Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Paroles d'Arbitres
Hockey sur glace - Paroles d'arbitres n° 3 : L'engagement
 
Troisième volet de votre rendez-vous hebdomadaire
 
 

 
TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR L’ENGAGEMENT


LES LIEUX D’ENGAGEMENTS (règle 440)

- Le gardien gèle le palet. L’arrêt de jeu est sifflé. L’engagement dans la zone de défense aura lieu sur le point du côté où le palet a été gelé.

Si le palet sort de la surface de jeu, dévié par un défenseur, l’engagement sera effectué sur le point d’engagement en zone de défense du côté d’où le tir est parti.

Si c’est un attaquant qui dévie le palet en dehors des limites, l’engagement aura lieu en zone neutre du côté d’où le tir est parti.

Si le palet sort des limites à la suite d’un tir sur le poteau du but, l’engagement aura lieu en zone de défense du côté d’où est parti le tir si c’est l’équipe en défense qui touche en dernier le palet, et l’engagement aura lieu en zone neutre du côté d’où est parti le tir si c’est l’équipe à l’attaque qui shoote sur le poteau et sort des limites de jeu.

- Si une équipe est pénalisée (par une pénalité mineure (2’) ou majeure (5’)), l’engagement suivant aura lieu dans la zone de défense de cette équipe du côté où l’arrêt de jeu s’est produit. Si les deux équipes sont pénalisées en même temps, l’engagement se fera sur le point d’engagement le plus proche lors de l’arrêt de jeu.

- Un joueur en défense a causé un arrêt de jeu dans sa zone de défense et l'arbitre a infligé une pénalité à cette équipe. Avant que le jeu ne reprenne un joueur à l’attaque est aussi sanctionné par une pénalité mineure (un retard de jeu par exemple). L’engagement est maintenu sur un point d’engagement dans la zone de défense de l’équipe initialement pénalisée.

- Quand l’équipe à la défense va être pénalisée et que s’ensuit une altercation et que les défenseurs de l’équipe à l’attaque descendent dans l’altercation au-delà de la première tangente des cercles d’engagements, l’engagement suivant aura lieu en zone neutre (malgré la pénalité)
Photographe : Veronyck Legis

- Quand une pénalité différée est appelée contre l’équipe A et que l’équipe B commet un dégagement interdit, l’engagement aura lieu en zone neutre côté équipe A. L’arrêt de jeu est causé par le dégagement interdit. On ressort simplement de la zone d’attaque de l’équipe A du fait qu’elle est pénalisée. Le dégagement interdit prime sur la pénalité, on ressort simplement de la zone.

- Quand une pénalité différée est appelée contre l’équipe A et que l’équipe B commet un hors-jeu en entrant en zone d’attaque, l’engagement suivant aura lieu dans la zone de défense de A, malgré le hors-jeu. La pénalité prime sur le hors-jeu.

- Un joueur à l'attaque se voit infliger une pénalité de méconduite dans sa zone d’attaque. L’engagement aura lieu sur le point d’engagement le plus proche dans la zone où le jeu a été arrêté, même si c’est en zone d’attaque. (Aucune pénalité sur la pendule)

- Si un palet sort de l’espace de jeu en zone neutre, l’engagement suivant aura lieu sur le point le plus proche de la transgression. Les officiels ne pourront cependant pas accorder un avantage territorial en direction de la zone d’attaque de l’équipe fautive pour faire l’engagement. Sera considéré comme point le plus proche le premier point en direction de la zone de défense de l’équipe fautive.

- Si un juge de lignes signale un hors-jeu différé contre l’équipe A et que l'équipe B à la défense effectue un dégagement interdit, l’engagement suivant se fera en zone de défense de l’équipe B ayant fait le dégagement interdit, comme pour un dégagement interdit normal. Le dégagement interdit prime sur le hors-jeu.

- Si un gardien de but quitte son territoire de but pour se rendre au banc des joueurs en vue d’un changement avec un joueur et que ce dernier est prématuré, l’arbitre interrompt le jeu dès que l’équipe fautive est en possession du palet. Le prochain engagement a lieu au centre de la patinoire si le jeu a été arrêté au-delà de la ligne médiane. S’il a été arrêté avant d’atteindre la ligne médiane, l’engagement suivant doit être effectué au point d’engagement le plus proche dans la zone où le jeu s’est arrêté.

- Un joueur est blessé et reste à terre. Le jeu ne sera interrompu que lorsque l’équipe du joueur à terre sera en possession du palet. Tant que l’équipe adverse conserve le palet, le jeu ne peut être arrêté. Lorsque l’équipe du joueur blessé est en possession du palet dans sa zone d’attaque, l’engagement aura lieu en zone neutre à la suite de l’arrêt de jeu. Lorsque le joueur blessé se trouve dans sa zone de défense et que le palet se trouve lui aussi en zone de défense, l’engagement suivant aura lieu en zone de défense. Notez que l’arbitre se réserve le droit de siffler peu importe l’équipe qui contrôle le palet si le joueur blessé présente de graves troubles physiques ou qu’il est à terre devant le but dans la ligne de mire.


Photographe : Jean Daniel Desplanches

PROCEDURE D'ENGAGEMENT (règle 442)

- Les patins des joueurs ne participant pas à l’engagement (ailiers et défenseurs) doivent se trouver derrière la ligne de cercle. Les patins des joueurs au centre doivent se trouver de part et d’autre des lignes au sol (est toléré le fait que la lame chevauche la ligne). Si tel n’est pas le cas, le juge de ligne replacera oralement le joueur fautif et, s’il ne modifie pas sa position, il sera chassé de l’engagement.

- Lors d’un engagement au centre de la patinoire le joueur de l’équipe visiteuse doit placer en premier sa crosse sur la glace. Le centre de l’équipe locale peut ensuite placer sa crosse dans le cercle d’engagement.

- Le centre dont l’équipe est dans sa demi-patinoire d’attaque doit placer le premier sa crosse sur la glace et ne plus bouger. Le joueur à la défense positionne ensuite sa crosse sur le point d’engagement et ne doit plus bouger. Le premier joueur qui bouge sera chassé de l’engagement.

- Il n’est pas nécessaire que l’intégralité de la palette de la crosse du joueur à l’engagement soit posée sur la glace. Il suffit que la pointe de la palette touche la glace.

- Les patins des joueurs ne participant pas à l’engagement doivent être hors du cercle d’engagement et derrière les deux lignes de séparation (oreilles du cercle). Si un ailier ou défenseur a un ou des patins dans le cercle d’engagement, le juge de ligne replacera oralement ce joueur et, s'il ne modifie pas sa position, le juge de ligne chassera le centre de l’équipe mal positionnée. Il faut noter que les joueurs à l’attaque doivent être correctement positionnés avant les joueurs à la défense.

- Les joueurs ne participant pas à l’engagement ne peuvent pas continuellement changer de position autour du cercle d’engagement, même s’ils sont du bon côté de l’engagement. Les ailiers ne peuvent pas traverser le cercle pour se positionner. Si tel est le cas, le juge de ligne chassera le centre de l’équipe fautive.

- Un joueur n'est pas autorisé à se tourner lors de l’engagement et à donner un coup de patin au palet pour faire une passe. Cependant, si un joueur joue en premier le palet avec sa crosse, que le palet reste au sol, il peut alors effectuer une passe en retrait avec le patin. Le palet doit d’abord être joué avec la crosse avant de pouvoir être joué avec le patin.

- Si un joueur ne participant pas à l’engagement anticipe et entre dans le cercle juste avant que le palet ne touche la glace, le jeu sera interrompu dans la mesure où l’équipe fautive récupère le palet. L’engagement sera refait avec un autre joueur au centre du côté de l’équipe fautive. Si c’est l’équipe non fautive qui récupère l’engagement, le jeu ne sera pas interrompu et l’avantage conservé.



INFRACTIONS A LA PROCEDURE D’ENGAGEMENT (règle 554 G)

- Lorsqu’un joueur a été expulsé de l’engagement par un arbitre et qu’un de ses coéquipiers tarde à se mettre en position correcte d’engagement après avoir reçu un avertissement de l’arbitre son équipe sera sanctionnée par une pénalité de banc mineur (2’).

- Si un joueur ne participant pas à l’engagement se tient ou pénètre dans le cercle avant que le palet n’ait été jeté par l’arbitre, son coéquipier en charge de l’engagement sera immédiatement chassé et remplacé par un de ses coéquipiers. Toute récidive lors du même engagement entraînera pour l’équipe fautive une pénalité de banc mineure (2’).

 
 
Lieu : Commission Nationale d’ArbitrageChroniqueur : Fabrice Hurth et Nicolas Crégut
Posté par Christian Simon le 03/11/2011 à 13:39
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...