trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Premier cru de Bourgogne
 
Après une défaite à Ajoie les Ducs recevaient Strasbourg pour l'unique match amical à Trimolet. L'Etoile Noire sortait d'une victoire et d'une défaite contre Epinal
 
Dijon, Trimolet, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 26/08/2015 à 10:35
Les Ducs vendangent en premier :

C'est dans une patinoire moyennement remplie que le coup d'envoi était donné. Le match démarre poussivement de part et d'autres, Riendeau s'illustre en premier sur une offensive solitaire, il manque le cadre. Blanchard gratifie le public d'incroyables remontées de glace et de tour de cage, ce qui malmène l'adversaire, mais dégarni dangereusement la défense. Malsonka se montre également à son avantage en début de match, mais sans parvenir à faire trembler Hiadlovsky.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Premier cru de Bourgogne
Photographe : Guillaume Meurisse

Strasbourg parvient à renverser la vapeur et s'installe dans l'immense zone offensive (imposée sur petite glace par les changements de réglement). Quelques bons lancers sont proposés par les visiteurs qui se heurtent à Cech. L'Etoile Noire fait le jeu, face à des Ducs qui jouent en contre. Kevorkian se heurte à Hiadlovsky, Riendeau qui tente de récupérer un palet perdu voit Hiadlovsky sortir et se jetter sur la glace pour dévier au loin avec sa crosse.
Jakub Cech solide devant son but parvient à résister à l'orage alsacien. Une faute des visiteurs, permet aux locaux de souffler un peu. Le powerplay est bien installé mais reste inefficace. Finalement c'est sur un contre que le DHC s'en sort, Brown sert Riendeau qui parvient à mettre au fond (1-0 à 16'25).
Strasbourg ne baisse pas les bras et retourne au charbon, Cech s'offre une magnifique double save pour tenir sa ligne. Malgré un effort supplémentaire en fin de tiers l'Etoile Noire ne peut marquer mais débutera la deuxième période en supériorité numérique.

Tirs cadrés : 14 / 10 pour Strasbourg
Engagements : 8 / 7 pour Dijon



Dijon reste devant :

Dijon plie dès la reprise en infériorité numérique, mais une fois encore Cech vient au secours de son équipe. Les pénalités s'enchaînent côté local et le DHC doit évoluer à 3 contre 5 pendant deux minutes. L'occasion est trop belle pour Strasbourg qui ne la manque pas. Deconcilys longe la cage et place la rondelle dans un trou au dessus de l'épaule du portier tchèque (1-1 à 21'40).
Riendeau et son compère Brown mènent un nouveau contre mais Hiadlo a le dernier mot. Dijon passe un sale quart d'heure et en infériorité le navire bourguignon vacille sur l'Ouche secoué par des vagues venues du Rhin.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Premier cru de Bourgogne
Photographe : Guillaume Meurisse
La défense ducale peine, mais son irréprochable cerbère fait le métier. Strasbourg peine malgré tout à se montrer réellement dangereux.
Le flux change de sens et c'est au tour de Dijon de retrouver ses moyens, et son adversaire doit donc reculer jusque dans sa zone. Profitant d'un très mauvais placement dela défense alsacienne Riendeau sert Brown qui lance, le palet est cafouillé devant la cage et Gutierrez en profite pour glisser au fond (2-1 à 29'27).
Strasbourg est alors pénalisé et semble toucher le fond, mais le powerplay local ne donne tristement rien. Les fautes pleuvent sur la glace de Trimolet et hachent complètement cette fin de deuxième tiers. Saint-André écope même d'une méconduite de match. Malgré toutes ces occasions de marquer personne n'en profite réellement. La plus grosse occasion de cette fin de période est à mettre au crédit des visiteurs. Pardavy enfonce la défense ducale et remise sur Goldberg qui vient buter sur Cech.

Tirs cadrés : 9 / 8 pour Dijon
Engagements : 12 / 7 pour Dijon
 



Le temps des récoltes :

Strasbourg démarre vite et bien ce dernier tiers pour tenter de revenir au score, surtout que Dijon est pénalisé. Coach Bourdages en profite pour faire tourner son effectif et change de gardien, l'impénétrable Hiadlovsky cède son filet au tout jeune Baptiste Goetz. Le powerplay strasbourgeois tourne au fiasco, sur une perte de palet Riendeau et Brown s'échappent en contre, le premier sert parfaitement le second qui n'a plus qu'à crucifier Goetz impuissant (3-1 à 45'10).
Ce but à contre courrant douche Strasbourg qui réduit la voilure laissant à Dijon le soin de contrôler le match.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Premier cru de Bourgogne
Photographe : Guillaume Meurisse
Les Ducs jouent vite et tentent de plier la rencontre, Blanchard slalome dans la défense, longe la cage et parvient à mettre au fond tandis que la botte du jeune gardien est un poil trop courte (4-1 à 48'29).

L'Etoile Noire voit que la partie lui échappe complètement, elle tente de se porter de nouveau à l'assaut. Trudeau sonne la charge alsacienne. Cahin caha Strasbourg s'installe en zone offensive, profitant des errements de la défense locale. Jakub Cech est de nouveau au four et au moulin pour tenir la maison bourguignonne hors de l'incendie. Finalement alors que les minutes passent et que la partie touche à sa fin, Paredes se résouds à changer son gardien. Le jeune Pawelek monte sur le glaçon pour remplacer Cech, irréprochable.
Strasbourg est pénalisé, mais une fois encore le powerplay ducal revient bredouille. Strasbourg laisse filer et ne semble plus guère à son affaire. Lardière trouve Valier lancer, ce dernier se faufile et parvient à trouver la faille entre les pads de Goetz (5-1 à 55'22).
Les dernières minutes de la rencontre sont anecdotiques elles permettent juste à Pawelek de réaliser quelques arrêts avant la sirène finale.

Tirs cadrés : 12 / 10 pour Dijon
Engagements : 8 / 8


Etoiles Hockey Hebdo :

*** : Jakub Cech
** : Yanick Riendeau
* : Jared Brown
 



Dijon réalise un match solide et intéressant pour sa reprise à domicile. Efficaces offensivement les Ducs ont réussi à passer l'épaule dans le dernier tiers en profitant notamment du changement de gardien strasbourgeois même s'il ne faudrait certainement pas tout lui mettre sur le dos. Quoi qu'il en soit Riendeau et sa brigade ont du talent et ont su montrer de la volonté et de la diversité avec cinq buteurs différents. Défensivement c'est un peu plus juste, mais cela a tenu, notamment grâce au talent de Jakub Cech, le nouveau portier dijonnais. Il faudra resserrer les rangs et tenter d'éviter les fautes au maximum ce week end (vendredi et samedi) face à la rugueuse équipe de France U20 à l'occasion de la coupe de la ligue.
Strasbourg a joué à sa manière en tentant d'imposer son rythme au jeu. Trop pénalisés les Alsaciens s'en sortent à peu de frais en infériorité mais il faudra corriger ce point. L'offensive est également très dépendante des mêmes joueurs comme Trudeau ou Pardavy. Les Alsaciens poursuivent leur préparation avec un match contre Mulhouse samedi. 

 
 
© 2023 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...