Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Suisse - National League
Place aux play-off de National League
 
Le vrai hockey (celui des play-off) reprend ses droits en Suisse dès samedi !
 
Suisse, Hockey Hebdo Cédric Martin le 08/03/2018 à 12:00
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Place aux play-off de National League
Yves Seira
Gaetan Haas (SCB)

Au pays du chocolat, où nous sommes non plus pas trop maladroits dans la création de montres de qualité, l’heure de la grand messe du hockey sur glace a enfin sonné : les PLAY-OFF ! Manifestement pas en possession d'une bonne montre, quatre clubs partis en retard ont raté le train des séries et ne participeront pas à la seule phase du championnat qui compte vraiment : Langnau, qui échoue au poteau, Lausanne, Ambrì-Piotta et Kloten. Pas de surprise donc cette saison puisque les quatre clubs les plus faibles se sont retrouvés en queue de classement pour ainsi dire tout au long de la saison et devront sauver leur peau dans le tour de relégation.
 
Comme d'habitude, votre équipe Hockey Hebdo au pays du bon fromage n'hésite pas à se mouiller un peu avec le traditionnel pronostic qui accompagne une rapide présentation des quatre affiches de ces play-off 2018. Mais avant cela, retrouvons déjà le classement final de la saison régulière, quelques statistiques intéressantes et surtout notre all star team, élu au terme d'un vote démocratique entre nous:
 
Jonas Hiller  (Bienne)
Romain Loeffel  (Servette)    -    Maxim Noreau  (Bern)
Gregory Hofmann  (Lugano)    -    Gaëtan Haas  (Bern)    -    Fredrik Pettersson  (ZSC Lions)
 
1 Bern 50 27 8 5 10 167-112 102
2 Zug 50 23 10 2 15 153-122 91
3 Bienne 50 24 5 7 14 150-124 89
4 Lugano 50 26 3 2 19 159-130 86
5 Fribourg Gottéron 50 20 5 7 18 133-139 77
6 Davos 50 21 3 6 20 134-156 75
7 ZSC Lions 50 19 6 6 19 144-133 75
8 Genève-Servette 50 16 8 7 19 132-153 71
9 Langnau 50 17 6 4 23 120-134 67
10 Lausanne 50 15 4 10 21 149-169 63
11 Ambri-Piotta 50 14 5 5 26 136-168 57
12 Kloten 50 9 6 8 27 120-157 47
 
Clubs Saisons
jouées
Particip.
play-off
Dernière
particip.
Titres
gagnés
Finales
perdues
Qualifications
en demis
Bern 32 29 2017 2017, 2016, 2013, 2010, 2004, 1997, 1992, 1991, 1989 2012, 2007, 1996, 1990 19
Lugano 33 31 2017 2006, 2003, 1999, 1990, 1988, 1987, 1986 2016, 2004, 2001, 2000, 1991, 1989 18
Davos 29 28 2017 2015, 2011, 2009, 2007, 2005,
2002
2006, 2003, 1998, 1986 16
ZSC Lions 30 26 2017 2014, 2012, 2008, 2001, 2000 2015, 2005, 2002 12
Kloten 33 27 2016 1996, 1995, 1994, 1993 2014, 2011, 2009, 1988 1987 19
Zug 30 27 2017 1998 2017, 1997, 1995 15
Fribourg Gottéron 33 22 2016 - 2013, 1994, 1993, 1992 11
Genève-Servette 16 14 2017 - 2010, 2008 6
Ambri-Piotta 33 19 2014 - 1999 9
Rapperswil-Jona 21 10 2008 - - 1
Bienne 20 10 2017 - - 1
Sierre 4 1 1986 - - 1
Lausanne 10 3 2017 - - -
Olten 7 2 1990 - - -
Langnau 19 1 2011 - - -
Basel 4 1 2006 - - -
Arosa 1 0 - - - -
Herisau 1 0 - - - -
Chaux-de-Fonds 3 0 - - - -
Ajoie 3 0 - - - -
Chur 5 0 - - - -
 

Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Place aux play-off de National League
Yves Seira
Romain Loeffel (GSHC)

        Bern    vs    Genève-Servette        
 
Depuis que Craig Woodcroft a remplacé Chris McSorley à la barre de Genève-Servette, les choses n'ont pas tellement changé, il faut bien le dire. Avec 767 minutes de pénalités, les Aigles sont largement en tête de ce classement peu glorieux, loin devant Lausanne et ses 630 minutes. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le SCB, lui, grandissime favori et gros dominateur de la saison régulière, n'a écopé que de 394 minutes de pénalités. 
Ce qui s'annonce compliqué pour Genève-Servette dans cette série, c'est que justement l'Ours bernois possède le meilleur power play de la ligue (23,86% de réussite) alors que les Genevois, eux, ont l'un des moins bons bilans en infériorité numérique, avec seulement 79,26% de réussite - contre 83,33% aux Bernois. Avec 153 buts encaissés, Genève-Servette n'a de loin pas la meilleure défense de la ligue. Tiens, justement, la meilleure arrière-garde, c'est celle du SCB, avec seulement 112 but encaissés, soit 41 de moins que les Grenat... Le gardien bernois Leonardo Genoni (92,89% d'arrêts) a très clairement l'avantage sur les nombreux portiers différents à avoir porté le maillot genevois cette saison, dont les meilleurs furent Gauthier Descloux (91,3% d'arrêts) et Robert Mayer (90,94% d'arrêts, juste en dessous de la moyenne).
En attaque, la différence entre les deux équipes est également nette. Le club de la capitale fédérale a marqué à 167 reprises contre seulement 132 réussites pour les Servettiens, moins bonne attaque de toutes les équipes qualifiées pour les play-off. Avec des hommes comme Andrew Ebbett (48 points), Mark Arcobello (47 points), Gaëtan Haas (41 points), Mason Raymond (1 point/match), Juhamatti Aaltonen ou encore Simon Moser et Thomas Ruefenacht, il n'est pas tellement étonnant que les Bernois soient les plus efficaces devant la cage adverse avec 10,45% de réussite aux tirs. En comparaison, Genève-Servette en est lui à 8,49% et l'un de ses meilleurs attaquants, Cody Almond, est out pour le reste de la saison...
 
Les pronos de la rédaction:
 
Stéphane Ducret 4-2 pour Bern
Yves Seira 4-3 pour Bern
Laurin Petitat 4-1 pour Bern
Miguel Piccand 4-2 pour Bern
Adrien Perritaz 4-3 pour Bern
Cédric Martin 4-2 pour Bern
 
        Zug    vs    ZSC Lions        
 
Cette série entre le EV Zug et les ZSC Lions a le potentiel pour être la plus équilibrée et la plus intense de ces quarts de finale. Sur le papier, les Zurichois valent largement mieux que leur septième place au classement. D'ailleurs, dans un passé pas si lointain, les Lions avaient réussi l'exploit de remporter le titre en terminant à cette place. Face au finaliste malheureux d'il y a 12 mois, absolument tout est possible!
En attaque, le club de Suisse centrale a inscrit 153 buts, le troisième bilan de la ligue, mais les ZSC Lions ont tout de même mis 144 fois le puck au fond des filets, ce qui reste au dessus de la moyenne de la ligue. La blessure de Robert Nilsson est un gros handicap pour les Zurichois, mais l'attaque de cette équipe reste pléthorique avec une multitude de joueurs de tout premier plan, comme Lauri Korpikoski, Linden Vey, Roman Wick, Mattias Sjögren, Fabrice Herzog ou encore Inti Pestoni. Et avec Fredrik Pettersson (50 points) et Pius Suter (1,06 point/match), les hommes de Hans Kossmann comptent deux individus très en forme. Les Taureaux, eux, peuvent aussi compter sur quelques individualités exceptionnelles comme les internationaux suédois Viktor Stalberg (50 points) et Carl Klingberg (18 buts), le sniper canadien Dave McIntyre, l'international américain Garrett Roe (49 points) ou encore le petit lutin Lino Martschini, tellement précieux en avantage numérique. Une situation de jeu, notons-le d'ailleurs, où ce sont plutôt les ZSC Lions qui ont un léger avantage avec 22,58% de réussite (deuxième meilleur bilan de la ligue) contre 21,26% pour le EVZ.
En infériorité numérique, le EV Zug domine son adversaire avec 83,01% contre 80,85%. D'ailleurs si le bilan de la défense zurichoise est tout à fait honnête (133 buts encaissés), celui du EVZ est vraiment très bon avec 122 buts accordés, soit tout simplement le deuxième meilleur bilan derrière celui de l'ogre bernois. Le gardien Tobias Stephan (92,7% d'arrêts) en est pour quelque chose, avec un léger avantage sur les gardiens du ZSC Lukas Flüeler (91,92% d'arrêts) et Niklas Schlegel (89,71% d'arrêts). L'utilisation intensive de Patrick Geering (22'31'' par match) et Kevin Klein (21'53''), qui arrêtera sa carrière au terme de ces play-off, pourrait s'avérer fatale pour les ZSC Lions, toujours privés du vétéran Severin Blindenbacher.
 
 Les pronos de la rédaction:
 
Stéphane Ducret 4-2 pour Zug
Yves Seira 4-2 pour Zug
Laurin Petitat 3-4 pour les ZSC Lions
Miguel Piccand 3-4 pour les ZSC Lions
Adrien Perritaz 4-2 pour Zug
Cédric Martin 4-3 pour Zug
 
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Place aux play-off de National League
Yves Seira
Fredrik Pettersson (ZSC)


        Bienne    vs    Davos        
 
La dernière fois que le EHC Bienne s'était hissé à la troisième place du classement, c'était en 1990 et le club du Seeland s'était qualifié pour les demi-finales. Cette année, après une saison exceptionnelle mais au cours de laquelle ils n'ont rien volé, loin de là, les Biennois affronteront le HC Davos, club le plus prestigieux du pays. 
Si le club du Seeland a réussi une aussi bonne saison - outre l'arrivée d'Antti Törmänen à la bande -, c'est bien parce qu'il a pu compter sur un super gardien! Le vétéran Jonas Hiller, ancienne gloire de la Nati et des Anaheim Ducks, a réalisé une saison solide avec 92,56% d'arrêt. En face, c'est plus compliqué, Davos aligne deux très jeunes portiers qui, bien que très talentueux, n'ont pas encore le niveau pour faire la différence, surtout en play-off (90,5% d'arrêt pour Joren van Pottelberghe et 90,48% d'arrêts pour Gilles Senn. De plus, devant Jonas Hiller, Bienne possède une arrière-garde de fer avec seulement 124 buts encaissés (la troisième de la ligue) alors que les Bouquetins, eux, ont encaissés 156 buts cette saison, soit le plus mauvais bilan de toutes les équipes qualifées pour les play-off...
En attaque aussi, la statistique parle en faveur de Bienne. Avec 150 buts marqués, le club du Seeland devance un Davos plutôt timide cette hiver avec seulement 134 réussites. Mais attention, en tant qu'équipe, que club, Davos possède une immense expérience des play-off. Les Andres Ambühl, Dino Wieser, Enzo Corvi, Broc Little, Anton Rödin ou encore Marc Wieser ne sont pas des manches et savent très bien comment une série de play-off se gagne. En face, Bienne est très dépendant de ses quatre attaquants importés (Marc-Antoine Pouliot, Jacob Micflikier, Toni Rajala et Robbie Earl ont marqué plus d'un tiers de tous les buts biennois cette saison), donc si Arno Del Curto parvient à mettre le bloc de parade seelandais en échec, la qualification pour les demi-finales pourrait devenir un jeu d'enfant pour son équipe. Un point faible pour Bienne quand même, l'équipe a le plus mauvais bilan aux engagements de toute la ligue, avec seulement 45,44% de réussite. Cette série s'annonce passionnante!

Les pronos de la rédaction:
 
Stéphane Ducret 3-4 pour Davos
Yves Seira 4-2 pour Bienne
Laurin Petitat 4-2 pour Bienne
Miguel Piccand 4-2 pour Bienne
Adrien Perritaz 4-3 pour Bienne
Cédric Martin 4-3 pour Bienne
 

        Lugano    vs    Gottéron        
Entre le HC Lugano et Fribourg-Gottéron, la série s'annonce relativement équilibrée, à l'image des confrontations de la saison régulière entre ces deux équipes. Mais sur le papier, l'avantage parle plutôt pour Lugano, malgré ses nombreux blessés. Et c'est la même chose avec la plupart des chiffres de la saison régulière.
Avec 159 buts marqués, Lugano a la deuxième meilleure attaque derrière Bern alors que Gottéron, lui, est en dessous de la moyenne avec seulement 133 buts inscrits. Dotée de plusieurs buteurs patentés, l'équipe de Greg Ireland possède un taux de réussite aux tirs de 10,39%, juste derrière l'ogre bernois (10,45%) et largement au dessus de son adversaire fribourgeois (8,99%). Malgré les absences pour blessure de Damien Brunner et Dario Bürgler, la très expérimentée attaque luganaise reste impressionnante avec les buteurs Luca Fazzini (19 buts) et Gregory Hofmann (22 buts), le play-maker Luca Cunti, l'international canadien Maxim Lapierre ou encore l'international finlandais Jani Lajunen. Et Linus Klasen n'est plus à présenter, même si souvent ménagé, il a été moins efficace depuis sa commotion. Du côté des Dragons, le spectacle sera assuré par l'international tchèque Michal Birner, le routinier Julien Sprunger et bien entendu Roman Cervenka, la véritable star des Dragons.
En défense, léger avantage pour les Panthères aussi, avec 130 buts encaissés contre 139 aux Fribourgeois. Si l'international norvégien des Dragons Jonas Holos est le septième défenseur le plus utilisé de la ligue avec 22'22'' par match, le Luganais (et futur-Fribourgeois) Philipp Furrer possède tout simplement le meilleur bilan +/- de tous les défenseurs de la ligue, avec +23, une longueur derrière l'attaquant du EVZ Garret Roe. Devant la cage, l'affrontement entre le fantasque portier canadien Barry Brust (92,61% d'arrêts) et l'international letton de Lugano Elvis Merzlikins (92,09% d'arrêts) est équilibré, mais attention, Lugano possède un excellent backup en la personne du vétéran Daniel Manzato, qui a simplement les meilleures statistiques de toute la ligue cette saison (93,65% d'arrêts) ! Par contre en ce qui concerne le box-play, ce sont les hommes de Mark French qui ont l'avantage avec 83,78% de réussite contre seulement 80,19% pour Lugano. Tout est ouvert.
 
Les pronos de la rédaction:
 
Stéphane Ducret 4-2 pour Lugano
Yves Seira 4-3 pour Lugano
Laurin Petitat 3-4 pour Fribourg-Gottéron
Miguel Piccand 2-4 pour Fribourg-Gottéron
Adrien Perritaz 2-4 pour Fribourg-Gottéron
Cédric Martin 4-2 pour Lugano
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...