Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Suisse - National League
NLA: Des demi-finales de rêve !
 
Cette saison, deux grands classiques du championnat de Suisse forment les deux demi-finales des play-off, Bern contre Lugano d'un côté et Zug contre Davos de l'autre. Le spectacle s'annonce passionnant !
 
Lancy, Suisse, Hockey Hebdo Cédric Martin le 19/03/2017 à 18:16
Depuis 1985 et l’introduction des play-off en Suisse, 21 clubs différents ont participé à au moins une saison du championnat de NLA. Parmi ces 21 organisations, 5 n’ont jamais réussi à se qualifier pour les play-off. Sur les 16 clubs à avoir donc disputé au moins une série de play-off dans l’élite, 12 sont parvenus au moins une fois à se hisser en demi-finale. Et sur ces 12 clubs, 3 n’ont disputé qu’une seule demi-finale: Sierre en 1986, Bienne en 1990 et Rapperswil-Jona en 2006. Et notons que parmi les clubs formant actuellement la NLA, Langnau et Lausanne cherchent encore leur première qualification à ce stade de la compétition alors que pour Bienne (1990) et Ambrì-Piotta (2000), cela remonte à belle lurette.

Ensuite, en ce qui concerne le passage en finale, la domination statistique de certains clubs est encore plus saisissante. A l’heure de disputer une demi-finale, 4 clubs ressortent du lot avec un taux de qualification supérieur à 50% : Lugano, Bern, Davos et les ZSC Lions. Ces clubs-là, que l’on nomme parfois le Big-4, sont les seuls clubs à se partager tous les titres de champion depuis 1999… Cette saison, pas de ZSC Lions, éliminés par Lugano en quarts de finale, mais les Bernois et les Davosiens sont bien au rendez-vous en compagnie des Tessinois. A noter que la quatrième formation qui se battra pour une place en finale est également un grand habitué de ce niveau de la compétition, le EV Zug étant même devant les ZSC Lions avec 14 participations contre 12 pour le géant zurichois.
 
  Demi-finales
disputées
Taux passage
en finale
  EHC Kloten 19 47%
  SC Bern 18 67%
  HC Lugano 17 76%
  HC Davos 15 67%
  EV Zug 14 21%
  ZSC Lions 12 67%
  HC Gottéron 11 36%
  HC Ambrì-Piotta 9 11%
  Genève-Servette HC 6 33%
  EHC Bienne 1 0%
  SC Rapperswil-Jona 1 0%
  HC Sierre 1 0%
 
 
    

L’affiche Bern-Lugano, c’est l’un des plus grands classiques du championnat de Suisse entre deux grands clubs qui se sont souvent bagarré ensemble pour le titre. C’est d’ailleurs la dixième fois que Panthères et Ours se retrouvent en play-off, ce qui en fait la deuxième série la plus récurrente de l’histoire après Kloten-Lugano (12 affrontements). Après 1989, 1990, 1991 et 2004, les deux clubs se sont d’ailleurs retrouvés en finale l’année dernière, avec la victoire finale du SCB par 4-1.

Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - NLA: Des demi-finales de rêve !
sport.ch
Ireland, le coach à succès de Lugano
Lugano est-il capable d’obtenir sa revanche sur les Ours ? Même si le favori reste bernois, la réponse à cette question est évidemment oui. Déjà, Lugano a éliminé les ZSC Lions en quarts de finale, ce qui reste une prestation de choix. Depuis l’arrivée de l’entraîneur canadien Greg Ireland en début d’année, l’équipe a retrouvé son assise défensive et reste sur une série très encourageante. Stratosphérique l’année dernière en play-off, le gardien Elvis Merzlikins semble avoir recouvré son niveau après une saison régulière un peu plus compliquée. Devant lui, l’arrière-garde tessinoise est exemplaire, les joueurs n’ont pas peur de se jeter sur tous les pucks, une mentalité nouvelle qui tranche avec ce que le HC Lugano composé de stars a parfois montré ces dernières années. Le capitaine Alessandro Chiesa montre indubitablement la voie dans ce registre, et avec des défenseurs aussi expérimentés que Steve Hirschi, l'ancien Bernois Philipp Furrer, le mythique Julien Vauclair et l'ancien du Colorado Avalanche Ryan Wilson, auxquels s’ajoute l’international autrichien Stefan Ulmer, Lugano ne devrait pas prendre beaucoup de goals, même face à l’armada bernoise.
Offensivement parlant, les Bianconeri n’ont rien à envier à qui que ce soit dans la ligue. Certes, Damien Brunner est blessé et ne devrait pas retourner au jeu dans cette série, ce qui constitue un vrai handicap. Mais avec des joueurs comme Dario Bürgler, le "génialissime" Linus Klasen, le jeune sniper Gregory Hofmann ou encore le jeune du cru Luca Fazzini, Lugano possède un grand nombre de joueurs en forme et capables de marquer à chaque match. Ce que l’analyse du contingent luganais reflète c’est avant tout une énorme expérience cumulée, un élément clé s’il en est en play-off : Raffaele Sannitz, le géant canado-suisse Ryan Gardner, Sébastien Reuille, l'international Julian Walker, Patrik Zackrisson et le Suédois aux mains d'or Tony Mårtensson, tous jouissent d’une immense pratique au plus haut niveau. Et pour répondre au défi physique proposé par le SCB, qui de mieux que le Québécois aux 10 saisons de NHL Maxim Lapierre ?
  
Mais attention, comme nous les disions, le SCB reste le favori pour se succéder à lui-même et, donc, pour passer en finale. Si Elvis Merzlikins est excellent et bourré de talent, que dire de l’international Leonardo Genoni ? Devant lui, la défense bernoise, bien que privée du Québécois Maxim Noreau (blessé), est  particulièrement bien fournie avec l’international allemand Justin Krüeger, ses homologues suisses Ramon Untersander et Eric Blum, les vétérans David Jobin et Beat Gerber ou encore l'ancien super talent helvético-suédois de Lugano Calle Andersson. Très clairement, c’est du solide ! Et le coach Kari Jalonen, qui soit dit en passant est assisté par un certain Ville Peltonen, ancienne gloire du… HC Lugano, a parfaitement su utiliser tout le potentiel de cette défense de premier plan.
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - NLA: Des demi-finales de rêve !
S. Golay - Keystone
Lapierre est prêt !

Du côté offensif, les Ours ne sont bien entendu pas en reste. A bientôt 40 ans, le capitaine Martin Plüss reste un leader incroyable que n’importe quelle équipe souhaiterait avoir dans ses rangs. L’Américain Mark Arcobello, arrivé cette saison des Toronto Maple Leafs, est le meilleur compteur de NLA en saison régulière avec 25 buts pour 55 points. Le Californien Ryan Lasch, qui valait plus d’un point par match en Finlande la saison dernière, les internationaux Simon Bodenmann et Simon Moser, le meilleur compteur actuel des play-off Andrew Ebbett (8 points) ou encore le rapide Canadien Aaron Gagnon, tous sont des attaquants de premier plan. Et n’oublions pas les provocateurs comme l'ancien Luganais Tom Ruefenacht ou Tristan Scherwey car au delà de leurs coups parfois très limites, voire bien souvent hors des limites, les deux hommes sont aussi capables de marquer des buts et de proposer du hockey de très grande qualité.
 
Les pronos de notre équipe en Suisse:
Stéphane
Ducret
Yves
Seira
Laurin
Petitat
Miguel
Piccand
Adrien
Perritaz
Arnaud
Comment
Cédric
Martin
Bern 4-2 Bern 4-2 Lugano 3-4 Bern 4-2 Bern 4-1 Lugano 3-4 Lugano 3-4
 
 
    
 
La deuxième demi-finale, mettant aux prises le EV Zug et le HC Davos, est également très prometteuse. Dans leur quart de finale, chacune des deux équipes ont réussi un sans faute, le HC Davos s’imposant 4-0 dans la série face au Lausanne HC, pourtant quatrième de la saison régulière, alors que le EV Zug a littéralement atomisé le Genève-Servette de Chris McSorley, 4-0 également et avec trois victoires fleuves pour conclure.
D’un point de vue historique, Zug-Davos est également un affrontement qui a marqué les esprits. C’est la septième fois que les deux clubs se retrouvent en play-off et l'une de ces fois, c'était en finale. C'était en 1998, qui reste comme l’année du seul titre gagné par le EV Zug. Une époque qui semble révolue mais à laquelle l’entraîneur de Davos s’appellait déjà... Arno Del Curto !
 
Si, lors du titre de 1998, le EVZ comptait des joueurs aussi cultes que Bill McDougall, Misko Antisin, Chris Lindberg ou Wesley Walz, il semblerait bien que le club de Suisse centrale n’ait jamais semblé aussi bien armé pour reconquérir un titre que cette saison. Devant la cage, Tobias Stephan est indéracinable et en cas de pépin, le EVZ a même rappelé du SaiPa son ancien portier importé Jussi Markkanen, aujourd’hui âgé de 41 ans. En défense, l’effectif compte quelques joueurs de premier plan comme l'ancien Canadien de Montréal Raphael Diaz, l’un des meilleurs défenseurs suisses en activité, l’international Robin Grossmann ou encore le rugueux et très expérimenté Timo Helbling. Mais c’est bien offensivement que les Zentralschweizer sont le plus impressionnants. Josh Holden, 39 ans, est le joueur culte par excellence. Au club depuis 2008, il est devenu au cours de cette saison le joueur ayant inscrit le plus de points pour Zug en NLA, devant un certain Paul Di Pietro ! Avec le sniper international Reto Suri, le vétéran finlandais Jarkko Immonen, le petit lutin et top scorer Lino Martschini, le très complet Dave McIntyre, le fidèle Fabian Schnyder ou encore l’international suédois Carl Klingberg, chaque ligne est capable de marquer et de faire la différence contre n’importe quel adversaire. Y compris Davos.
Au niveau du banc, le mage davosien aura à faire à Harold Kreis, un fin tacticien déjà devenu champion de Suisse avec Lugano en 2006, puis avec les ZSC Lions en 2008. Le Canado-Allemand sait comment gagner un titre et s’il a échoué en quarts de finale la saison passée face au Lugano de Doug Shedden, il a remis l’église au milieu du village cette saison en donnant une leçon tactique à Chris McSorley en quarts.
 
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - NLA: Des demi-finales de rêve !
R. Hradil - EP
Une nouvelle finale pour le mage Del Curto ?

Pendant que le EVZ donnait une leçon de hockey au Genève-Servette, le HCD d’Arno Del Curto en donnait une autre au Lausanne HC. Auteur de 4 buts chacun lors des quatre matchs contre le LHC, les attaquants suisses Andres Ambühl et Dino Wieser semblent en pleine forme. Associés aux innombrables jeunes talents que comptent cette équipe mais aussi l’international tchèque Robert Kousal, le buteur Marc Wieser, le centre finlandais Perttu Lindgren ou encore le vétéran finlandais aux 751 matchs de NHL Teemu Ruutu, l’attaque davosienne a fière allure ! Quand on connaît l’efficacité du système de jeu mis en place par Arno Del Curto, le jeu vertical et la vitesse d’exécution que cette équipe sait appliquer, la tâche sera forcément ardue pour le EVZ.
Mais attention, cette saison, le HC Davos a une talon d’Achille. Au poste de gardien, le club n’a pas pu remplacer qualitativement le départ de Leonardo Genoni. Les jeunes Gilles Senn (21 ans) et Joren van Potteleberghe (19 ans), malgré leur immense talent, ne font pas le poids dans le duel à distance avec le gardien du EVZ. De plus, devant eux, la défense n’a toujours donné satisfaction, étant trop dépendante de Félicien Du Bois, Beat Forster et Daniel Rahimi. Quoiqu’il en soit, l’affrontement entre ces deux équipes s’annonce spectaculaire et devrait être plutôt indécis, c’est en tout cas ce qui ressort des pronostics de votre équipe basée au pays du chocolat.
 
Stéphane
Ducret
Yves
Seira
Laurin
Petitat
Miguel
Piccand
Adrien
Perritaz
Arnaud
Comment
Cédric
Martin
Gottéron 4-0 * Davos 3-4 Davos 2-4 Davos 2-4 Davos 2-4 Zug 4-3 Zug 4-2

* Après s'être rendu compte que Gottéron ne participe pas aux play-off, Stéphane Ducret a changé son prono pour Zug, victoire 4-3 du club de Suisse centrale selon lui.
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...