pas, le temps défile. Les esprits s'échauffent et en étant plus exigeant des fautes auraient pu être sifflées.
Besançon, acculé en fin de match, sort le gardien et tente le tout pour le tout, finalement l'arbitre pénalise les visiteurs mais il ne reste que 5 secondes de jeu. La messe est dite, Cholet rejoint le dernier carré, clap de fin pour les Comtois.

Etoiles Hockey Hebdo de la journée :

*** : Aland Ludig
** : Théo Gauthier
* : Joonas Parviainen
 

Cholet a joué avec une confortable avance ce match retour, les Orcs ont parfaitement su tenir le jeu, résistant à la furia adverse, dégageant, contrant et marquant aux moments opportuns, voire décisifs. Cholet a su garder la tête froide et n'a pas sombré grâce notamment aux pirouettes de son redoutable gardien qui a tenu son équipe dans le match d'un bout à l'autre de la rencontre. Les joueurs de la cité des mouchoirs ont certes perdus dans la cité bleue mais leur large victoire du match aller les qualifie pour les demi-finales des playoffs de la N1. Ils y affronteront les Prédateurs de Vierzon, tombeurs de Maisons-Laffitte. Un duel intéressant à venir !
Photo hockey Roller Hockey - Roller Hockey - N1 PO : La marche était trop haute
Photographe : Philippe Rouinssard

La marche était trop haute pour Besançon, le gouffre à combler trop important face à des Orcs qui ne sont pas à ce niveau de la compétition par hasard. Les Bisontins ont eu énormément de mal à trouver la clé du coffre fort choletais et voyait constamment leur écart se réduire avant de réaugmenter face à la détermination adverse. L'arbitrage clairement insatisfaisant pour ce niveau de compétition aura bien eu du mal à gérer une rencontre tendue comme peu l'être un match retour de playoffs. Les Griffons un peu amers terminent leur saison sur une victoire mais qui ne leur suffit pas à poursuivre l'aventure. 
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...