Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey Mineur
U22: Grenoble prend une grosse option
 
Grenoble retrouvait Reims pour la première des deux rencontres de 1/2 finale espoir élite.
 
Grenoble, Pôle Sud, Hockey Hebdo Laurent Labrot le 26/03/2011 à 16:32
Dans une patinoire moyennement garnie pour ce type d'événement, Grenoble retrouvait Reims pour une rencontre susceptible d'ouvrir la porte à une nouvelle finale après le titre acquis la saison dernière. Outre les très nombreux grenoblois évoluant en Magnus, l'attraction était également côté visiteurs avec le futur grenoblois kevin Dusseau qui dispute le championnat espoir avec son club d'origine malgré sa présence en Magnus cette année avec Briançon.



Photo hockey Hockey Mineur - Hockey Mineur - U22: Grenoble prend une grosse option
Photographe Laurent Lardière
But grenoblois
But pour but!



Après un round d'observation de quelques minutes ponctué d'un nombre important de palets qui finissent hors de la glace, Reims va poussez face à des grenoblois qui paraissent peiner à rentrer dans la rencontre. Après un premier avertissement sans frais à la suite d'un joli numéro de Sabatier qui échoue sur Raibon après avoir éliminé deux défenseurs à 2"40, la menace va se confirmer avec l'ouverture du score par les visiteurs.

A 3"56, Chakiachvili fait admirer sa vitesse et après un tour de cage s'en va tromper le gardien grenoblois que l'on ne verra pas totalement exempt de tout reproche sur l'affaire. (0-1)


Une première pénalité contre Reims ne donnant strictement rien et confirmant  que le diesel grenoblois paraît avoir du mal à chauffer.

Une première infériorité numérique pour les Brûleurs à 8"46 va permettre aux joueurs de Dusseau de doubler la mise. Laissé bien seul plein axe, Coustenoble voit son palet renvoyé avec peine par Raibon. Vigners plonge alors pour pousser au fond et confirmer la bonne forme des visiteurs sans complexe. (0-2)

Pourtant, cette seconde réalisation des phenix va définitivement conduire grenoble dans la rencontre, et les minutes suivantes vont commencer à inverser la tendance. Deux pénalités, dont une évitable, des reimois, va confirmer la tendance sans toutefois permettre aux isérois de revenir.

Le retour va pourtant avoir bien lieu en fin de période.

A 16"48, Arrosssamena hérite d'un palet assez excentré, mais profitant d'un retard défensif, s'en va aller tromper Catelin d'un l'ancer croisé. (1-2)

La fin de période voit des grenoblois confirmer l'adage que tout va en hockey lorsque l'échec avant fonctionne.

A 19"23, un très beau mouvement collectif à l'aile droite projette Papa qui frappe avec une certaine violence sur le gardien, lequel, à la peine, laisse filer le palet dans l'axe de sa cage largement ouverte. Belle aubaine pour Arrossamena qui inscrit son doublé et relance définitivement Grenoble. (2-2)

Tirs 9/10 Grenoble




Photo hockey Hockey Mineur - Hockey Mineur - U22: Grenoble prend une grosse option
Photographe Laurent Lardière
Kevin Dusseau, futur grenoblois
Un de plus



La seconde période reprend avec la fin d'un jeu de puissance pour Grenoble.

A  20"38, Papa sert fort bien depuis l'arrière de la cage son compère Colotti qui trouve la lucarne pour permettre à grenoble de passer devant. (3-2).

La machine grenobloise paraît désormais fonctionner nettement mieux qu'en début de rencontre, mais les débats se tendent quelque peu avec un superbe coup de coude au visage de Baylacq qui reste étendu quelques instants, et ceci sans que rien ne soit sifflé à 21"51.

La rencontre plus heurtée voit grenoble se procurer une belle occasion par Raibon malgré une infériorité numérique, mais ce dernier dont il faut saluer l'engagement toujours maximal échoue devant le gardien.

Les minutes s'écoulent alors avec des occasions de part et d'autre, mais sans que l'on parvienne à créer de décalage significatif. Un certain équilibre perdure plusieurs minutes, mais on sent bien que les accélérations grenobloises et en particulier les enchaînements de passes sont dangereuses, face à des efforts plus individuels des reimois.

Un jeu de puissance accouche d'un poteau et d'un bombardement qui montre les phenix au bord de la rupture à 35"20, mais rien ne sera marqué, et ce sera à Raibon de capter en mitaine sur un jeu de puissance dangereux des visiteurs quelques secondes plus tard.

Malgré un temps mort demandé par Dusseau, rien ne sera marqué et Avenel pourra bénéficier d'une ultime occasion avant la pose. Une période à l'avantage de Grenoble et deux équipes qui montrent de l'énergie mais peinent à se créer des décalages importants.


Tirs: 14/3 Grenoble



On déroule.



La dernière période va permettre aux grenoblois de mettre définitivement la main sur la rencontre. Plus courts physiquement que leurs adversaires, Reims va lutter avec ses moyens mais devra céder face aux assaults en règle de brûleurs dont on sent que le rythme est plus élevé que celui de leurs homologues pour la plupart en D1.

A 5"41, un joli mouvement autour de la cage reimoise permet à Bedin d'agraver le score d'une lucarne de qualité, et met en avant une nouvelle fois le travail effectué par un collectif toujours à fond. (4-2)

Reims ne veut pas céder, et les phenix poussent alors avec courage pour se voir logiquement refuser un but au terme d'une joyeuse mélée devant la cage de Raibon, le palet étant repris de la main.

L'épisode qui conduira à quelques contestations fait monter la tension d'un cran, surtout que l'on approche des dix dernières minutes. On va alors avoir pas moins de trois pénalités consécutives contre les grenoblois, lesquelles conduiront à des jeux de puissance qui démontreront hélas certaines limites des visiteurs dans ce domaine. Incapables de se créer des occasions et désormais marqués physiquement, les phoenix ne parviendront pas à exploiter les cadeaux grenoblois et devront même manger leur casque (heu chapeau) à 54"05.

Parti en échec avec avec sa fougue habituelle, Raibon parvient on ne sait trop comment à récupérer le palet à l'aile gauche, et d'une frappe dans un angle impossible que l'auteur de l'article qui ramassait son stylo n'a pas vu lui-même, il inscrit un nouveau but qui scelle clairement l'issue de la rencontre à six minutes de son terme. (5-2)

Après que Bedin ait trouvé le gardien sur sa route à 57"10, Grenoble va encore inscrire un but à 57"21. Au terme d'un bon mouvement collectif en attaque défense, c'est Colotti qui voit son tir touché par le gardien avant de rentrer dans la cage reimoise. (6-2)


Assurés de la victoire, Grenoble va encaisser alors un ultime but à quelques secondes du terme par Thos qui hérite d'un palet mal renvoyé par Raibon.





Photo hockey Hockey Mineur - Hockey Mineur - U22: Grenoble prend une grosse option
Photographe Laurent Lardière
N.Arrossamena remet les grenoblois dans le match
Grenoble malgré un très mauvais départ  a clairement dominé une rencontre qui a démontré la différence entre des jeunes évoluant pour la plupart en Magnus et d'autres en D1. Disposant d'une certaine marge face à Reims, Grenoble devra pourtant faire montre de sérieux demain lors de la seconde confrontation face à un adversaire volontaire et qui compte plusieurs joueurs de talent dans son effectif.

Si les brûleurs évitent un nouveau départ somnabulesque et font preuve de vigilance pour ce qui concerne les fautes (16 minutes cela fait beaucoup), on ne voit pas très bien comment ils pourraient perdre d'autant qu'ils disposent ce soir d'une avance liée à ce premier succès.

Côté phenix, l'équipe est volontaire et ne manque pas de joueurs intéressants, mais il manque clairement une certaine vitesse dans les enchaînements ainsi qu'un effectif plus homogène pour pouvoir espérer contrer les grenoblois champions de France l'année précédente avec un effectif assez semblable.


 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...