Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de France : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - CdF - Finale : Réactions d'après-match
 
Au terme d'une finale haletante à l'AccorHotels Arena de Paris-Bercy, les Brûleurs de Loups de Grenoble ont remporté leur troisième Coupe de France en battant les Dragons de Rouen en prolongation (3-2). Retrouvez les réactions en conférence de presse d'après-match du buteur décisif et capitaine grenoblois Eric Chouinard, du coach rouennais Fabrice Lhenry, du capitaine des Dragons Patrick Coulombe et enfin de l'international français Sacha Treille.
 
Paris, AccorHotels Arena, Hockey Hebdo Guillaume Schwab / Jean-Christophe Salomé le 21/02/2017 à 09:34
Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)
 
Sur son sentiment à chaud après la fin de la prolongation

"C’est une grosse déception. C’est vrai que l’on a pris deux pénalités d’entrée de jeu qui nous ont coûté très cher. On a pris deux buts d’entrée, mais après sur les 55 dernières minutes je pense que l’on a été supérieur donc c’est frustrant. J’ai trouvé que l’équipe a vraiment répondu présent. Je suis content et fier de ce qu’ils ont fait. Quand on est revenus à 2-2, on n’a pas su réussir à prendre l’avantage. Dans le deuxième tiers, je pense que l’on avait la possibilité de marquer ce 3-2 qui aurait peut-être changé un peu la donne. Même si on l’a marqué ce but, puisqu’on a vu à la vidéo qu’il y avait un but qui est rentré mais n’a pas été validé par les arbitres (ndlr : l’action de Jordann Perret dans le premier tiers). Je trouve ça dommage que pour une répétition des Championnats du monde à Paris et avec tous les moyens télévisuels qui étaient là ce soir, on ne profite pas d’utiliser 30 secondes ou une minute pour être sûr de prendre la bonne décision… Je pense qu’il faut vraiment que la Fédération progresse là-dessus. On a énormément progressé ces dernières années, mais il y a encore des détails où l’on est encore à des années lumière… Il y a des Ligues où depuis 5 ans il y a recours à la vidéo au moins pour analyser les buts. Sur une finale comme celle là ça peut faire la différence.
Après, cela ne s’est pas joué qu’à cela. Je suis déçu pour mes joueurs, mais en même temps je suis fier d’eux parce qu’ils ont vraiment travaillé fort. Si l’on continue comme cela on peut aller loin, mais maintenant il va falloir rebondir dès mardi (ndlr : réception de Lyon en Ligue Magnus) car notre objectif est de remporter les deux derniers matches de saison régulière pour aller chercher la première place et au moins avoir l’avantage de la glace en playoffs."
Photo hockey CdF - Finale : Réactions d

 
Sur la frustration des Dragons, rentrés vite au vestiaire à l’issue du match

"Ce n’est pas la place du deuxième de rester sur la glace. Il faut respecter l’équipe adverse et les laisser fêter leur victoire comme ils le souhaitent."
 
 
Sur les raisons que lui ont données les arbitres au sujet du but non validé

"Les arbitres ne l’ont pas vu tout simplement. Ce soir il y avait quatre arbitres sur la glace, dont deux derrière les cages… Nous du banc on se dit que le palet est peut-être rentré, eux étaient beaucoup plus proches mais ne l’ont pas vu. Ils n’ont aucun recours à la vidéo non plus. Je n’ai pas vu les images, mais mes assistants ont vu la vidéo et le palet a bien passé la ligne."
 
Sur le fait que les Rouennais ont plutôt dominé cette finale mis à part le début et la toute fin du match

"C’est vrai. J’avais énormément confiance avec cette prolongation, parce que si ma mémoire est bonne on a joué six matches en prolongation et on n’en avait pas perdu un seul… On était bons dans cet exercice là, mais ce soir il a suffi d’un lancer… Cela ne nous a pas souri ce soir, c’est dommage."
 
Sur la suite cette saison avec désormais la défense de la Coupe Magnus pour seul objectif

"C’est sûr que c’est l’objectif final. La Coupe de France, c’est un peu notre objectif de la mi-saison, intermédiaire. On travaille pour vivre ce type d’événement. On peut être fiers d’avoir pratiquement rempli Bercy ce soir. L’ambiance, nos supporters qui se sont déplacés en nombre et nous ont encouragés du début à la fin… Maintenant il faut savoir tourner la page et rebondir tout de suite pour se fixer sur l’objectif final qui est cette Coupe Magnus. C’est possible d’aller chercher la première place si l’on remporte nos deux prochains matches. Maintenant il ne faut pas faire de faux-pas parce que ce sera deux rencontres difficiles face à des équipes du top 4. Contre Lyon, chez nous, on aura un petit avantage, mais après pour finir la semaine il faudra aller à Gap qui est l’équipe en forme du moment. C’est très positif avant les playoffs de jouer Grenoble, Lyon et Gap. Ça va nous montrer ce qui nous attend. On sait que si l’on ne se présente pas contre Lyon ou Gap, la soirée risque d’être longue et difficile… Je suis vraiment confiant sur le fait que les joueurs seront prêts mardi soir."
 
Sur le fait que c’est la quatrième victoire consécutive de Grenoble contre Rouen cette saison…

"Grenoble, on sait que c’est une très, très bonne équipe. Ça se joue souvent sur des détails, à part le match où l’on n’a vraiment pas été à la hauteur chez eux (ndlr : défaite 9-2 à Pôle Sud le 11 décembre dernier). Là ça se joue sur un but en prolongation, donc je pense que les deux équipes se valent. Voilà, ça a souri pour eux. J’espère qu’en playoffs, si on les rencontre, ça sera l’inverse."
 
Sur le retour au jeu de Matheson ce dimanche, qui a eu droit à beaucoup de temps de glace…

"On a hésité longtemps à l’aligner, parce qu’il s’est fait déplâtrer seulement lundi. On a décidé de ne pas le prendre pour le match à Strasbourg vendredi, même si on voulait l’essayer sur quelques présences. On a préféré le préserver. Aujourd’hui j’ai trouvé que ça ne s’est pas vu qu’il n’avait pas joué depuis un mois. Il a tenu sa place et voulait vraiment être là. C’était son objectif dès qu’il a été blessé. Il a regardé le calendrier et s’était fixé de revenir pour cette finale. L’année dernière il était arrivé deux jours avant et avait vécu son premier match avec nous ici en gardant beaucoup de souvenirs. Je respecte vraiment ce qu’il a fait, parce qu’il a travaillé fort et il a été en forme ce soir pour être prêt malgré le peu de temps qu’il a eu pour récupérer de sa blessure."
 
 
Patrick Coulombe (défenseur et capitaine des Dragons de Rouen)
 
Sur le fait que Rouen a dominé le match et méritait peut-être de l’emporter

"Oui, je pense que l’on méritait un meilleur sort. On a montré beaucoup de caractère pour revenir alors que l’on tirait de l’arrière deux à zéro en début de premier tiers. A 2-2, on a encore eu de belles chances de marquer, mais on ne les a pas concrétisées. Une défaite fait toujours mal, mais une défaite en prolongation, en finale, ça fait encore beaucoup plus mal… Ce soir c’est Grenoble qui s’en va avec la victoire et avec le trophée, donc oui il y a de la frustration d’échouer si près du but. On était à un shoot, un but, de remporter ce trophée là pour la troisième année consécutive."
Photo hockey CdF - Finale : Réactions d

 
Sur les décisions arbitrales qui n’auraient pas joué en faveur de Rouen

"On sort perdants de ce match, donc après on peut toujours trouver des petits points qui n’ont pas joué en notre faveur… Mais ça reste un match de hockey, il n’y a personne de parfait. C’est délicat de s’embarquer sur ce terrain-là. Je crois que l’on avait l’opportunité de gagner ce match, mais on a manqué de réalisme. Cela n’a pas tourné en notre faveur et c’est très décevant."
 
Sur ce qu’il a manqué aux Dragons pour remporter cette Coupe de France

"De l’opportunisme sur certains lancers que l’on a pris. Sur certains avantages numériques, on aurait pu être plus menaçants. On ne refera pas le match, mais c’est frustrant de savoir que l’on a eu nos chances mais que l’on perd en prolongation à trois contre trois. Ils ont su trouver la faille et marquer le but vainqueur. Chapeau à Grenoble pour cette victoire. On méritait un meilleur sort. C’est encourageant pour la suite, mais c’est dommage de perdre comme cela. C’est important de tourner la page rapidement et de regarder vers l’avant. Dans la victoire comme dans la défaite. Il faut se servir de ce match pour la suite."
 
Sur les deux pénalités prises tôt dans le match qui ont coûté cher dans cette rencontre

"Grenoble a démarré le match très fort. On était un coup de patin derrière eux. Après pour essayer de se rattraper on a pris quelques prisons qui nous ont fait mal. En face il y avait une équipe très complète, très puissante. Au moins on aura vu un très bon match de hockey et les spectateurs peuvent être contents du spectacle donné. Malheureusement pour tous ceux qui supportent les Dragons, on n’a pas su sortir gagnant de ce match-là. J’espère qu’ils ont passé un bon dimanche, une belle finale. On ne lâchera pas et on va leur donner d’autres belles émotions comme cela pour le restant de la saison."
 
Sur les pénalités concédées par la suite alors que Rouen évoluait en supériorité numérique

"C’est dommage de ne pas pouvoir profiter de ces avantages numériques là, mais ça reste du hockey. Personne n’est parfait et parfois dans l’intensité on échappe un coup de bâton ou un petit accrochage. Parfois ce n’est même pas volontaire. Oui c’est sûr que sur certaines situations on est allés se mettre un peu dans le pétrin en prenant des prisons."
 
Sur le meilleur niveau de jeu proposé par les Dragons dans cette seconde moitié de saison

"Je pense que l’on s’est trouvé. On monte en puissance et en confiance également. La saison était un peu en dents de scie. Maintenant je pense que l’on est une équipe très dangereuse et coriace aux yeux des autres. On est ce que l’on aurait dû être depuis le début de la saison. Ce qui est important c’est que la confiance soit là présentement."
 
Sur le fait que cette déception ne fait que décupler l’envie d’aller chercher la Coupe Magnus désormais

"Oui, mais j’aurais préféré avoir le trophée avec nous à nos côtés. Il faut tourner la page et voir vers l’avant : la fin du championnat et les playoffs. Les Dragons sont loin d’être morts. Il faut continuer de travailler fort et ça va bien se passer, tout simplement."
 

Sacha Treille (attaquant des Dragons de Rouen)
 
"C’est dommage de perdre ce match. En France on a encore vingt ans de retard sur toutes les autres Ligues… Je n’ai pas envie de commenter la décision des arbitres. C’est le sport. Ils ont une belle équipe, ils jouent bien depuis le début de saison et méritent aussi leur victoire. Mais il y a un gros goût amer. Même si l’on a beaucoup de frustration, on ne peut pas vraiment avoir de regrets sur ce match-là. Il faut maintenant réagir et terminer premiers du championnat."
 

Eric Chouinard (capitaine des Brûleurs de Loups de Grenoble)

"C'était un bon match de hockey, c'est souvent une question de détails, et c'était favorable pour nous cette année, nous étions passé très près l'an passé. Rouen aurait très bien pu la remporter. On va en profiter tous ensemble. Il faudra retourner au boulot mardi , les playoffs arrivent, on les attend.

sur son but en prolongation

La rondelle est arrivée après un tir d'un joueur de Rouen qui a manqué le filet (J.Perret), j'ai récupéré la rondelle entre la bleue et la rouge, j'ai essayé de prendre le meilleur angle pour prendre un bon lancer.

sur les supporters de Grenoble

Merci beaucoup aux supporters qui ont fait un long déplacement depuis Grenoble. Ils ont été bruyants tout le match, on apprécie leur support.

 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
loane sloane a écritle 22/02/2017 à 00:53  
Je suis au regret de dire à certains à Rouen qu'après analyse vidéo avec un matériel pro le palet n'a pour les deux techniciens ayant analysé la bande (et se contrefichant du hockey et des deux équipes) jamais totalement franchi la ligne...
FranceHockey a écritle 21/02/2017 à 18:23  
La critique de l'arbitrage est une spécialité française. Rouen n'en fait pas exception... ;-)
C'est marrant, je me rappelle du scénario inverse lors du match 7ème match décisif Angers-Rouen où un but pourtant inexistant avait été accordé à Rouen. Mais là, pas de demande d'analyse vidéo ;-)
Le sport est ainsi fait, le sort penche d'un côté, puis de l'autre...
Palet38 a écritle 21/02/2017 à 10:57  
Plutôt que de pleurnicher sur les décisions des arbitres comme le fait Lhenry mieux vaut le fair play de Patrick Coulombe! Rouen a perdu alors qu'ils avaient la possibilité de mieux faire surtout lors des supériorités nombreuses Le meilleur a gagné et il n'y a rien à redire Grenoble a toujours dominé Rouen cette saison régulière on verra ce qu'il en serra dans les P.O en espérant un arbitrage impartial et sans compensation suite aux pleurs de Rouen. Ils ont une grande et belle équipe et la gagne se joue sur la glace et pas sur les contestations!
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...