trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey dans le Monde
Hockey sur glace - Interview Charles Bertrand
 
Interview exclusive de l'attaquant international franais accord Hockey Hebdo son retour en Finlande aprs le Mini-Camp des New York Islanders auquel il a particip.
 
Mdia Sports Loisirs, Hockey Hebdo Nicolas Czyz le 16/07/2015 12:00
Hockey Hebdo - Comment as-tu appris que les New York Islanders voulaient t’inviter à leur mini-camp annuel ?

Charles Bertrand - J'ai reçu un e.mail de mon agent américain deux semaines avant le début du Mini Camp.
Photo hockey Interview Charles Bertrand - Hockey dans le Monde


HH - As-tu donc dû écourter tes vacances ?

CB - Pas vraiment, j'étais à Vaasa en Finlande, là où je joue.


HH - Comment as-tu préparé ce Mini Camp? As-tu eu une préparation physique spéciale ?

CB - Bien, comme je le disais, j'étais à Vaasa et mon club nous avait donné un programme pour l'été. J'ai donc suivi le programme, accompagné par le préparateur physique du club. C'est plus facile de s'entraîner lorsque tu as un coach physique proche de chez toi.


HH - Tu as été formé à Rouen puis, très vite, tu as expérimenté les plus grands championnats européens. Tu as sans doute toujours rêvé d'évoluer en NHL comme tout joueur de hockey. Qu’est-ce que tu as ressenti le premier jour où tu as revêtu l’équipement bleu & orange des Islanders ?

CB - Ahh, c'est sûr que ça fait plaisir... Je me rappelle juste avant le match lorsqu'il te donne les équipements, j'ai eu des frissons un peu partout, c'est vraiment super, une très belle expérience.


HH - Est ce que tu as pu garder ton maillot du mini-camp ?

CB - Malheureusement non... j'aurais bien aimé par contre. Ils l'ont gardé.


HH - Est-ce que tu penses qu'ils l'ont gardé pour que tu puisses le porter très rapidement en match officiel NHL avec les Islanders ?
Photo hockey Interview Charles Bertrand - Hockey dans le Monde

CB - ( Sourire ) Je ne sais pas ! ...


HH - Lors du premier scrimmage « Blue vs. White », nous t’avons vu évoluer avec plusieurs des top prospects de la franchise des Islanders. Comment as-tu trouvé tes marques avec des joueurs de ce calibre qui ne parlent pas ta langue et que tu ne connais pas ?

CB - Cela ne m'a pas trop posé de soucis. Je suis parti de France pour la Slovaquie à 16 ans, j'ai donc pris l'habitude de jouer avec des joueurs venant d'un peu partout dans le monde et qui ont tous des qualités personnelles différentes. Non, la seule chose, c'est que nous avons joué le scrimmage dès le deuxième jour et moi je n'avais pas patiné depuis les Championnats du Monde, c'est plus ça qui a été le plus dur.


HH - Dans un camp comme celui des Islanders, où chacun des joueurs présents doit se faire remarquer, comment est l'ambiance dans les vestiaires et comment ça joue sur la glace ?

Charles Bertrand - Les joueurs ont plutôt tous été sympa en dehors de la glace, après sur la glace, nous sommes tous là pour montrer de quoi nous sommes capables, c'était donc un peu plus physique. Ceci dit, la plupart des joueurs évoluent encore en WHL, OHL et LHJMQ, ils sont encore jeunes. Je pense que dans les championnats Pros Nord Américain ça doit être bien plus physique. En Liiga, j'ai l'habitude des contacts. Ils sont peut être moins brutaux mais tu les sens car infligés par des joueurs plus âgés, avec plus d’expérience.


Hockey Hebdo - Parlant de la glace, les Islanders ont déménagé à Brooklyn pour la saison à venir. Tu as donc été l'un des premiers joueurs à toucher la glace du Barclays Center. Qu'as tu ressenti à ce moment là ?

CB - ... A peine arrivé là-bas, t'en prends déjà plein les yeux. C'est impressionnant, j'avais des frissons jusque dans mes patins... je n’en avais encore jamais eu auparavant. J'en garde vraiment un bon souvenir


HH - Comment as-tu jugé tes performances lors de ce camp et qu’est-ce que les coachs t'ont dit ? As-tu eu des contacts avec les dirigeants des Isles ?

CB – J’ai eu de bons retours, que ce soit sur mes performances sur la glace comme en dehors. J’ai rencontré les dirigeants et des coachs sur place et ils m’ont dit que j’avais laissé une bonne image de moi, c’était mon objectif donc tant mieux.


HH - Il y a 2 saisons, tu as participé au All Stars Game de AHL avec ton équipe de SHL. Penses-tu que les membres du coaching staff des Islanders t’avaient déjà dans leur ligne de mire à cette époque ?

CB - Je ne pense pas... c'est vrai que de participer à cet All Stars Game reste un moment fort de ma carrière mais je ne pense pas que les Islanders m'avaient dans leur ligne de mire à ce moment-là car je sortais d'une saison en demi-teinte en SHL. Par contre, je pense avoir gagné mon invitation au camp grâce à ma saison dernière en Liiga. Je pense que c'est à partir de là qu'ils ont pensé à m'inviter à leur mini-camp.


HH - Tu es de retour en Finlande, le mini-camp des Islanders de New York vient de se terminer. Quelle est la suite de ton programme ?

CB - Je suis vraiment content de cette expérience mais je suis aussi heureux d'être rentré en Finlande afin de préparer au mieux la saison à venir avec mon club de Vaasa. La pré-saison recommence dans deux semaines. Je vais donc reprendre mon training, avec des entraînements 1 à 2 fois par jour, 6 jours par semaine avec le préparateur physique du club.

Photo hockey Interview Charles Bertrand - Hockey dans le Monde

HH - Quand vas-tu savoir si tu repars pour New York pour le training camp des Islanders ?

CB - Je pense que, si cela arrive, la nouvelle viendra de mon agent mais c'est tout ce que je sais aujourd'hui.


HH - Accepterais-tu de rejoindre les Sound Tigers de Bridgeport si les New York Islanders te proposent un contrat AHL ? Antoine Roussel avait accepté une pige en AHL pour finalement signer un contrat de 3 ans en NHL avec les Stars de Dallas.

CB - C'est le but pour moi. A partir du moment où j'ai accepté l'invitation des New York Islanders, je voulais me faire repérer, puis s'il y a une opportunité, je l’étudierai. Il me reste 1 an de contrat ici en Finlande avec Vaasa. C'est un bon club, dans lequel je me sens bien et dans lequel je joue un rôle important


HH - Les New York Islanders sont une franchise qui a pour habitude de faire monter des joueurs AHL en NHL. Penses-tu avoir une carte à jouer ?

CB - Oui, je pense avoir une carte à jouer. On m'a bien fait comprendre tout au long du mini-camp que les Islanders étaient à la recherche de joueurs rapides et la rapidité est un de mes points forts.


Toute la rédaction de Hockey Hebdo tient à remercier Charles Bertrand pour cette interview ainsi que pour sa gentillesse. Nous lui souhaitons une très bonne saison avec Vaasa en Liiga et, bien sûr, de pouvoir réaliser un de ses rêves prochainement. Bonne continuation à lui et à très vite dans les colonnes NHL de Hockey Hebdo.
 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Ractions sur l'article
 
FABYES a critle 22/07/2015 07:38  
Il est pass Viry avant Rouen. Il est parti Rouen puis revenu Viry.
TOOMUCH a critle 17/07/2015 21:30  
.., et aprs il est pass par Viry...
coolmax a critle 16/07/2015 15:57  
Faut pas oublier qu'il a commenc son mineur champigny jusqu' fin U9 =)
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte whlen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...