Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - D1 : 6ème journée : Bordeaux vs Amnéville
4-3
(1-2 1-0 2-1)
Le 24/10/2009
Bordeaux Mériadeck
Bordeaux ] Amnéville ]
Une victoire pour un au revoir...
 
Bordeaux est de retour à Mériadeck après deux défaites en deux déplacements à Caen et Valence. Amnéville de son côté reste sur un succès face à Deuil-Garges et malgré un effectif restreint ne vient pas jouer les victimes expiatoires face à des bordelais en quête de confiance pour le dernier match de Lecompère sous les couleurs bordelaises.
 
Bordeaux Mériadeck, Hockey Hebdo Patrice Villey le 25/10/2009 à 14:29
FICHE TECHNIQUE

1300 spectateurs
Arbitres : Mlle Picavet assistée de Mrs Herrault et Champion
Buts :
Bordeaux : ; 2:19 Alexandre Carignan (ass Dave Grenier et Jan Majercak) ; 39:44 Jean-François Savage (ass Romain Horrut et Alexandre Carignan) ; 41:28 Alexandre Carignan (ass Jean-François Savage et Jan Majercak) ; 48:32 Alexandre Carignan (ass Romain Horrut et Christophe Perez)
Amnéville : 18:28 Johan Chang (ass Arnaud Disnard et Miroslav Fiser) ; 51:01 Stefan Wiktorsson (ass Johan Chang) ; 8:22 Daniel Reiss (ass Filip Vychodil)
Pénalités
14' contre Bordeaux
24' contre Amnéville
Gardiens de but en jeu :
#31 C. Burnet pour Bordeaux
#31 L. Macrez pour Amnéville

Le premier vingt est attaqué fort par les girondins. Ils occupent la partie adverse de la glace et monopolisent le palet. Très vite les mosellans se mettent à la faute par Vychodil et s'appretent à disputer la première infériorité de la partie. Celle ci sera même double puisque Fiser est sanctionné pour retard de jeu avant même qu'on dispute la rondelle. La mise au jeu remportée, le triangle mosellan essaie de boucher les angles de tirs que tentent de créer Majerçak et Grenier à la bleue. Carignan se voit offrir le premier lancer suivi de Grenier. Le palet est toujours bordelais et la défense des Galaxians suit le mouvement jusqu'à ce qu Majerçak et Grenier dédoublent une passe sur Carignan bien démarqué à gauche. L'attaquant bordelais slap sans contrôle et envoie un missile décroisé dans la lucarne de Macrez qui ne peut rien faire, 1-0 à 2:19 [5-3].

Bordeaux a pris le dessus d'entrée et tentera d'accroitre son avance sur le 5 contre 4 suivant mais n'y parviendra pas malgré les efforts de Cauly et Boubé.

Photo hockey Division 1 - D1 : 6ème journée : Bordeaux vs Amnéville - Une victoire pour un au revoir...
Patrice Villey
Amnéville fait le dos rond et réagit sporadiquement par des contres sur des passes interceptées ou manquées des bordelais. Tels Aubry et Maurer qui contrent face à Majerçak et Grenier et qui lancent sur Burnet qui détourne du bouclier ou encore Chang qui tente un crochet sur le portier bordelais après avoir fait faux bond à la défense mais qui ne trouve pas la faille. Thomas à mi zone ne fera pas la décision lui non plus avec sa frappe à mi-zon plein axe Burnet étant encore sur la route du puck.

La tendance s'est un peu inversée et c'est maintenant Amnéville qui semble s'installer chez les boxers. Même si la présence est moins forte à l'impact elle est plus régulière et demande l'attention des girondins d'autant qu'une invitée de dernière minute fait son apparition, la condensation qui dépose une jolie brume blanche sur le glaçon de Mériadeck. les joueurs d'Amnéville poussent Bordeaux à la faute et obtiennent à leur tour une supériorité numérique. une supériorité courte puisque Wiktorsson se fera prendre par la patrouille une trentaine de secondes plus tard mais qui a laissé le temps à Chang de prendre une chance en éliminant tour à tour Lassalle et Lambert avant de manquer son lancer à la cage.

On joue donc à 4 contre 4 et Bordeaux profite en premier des espaces libérés pour jouer chez les mosellans. Carignan à l'opportunité de délivrer un shoot en pivot mais qui ne fait pas mouche. Sur la récupération, Vychodil remonte à la rouge et transmet à Reiss lancé sur la droite qui entre en offensive et s'applique à lancer ras le sol pour tromper le gardien entre les jambières, 1-1 à 8:22.

Les différents supériorités jouées ne donnent rien et une espèce de faux rythme s'installe avec d'une part une baisse de percussion dans le jeu bordelais et un attentisme un peu plus prononcé côté mosellan. Boubé ou Fiser tenteront bien tour à tour de secouer le jeu par des frappes imités quelques instants plus tard par Carignan et Cadren pour les bordelais. Malgré encore deux supériorités, les bordelais n'arrivent pas à prendre le large et cela est dû
en partie à un jeu de puissance approximatif qui s'il est bien posé reste brouillon à la transmission de palet. La condensation fait toujours des siennes et oblige tout le monde à faire quelques efforts pour y voir quelque chose. On se demande même si les joueurs se voient bien dans les tribunes. Toujours est il qu'Amnéville continue son bonhomme de chemin en tenant tête aux boxers et continue de contrer par Fiser qui oblige encore Burnet à détourner avant que Majerçak ne tente sa chance pour les bordelais.

C'est finalement Amnéville qui va faire la bascule en tête quand en interceptant une passe à l'offensive des boxers Fiser envoie Chang en contre bien relayé par Disnard. Chang résiste au retour de Lassalle et trompe Burnet qui cette fois ne peut rien au près, 1-2 à 18:28.

Les boxers termineront le tiers sur le but de Macrez mais les galaxians défendront cet avantage d'un but becs et ongles et rentreront aux vestaires avec l'avantage à la marque.

Tirs : 10 - 7 pour Bordeaux
Mises au jeu : 12 - 6 pour Bordeaux


Second vingt et attaque mosellanne. La frappe de Fiser touche Wiart qui mettra du temps avant de revenir au jeu mais celui-ci a écarté une frappe lourde qui aurait pu être dangereuse. Les bordelais entament comme au premier tiers et portent le danger chez les galaxians. Le danger est amené par une construction de Lassalle qui arrivé à la bleue sert Grenier qui ne battra pas Macrez au près, le palet finissant dans le plastron. La première pénalite de ce tiers est à nouveau pour Bordeaux qui installe son jeu de puissance et s'applique à la transmission. Carignan montre l'exemple, en servant Majerçak sur l'aile d'une transversale précise entre deux mosellans, le slovaque centre instantanément sur Larrieu au slot qui voit sa tentative repoussée par Macrez revenu très rapidement en position pour s'opposer au capitaine des boxers.

Photo hockey Division 1 - D1 : 6ème journée : Bordeaux vs Amnéville - Une victoire pour un au revoir...
Patrice Villey
Le travail de Thomas et Fiser est important et quand ils ne gênent pas les relances bordelaises, ils sont à l'attaque. Même si ces dernières sont rares elles ont le mérite d'être assez dangereuses pour solliciter Burnet et sa défense. Macrez de son côté gère bien les lancers bordelais qui sont majoritairement lointains et qui ont pour seul inconvénient de venir de zone peu visible car le problème de visibilité n'est toujours pas résolu. La pénalité est effacée mais les boxers auront droit à une deuxième chance puisque c'est Fiser qui se met à la faute et visite la prison. Les arbitres s'aperçoivent enfin qu'il faut faire quelque chose pour cette glace où jouer devient difficile et décident donc d'envoyer l'ensemble des joueurs brasser l'air en tournant quelques tours autour du glaçon.

Le jeu de puissance est installé et on retrouve Majerçak et Grenier à la manoeuvre.La pression girondine est forte mais les angles d'attaques difficilement exploitables et même dans lorsque c'est possible, c'est la finition qui fait défaut. Bordeaux frise la correctionnelle lorsque Chang part en break poursuivit par Majerçak. Burnet qui a bien anticipé se prépare à jouer son duel et s'avance, accompagne Chang qui tente le crochet à droite et sur le reculoir lance sa jambe gauche. Le portier a ferme le soupirail au poteau et bloque la rondelle. Il vient d'effectuer un arrêt important à ce moment de la partie.

Amnéville efface la pénalité et semble regaillardi par cette séquence qui leur a donné confiance. Au milieu de bordelais plutôt statiques Vychodil remonte le glaçon pour aller une fois de plus lancer sur Burnet qui est toujours solide sur sa ligne. Idem sur un lancer de Loureiro consécutif à un débordement et un repiquage au centre. De la même manière qu'au premier tiers personne ne prend le pas sur l'autre. On notera quand même que ce sont deux blocs homogènes qui s'affrontent et qui se répondent instantanément l'un à l'autre.

Bordeaux ne retrouve pas l'efficacité relative en supériorité qu'elle présentait en début de saison et butte sur Macrez et sa défense. malgré les efforts de Majerçak qu'on commence à trouver à la bleue ou les incurssions de Grenier rien n'y fait. Fiser travaille bien en défense et participe activement à la mise en échec des attaques girondines. Le jeu physique a franchi un palier et les contacts sont plus rudes. Les arbitres sifflent une charge sur le gardien de Grenier et une dureté à Penxa alors qu'on a disputé un rebond et qu'on s'est expliqué de la même manière que d'habitude entre joueurs...Le jeu reprend avec Penxa sur son banc au lieu d'être sur celui des pénalités, quand on s'en rend compte on l'envoie en prison, puis il ressort et finalement il joue...Le chrono n'a pas encore tourné que plus personne ne sait où on en est. La condensation se rappelle à tout le monde et donc...on tourne pendant que les zebres et les capitaines se réunissent. On entendra un laconique : "Toutes les conditions sont réunies pour que ça finnisse bizarrement..." laché par une personne
du public. Finalement le jeu reprend, et les pénalités sont effacées. Bordeaux finit encore en mettant une grosse pression sur le but mosellan, Savage patine fort et pousse son équipe. Il transmet le palet qu'il a récupéré à Carignan qui lance de la gauche vers le but. Horrut est au rebond et dispute le palet au milieu de la défense avant d'être soutenu par Savage qui a suivi et qui pousse au fond, 2-2 à 39:44.

Le banc bordelais explose de joie. Les boxers ont refait leur retard et remportent cette période. les deux équipes sont donc dos à dos à l'amorce de la dernière ligne droite de ce match.

Tirs : 15 - 7 pour Bordeaux
Mises au jeu : 14 - 9 pour Bordeaux


Pas de round d'observation pour ce tiers non plus. c'est Lambert pour Bordeaux qui répondra à un lancer de Thomas pour Amnéville dans la première minute. Toujours cette pression bordelaise d'entrée de tiers. On joue derrière les cages de Macrez et c'est Carignan qui mène le jeu. Le canadien remonte à droite des buts mosellans, lève la tête et voit Majerçak démarqué de l'autre côté qui appelle la rondelle. Sans plus attendre, Carignan agit et...frappe au but. L'angle est fermé mais la frappe est tellement soudaine et précise que Macrez ne peut rien faire, 3-2 à 41:28.

Photo hockey Division 1 - D1 : 6ème journée : Bordeaux vs Amnéville - Une victoire pour un au revoir...
Patrice Villey
Les boxers accentuent leur présence sur la glace et sont sur tous les palets. Mais l'envie de bien faire n'empêche pas la faute de Carignan qui laisse ses coéquipiers à quatre au moment ou les bordelais étaient dans une bonne dynamique et qu' Amnéville commençait à montrer quelques signes de faiblesse. Mais à 4 contre 5 bordeaux est solide. Mariage et Cadren font un bon pressing avant et limitent les lancements de jeu mosellan. Toutefois Vychodil trouvera un angle de tir et à mi-zone verra Burnet stopper son lancer.

3° tour de patinoire pour dégager l'aire de jeu et y voir un peu...Une chose récurente durant ces tours de glace est la réunion des mosellans autour de leur coach, chose qu'on assimile facilement à un temps mort sans en être un et que l'on signalera côté bordelais sans que ce soit vraiment pris en compte côté arbitral. Le jeu est relancé depuis la défensive de Bordeaux. Loureiro est à la baguette et distille consécutivement sur Reiss à gauche et au près puis sur Vychodil à droite au loin pour des lancers sur Burnet qui pare tout. Le niveau de jeu a considérablement augmenté, l'intensité aussi d'ailleurs. On patine plus de chaque côté et on essaie de faire le break pour Bordeaux ou recoller pour Amnéville.

La balance va pencher pour Bordeaux un peu avant la moitié de ce dernier tiers. Perez récupère un palet à la rouge et transmet à Horrut. L'attaquant envoie au but ou Macrez concède un rebond que se dispute une troupe de joueurs au slot. Carignan est le plus habile de tous et alourdi la marque, 4-2 à 48:32.

A peine repartis, les bordelais se mettent à la faute par Grenier rejoint moins d'une minute plus tard par Lassalle pour une charge incorrecte réellement inutile. Amnéville jette toutes ses forces dans la bataille et tente de revenir à la marque. C'est Burnet qui va faire la décision de ce match par un double sauvetage. Une première fois sur une tentative de reprise de Fiser au second poteau sur un centre de Chang et une seconde fois sur un tir de Wiktorsson. Une frappe lourde et cadrée qui aurait méritée un meilleur sort. Conforté dans ses efforts Wiktorsson re tentera sa chance sans plus de succès et son coéquipier Vychodil ne fera pas lui non plussauter le verrou. La tension monte et une charge de Boubé (aussi classique qu'efficace) va déclencher un de ces moments où un évènement somme toute normal devient de suite un facteur aggravant. Sans savoir pourquoi on retrouve le coach d'Amnéville sur la glace coté bordelais en grande discussion près de Lecompère, un échange de politesse verbale entre les coachs sur la zone des bancs, les arbitres qui ont enfin réagit s'interposent comme ils peuvent et on passe cinq bonnes minutes a essayer de comprendre ce qui se passe réellement. Pendant ce temps dans les tribunes, ça siffle, ça chante et ça applaudit.On distribue des pénalités en veux tu
en voila où on retrouve Savage et Fiser en prison...

Le jeu reprendra ses droits (un peu comme s'il avait une gueule de bois sans savoir d'où elle lui vient) et c'est Wiktorsson qui insiste au tir. Sa première tentative est repoussée mais la seconde fait mouche, 4-3 à 51:01.

Amnéville est de retour aux affaires et prend le jeu à son compte. Chang est aux prises avec Boubé à la rouge mais se démarque et récupère la passe qu'on lui adresse sur l'aile gauche. Burnet s'apprête à disputer son
second face à face avec l'attaquant des galaxians. De la même façon qu'à son premier essai Chang choisi le crochet (gauche) cette fois ci mais Burnet a bien lu le jeu de son adversaire et empêche les mosellans de
recoller au score.

Un petit tour de glace...

Un échange de pénalités sans conséquences d'un côté comme de l'autre. Un jeu qui devient purement physique. La mise en echec de l'adversaire prime sur le palet.

La pendule tourne, Tartari prends son temps mort imité dans la foulée par l'assistant coach d'Amnéville qui se retrouve seul sur le banc depuis 5 minutes quand son head coach a rejoint les vestiaires.

Les deux dernières minutes sont intenses. Grenier, sur une attaque bordelaise placée touche le poteau. Carignan jusqu'ici irréprochable récupère le palet mais trébuche sous le nez de Chang qui récupère et par en contre
attaque et fixe son défenseur avant de servir Fiser qui a l'opportunité de crucifier Burnet en tête à tête sur le centre au cordeau de son coéquipier. La frappe balayée est instantanée, limpide, et précise mais le gardien bordelais est
à la parade. La mitaine sûre il enfourne le palet et déclenche les vivas de Mériadeck qui s'attendait à une égalisation. Wiart aura une chance de frapper mais trouvera lui aussi le poteau.

Le public décompte les secondes et salue la victoire de ses protégés. Amnéville s'incline mais aura joué ses chances à fond jusqu'au bout. Sans un grand Burnet récompensé d'ailleurs par une étoile, les mosellans auraient pu
espérer ramener beaucoup mieux de Gironde que cette très courte défaite. En face un excellent Carignan qui su palier un moins bon rendement de Lassalle et tirer profit des efforts de ses coéquipiers pour réaliser un cou du chapeau.

Yann Lecompère, le #26 des boxers de Bordeaux disputait son dernier match à Mériadeck. En effet l'ex capitaine des boxers s'en va rejoindre pour des raisons professionnelles la région d'Annecy et évoluera donc avec les Chevaliers du lac. Bonne pioche pour Annecy ?


Etoiles du match :

Pour Amnéville : #24 Chang Johan

Pour Bordeaux : 1/ #25 Carignan - 2/ #31 Burnet - 3/ #5 Majerçak
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...