Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Play-off : 1er tour, match 2 : Strasbourg vs Tours
3-1
(1-1 0-0 2-0)
Le 27/02/2009
Strasbourg
Strasbourg  ] Tours  ]
Le tour est joué
 
Match de la dernière chance pour les uns, écriture d'une page d'histoire du club pour les autres, cette 2ème rencontre de la série de 8ème de finale entre Diables Noirs et Etoile Noire est excitante à plus d'un titre. Les Tourangeaux tentent d'effacer une saison manquée et de sauver la face alors que les Strasbourgeois veulent enfin franchir un premier tour de play-offs au plus haut niveau. L'Iceberg est bien garni et le club de supporters local "Les Centaures" a mis les petits plats dans les grands en distribuant des serviettes jaunes et des kits de tape-tape pour faire de cette soirée une fête. Forts de leur victoire inaugurale rue de l'Elysée mardi, les protégés de coach Bourdages partent favoris. D'autant plus que la dynamique des derniers matchs est diamétralement opposée entre Alsaciens en pleine confiance et Tourangeaux à la peine en cette fin de saison.
 
Strasbourg, Hockey Hebdo Sébastien Ehrhard / Fabrice Landrodie le 01/03/2009 à 07:27
FICHE TECHNIQUE

Arbitres : Monsieur Mendlowictz assisté de Messieurs Courgeon et Ernecq
Buts :
Strasbourg : ; 15:32 Pierre-Antoine Devin ; 51:54 Michal Cesnek (ass Yanick Riendeau) ; 59:38 Juho Lehtisalo
Tours : 12:02 Michaël Tessier (ass Dominic Noël)
Pénalités
8 minutes contre Strasbourg
28 minutes dont 10 à Corran et à Saul contre Tours


A chacun son tour

Il faudra attendre la première pénalité (Proulx pour faire trébucher) pour voir les premières occasions de marquer. Rien de bien transcendant si ce n'est les tentatives de déviation devant le filet de Martin ou Lehtisalo. Alors que son équipe joue de nouveau au complet, c'est finalement Corran qui va être à deux doigts de tromper Hiadlovsky bien démarqué au second poteau.
Photo hockey Ligue Magnus - Play-off : 1er tour, match 2 : Strasbourg  vs Tours  - Le tour est joué
Christophe Moreau
S'en suit un avantage numérique pour les visiteurs qui aurait du être converti par Saul. Mais ce dernier ne parvient pas à pousser la rondelle au fond de la cage désertée. Les visiteurs continuent de pousser et se procurent plusieurs chances bien annihilées par un Hiadlosky plus motivé que jamais.
A force de jouer avec le feu on finit par se brûler. Après que Saul soit prié de rejoindre le vestiaire pour ce tiers (10 minutes de méconduite), Cesnek prend place sur le banc des punis pour 2 minutes. Les locaux défendent trop bas et Tours fait tourner le palet avant que Tessier ne tente sa chance au niveau du cercle d'engagement droit. Le caoutchouc semble dévié et fini sa trajectoire au fond des filets (0-1 / 12:02 Michaël Tessier assisté de Dominic Noël en avantage numérique).
Douche froide dans les travées de la patinoire avec cette ouverture du score pas volée tant les Alsaciens paraissent empruntés en ce début de match sans doute crispés par l'enjeu. Mais cela ne va pas durer et cet avertissement joue le rôle de déclencheur.
Riendeau, complètement seul dans le slot butte sur Russo. Martin dévie un lancer de la bleue qui frôle le poteau. On change de bloc et c'est la deuxième ligne Alsacienne, déjà les bourreaux au match numéro 1 (3 des 4 buts) qui va se charger de remettre son équipe sur les bons rails, à savoir ceux qui mènent vers Grenoble pour un quart de finale.
Hämäläinen slappe de la bleue et oblige Russo à laisser un rebond. Devin surgit mais bute également sur ce dernier. Il insiste, temporise et lève le palet au dessus de la bottine du gardien (1-1 /15:32 Pierre-Antoine Devin assisté d'Esa Hämäläinen).
Ca continue de plus belle. En power play, Riendeau se poste derrière le filet avant de servir son compère Martin dans l'enclave, Russo est encore à la parade. Cesnek canonne de loin mais Cayer ne parvient pas à convertir un nième rebond. Ni Dirnbach, ni Lehtisalo ne parviendront ensuite à doubler la mise.

Tirs: 19-13
Chances de marquer: 8-3
Remises en jeu: 13-11


Pas encore de tournant

Strasbourg entame ce tiers médian bien mieux que le premier. Le jeune défenseur Cruchandeau se retrouve seul dans le slot suite à un rebond mais son lancer est dévié au dessus du filet. Son acolyte Finlandais Hämäläinen préfère tenter sa chance de plus loin et permet à Marcos de travailler son revers mais Russo est vigilant et dévie de la mitaine.
Tours réagit en avantage numérique. Capitaine Noël sert idéalement Kaye au second poteau qui pense bien marquer. C'est sans compter sur un rapide déplacement de Vlad qui effectue un "monster save". Les occasions s'enchaînent à un rythme effréné. La balance penche plutôt du côté Alsacien mais les visiteurs ne sont pas en restent. Devin puis à nouveau Hämäläinen mais également Cayer et Riendeau vont se heurter à un Russo des grands jours.
En face, Kaye est déjoué d'un pock check salvateur du portier des jaunes et noirs. Riendeau en profite pour une chevauchée solitaire qui se termine dans les bottines du gardien Italien. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Novosad répondant à Dirnbach puis Martin, Noël et Proulx à Devin, Lehtisalo et Marcos.
Rien ni fait, les deux gardiens tiennent la baraque et permettent à leur formation respective de continuer à y croire. L'avantage aux poings est clairement dans le camp des Strasbourgeois mais les Tourangeaux jettent leurs dernières forces dans la bataille. On assiste à une opposition entre vitesse et technicité contre force et physique.

Tirs: 18-8
Chances de marquer: 6-3
Remises en jeu: 15-7


Sans détour

Il ne reste que vingt minutes à faire et tout reste possible. Le jeu devient un peu brouillon et les occasions se font rares. Russo est fébrile sur ce lancer lointain d'Hämäläinen puis tout content de constater que Lehtisalo n'est pas en mesure de prendre un shoot dans le trafic.
Photo hockey Ligue Magnus - Play-off : 1er tour, match 2 : Strasbourg  vs Tours  - Le tour est joué
Christophe Moreau
Novosad s'échappe à la limite du hors jeu mais butte sur un impeccable Hiadlovsky. Le troisième trio Strasbourgeois effectue une bonne présence que ne parvient pas à valoriser Maillot. Le temps défile et la pénalité infligée à Drzik ne change pas la donne. Tours ne parvient pas à développer du jeu et c'est à un festival de passes ratées et mauvais contrôles que nous propose les visiteurs.
Les Alsaciens s'en sortent mieux et seront récompensés de leurs efforts lorsque Cesnek intercepte un palet à la ligne médiane avant de transmettre à Riendeau. Le petit Québécois prend tout le monde de vitesse mais se heurte à nouveau et par deux fois au roc Russo. Cesnek a bien suivi et du revers fait se lever la foule (2-1 /51:54 Michal Cesnek assisté de Yanick Riendeau).
Riendeau encore lui à ensuite l'occasion de mettre tout le monde d'accord lorsqu'il profite d'une chute du dernier défenseur Stepan pour partir en break away. Mais devinez quoi, Russso repousse de la bottine.
Les visiteurs jouent alors leur va-tout et puisent ce qu'il leur reste d'énergie pour ne pas mourir. Gannon tente de servir Boike à l'opposé mais l'Irlandais est trop court pour reprendre l'offrande. Il ne reste que deux minutes à jouer et on se demande pourquoi Russo n'est pas rappelé à son banc pour laisser la place à un sixième attaquant alors que son équipe campe en zone d'attaque depuis une bonne minute.
Ce sera chose faite suite à un temps mort et surtout à une pénalité appelée contre Cayer. Les Diables Noirs se voient ainsi offrir 62 secondes à 6 contre 4. Mais, une fois de plus, l'abnégation Alsacienne fait la différence en atteste ces trois tirs bloqués par les défenseurs des jaunes et noirs. Hämäläinen rate de peu la cage désertée avant que son compatriote Lehtisalo ne lui montre l'exemple. Le petit feu follet inscrit ainsi son troisième but de la série et scelle définitivement l'issue de la rencontre (3-1 /59:38 3-1 Juho Lehtisalo en désavantage numérique et cage vide).
Hiadlovsky peut exulter et, n'en déplaise à son ex coach, terminer le match assis sur sa barre transversale.

Tirs: 10-4
Chances de marque:r 4-1
Remises en jeu: 10-11

Le match est fini mais pas la fête dans l'Iceberg. Les joueurs reviennent sur le glaçon débarrassés de leur chandail. Après plusieurs holas, on profite d'une petite accalmie pour remettre les trophées de meilleurs joueurs de la saison faisant suite aux votes des membres du club de supporters des Centaures. Hiadlovsky devance Cayer et Riendeau. La rédaction Strasbourgeoise d'Hockey Hebdo se permet de proposer une mention spéciale à Benoît Martin excellent dans les deux sens du jeu qui se retrouve absent de ce podium à cause d'un début de saison tronqué par une blessure.
Une fois les récompenses remises, tout le monde attend la traditionnelle apparition du gardien local Hiadlovsky qui clos chaque victoire de son équipe. Cette fois-ci, il effectuera son retour couché sur la surfaceuse coiffé d'un bonnet qui n'aurait pas déplu à Bob Marley. Le DJ local ne s'y trompe pas et envoie un tube reggae sur ses platines.
Le capitaine Alsacien Maxime Catelin prendra le micro pour remercier le public et surtout leur donner rendez-vous exactement une semaine plus tard pour une explosive troisième manche de quart de finale face aux Brûleurs de Loups de Grenoble.


Au final, une victoire méritée pour l'Etoile Noire qui a dominé des Tourangeaux bien pâles. Le score semble étriqué mais la différence au niveau de la qualité du jeu pratiqué et des occasions (47 tirs à 25 et 18 occasions de marquer à 7) fut nette. La prestation offerte fut digne des playoffs. Abnégation (8 tirs contrés), sérieux (seulement 15 palets perdus) et discipline (4x 2' de pénalités) furent les clés du succès.
Photo hockey Ligue Magnus - Play-off : 1er tour, match 2 : Strasbourg  vs Tours  - Le tour est joué
Christophe Moreau
En face, les Diables Noirs ont mieux défendu que lors du premier match mais ne furent pas en mesure de rivaliser. Leur troisième tiers fut catastrophique et forcément rédhibitoire pour décrocher une victoire. Le jeu proposé (plus physique que technique) ne pouvait pas suffire pour s'offrir une belle le lendemain.

Sur l'ensemble de la série, les chiffres ne trompent pas. L'équipe la mieux classée à l'issue de la saison régulière a dominé aux tirs aux buts 77 à 57, chances de marquer 24 à 16 et remises en jeu 83 à 63. Le second trio de l'Etoile Noire aura été la clé du succès. Devin et Lehtisalo se partageant les honneurs avec 4 points chacun (1 but et 3 mentions d'assistances pour le premier et 3 buts et 1 mention d'assistance pour le second). Strasbourg passe donc pour la première fois de son histoire un premier tour de play off au plus haut niveau. Et les ambitions sont grandes comme en témoignent les propos des joueurs et entraîneur recueillis après la rencontre. Ils fêteront bien entendu la victoire mais ont déjà le regard tourné vers la prochaine échéance et la double confrontation de mardi et mercredi prochains à Grenoble. La tâche sera ardue mais pourquoi pas profiter de cette dynamique de victoire et surprendre des Brûleurs de Loups qui sortiront de 10 jours d'inactivité.


La saison s'achève pour Tours. Enfin diront certains tant elle fut "pénible" et agitée. Un balayage en deux manches sèches qui fait suite à une très modeste 10ème place au classement final de la saison régulière bien en dessous des ambitions affichées du club.

 

Tirs : 47-25
Chances de marquer : 18-7
Remises en jeu : 38-29

Arrêts de gardien : Hiadlovsky 24/25 (96,0%), Russo 45/47 (95,7%)

Les étoiles du match :

*** Cesnek
** Russo
* Hiadlovsky

 

 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
diabolik a écritle 02/03/2009 à 22:24  
asgt, tu souhaite que bob reste et c tou a fait ton droit( perso je pense qu' avec quelque mise au point et une remise en question,il peut rester sans probleme)maintenant tu parle de "disette" a tours entre 1991 et 2001 soit le retour de bob,
etant jeune je ne me souviens pas de tout,mais n' est-ce pas une periode trouble dans le hockey français en general,n' est-ce pas ces année là qui ont vu une ligue elite fermée,sans promotion ni relegation, une D1 amorphe car elle n' avait pas les moyens de se hisser + haut a cause de cette elite renfermée sur elle même.
millette n'est pas un demon,juste quelqu'un qui a fait des erreurs et doit les reconnaitre
pour le budjet,je suis a 90% sûr de moi,le budjet a augmenté tres fortement,avec la recherche de sponsor que bob a fait (car il est aussi DG en + de coach,donc il fait lui même son budjet)delmas est a la base un sponsor parmis d'autre,et comme il l'a dit lui même:"moi je connait rien au hockey,je suis là grace a millette"
c'est là,pour moi,la + grosse mise au point a faire,car quand bob manque de finance (comme quand il a recruter Periard)il passe outre le bureau et va chercher des sous tout seul....
ce qui n' est pas bon pour la stabilité des finances
pour moi ,et je sais que d' autres sont d' accord,bob n' est pas forcemment un mauvais entraineur,il manque de limites,de barriére a ne pas franchir que seul le bureau peut lui imposer

pour memoire,la derniére fois que millette a eu les plein pouvoir au sein d' un club (il en etait co-proprietaire) le club a coulé corps et biens,laissant effectifs "pro" et jeunes du club sur le carreau
quels effets aurai les mêmes consequences a tours,ou irai les jeunes, la D3 pour avoir un niveau de jeu assez competitif
mon souci est là, mettre en peril un club,avec toutes les personnes( joueurs ,benevoles ,employés,...)pour les idées de grandeur d' une personne,je ne suis pas d' accord....
asgt a écritle 02/03/2009 à 18:56  
bonsoir je suis tres suspris par vos commentaire mais ses pas grave stephane.Heuresement que tout le monde ne pense pas la meme chose.Comme meme a vous écoutez j'ai hate que bob parte, et je demande a voir la suite.J'ai hate que le club retombe en d1 ou d2 pendant 10 ou 15 ans ses sur que ses plus intérésent que de joué en ligue magnus. je vous rapele que depuis qui la pris la place de coach le hockey revie en touraine.On na pas eu de hockey pendant combien d'année entre temps, donc vous etes pret a vivre 10 ans de disette de hockey a tours ses bien.Il est resté en d2, et la il aurait peu partir comme un lache mais ses une personne qui assume.Et quand vous parlez du budget vous savez tres bien que le budget n'est pas suffisant.La gestion du budget ses a Monsieur delmas de la faire et non au coach,un chef d'entreprise les dépenses ses lui qui les fais ses pas ça secrétaire, donc la ses pareils monsieur delmas et responsable du budget et monsieur millette responsable de l'équipe ses tout, si apres monsieur delmas prend pas ses responsabilité ses un autre probleme.Bon courage a bob et j'espere que l'année prochaine ton équipe fera taire tous ses supporter et nous fera rever comme en 2004-2005.
Alexandre a écritle 02/03/2009 à 17:03  
J'suis supporter de Rouen donc je ne suis pas forcément informé de tout, mais franchement Tours est quand même le gros gâchis de l'année, un bon début de saison qui laissé espérer une bonne fin et puis......mystère l'équipe c'est mise à déjouer!!! Certe il ne faut oublier aussi le départ de Filion, la blessure de Noël, l'absence de Saul pendant environ 6 semaines, les problèmes de trésorie..... en fin beaucoup trop d'éléments négatif pour réussir une saison complète et conforme aux objectifs.

Maintenant il faut repartir sur un projet sur 2-3 ans pour jouer le dernier carré et pas faire n'importe quoi au niveau recrutement car dans les joueurs il n'y a pas que des manchôts !!!

A l'année prochaine!! ;-)

ALLEZ ROUEN!!!
diabolik a écritle 02/03/2009 à 11:18  
merci stephane,c tou le probleme,quand il y a une critique,tout le monde pense que c de l' anti-millette alors que personnelement,mes raisons sont celles que tu as expliqué, l' amour d' un club et non l' amour aveugle en un homme qui ne fait que fatter son ego.....
stephane a écritle 01/03/2009 à 19:57  
"après tout ce que tu as fait au club je " dit asgt.

Mais qu'a t il fait pour le club... depuis son arrivée a Tours aucun joueur tourangeau n'a été intégré a l'équipe élite... si pour ciré le banc. Quel club formateur...

Millette construit son équipe de hockey comme moi sur mon équipe virtuel sur hockeyArena.... Aucune base, aucune stabilité. 21 de foutus dehors l'année dernière, apparemment une quinzaine cette année. C'est n'importe quoi.
On ne construit pas une équipe élite sur 1 ans mais sur un projet a longue ou moyenne durée.

Millette a poussé l'asgt en D2 il y a 3 ans et recommence pour flatter son ego.

Et messieurs, si l'on critique millette s'est justement parce que l'on aime notre club et le hockey sur glace et non la surenchère pour gagner un titre et se retrouver au fond du gouffre juste après...
Tux a écritle 01/03/2009 à 19:47  
Toujours aussi complet et une galerie à faire palir les professionnels de l'Equipe lol
J'espère que Strasbourg va opposer une belle résistance à Grenoble.
A bientôt pour lire vos articles
Fox a écritle 01/03/2009 à 17:35  
Vous voyez je ne suis pas fan de ce personnage et je préfère largement le coach de Strasbourg mais je ne comprends pas moi non plus qu'on puisse laisser salir son nom sur internet. Il faut faire attention quand même aux propos tenus par des pseudos qui s'en donnent à coeur joie et ou aucune limite ne leur est fixée. J'ose espérer que la modération interviendra ici si tel est le cas mais j'en doute pas. Merci.
diabolik a écritle 01/03/2009 à 17:26  
pour le financier,il n' a qu' a pas depenser + que ce qui lui est octroyer( qui plus est quand c lui même qui va chercher les sponsor pour le faire,le budjet)
mais bon,ne contrarions personne,millette est un dieu et je pense que des grands clubs ne manquerons pas de l' avoir remarquer
yannick a écritle 01/03/2009 à 15:25  
Non un rêve c'est vrai que Bob n'y est pour rien , le recrutement calamiteux n'est pas de son ressort peut être . Dans n'importe quel sport ou corps de métier qui se respecte,une personne qui s'entoure d'une équipe (qu'il a au préalable choisit)doit être capable de la gérer dans le cas contraire celle ci donne ça démission. Et surtout arrêter de me parler des problèmes financiers que Mr Millette ne manquera sûrement de souligner afin de masquer sa saison raté . "C'est pas de ma faute et patati et patatere".
gigi a écritle 01/03/2009 à 15:23  
Effectivement Bob Millette s'est planté cette année, de bonnes individualités mais le collectif n'a jamais vraiment fonctionné. Dommage mais doit t-on se rejouir de cela comme certains le font (une certaine façon de dire bien fait pour lui) certainement pas ! Voilà une bien curieuse façon de supporter un club. Si l'objectif de terminer 5ème avait été tenu Bob serait un demi dieu aujourd'hui. Enfin j'espère que cette saison ratée ne va pas être préjudiciable pour l'avenir du club que je supporterai toujours Millette ou pas.
Bonne chance à Strasbourg pour la suite de la compétition.
Mike a écritle 01/03/2009 à 12:51  
Oui Ca fait vraiment du bien de voir un site ou on jette pas l'opprobe sur Millette. Car je vous invite à lire les forums de discussion et vous verrez que Millette est diffamé. Il a fait des erreurs c est vrai mais laissons le en paix car je pense qu'il dout en avoir gros sur la patate.
Bonne suite a l'Etoile noire qui mérite une bonne place cette saison
asgt a écritle 01/03/2009 à 12:33  
allez bob on te soutien dans ce moment difficile,fait nous une équipe de feu pour l'année prochaine.il faut étiendre toutes les mauvaises langues qui critique, car ses facile de faire ce qu'il font, apres tout ce que tu as fait au club je comprend pas.Fait nous une equipe comme l'année derniere avec des joueurs de l'est qui est explose tout bon courage.
Bighoude a écritle 01/03/2009 à 11:39  
Bravo Strasbourg! Je suis "triste" pour les pauvre joueurs qui sont Russo, Romano, Tessier ....etc, qui ne méritait peut etre pas sa! En revanche je suis content pour Millette! ( je n'en dirais pas plus)
Kéké a écritle 01/03/2009 à 11:38  
Un coup de poker qui n'a pas payè
Stras a vraiment une belle équipe cette année
Kéké a écritle 01/03/2009 à 10:45  
Un coup de poker qui n'a pas payè
Stras a vraiment une belle équipe cette année
Bdl 38 a écritle 01/03/2009 à 10:37  
Merci a bob millette qui a préféré joué strasbourg à Morzine . . .
Dirons nous pourquoi?
Au final Tours est éliminé . . .
Allez grenoble =))
diabolik a écritle 01/03/2009 à 10:01  
merci pour les photos(surtout la "zamboni marley")
tres sympa, merci pour l' article qui reflaite bien le match
Turon a écritle 01/03/2009 à 09:29  
Merci de nous faire partager le dernier match de Tours car dans la presse locale on est pas du tout gaté
Superbes photos
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...