Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Hockey sur glace - Bordeaux vs Mulhouse - Les réactions
 
 
Bordeaux - Patinoire Mériadeck, Hockey Hebdo Julien Nadau le 11/10/2018 à 14:23
Ligue Magnus  (J8)  Bordeaux / Mulhouse  (09/10/2018)
Réactions d'après-match
 

Photo hockey Bordeaux vs Mulhouse - Les réactions - Ligue Magnus
Photographe : Johanna Lawrence

Philippe Bozon  (coach - Bordeaux)
 
"Tout le match a été difficile, pas uniquement le premier tiers-temps. On s'y attendait, il est clair que les voyages que l'on a fait ces derniers jours, nous ont pompé beaucoup d'énergie. On s'était préparés à un match compliqué aujourd'hui et l'important pour nous était de prendre automatiquement trois points. On est tous très contents d'avoir réussi cet objectif ce soir. Dans le deuxième tiers, on a essayé de remettre du rythme, corriger les choses que l'on ne faisait pas bien en première période.
On a pris l'avantage au score en essayant de se mettre à l'abri, tout en sachant que ce genre de match reste compliqué. Il est vrai qu'on se l'ai rendu compliqué aussi. Après, les joueurs ont tellement donné la semaine dernière, il est normal d'avoir un petit coup de moins bien ce soir. Clément est lui-aussi quelqu'un qui a été malade la semaine dernière et qui a laissé beaucoup d'énergie. Du coup, ce soir, je pense qu'il n'avait plus suffisamment d'énergie.
Avant de partir à Grenoble, si on fait le point des matchs de la semaine dernière en ajoutant celui-là, on prend 10 points sur 12 possibles. C'est un bilan positif qui permet de se préparer sereinement pour le match de vendredi à Grenoble. Grenoble reste le grand favori et doit tout écraser cette saison dans le championnat. On va aborder cette rencontre comme on le fait d'habitude et on verra ce qui se passe là-bas. Ensuite, on aura une bonne semaine pour récupérer, en plus sans match mardi donc c'est un plus non négligeable. Cela va être difficile de tourner à Grenoble (question effectif) car je ne dispose pas d'assez de monde pour ça. On part là-bas comme à chaque match avec l'envie de faire notre maximum. Maxime (Sauvé) sera certainement absent encore un long moment, il n'y a pas de dates ou quoi que ce soit qui laisse présager d'un retour aujourd'hui. Ce genre de blessure peut durer trois semaines comme six mois. On prend les choses comme elles viennent tous les jours."
 
Photo hockey Bordeaux vs Mulhouse - Les réactions - Ligue Magnus
Photographe : Johanna Lawrence

Victor Barbero  (24 – Bordeaux)
 
"Cette victoire face à Mulhouse fait effectivement du bien après une semaine fatigante. Cela va permettre d'aller à Grenoble en étant un peu plus reposés suite au match de ce soir à la maison. La confiance est présente et fait que l'on remonte assez vite au classement. Les neuf points en moins au début du championnat ne sont plus qu'un mauvais souvenir pour nous.
On est revenus dans la course au top 8 en ayant hâte de continuer à récupérer des points. Mulhouse est un peu le même style d'équipe que Chamonix. C'est une équipe qui joue le bas du classement. Des fois, contre ces équipes là, on ne prépare pas le match comme il faut, contrairement aux confrontations face aux grosses équipes. On évite le piège ce soir, mais ça a été difficile surtout au premier tiers ou ils marquent un peu trop facilement. Au début, on manque d'intensité en défense ce qui explique ces deux buts.
On a bien su réagir avec le talent que l'on a devant. La réaction est positive cette fois-ci, avec l'aide également de nos power-plays. Inconsciemment, on se pose certaines questions face à ce type d'équipe. Contre Chamonix, on s'est fait surprendre pour finalement perdre le match. Cette fois, le message de ne pas attendre la fin du match pour réagir est passé entre nous. On a réussi à prendre les devants, avec des pénalités en notre faveur que l'on a provoquées. On jouait plus vite, en étant les premiers sur le palet. On abordera le match de Grenoble comme celui de Rouen par exemple. On sait qu'on va  jouer dans une belle patinoire avec beaucoup de monde et en face, il y a une équipe avec d'excellents joueurs.
On arrive là-bas en ayant rien à perdre. On est là aussi pour déstabiliser les grosses équipes en leur prenant des points, comme on l'a fait à Rouen. L'état d'esprit sera le même que dimanche. Par rapport à l'intensité et au physique de l'adversaire, on ne fait aucune priorité : tous les matchs sont joués de la même manière. On se prépare peut-être parfois un peu différemment en fonction de l'adversaire, mais sans trop analyser l'équipe qu'on va jouer vu qu'on les connaît un peu. Notre manière de penser ou de jouer reste la même. Pour ce qui est de la concurrence du meilleur pointeur, on en parle avec Peter, on se charrie un peu (rire). Andrew a dû passer devant ce soir, il doit avoir pas mal de passes. C'est une bonne concurrence, saine, qui nous fait du bien. Il ne faut cependant pas que cela devienne une obsession.
Nos objectifs restent avant tout de prendre un maximum de points pour monter vite au classement. En arrivant ici, je redécouvre la Ligue Magnus, par cette nouvelle formule. Je connais bien la France et beaucoup de joueurs ici. Quand j'étais en Suisse, je parvenais à suivre très régulièrement les matchs. Mon adaptation a été très rapide, j'ai eu la chance aussi de connaître Philippe par le passé (en Suisse). Ce championnat me correspond bien. Bordeaux est une ville très agréable où je me sens bien, et qui me plaît beaucoup. J'évolue sportivement dans de bonnes conditions, cela se voit sur la glace, je travaille très fort. Il est vrai que si notre première période n'est pas bonne, il n'hésite pas à nous remuer à chaque fois. C'est un problème. Certaines équipes finissent mieux les matchs qu'elles ne les entament. Il faudrait qu'on arrive à mieux commencer car on joue mieux quand on mène au score. On montre plus de confiance.
Ce soir, à certains moments, il y avait peut-être un peu de fatigue. Il va falloir corriger ce problème car si contre les grosses équipes, on se fait surprendre par deux ou trois buts, ce sera difficile de revenir après. Les contres se sont effectivement mieux déroulés que les attaques placées car on profite surtout de l'erreur de l'adversaire pour partir vite à la cage et essayer de marquer. La fatigue n'est pas une excuse, mais je pense qu'il faut continuer à utiliser les contres. Certaines équipes n'utilisent pratiquement que des contres car elles n'ont pas suffisamment de profondeur pour jouer à 5 contre 5 durant tout le match. Donc, pourquoi ne pas les utiliser quand on est un peu fatigués ou pas dans un bon jour."
 
 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...