Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Le climat de la ligue Magnus
Hockey sur glace - Tour d'horizon de la Magnus, à l'aube de la 26ème journée
 
Saison VI, épisode 26
 
 
   Grenoble - Epinal  

Grenoble a perdu le match au sommet dans les Hautes-Alpes, avec un tout petit point d'avance, la première place n'est toujours pas assurée et il faudra l'emporter à domicile pour conserver le fauteuil de leader jusqu'au bout.
Epinal accumule les revers et, face à Brest, la défaite concédée n'est pas très rassurante. Les Gamyo, neuvièmes, pourraient gagner un fauteuil en cas de succès, mais pourraient en perdre en cas de revers.
Grenoble devra tout donner à Pôle Sud pour terminer en tête de la Ligue, il ne faudra pas sous-estimer les Vosgiens qui ont grand besoin de points et de confiance avant les playoffs.


  Rouen - Strasbourg

Les Rouennais sont allés faire une belle contre-performance en s'inclinant à Morzine. Les Dragons ne pourront plus terminer premiers et pourraient même finir quatrièmes en cas de faux pas ce vendredi. Les hommes d'Ari Salo devront manoeuvrer serré à domicile.
Strasbourg a bien résisté contre Angers mais a fini par s'incliner en fin de match. L'Etoile Noire n'est pas encore assurée de terminer huitième et il faudra pour cela réussir un exploit si elle veut prendre des points en Normandie.
Rouen, largement favori à domicile face aux Alsaciens, devra rester concentré et ne pas verser dans l'excès de confiance.
 
Amiens - Gap

Les Gothiques n'ont pas tremblé à Caen et se sont largement imposés pour conforter leur septième place, ils peuvent encore grappiller un fauteuil en cas de succès et de défaite chamoniarde. Mais la partie sera compliquée.
Gap n'en finit plus de l'emporter et la victoire de mardi, contre le leader, place les Rapaces aux portes de la première place. Il faudra gagner et après on verra, Gap a réalisé une excellente saison régulière et espère terminer sur un nouveau succès.
Sans doute un beau match du côté du Coliseum, les Amiénois devront se retrousser les manches s'ils veulent faire douter les Gapençais en pleine grâce.


   Chamonix - Briançon

Les Chamoniards ont enfin sorti la tête de l'eau à Lyon et conservent leur sixième place, ils ne peuvent plus grimper et ne peuvent que descendre. Il faudra jouer serré pour les Chamois durement touchés par les blessures cette saison.
Briançon continue d'accumuler les succès mais, malgré tout, ne pourra pas rejoindre la zone des quatre. Il lui faudra donc disputer un premier tour de playoffs. Pourtant, les Diables Rouges voudront terminer sur un succès signe de confiance.
Chamonix a besoin de points et va tout donner face à une équipe briançonnaise qui aura déjà la tête tournée vers les playoffs.


  Angers - Lyon

Les Ducs ont peiné pour se défaire de Strasbourg mais assurent leur place dans le top 4. Les matchs des autres équipes placent les Angevins dans une position intéressante, ils pourraient passer deuxièmes s'ils l'emportent et que Gap et Rouen s'inclinent. Peu probable mais possible.
Lyon continue de s'incliner et glisse dangereusement vers la zone rouge, ils doivent à tout prix l'emporter au bord de la Loire. Car, si jamais Caen ou Brest ne prend ne serait-ce qu'un point, ils se retrouveraient en zone rouge. Dos au mur, les Gones n'ont plus le choix.
Match des extrêmes au Haras, Angers regarde vers le haut tandis que Lyon n'en finit plus de regarder dans son rétroviseur.


Morzine-Avoriaz Les Gets - Caen 

Le HC MAG remonte à toute allure et nul ne semble pouvoir l'arrêter, les Pingouins ont disposé de Rouen à domicile pour une très impressionnante victoire. Assurés d'être en playoffs, les Morzino-Gêtois peuvent perdre une place en cas de défaite. Ils devront tout donner une fois encore.
Pour Caen, l'horizon s'est brusquement assombri, les Drakkars, pris dans la tempête, pourraient être aspirés par le maelström de la poule de relégation. Ils n'ont pas le choix, ils doivent l'emporter dans les Alpes pour espérer éviter les playdown.
Match sous haute tension à la Skoda Arena, les Caennais donneront tout pour se maintenir mais Morzine, en feu pour cette fin de saison, ne se laissera pas faire.


   Brest - Dijon  

Les Albatros ne sont pas encore morts et ils l'ont prouvé en s'imposant à Epinal. Pourtant, ils sont toujours derniers et doivent à tout prix gagner devant leurs partisans où ils sont si performants. Brest a besoin des deux points et d'un scénario compliqué : une défaite lyonnaise et caennaise pour se tirer d'affaire.
En face, Dijon est à peine mieux loti, après cinq défaites de rang, les Bourguignons, onzièmes, ne sont pas encore sauvés. Il ne doivent pas perdre sur le glaçon du Rïnkla Stadium, sous peine de se retrouver en barrage si Caen l'emporte.
Match de la peur du côté de la Bretagne, le vainqueur pourra respirer, mais malheur au vaincu !
 
 
Lieu : Média Sports LoisirsChroniqueur : Philippe Rouinssard
Posté par Philippe Rouinssard le 12/02/2015 à 18:00
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
piadino a écritle 13/02/2015 à 19:00  
super soleil a grenoble .......HH n'aime pas grenble :-p
BORNTOBEALIVE a écritle 13/02/2015 à 14:53  
T'emballe pas le Gapençais, personne ne t'en veux au sujet de ta réflexion puérile.
Ni 05, ni 38, ni 74, ni 76 nous sommes juste des adeptes du beau jeu et du hockey français (joué si possible par des joueurs français) que nous apprécions tous (bien au delà des querelles de clocher, c'est toujours bien d'avoir du recul et un peu de retenue)...
Rapace05 a écritle 13/02/2015 à 12:11  
Toujours les mêmes pleureuses Brianconnais et Rouennais, occupez-vous de vos équipes...
Je vois pas en quoi, on devrait retirer des points à Gap, vu que Carter n'as été pris qu'au match de Rouen et suspendu dans la foulée.
BORNTOBEALIVE a écritle 13/02/2015 à 11:47  
@polo64, une nouvelle fois c'est une décision inique de la FFHG (comme le fait de ne pas rejouer le match Gap - Rouen (4-3. Ainsi en a décidé le bureau directeur de la Fédération française (FFHG). Après avoir auditionné le 30 septembre les dirigeants des deux clubs ainsi que les arbitres du match, le bureau directeur a donc choisi, hier, de rejeter la réclamation déposée par le Rouen Hockey Elite (RHE) et, du même coup, d’entériner le résultat de la rencontre. Une décision que Guy Fournier, manager des Dragons, avouait hier avoir « beaucoup de mal à comprendre. Je la trouve même hallucinante car elle ouvre la porte à plein de choses. Si un soir, un joueur part en break pour défier le gardien, que la table de marque actionne le buzzer et que le gardien, du coup, se relève, on fait quoi ? C’est une décision qui pose beaucoup de questions... »
Pour rappel, le RHE avait déposé réclamation suite à un but, celui du 3-3, refusé à Julien Desrosiers après que l’action ait été perturbée par l’intervention de la table de marque qui, le chronomètre de la patinoire ne s’étant pas enclenché au moment de la remise en jeu, avait actionné le buzzer pour arrêter le jeu. Celui-ci, l’arbitre n’intervenant pas, avait continué et Desrosiers avait marqué.
L’arbitre avait accordé le but avant, après discussion avec ses assesseurs, de le refuser et de faire reprendre le jeu au moment du début de la pénalité. « Pour qu’un match soit rejoué, le règlement stipule qu’il faut qu’il y ait une faute technique d’arbitrage, c’est-à-dire que l’arbitre n’applique pas le règlement, explique Eric Ropert, directeur général de la FFHG. Or, là, l’arbitre n’est pas fautif. D’une part parce que réglementairement, rien ne l’oblige à arrêter le jeu en cas d’élément perturbateur comme une sonnerie. C’est à lui d’évaluer la situation. D’autre part, remettre les deux équipes dans la situation qui était la leur avant que le jeu soit perturbé est une décision qui est réglementairement valable et qui est dans l’esprit. Le bureau directeur est donc parti du principe que rien ne permet de dire qu’il y a eu une erreur technique d’arbitrage. »
L’erreur, en fait, incombe à la table de marque du club de Gap. « La réponse à la réclamation de Rouen est négative mais ce qui s’est passé au niveau de la table de marque est inacceptable, affirme Eric Ropert. Parallèlement, il va donc y avoir une procédure disciplinaire d’ouverte pour sanctionner le club de Gap et sa table de marque pour absence de chronomètre de secours et pour avoir perturbé le jeu, chose qui est formellement interdite. On va se servir de cet incident pour faire une note pour rappeler à tous les obligations d’une table de marque.
Hallucinant tout de même!!!
TOOMUCH a écritle 13/02/2015 à 11:23  
Ce soir l'équipe de Dragons de Rouen sera ENFIN en configuration et en mode Play-off avec le retour du capitaine Thinel sur le 1° bloc avec F.P Guenette et L.Lamperrier, les 2° et 3° blocs sont eux inchangés avec Lacroix,J.Desrosier et F.Charland (sur la 2° ligne) et D.Léveillé, L.Benoit et D.Khoudis (sur la 3° ligne).
Alternance au poste du GB avec la présence de F.Lhenry ce soir (et les Juniors qui retournent eux tout à fait normalement en 4° ligne).
polo64 a écritle 13/02/2015 à 11:01  
La fédé n'est pas juste lorsqu'elle inflige des DOUBLES PEINES également en rétrogradant les VIPERS de Montpellier en D3 (1e peine) et en leur interdisant de participer aux play-offs (2e peine). On a connu ça avec ANGLET et il serait temps que cette FFHG réfléchisse à l'INIQUITé de cette règle. Messieurs de la FFHG, si par hasard vous lisez ceci, ne croyez-vous pas qu'une descente en D3, c'est largement suffisant ? Faut-il couler définitivement le hockey dans des coins où il a du mal à s'implanter comme à Montpellier ?
ok05 a écritle 12/02/2015 à 21:51  
pour info Carter a pris 8 mois de suspension. Donc il est suspendu jusqu'au 31 août.
REDDEVILS a écritle 12/02/2015 à 21:37  
marrant ,on connait pas les sanction de gap pour son joueur doper, pas de match perdu, ni de point retirer, tout comme angers qui n as opas ete sanctionner pour ces engagement payer a retardement , alors que certaines equipes ont ete penaliser... la fede n est pas juste
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...