Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : 18ème journée : Dijon vs Rouen
3-4
(1-0 2-1 0-3)
Le 03/01/2015
Dijon, Trimolet
Dijon  ] Rouen ]
Retour de flamme
 
Les Ducs, relancés par une victoire à Morzine, se sont fait ravir la huitième place par la victoire en match avancé des Gamyo spinaliens. Ils devront l'emporter dans ce match pour la récupérer. Mais, en face d'eux, se présente un très gros morceau, les Dragons restent sur huit victoires de suite en championnat. Malgré une défaite en finale de Coupe de la Ligue, Rouen reste une pointure du championnat et ne réussit plus aux Dijonnais ces dernières saisons.
 
Dijon, Trimolet, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 04/01/2015 à 12:16
FICHE TECHNIQUE

1081 spectateurs
Arbitres : M. Hauchart assisté de Mme Girard et de M. Goncalves
Buts :
Dijon : 09.57 Mathieu Briand (ass Sébastien Gauthier et Steven Cacciotti) ; 21.21 Olivier Dame-Malka (ass Steven Cacciotti et Sébastien Gauthier) ; 33.39 Anthony Rech (ass Martin Gascon et Kevin Bergin)
Rouen : ; 36.15 Maxime Lacroix (ass Julien Desrosiers) ; 45.13 Jonathan Janil (ass Francis Charland et Julien Desrosiers) ; 52.43 François-Pierre Guenette (ass Julien Desrosiers) ; 54.28 Francis Charland (ass Daultan Leveillé et Antonin Manavian)
Pénalités
6 minutes contre Dijon
10 minutes contre Rouen


Résister au souffle du Dragon :

Rouen démarre à fond de train et obtient d'entrée un premier jeu de puissance. Les Ducs tiennent bon et parviennent à effacer la pénalité sans dommage. Briand, en contre, effectue le premier lancer dijonnais de la rencontre.
Malgré tout, c'est bien Rouen qui monopolise la rondelle et qui fait le jeu. Coulombe remonte la glace et lance, le rebond est récupéré par Saint-André qui, en poussant sur le gardien, parvient à marquer, logiquement l'arbitre n'accorde pas cette réalisation.
Dijon est pénalisé une deuxième fois mais, comme lors de la première infériorité, les Ducs restent solides. Dès le retour à égalité, c'est au tour de Rouen d'être sanctionné.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 18ème journée : Dijon  vs Rouen - Retour de flamme
Photographe : Guillaume Meurisse
Cacciotti s'arrache pour installer le jeu, les lancers se font dangereux sur la cage de Lhenry. Steven Cacciotti dévie parfaitement au second poteau où Mathieu Briand n'a plus qu'à glisser dans l'angle grand ouvert (1-0 à 09'57).
La pression change rapidement de camp et les Dragons repartent vite au feu, mais une nouvelle faute les oblige à retourner défendre. Cette fois-ci, le powerplay ducal montre ses limites et ne peu pas ouvrir une deuxième brèche. Les Ducs ont toutefois repris le contrôle du jeu et se montrent dangereux, sans pour autant se créer de nettes occasions, la faute à un nombre de lancers trop faible. Salmivirta en contre trouve la mitaine de Lhenry.
Rouen profite d'un powerplay pour reprendre pied et montrer les dents, les lancers s'enchaînement mais Buysse et son arrière-garde tiennent bon et résistent au souffle du Dragon.
En fin de tiers, Dijon retrouve de l'allant et vient titiller le vétéran de Rouen, qui répond bien présent. La sirène renvoie les deux équipes aux vestiaires avec un léger avantage bourguignon.

Tirs cadrés : 12 / 8 pour Rouen
Engagements : 10 / 4 pour Rouen



Le feu du Dragon couve :

Les Dijonnais démarrent fond de train le deuxième tiers, Rech slalome dans la défense rouennaise, mais voit son tir passer à côté de la cage. Colotti répond aux Ducs par un tir en angle femé, bien capté par Buysse. Les Ducs lancent un contre, Cacciotti dévie en retrait pour Dame Malka qui canonne et troue le but (2-0 à 21'21).
Coup de chaud dans les tribunes de Trimolet, sur la glace Rouen peine à récupérer la rondelle et subit. Les Ducs en profitent pour accélérer le rythme, ils jouent vite et bien et font très mal à la défense normande qui plie de tous côtés. Mais malgré cette domination, les Ducs ne parviennent pas à porter un nouveau coup de lance aux Dragons.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 18ème journée : Dijon  vs Rouen - Retour de flamme
Photographe : Guillaume Meurisse

Mulle, en solitaire, tombe devant la cage sans pouvoir lancer. Dijon continue de presser, mais Lhenry veille. Rouen fait des efforts désespérés pour reprendre le contrôle du match, la seule récompense qu'il obtient est une nouvelle faute.
Le powerplay ducal, au lieu d'enfoncer les visiteurs, sombre complétement et s'expose aux contres rouennais. Lacroix sert Charland qui rate une cage grande ouverte au soulagement du public. Desrosiers trouve la mitaine de Buysse, tandis que Colotti voit son tir heurter la corsse de Sedlak, le puck change de direction et il en faut peu pour que le défenseur ne trompe son propre gardien.
Les plus grosses occasions du powerplay dijonnais sont donc à mettre au crédit de Rouen, l'occasion de rappeler aux hommes de Tolvanen, que le feu couve toujours sous la cendre. Dijon se reconcentre et revient à l'offensive, pas pour longtemps. En effet, la vitesse des Dragons a tôt fait de ramener le jeu de l'autre côté, le lancer de Colotti est bloqué par le poteau dijonnais.
Une pénalité normande relance les Ducs qui une fois encore ne parviennent pas à profiter de leur supériorité numérique. Pourtant, dès le retour à cinq, le score évolue, Gascon laisse en retrait pour Anthony Rech qui fusille Lhenry (3-0 à 33'39).
Trimolet vibre de joie, le grand Dragon est en passe de mourir sur la glace bourguignonne sous les assauts de Messire le Duc. Rouen ne panique pas et pose son jeu. Les Dragons accélèrent et imperceptiblement commencent à détacher leur adversaire qui peine à suivre le rythme. Desrosiers parvient à partir en contre avec Lacroix, le premier sert le second, Buysse, complètement seul s'envole mais ne peut rien (3-1 à 36'15).
Le Dragon, endormi, vient de se réveiller. Pourtant les Dijonnais ne s'en laissent pas conter et retournent à leurs affaires. A trois contre un en break, Kevorkian rate complètement son tir.

Tirs cadrés : 16 / 16
Engagements : 10 / 8 pour Dijon



Le Dragon s'embrase :

Rouen, qui tire de l'arrière, doit revenir rapidement dans le match, dès les premiers coups de patins on comprend qu'il ne sera pas aisé pour les locaux de tenir leur avance. La pression rouennaise est importante mais les lancers sont rares. Dijon parvient à tenir bon et propose quelques contres qui, pour la plupart, n'aboutissent pas.
Alors que les Ducs parviennent bien à gérer le temps, Dame-Malka rejoint le cachot. Le pressing rouennais s'accroît, Charland feinte le tir, Buysse plonge et ne peut rien sur la reprise puissante de Janil depuis la bleue (3-2 à 45'13).
La partie est en train de se renverser et tourne en faveur des Dragons si habitués et si friands de ces retournements de situation. Rouen force alors la porte ducale, les Dijonnais vacillent mais tiennent bon. Kevorkian s'offre un break, complètement seul, mais il manque le cadre. Leveillé lui répond et enrhume complètement la défense, mais il vient échouer sur Buysse. Sur cette action, Dame-Malka a brutalement séché Saint-André qui doit quitter la glace.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 18ème journée : Dijon  vs Rouen - Retour de flamme
Photographe : Guillaume Meurisse

Une relance de la défense dijonnaise heurte la bande, et manque de tromper Lhenry qui était sorti pour récupérer la rondelle, celle-ci revient brutalement sur la cage déserte et frôle la ligne.
Les Dragons repartent à tire-d'aile et maintiennent l'incendie dans la zone dijonnaise. Les tirs pleuvent et la défense finit par rompre. Desrosiers lance, Guenette, devant la cage et absent de tout marquage, dévie idéalement au fond des filets (3-3 à 52'43).
L'avance des Dijonnais de trois buts vient de fondre comme la neige sous le feu infernal du Dragon normand. Tout est à refaire pour les Ducs, mais l'initiative n'est plus dans leur camp, eux qui n'ont lancer que trois fois à la cage depuis le début de ce dernier tiers fatal. Les Dragons, eux, continuent leur domination et font le siège de la cage de Buysse. Le meilleur marqueur de la Ligue Magnus va allors pointer le bout de son nez au meilleur moment. Francis Charland, imprudemment laissé seul, fusille Buysse d'un tir décroisé qui fait rugir les fans noirs et jaunes (3-4 à 54'28).
Le public de Trimolet, atterré, n'en revient pas, Tolvanen prend enfin son temps mort mais le mal est fait. Les Ducs, d'un ultime effort, se replacent à l'assaut. Gauthier, plein axe, n'arrive pas à déjouer Lhenry. Salmivirta y va de son slap, le palet dévié involontairement par Coulombe part dans la direction opposée, mais la mitaine du cerbère normand a suivi.
Dijon sort son gardien et joue le tout pour le tout, Lhenry relance mal et redonne le palet à Gascon devant la cage, mais ce dernier manque le cadre. Rouen dégage vers la cage vide, mais le palet passe à côté, évitant l'ultime humiliation à Messire le Duc, KO debout.

Tirs cadrés : 18 / 9 pour Rouen
Engagements : 9 / 8 pour Rouen


Etoiles Hockey Hebdo :

*** : Francis Charland
** : Julien Desrosiers
* : Steven Cacciotti


 


Dijon perd un match sublime mais quelle sortie cruelle et rageante pour les hommes du président Ritz. Alors qu'ils menaient 3-0 à la mi-match, les Ducs ont réveillé la colère du Dragon et sa vengeance fut terrible. Dijon, pourtant irréprochable durant les quarante premières minutes, a sombré corps et biens dans le dernier tiers et a semblé bien transparent face à la vitesse normande. Réveillés après le quatrième but pour les 3 dernières minutes, les Bourguignons n'ont pu revenir. Dijon reste neuvième à un point derrière Epinal, mais avec seulement une longueur d'avance sur Strasbourg. Samedi prochain, les Ducs se rendront à Lyon pour y affronter un promu complètement perdu.
Rouen a, une fois encore, remporté la victoire, sa neuvième consécutive en championnat. Pourtant celle-ci fut longue à se dessiner, bien mal rentrés dans le match les Dragons ont rapidement été mené au score alors que le premier tiers était dans leurs crosses. Rouen, décroché dans le second vingt, a été mené 0-3 et semblait bien mal en point. Mais, sans paniquer et au mental, les Dragons ont su patiemment revenir au score. Dans un dernier tiers typiquement rouennais, les Dragons ont dicté leur hockey impitoyable pour renverser la vapeur et passer devant. Un magnifique retour de flamme du Dragon qui s'empare de la deuxième place de la Magnus.



LM 18ème DHC-RHE 2015-1-01-03 par Hockeyhebdo
Vous pouvez retrouver l'ensemble des informations sportives dijonnaise sur le site dijon-sportnews

 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...