Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Europe : Continental Cup - CHL : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Continental Cup J1 Match 2 : Conférence de presse
 
Suite à la victoire des Dragons de Rouen face aux Polonais du GKS Tychy dans cette première journée de demi-finale de Continental Cup (5-3), retrouvez les réactions de l'ailier gauche international Sacha Treille et de l'entraîneur rouennais Fabrice Lhenry en conférence de presse.
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 21/11/2015 à 12:28
Sacha Treille (attaquant des Dragons de Rouen)

Sur les nombreuses pénalités prises par Rouen dans le second tiers

"Neuf minutes trente après le début de la seconde période il y a beaucoup de joueurs qui ont eu du mal à se remettre dans le rythme. C'était la même configuration qu'au début du premier tiers mais dans l'autre sens. Personne n'était vraiment dans le match avant le troisième tiers et c'est ce qu'on s'est dit après le deuxième tiers. Il fallait vraiment être plus disciplinés et mettre du rythme en changeant rapidement et je pense que ça a payé."

Sur son but (le but de l'égalisation à 2-2 dans le second tiers)

"C'est un beau but oui, mais surtout un but important car on courait après l'égalisation. On était tout le temps à quatre, donc c'était dur de se procurer des occasions. J'ai eu un contre avec une passe de FP (Guénette). A quatre on a bien mis la pression sur le côté et c'est revenu dans le milieu et puis voilà." 
Photo hockey Continental Cup J1 Match 2 : Conférence de presse - Europe : Continental Cup - CHL : Rouen (Les Dragons)
Sacha Treille (Rouen)


Sur l'arbitrage du match

"Je ne sais pas si les arbitres ont été plus sévères que d'habitude. Je pense que la plupart des fautes y sont quand même. Le fait aussi qu'il y a une paire d'yeux en plus empêche entre guillemets de mettre des "petits coups" qui ne seraient pas vus dans la Ligue Magnus. Voilà ce sont les règles IIHF appliquées à la lettre : pas de retenir etc. Je pense qu'on ne peut pas dire que les arbitres ont été mauvais ce soir, c'est à nous de nous adapter pour éviter de prendre trop de pénalités." 

Sur les fautes rouennaises évitables dans le jeu

"On fait encore beaucoup d'erreurs dans le jeu. C'est quelque chose que l'on se dit depuis le début de l'année et on a vraiment besoin de beaucoup progresser parce que ça peut nous jouer des tours dans des séries de playoffs ou des matches importants comme ce week-end. Là on s'en sort pas trop mal grâce à notre gardien (Danny Sabourin) qui a connu un match impressionnant. Il est vraiment monté en puissance depuis le début de saison. C'est agréable pour nous de savoir qu'il est toujours derrière pour nous aider. Il faut maintenant que l'on se bouge un peu plus le c... pour ne pas donner trop d'occasions car ce soir c'est encore lui qui nous gagne le match tout seul."

Sur le match de samedi face aux Ukrainiens de Kremenchuk

"Apparemment ce serait l'équipe la plus faible de ce tournoi, mais il ne faut pas se dire ça pour ne pas se faire pièger. On en connaît pas mal de matches comme cela dans le championnat de France où l'on est supérieurs sur le papier mais on se fait surprendre sur la glace. Il faut être concentrés et jouer les matches pendant soixante minutes et il ne devrait pas y avoir de problèmes."
 

Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)

Sur la prestation des Dragons face à Tychy


"Je dirais que c'était mitigé. On a joué les cinq premières minutes du match et après ça s'est compliqué. Après le deuxième tiers on a pris beaucoup de pénalités donc à ce niveau là on a eu de la chance de bien s'en sortir. Prendre six pénalités sur une période c'est beaucoup trop. On arrive même à gagner ce tiers un à zéro... La satisfaction c'est que notre système à quatre contre cinq a bien fonctionné. Danny Sabourin a aussi sorti les arrêts nécessaires à ces moments-là. Je pense que l'on ne peut pas se permettre de jouer tous les matches comme cela, car ça ne passera pas tout le temps. On a ensuite vu une bonne réaction de l'équipe au troisième tiers, malgré ce troisième but polonais que l'on peut éviter. On a encore fait deux cadeaux ce soir et ce sont des détails qu'il faut éviter dans des matches très serrés comme ceux-là."

Sur les nombreuses situations d'avantage et de désavantage numérique ayant pour conséquence de laisser des joueurs longtemps sur le banc 

"Heureusement justement que l'on n'emploie pas les mêmes joueurs dans ces situations là. Donc c'est vrai qu'au début ceux qui jouent en power-play ont joué plus, puis ce sont ceux qui jouent en infériorité qui ont eu plus de temps de glace. Les joueurs le savent et le comprennent. Ils ont des missions par ligne. Ils peuvent remercier ceux qui ont joué à quatre ce soir parce qu'ils ont vraiment travaillé très fort, bloqué des tirs et permis à l'équipe de survivre."  
Photo hockey Continental Cup J1 Match 2 : Conférence de presse - Europe : Continental Cup - CHL : Rouen (Les Dragons)
Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen)
 

Sur le match précédent entre Kremenchuk et Soligorsk 

"J'ai vu un peu ce match et ai trouvé que ça avait démarré doucement également. Après on savait que les Biélorusses étaient supérieurs aux Ukrainiens, donc maintenant il faudra être prêts quand même demain pour aller chercher une deuxième victoire qui pourrait peut-être nous entrevoir la qualification. Dans le sport rien n'est joué à l'avance donc il faut faire preuve de prudence." 

Sur la prestation de l'équipe du Shakhtyor Soligorsk

"Je n'ai vu que jusqu'à la fin du deuxième tiers, mais on sent qu'ils ont plus d'expérience et qu'ils n'ont pas trop forcé non plus. On sait que c'est la meilleure équipe et que tout va se jouer dimanche normalement si l'on passe l'étape ukrainienne."

Sur la préparation des matches de Coupe d'Europe contre des équipes assez méconnues

"Maintenant avec Internet on a des informations sur nos adversaires. Là pour préparer cette rencontre contre les Polonais j'avais déjà regardé six de leurs matches et je n'avais presque plus envie de les voir (rires). On savait comment ils jouent. Je ne veux pas dénigrer le championnat polonais, mais il y a vraiment quelques équipes faibles donc ils ne mettaient pas la même intensité que ce soir dans leurs matches. J'ai montré des vidéos aux joueurs et on savait à peu près les lignes qu'ils utilisaient donc on a pu se préparer comme cela."
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...