trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 1 : Nantes (Les Corsaires)
Nantes: Conférence de presse
 
Mardi 4 Mai 2021 s’est tenu la conférence de presse officielle des Corsaires de Nantes, en présence du staff sportif de l’équipe professionnelle et de l’équipe dirigeante. Conférence à laquelle Hockey Hebdo était convié.
 
Nantes, Le Petit-Port, Hockey Hebdo Guillaume François le 08/05/2021 à 11:00
Photo hockey Division 1 - Division 1 : Nantes  (Les Corsaires) - Nantes: Conférence de presse
Crédit Photo: Guillaume François
Bruno Maynard (Directeur Sportif) - Martin Lacroix (Coach D1)




Cette conférence est l’occasion d’aborder plusieurs thématiques avec au programme, le Bilan de la saison écoulée, la situation économique du club, la Politique Sportive et ses enjeux, le projet Sportif et les ambitions et les axes de développement économique.


Les intervenants étaient  Hubert DOGEMONT (Président du NAHG) Jean-Marc ROUXEL (Vice-Président du NAHG) Bruno MAYNARD (Directeur Sportif Manager Général des Corsaires de Nantes) Martin LACROIX(Coach D1 des Corsaires de Nantes)

 



Photo hockey Division 1 - Division 1 : Nantes  (Les Corsaires) - Nantes: Conférence de presse
Crédit Photo: Guillaume François
Hubert Dogémont (Président NAHG) - Jean Marc Rouxel (Vice-Président NAHG)





- Le président du NAHG Hubert Dogémont dresse le bilan de la saison 2020/2021 

« Le bilan de cette saison est forcément particulier avec les contraintes sanitaires et la pandémie. Au niveau du club dans sa globalité, on avait une saison quasiment blanche pour les jeunes, sauf pour les sections sportives dans le cadre de leur scolarité. Pour le club, c’était une saison très compliquée. Pour l’équipe de D1 Professionnelle où il faut remercier la fédération d’avoir obtenu du ministère que le championnat de première division soit considéré comme un championnat professionnel, car sans cela on se serait arrêté en septembre / octobre sans pouvoir reprendre comme la deuxième et la Troisième Division. Nous avons eu la chance de pouvoir faire un championnat réduit, puisque nous avons fait 13 matchs de saison régulière au lieu des 26 habituellement. Sois une demie saison régulière de 13 matchs. Sur ce bilan de 13 matchs est plutôt nous sommes satisfait des résultats et cela nous a emmenés sur une qualification au carré final, où on savait qu’il fallait être prêt sur un match sec à élimination directe. Et malheureusement, il nous a manqué quelque chose pour aller chercher plus loin que la demi-finale, puisque nous avons perdu contre Marseille. Cette défaite est une déception, on ne va pas se le cacher, car on espérait aller décrocher le titre… On était au bord la saison précédente puisqu’on s’est arrêté en demi-finale que nous n’avons même pas commencée en battant Neuilly sur Marne en quart de finale. On espérait faire mieux cette année, mais malheureusement ça n’a pas été le cas… 
Avec le recul aujourd’hui, je ne retiendrai pas le mot déception, mais adaptation, car les contraintes étaient fortes où il a fallu que les joueurs s’adaptent en se faisant tester deux fois par semaine. Clairement, les joueurs et le club se sont adaptés sur l’environnement où nous avons pu diffuser les matchs en direct grâce à la fédération et à Fanseat qu’il faut remercier de nous avoir permis de diffuser sur nos réseaux les matchs en direct et de façon gratuite, car c’était important pour faire vivre la saison pour nos partenaires et nos supporters. Sans cela, on aurait eu du mal à vivre cette saison comme on l’a vécu cette année et on su s’adapter en mettant des structures dans la patinoire pour pouvoir filmer, on a investi en faisant appel à une société de production. On s’est armé pour pouvoir donner du contenu et faire vivre le hockey sur glace Nantais auprès de nos supporters et de nos partenaires. C’est grâce à ça que nous avons eu le soutien de nos partenaires et des supporters ainsi que des institutionnels Mairie et Département. Grâce à eux, nous allons pouvoir entamer une prochaine saison où je ne dirai pas sereinement, car on sait qu’elle sera compliquée où nous avons encore des inconnus, mais nous sommes rassurés par rapport au début de saison que nous avons connu avec la pandémie. Sur le plan financier, nous allons clôturer l’exercice de façon positive, car les partenaires ont continué à nous soutenir et n’ont rien lâché ce qui était important pour nous. Nous avons eu aussi le soutien du Département et de la Mairie, ainsi que l’aide de l’état qu’il ne faut pas cacher, car sans public nous avons pu bénéficier des aides de l’état. Ce qui fait que le bilan financier sera positif et qui pourra être ré-injecter sur la saison prochaine. Mais comme d’habitude, nous ne dépenserons pas l’argent que nous n’avons pas et de façon sereine, nous ferons le recrutement en concertation avec le staff Sportif .  Sur la partie économique c’est avec l’équipe dirigeante que nous travaillons pour aller chercher le budget qui nous permettra d’avoir une équipe compétitive et l’ambition d’aller chercher un titre. »



 
Photo hockey Division 1 - Division 1 : Nantes  (Les Corsaires) - Nantes: Conférence de presse
Crédit Photo: Guillaume François
Hubert Dogémont (Président NAHG) - Jean Marc Rouxel (Vice-Président NAHG)



- Jean-Marc Rouxel (Vice-Président ) fait un point sur la situation économique du club des relations avec les partenaires et les institutions,  développe les  axes et les projets d'évolutions envisagées avec la création d’une nouvelle tribune, la création et le développement d’une SASP (société anonyme sportive professionnelle)

« La thématique économique du club est basée sur 3 Piliers principalement. Nous avons développé une marque ‘Corsaires de Nantes’ à laquelle nous sommes très attachés, en quelques chiffres nous avons une communauté très forte de plus de 35 000 abonnés sur nos différents réseaux et nous avons un partenariat très ancré avec le Hellfest où la moindre annonce amplifient nos réseaux, ce qui globalement sur une année nous apporte plus de 650 000 personnes qui consultent nos pages, ce qui donne une très forte visibilité à notre club, nous situant comme 3e club Nantais derrière le FC Nantes et le HBC Nantes, ce qui est pour un club comme le nôtre avec un sport un peu plus mineur que les autres, moins exposé médiatiquement une véritable performance. On s’inscrit dans cette marque Corsaires de Nantes une dimension sociétale en nous impliquant dans la vie des quartiers, des écoles et des associations. 
Le deuxième axe est avant tout de rester sur un projet sportif durable et ambitieux  où nous devons avoir un budget en croissance régulière pour pouvoir nourrir les espoirs que nous avons. Ce qui est important dans l’enjeu, c’est que nous avons une structuration du club qui se fait déjà depuis quelques années par la hausse du professionnalisme, aussi bien sur le sportif que sur l’opérationnel de nos pratiques. 
Nous avons une exigence de résultat nous avons l’ambition, cela fait deux années de suite que l’on accède à la demi-finale, un club, généralement, ne s’oriente pas vers l’élite du jour au lendemain, il faut savoir déjà se positionner au plus haut niveau de la D1 pour pouvoir espérer s’installer durablement dans l’élite. Il faut savoir que cela amène aussi des contraintes sur l’adaptation du club aux enjeux du monde professionnel à plus haut niveau, parce qu’on est dans le monde professionnel et il faut s’y adapter, cela nécessite de passer quelques marches qui sont parfois difficiles à passer lorsqu’elles sont mal appréhendées ou mal gérées… Ce qui fait la force des Corsaires de Nantes, ce sont avant tout nos supporters, mais ce sont surtout nos partenaires privés qui sur quatre ans ont évolué de 45 % au sein du club, c’est avant tout lié à notre structuration mise en place. Très concrètement aujourd’hui à un niveau moyen d’un club de D1 en terme d’apport financier privé, nous sommes à 44 % au-dessus de la moyenne des clubs de D1. Ce qui fait de Nantes le club le plus efficace en terme de partenariat privé. L’autre point de satisfaction est que nous avons toujours à cœur d’avoir un partenariat fidèle où nous avons un taux de fidélité de 77 %, on renouvelle des partenaires parce que c’est la vie économique des entreprises et ce qui est important pour nous, c’est qu’un bon partenaire, c’est un partenaire qui s’engage, mais c’est un partenaire qui soutient financièrement et qui paie. La vie des entreprises fait qu’il y a des aléas et nous avons obligatoirement un taux de renouvellement qui se fait par de nouveaux partenaires et des partenaires qui changent. L’avantage que nous avons à Nantes dans la Métropole est qu’il y a beaucoup de clubs professionnels et les entreprises sont habituées à être sollicitées. Cela nécessite de notre part à apporter une différence et je pense qu’on l’offre au travers de l’expérience Hockey. Le réseau des partenaires que nous avons est un réseau de gens qui sont engagés et qui sont fidèles à notre club. Certains sont présents dans d’autres clubs Nantais, mais on voit que les partenaires sont très attachés à la vie de notre club et c'est la force que nous avons eue cette année. 
Nous avons eu un partenaire qui a pris l’initiative de récompenser les joueurs d’un cadeau il y a une semaine ce qui montre l’attachement et l’envie d’aider les Corsaires de Nantes à continuer d’aller plus haut. En terme de partenariat, il est important de souligner que nous avons une aide qui est quand même présente de la part des institutionnels, principalement de la Mairie de Nantes, car nous ne sommes pas gérés par une Ligue Professionnelle au Hockey sur Glace et nous ne sommes donc pas gérés par la Métropole Nantaise, nous sommes encore sous la Mairie de Nantes. Mais aujourd’hui, c’est 17 % de notre budget de partenariat institutionnel et on est malgré tout sur une enveloppe qui est quasi de moitié à ce qui se fait dans les budgets de D1, nous avons donc encore une marge de progression. Ce qui rend fiable et sérieux notre club, c’est que nous ne sommes pas soumis aux aléas d’une subvention. Le club vit avant tout par des fonds privés ce qui est très important et c’est aussi la vision que nous avons de l’esprit sportif et économique de notre club. Sur cette partie nous avons franchi un cap et avons une écoute et une considération plus importante des collectivités qui est beaucoup plus importante aujourd’hui qu’elle était il y a deux, trois ans, et c’est surtout lié à notre travail où je pense qu’Ali Rebouh qui est l’adjoint à la Mairie de Nantes et Vice Président de la Métropole met souvent en avant notre travail parce que nous avons un développement économique qui se fait par le partenariat privé mais pas que car il ne faut pas oublier qu’un soir de match nous sommes une petite entreprise qui génère de la billetterie et à ce titre-là on joue tous nos matchs à guichets fermés et sans invitation car je précise que l’on ne remplit pas une enceinte aux Corsaires de Nantes avec des invitations et nous sommes limités par notre capacité d’accueil.
Cet élément est important, car il est structurant pour évoluer demain vers l’élite du Hockey Français et on veut s’en donner les moyens. Cela s’accompagnera par des projets dont le premier que l’on peut citer et qui a été retardé, car il aurait dû commencer le mois prochain, celui de la construction d’une nouvelle tribune. L’objectif est d’augmenter la capacité d’accueil de la patinoire du Petit-Port en l’augmentant d’une capacité de 18 %, mais c’est aussi pour apporter un accueil beaucoup plus qualitatif à ceux qui veulent vivre une expérience Hockey que ce soit pour le grand public ou pour du partenariat privé. L’expérience Hockey sera ‘Inside ’, car la tribune sera située au-dessus du banc pour donner une perception au plus proche de la glace où l’outil sera plus élevé et plus qualitatif que ce que l’on fait aujourd’hui. L’impact économique pour le club est important dans la projection que j’ai pu présenter aux élus représente à peu près 12 % de croissance en marge nette pour le club. Dans certains sports, ce ne serait pas beaucoup, mais dans le Hockey, c’est très conséquent. Je précise ce qui est assez inédit, mais que le club finance 50 % de cette tribune, ce qui veut dire que nous avons la capacité financière à payer cet outil qui doit demain nous apporter un budget plus conséquent pour pouvoir s’orienter un peu plus vers l’élite du Hockey Français. L’autre point sur lequel nous sommes en réflexion, c’est de travailler sur les dépenses que nous avons qui pèsent sur le budget et le seront encore plus si nous sommes dans l’élite du Hockey Français et je pense principalement aux logements. C’est une part importante de nos budgets et nous souhaitons monter une SCI Immobilière pour laquelle le club sera propriétaire de logements. Aujourd’hui, on se base sur la bonne gestion financière de notre club et d’entrevoir des aides et soutiens pour nous aider pour loger nos hockeyeurs dans un projet participatif et peut être avec d’autres clubs Nantais qui sont un petit peu moins reconnu à grande échelle et d’intégrer un caractère sociétal d’insertion et d’aider au travers du sport à accompagner certains jeunes dans les logements. 
Le troisième point pour terminer nous disposons d’un comité de direction qui s’est enrichi de compétences et de savoirs faire, nous avons des salariés et nous continuerons à croître dans ce domaine pour asseoir notre club ce qui passera bien évidemment par la construction d’une SASP. Ce qui fait partie du cahier des charges pour intégrer la Ligue Magnus et nous n’attendons pas d’être demain en Ligue Magnus pour répondre à ce point, l’objectif est de constituer la SASP composée de personnes ayant l’esprit entrepreneur et d’acteurs qui ont envie de vivre ce qu’ils vivent dans leur entreprise sur un côté différent dans le milieu sportif, pas dans le but d’utiliser un club pour autre chose mais de vivre ce que nous vivons en tant que bénévoles mais de le vivre en tant qu’entrepreneurs et cela apportera une croissance saine et durable au club. Nous n’avons pas déterminé les choses qui sont structurantes, mais nous travaillons sur ce point et au mois de novembre, nous déposerons les éléments constitutifs pour candidater à la Magnus puisque aujourd’hui, le résultat sportif est d’être champion, mais nous ne pouvons pas monter si le dossier structurel et économique n’est pas qualitatif et accepter par la fédération. Ces points sont très importants pour que l’on puisse s’installer durablement dans l’élite du Hockey Français. »




- Bruno Maynard (Directeur Sportif des Corsaires de Nantes) présente la politique Sportive du club, les enjeux des équipes U17 Elite & U20 Elite puis fait un point sur la situation de l’équipe première D1

«  Le développement des Corsaires de Nantes passe par l’intermédiaire des jeunes joueurs de Nantes. Nous avons fait le choix pour la saison prochaine d’intégrer un jeune dans l’effectif professionnel en lui faisant signer un contrat pro, ce qui nous permettra d’avoir un attaquant issu du cru dans l’effectif, et surtout, c’est un Français, car il est important que l’on puisse avoir un JFL (joueur formé localement) ce qui nous donne de la visibilité au niveau du hockey français, cela donne de l’entrain pour les jeunes joueurs du club de voir que la route ne s’arrête pas à la U20 Elite. 
Aujourd’hui il y a des possibilités d’intégrer l’équipe première ce que nous avons fait tout au long de la saison notamment lors du dernier match à Brest où nous avons intégré des jeunes du club qui ont pu jouer leur premier match en Division 1.
Un moment important pour eux et qui s’est très bien passé, et cela nous donne l’envie de faire un petit peu plus. Le club a pris l’ambition d’inscrire une équipe U17 - U20 Elite qui nous a permis de recruter quelques éléments extérieurs du fait de cette accession au niveau Elite en France et aujourd’hui nous avons des droits de mutation où nous avons droit à deux joueurs par année d’âge. 
Nous essayons d’avoir les meilleurs joueurs possibles, mais il faut savoir que le club de Nantes est un jeune club sur l’échiquier du hockey français et le premier choix des joueurs qui sont internationaux U16 à U20 ce n’est pas Nantes. Leur premier choix sera d’aller à Rouen, Grenoble, Amiens etc … Ou de sortir du territoire français. Aujourd’hui nous attendons que ces équipes aient pu faire leur marché chez les jeunes et pour nous récupérer des jeunes. Mais nous avons eu quelques bonnes pioches notamment le jeune qui intégrera l’équipe première la saison prochaine fait parti des mutés arrivés il y a quelques saisons. L’équipe U17 et U20 Elite il y a quelques joueurs qui sont intéressants à long terme pour nous notamment dans le développement du club. Il est important de voir que l’accès à l’entraînement de l’équipe première est ouvert tous les jours.  À chaque entraînement, il y a des jeunes du club qui s’intègrent et qui jouent. Globalement, le club des Corsaires de Nantes se développe à bonne vitesse les résultats sont en progression et on commence à intéresser des jeunes joueurs pour intégrer les équipes U17 Elite et U20 Elite ce qui est un enchaînement important, car avant nous avions une équipe U20 Excellence avec un arrêt net. Nous avons des demandes de jeunes joueurs pour venir à Nantes ce qui n’était pas le cas avant, ce qui est intéressant pour nous. Bien évidemment, nous sommes encore loin des grands clubs cités précédemment. Concernant l’accès à l’équipe professionnelle, il est ouvert depuis que je suis arrivé l’année dernière car je souhaite vraiment qu’il y ait des jeunes du club de Nantes qui intègrent notre effectif. 
Aujourd’hui, nous sommes en D1, la marche est plus simple, mais lorsque l’on sera en Magnus se sera plus compliqué. Nous avons identifié pour la saison prochaine 5 - 6 joueurs qui potentiellement capables d’intégrer l’équipe première dans les années qui viennent. Certains postes sont favorisés notamment celui de défenseur droitier. Mais notre objectif est de gagner avec l’équipe première et nous avons ajouté de la profondeur à l’effectif. Nous avons connu une saison compliquée au niveau de l’effectif cette saison, nous avons récupéré 2 - 3 joueurs dans l’année suite à des défections, et avec des retours. 
En ce moment, on intéresse de plus en plus, car il y a de la demande pour venir à Nantes et actuellement, le mercato est ouvert. L’intérêt d’avoir Martin avec nous permet d’avoir des joueurs auxquels nous n’avions pas accès avant. L’intérêt pour le club de Nantes est grandissant et j’ai bon espoir d’avoir des joueurs internationaux présents dans l’effectif le jour où le club montera en Magnus. 
Évidemment, cela a un coût et notre coût est mesuré. Nos objectifs sont clairs de gagner, mais pas à n’importe quel prix. Pour le recrutement aujourd’hui, je ne donnerai pas de noms, mais il est en bonne voie. Nous faisons face à quelques départs involontaires avec des joueurs qui ont décidé de mettre un terme à leur carrière et puis d’autres qui ont décidé d’évoluer dans une division supérieure et dans ce cas, nous sommes relativement contents parce que cela montre que nous avions fait le bon choix. Parmi ceux qui partent, c’étaient des joueurs que nous apprécions et aujourd’hui nous avons signé 4 nouveaux joueurs, les annonces sortiront prochainement. Nous nous sommes attelés à la défense en priorité et surtout avec les joueurs français, car nous avons un quota supplémentaire la saison prochaine soit 1 joueur étranger en moins donc nous allons chercher un JFL en plus et nos critères de sélection pour ce joueur sont très simples avoir joué en Magnus !
Pour revenir sur la demi-finale et la finale, Marseille a eu une belle équipe qui jouait le coup, en arrivant très motivés avec de jeunes Français où ils ont très bien joué au Hockey sur Glace en mouvements en passes et ça m’a permis de réfléchir et de me dire qu’il y a des axes différents à prendre. Quand on analyse la situation de ces deux matchs qui nous ont fait mal, nous sommes arrivés à Brest en semaine avec un effectif rétréci avec 6 joueurs au repos et 2 blessés depuis 3 semaines. Neuilly s’est aussi déplacé en semaine et Strasbourg a été frappé par le COVID 15 jours avant. Globalement ceux qui sont arrivés en formes à Cergy, c’était l’effectif de Marseille avec l’apport des licences bleues de Gap qui sortaient d’une demi-saison en Magnus, ils ont très bien joué le coup, je ne cherche pas des excuses, mais la réalité était cette petite fraîcheur. Et sur un match sec Marseille a très bien joué, ils ont été très bons et on a rien à enlever à Marseille.»


Photo hockey Division 1 - Division 1 : Nantes  (Les Corsaires) - Nantes: Conférence de presse
Crédit Photo: Guillaume François
Martin Lacroix Coach D1




- ​Martin Lacroix (Coach de l’équipe D1) clôture la conférence de presse en annonçant sa prolongation de contrat pour 3 années supplémentaires et revient sur la saison et la demi-finale. 

« Je vais terminer en disant que je suis très content d’avoir prolongé pour 3 ans. Quand je reste dans une ville, il faut que ce soit d’un commun accord et si je signe pour 3 ans dans un club, c’est que je me sens bien avec les gens avec lesquels je travaille, je me sens bien dans la ville où je suis et je crois au projet qu’on m’a exposé il y a 2 ans quand je suis arrivé ici. Ce que je peux dire, c’est que ce que l’on m’a mentionné il y a 2 ans lors de mon premier contrat que c’était un club ambitieux, réfléchis et très sérieux. Les objectifs sont clairs. 
Pour revenir à cette saison, je dirai que je suis fière de l’ensemble du staff et surtout des joueurs qui sont restés ici, car il y eut des changements en traversant cette crise sanitaire. En discutant avec plusieurs clubs, il y en a qui ont eu beaucoup de problèmes à traverser cette crise. Les joueurs ici sont restés très déterminés malgré avoir su que nous n’aurions pas eu de montée en Ligue Magnus ni de descente en commençant la deuxième moitié de la saison qui finalement a été la vraie saison et nous ne savions pas s'il allait y avoir des Playoffs. Nous étions dans l’incertitude et les joueurs sont restés grouper, très forts mentalement et j’ai pu apprécier, cela a rendu mon travail et celui de Bruno, de tout le staff plus facile par la façon dont les joueurs ont réagi à travers cette pandémie en se présentant aux entraînements d’une façon très professionnelle.
 Et pour revenir sur le final, il y a quatre clubs qui se sont présentés pour être champion et je suis très fier de ce que l’équipe a accompli cette année. Et oui, on a eu un goût amer sur ce match-là contre Marseille.. S’il y avait eu une montée en Ligue Magnus, il y aurait rien qui se serait joué sur un match, cela se serait joué sur un 5 matchs au meilleur des 5 et je suis convaincu que ça aurait été une autre histoire. Facile à dire, mais sur un match sec tout peut arriver et il faut donner le crédit et le mérite à l’équipe de Marseille. Je pense que l’entame du match que l’on a eu avec l’expulsion dès le début du match après 45 secondes d’un de nos meilleurs joueurs cela a déstabilisé les trios du fait que l’on n’a pas eu un bon premier tiers temps. Et je pense qu’au deuxième tiers temps, on peut dire, on leur a marché dessus et je pense que l’on a clairement dominé le deuxième tiers et le regret que j’ai, c’est qu’après avoir mené 2 - 1 ont a eu les occasions pour faire le break à 3-1. La pression était sur nous, on était annoncé favori, Marseille avait décidé de prendre zéro pression en venant pour s’amuser et ça a fonctionné pour eux. On a eu nos chances dans ce match, on avait l’occasion de remporter le match malgré le fait que nous n’avons pas joué notre meilleur match de hockey et dans l’ensemble de la saison avec toutes les circonstances il y a eu de très belles choses qui ont été accomplies, ce n’est que partie remise pour la prochaine saison. »

 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
spartiates très puissants a écritle 08/05/2021 à 22:45  
Plutôt long mais pas emphatique et très intéressant, le club de Nantes est un club très bien structuré avec de nombreux partenaires privés et le mérite leur en revient.
Les subventions publiques doivent bien évidemment rester minoritaire dans un budget établi.
Je suis d'accord également que les invitations faussent la comptabilité du public dans les patinoires.
Nantes est un club ambitieux et candidat à la Magnus et cela donnera de l'émulation à d'autres clubs dans ce championnat de D1, c'est un point positif.
Cependant là où je diverge c'est sur la demi-finale contre Marseille, bien évidemment que Nantes était favori avec un effectif très talentueux, il est possible également que Marseille avait plus de fraicheur sur cette rencontre, toutefois la pression ne peut être une excuse pour expliquer la défaite des corsaires, la pression des joueurs peuvent l'avoir, d'autres non, il appartient à chacun de gérer comme il l'entend ses émotions, se mettre la pression ne sert à rien, au contraire il faut tout donner pour aller chercher un titre! Marseille avait peut être plus d'envie et de maîtrise technique avec également des joueurs talentueux et un schéma de jeu efficace sur ce final four.
Quand au 2ème tiers c'est plutôt Marseille qui a baissé pavillon, un mal récurrent tout au long de la saison et les corsaires ont profité de l'aubaine.
Pour finir, on peut souhaiter au club de Nantes le meilleur pour la saison prochaine et de réussir dans leur projet ambitieux.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...