Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Suisse - National League
Suisse: Le lot de surprises annuelles est bien là !
 
 
Suisse romande, Hockey Hebdo Miguel Piccand le 10/11/2018 à 12:15
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Suisse: Le lot de surprises annuelles est bien là !
Yves Seira
Anssi Salmela, patron défensif du leader
Premières observations du classement...
A l’exception des ZSC Lions (15) qui nous font toujours autant rêver en Champions League même si rien n’est encore acquis, toutes les équipes de l’élite suisse ont disputé 16 ou 17 rencontres et donc un tiers de championnat. Cela n’est pas vraiment une grosse surprise pour tout le monde, mais le club de la ville bilingue de Bienne caracole en tête avec largement la meilleure attaque de National League (11 buts d’avance sur leur dauphin de cette statistique, le HC Lugano) et présente également le 3e meilleur bilan défensif. 
 
Les dirigeants seelandais avaient fait fort durant la pause estivale en attirant notamment les 2 Damien (Riat & Brunner) et le patron défensif finlandais Anssi Salmela, qui nous donne l’impression d’en garder encore sous le pied malgré un temps de jeu moyen assez hallucinant de 22’01’’ bien au-dessus de celui de ses partenaires défensifs, le second étant Samuel Kreis avec 16’35’’. Dans les autres surprises, nous noterons l’excellente 3e place actuelle des Langnau Tigers qui marquent désormais 3 réussites par partie (gros contraste avec 2017/18 où les Emmentalois avait la pire attaque de NL avec 2,4) et un coach principal danois qui démontre qu’il est également capable d’instaurer un système d’attaque efficace à son équipe.  Le légendaire HC Davos d’Arno Del Curto n’est plus que l’ombre de lui-même, et défend encore d’une façon pire que l’an passé (10 buts encaissés de plus que le néo-promu Rapperswil) avec un portier fraîchement débarqué de l’organisation des Nashville Predators, Anders Lindbäck.
 
Certaines équipes vont monter en puissance
Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Suisse: Le lot de surprises annuelles est bien là !
Yves Seira
L’excellent tireur Fredrik Pettersson a peu joué pour le moment
Venons-en aux individualités et aux différents changements de lignes apportés. Du côté du club de la capitale, le CP Berne, l’entraîneur Kari Jalonen (qui était également un attaquant exceptionnel dans ses jeunes années avec 672 points récoltés en 522 parties et notamment 4 titres de champion national) s’est enfin décidé à séparer à 5 contre 5 la triplette composée de Simon Moser, Mark Arcobello et de Thomas Ruefenacht, et le centre américain a connu toute une soirée avec désormais Matthias Bieber à ses côtés et une victoire contre le leader Bienne. A Zurich, on reste sur notre faim pour le moment car le nouveau coach canadien Serge Aubin n’est pas stable et brouille trop les cartes en mélangeant très régulièrement ses lignes. Le classement s’en ressent puisque les Lions zurichois ne possède que la… 10e attaque du championnat, pourtant avec la force de frappe la plus impressionnante de la ligue.
 
Mardi passé en Champions League face aux très bons Finlandais de Kärpät Oulu, Aubin a - enfin - proposé une ligne Pettersson-Suter-Cervenka et ce trio a littéralement explosé notamment en égalisant à 1 seconde de la fin. En évaluant de plus près la situation du Z, on s’aperçoit que le club possède 5 étrangers qu’Aubin « fait tourner », et qu’à la surprise générale Fredrik Pettersson (également légèrement blessé selon les rumeurs) n’a disputé que 6 matchs, contre par exemple 10 à Drew Shore, et 15 à… Kevin Klein, le signé de dernière minute qui n’était là à la base que « pour faire le nombre » en cas de blessure. Personne ou presque n’aurait parié sur une telle situation à l’entame de championnat. C’est pour toutes ces raisons que l’on est en droit de penser que Zurich a un grand potentiel d’amélioration par rapport à son « faible » classement actuel de 7e, mais les Lions de Suisse alémanique avaient fini champions en avril dernier en terminant la saison régulière à cette position. Enfin nous terminerons la séquence des lignes établies en notant également que les Tessinois de Lugano, finalistes déchus l’an passé, ne comptent également plus sur leur fameuse ligne Hofmann-Lapierre-Lajunen. Le Finlandais étant blessé, et le duo de Gregory Hofmann (qui aurait de la peine à se décider entre Lugano et Zoug pour l’an prochain) et Maxim Lapierre a connu trop de difficultés à produire ensemble en début de saison et a assez logiquement dû être dissocié. Le nouveau passeur finlandais engagé Henrik Haapala est intéressant et devrait être aligné avec Jani Lajunen dès le retour de ce dernier.

Et les Romands dans tout ça ?

On attendait le Genève-Servette HC proche de la barre, certains pensaient juste au-dessus et d’autres légèrement/largement en-dessous, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils « répondent aux attentes » puisque le club de Chris McSorley se classe à la 9e position, mais à 1 point de la barre. Les 3 autres clubs romands (ou en partie, n’entrons pas dans le débat) sont tous dans le Top 8, malgré des hauts et des bas assez inquiétants parfois du côté de Lausanne et de Fribourg. Le Lausannois Jonas Junland est incontestablement le meilleur défenseur de la ligue, car en plus d’assurer derrière avec un plus/minus global de +9 (Lausanne est +3 au ratio buts marqués/encaissés), il surdomine les différents défenseurs de NL par rapport à ses aptitudes impressionnantes en jeu de puissance et est le meilleur compteur de la ligue avec 21 unités en 18 rencontres !

Il faut « creuser » assez loin pour trouver trace du 2e défenseur de ce classement, et c’est un des Suédois (encore) de Genève qui est trouvé : Henrik Tömmernes avec… 13 points (si, si, bien 8 de moins que Junland) en 16 rencontres. On poursuit ce classement en notant la 3e place pour l’autre défenseur… suédois (décidément…) de Genève Johan Fransson qui est en réussite par rapport à l’an passé, et la 4e position est pour le Lausannois Robin Grossmann. Vous l’avez compris, les défenseurs romands sont au top, en tout cas devant le but adverse. Le premier défenseur d’un club alémanique se classe à la 8e position et porte - à la surprise générale - l’identité de Santeri Alatalo (EV Zoug) avec 8 unités. Pour conclure avec les Romands, le jeu en infériorité numérique représente clairement cette année un gros point faible puisque Bienne se classe 6e, Lausanne 10e, Fribourg 11e alors que les Dragons étaient 1er l’an passé dans ce domaine à la même époque, et enfin Genève bon dernier !

Photo hockey Suisse - National League - Suisse - National League - Suisse: Le lot de surprises annuelles est bien là !
Yves Seira
Mark Arcobello reprend des couleurs, mais pas (encore ?) le casque de Top Scorer
À quoi s'attendre pour la suite ?
Comme chaque année la National League propose un championnat très attractif et rempli de surprises. Alors que certaines équipes nous ont donné l’impression de jouer un peu en surrégime, comme par exemple Ambri-Piotta qui tourne à 23,73% en jeu de puissance (meilleur de Suisse) et Langnau à qui tout réussit, Bienne assure et montre que sa 1e place au classement, qui pourrait être temporaire en attendant l’arrivée en pleine forme de Berne, est complètement méritée et pas surfaite par rapport au niveau affiché par les Seelandais soirée après soirée. Si nous devions pronostiquer un classement après ce tiers de championnat, nous partirions probablement sur l’option que Berne termine tout de même 1er, Bienne second ou 3e, et que Zurich et Lugano effectuent une remontée drastique au classement pour se classer entre la 2e et 6e position. On a également l’impression qu’au moins un Romand sera de toute manière du mauvais côté de la barre, et qu’un duel serré va s’installer entre Fribourg, Genève et Lausanne pour les dernières places qualificatives. Rendez-vous dans quelques semaines pour une autre rubrique sur notre merveilleux championnat qui en fait rêver plus d’un, et cela même hors de nos frontières.
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...