Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus - Finale match 7 : Rouen vs Grenoble
1-2
(1-0 0-0 0-2)
Le 09/04/2019
Rouen - L'île Lacroix
Rouen ] Grenoble  ]
Rouen perd son titre
 
Cette fois on y est ! La finale ultime ! La coupe Magnus fera ce soir un heureux et pour son rival que des regrets. Rouen reçoit dans son antre son éternel rival des montagnes pour un duel qui se promet pugnace et viril. Les supporteurs sont venus nombreux sous un crachin Normand pour esperer voir leur équipe gagner. Est-ce un signe ?
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Ludovic Manchon le 10/04/2019 à 16:48
FICHE TECHNIQUE

2747 spectateurs
Arbitres : MM. Dehaen et Barcelo G. assistés de MM. Caillot et Goncalves
Buts :
Rouen : 11.14 Mathieu Brodeur (ass Marc-André Thinel et Loïc Lamperier)
Grenoble : ; 42.02 Christophe Tartari (ass Sébastien Bisaillon et Sacha Treille) ; 53.50 Damien Fleury (ass Sébastien Rohat et Sacha Treille)
Pénalités
12 minutes contre Rouen
16 minutes contre Grenoble


Un Dragon survolté.

L’engagement pris par Rouen permet à ceux-ci de porter le danger les premiers sur Horak. Ne laissant que des miettes, Rouen oblige à faire le dos rond devant son but. Deschamps puis Aléardi s’y collent. Poussés à a la faute les premiers, Grenoble fait face aux snipers Normands dans une patinoire chaud bouillante.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Finale match 7 : Rouen vs Grenoble  - Rouen perd son titre
Photographe : Marine Romain
Le retour à égalité ne change pas la situation pour les Isérois malmenés par les assauts adverses. Il faudra attendre la mi tiers (9.33) pour que Pintaric soit mis à contribution sur un tir de Leclerc avant que Bisaillon reprenne le rebond.
Rouen continue ses attaques et arrivent à prendre de vitesse la défense adverse sur une entrée de zone rapide de Thinel pour une passe rapide vers Brodeur qui arrive lancé seul au deuxième cercle pour ajuster Horak (1 – 0 / 11’14 / Brodeur ass Thinel et Lampérier).
Une fois ce but marqué, au fur et à mesure que se déroule la deuxième partie du tiers, Grenoble réussi à sortir la tête de l’eau et se montre petit à petit de plus en plus dangereux face au cerbère Normand. Fleury soit son tir bloqué d’une mitaine sûre de Pintaric.
Une pénalité de part et d’autre ne changera pas le cours du jeu. Il n’en sera pas de même suite à une pénalité sifflée contre Rouen alors qu’il reste à peine trois minutes à Jouer. Grenoble vise l’égalisation et joue à fond sa supériorité.
Heureusement pour Rouen un arrêt réflexe de Pintaric d’une belle mitaine empêche Fleury de marquer (18’30). Les zèbres sifflant une pénalité contre les Grenoblois, permet à Rouen de finir le tiers tranquille et en supériorité.
 

Grenoble prend l’ascendant.

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Finale match 7 : Rouen vs Grenoble  - Rouen perd son titre
Photographe : Marine Romain

Dès la rentrée sur la glace, alors que les Dragons sont en supériorité, c’est leur adversaire qui profite d’une perte de palet pour porter le danger sur la cage (20.58) et récidive même, sur une attaque éclair de Champagne et Leclerc, mais le cerbère normand arrive à dégager le palet.
Si les contres Rouennais sont présents, c’est Les bruleurs de loups qui ont pris le mémento sur le match. Leurs attaques se montrent plus rapides que celles des Rouennais qui ne peuvent créer ou profiter de surnombre en zone d’attaque, faute de rapidité.
Seul Aléardi par deux fois partira en contre mais n’arrive pas à scorer suite à un bon retour défensif d’un grenoblois (24) ou un palet fuyait sur une sortie de prison.
De chaque côté une pénalité sifflée par les zèbres n’aura pas d’effet sur le score, les killers Play et les gardiens font le job.

 

Une pénalité fatidique.

Ce début de ce dernier tiers va occasionner le tournant du match. Si les Dragons bénéficient d’un peu moins d’une minute de supériorité. Grenoble va bénéficier d’une pénalité sifflée contre Rouen pour crosse haute de quatre minutes, mais il leur suffira moins de la moitié pour trouver (enfin) la faille. Investissant le camp Normand, les bruleurs de loup se rapprochent dangereusement de la cage.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Finale match 7 : Rouen vs Grenoble  - Rouen perd son titre
Photographe : Marine Romain
Une première alerte a lieu sur un tir ras de glace de Champagne, repoussé de la botte par Pintaric. S’en suit une mêlée avec un Pintaric qui semble se coucher sur le palet, alors que des bras grenoblois se lèvent et que l’arbitre signale le but (1 – 1 / 42’02 / Tartari ass Bisaillon et Treille)
Il reste deux minutes de supériorité à jouer pour Grenoble, qui poursuit ses attaques, mais une pénalité appelée contre eux permet aux Dragons d’éviter de feu grenoblois. De retour à égalité, les Rouennais poussés par leur public partent à l’assaut à leur tour de la cage adverse, obligeant à nouveau leur adversaire à faire le dos rond.. Rouen pousse mais s’expose également à des contres. Treille et Rohat ne peuvent toutefois tromper la vigilance du rempart normand (51’35).
Remettant un coup d’accélérateur les Bruleurs de Loups arrivent à s’installer dans le camp Rouennais et sur une passe en retrait de Rohat, Fleury profite d’un bon travail de ses équipiers pour marquer sous la transversale, profitant d’un Pintaric masqué (1-2 / 53’50 / Fleury ass Rohat et Treille).
Rouen met le bleu de chauffe pour égaliser mais le temps file trop vite et Horak se montre très fort contre Bedin sur une passe d’Aléardi. Rien n’y fait, ni une dernière supériorité sifflée contre Grenoble, ni un temps mort ou la sortie de Pintaric pour un 6e joueur de champ. La Magnus a choisi son camp.
 

Grenoble la voulait.

Ne lâchant rien les isérois font preuve d’audace et de vitalité pour essayer de marquer alors que Rouen essaie de gérer le temps sur le troisième tiers (peut-être pour épargner les organismes en cas de prolongations ?) la logique de coaching ne semble pas la même, peut être que l’état de fatigue ne l’est pas non plus !
Clairement, la physionomie du match a été à l’avantage de Grenoble qui s’est montré tout d’abord très fort dans son killer Play pour annihiler les attaques des snipers normands. Ensuite, ils ont su prendre l’ascendant sur leur rival qui montrait de plus un plus une incapacité (liée à la fatigue ?) à mener des contres rapides. Alors que du côté des Isérois, les contres restaient clairement rapides et dangereux.
Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus - Finale match 7 : Rouen vs Grenoble  - Rouen perd son titre
Photographe : Marine Romain
Le club des Bruleurs de loup a cette fois su monter et gérer une équipe afin de remporter le graal. Cette fois, ils n’ont pas eu à déplorer de blessés et ont su gérer l’effectif pour arriver plus frais sur cette finale. Ils ont su également saisir des opportunités en début d’année pour renforcer son équipe avec des joueurs d’expérience (Treille, Manavian) et ainsi devenir encore plus performante pour les play-offs sans que cela plombe leurs finances. Ce coup de poker s’est avéré payant.
Coté Rouennais, l’effectif taillé pour la CHL aurais dû suffire pour emporter la victoire. Mais la beauté du sport a cela de spectaculaire et d’imprévu, qui fait que rien n’est acquis avant le dernier coup de sifflet final.  Que ce n’est pas obligatoirement le club le plus fort qui gagne toujours.  Il y a une différence entre jouer un ou deux matchs couperets face à des équipes hors championnat, en continental Cup ou CHL où l’espace d’un match tout peut arriver, et de tenir la distance sur sept matchs avec des joueurs d’expérience qui connaissant l’adversaire peux plus clairement bloquer ses attaques.
Surtout lorsque le club se mets dans des situations de dangers ou démontre des faiblesses dans des compartiments de jeu incontournables pour gagner (engagements, et power Play). Les deux premiers matchs très mal abordés ou gérés auront couté très cher finalement à Rouen.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...