Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Division 2 : Marseille (Marseille Hockey Club)
Hockey sur glace - Marseille - Entretien avec Florent AUBÉ
 
Rouennais de naissance, Florent AUBÉ donnera ses 1ers coups de patins en terre Normande avant de rallier la Suisse de 2007 à 2012. Défenseur gaucher de gabarit moyen, 1,75m pour 85 kg, Florent AUBÉ rejoint cette année l’ambitieux club des Spartiates de Marseille en D2.
 
Angers le 15/06/2018., Hockey Hebdo Jérémy Gorget le 21/06/2018 à 11:30
Carte d’identité
 
Florent AUBÉ, 25 ans Né à Mont-Saint-Aignan
France
Série TV du moment : Casa Del Papel
Joueur de hockey préféré : Roman JOSI et P-K SUBBAN
Team préférée :  Nashville
Dessert favori : Le Merveilleux
Meilleur coéquipier de glace ? Paul BAHAIN
Golf ou Pêche ?  Golf
Bauer ou CCM ? Bauer
Soda ou Bière (avec modération) ? Soda
Pizza ou Sushi ? Sushi
Nekfeu ou Orelsan ? Nekfeu

Photo hockey Marseille - Entretien avec Florent AUBÉ - Division 2 : Marseille (Marseille Hockey Club)
Photo Elite Prospect

Hockey Hebdo : Florent, à quel âge as-tu commencé et pourquoi le hockey sur glace ?
 
Florent AUBÉ : J’ai commencé à 5 ans. Mon père allait souvent voir les matchs des Dragons de Rouen et une fois il m’a emmené. à la fin du match il m’a demandé si je voulais essayer  et j’ai dit « pourquoi pas ! ». J’avais essayé quelques séances de judo mais ça ne m’a pas satisfait, j’en avais un peu marre des échauffements « brouette », j’ai préféré le hockey.
 
HH : Tu as pu faire tes gammes pendant ton adolescence en Suisse, au Genève-Servette, à Visp, à Gottéron. Que t’ont apporté ces années sur les glaces helvétiques ?
 
FA : C’était vraiment l’idée de rejoindre un championnat où il y avait un nombre de match s important. À peu près 32 matchs de saison plus les play-offs donc on se rapproche plus d’une ligue professionnelle alors qu’en France, à 15 ans, on ne joue que 20 matchs de saison régulière. Donc voilà, rejoindre un gros pays de hockey, avoir plus de match et plus de compétition pour progresser au maximum. Après ça s’est fait presque à la dernière minute, on était mi-août, Genève cherchait un défenseur et je connaissais des joueurs qui évoluaient là-bas et ils ont parlé de moi. Je suis allé faire quelques tests et ils m’ont pris rapidement donc je suis parti dans la foulée faire la saison.
 
HH : Tu reviendras entrer dans le bain senior à Rouen (2012-13) puis à Angers (2013-15), pourquoi ce retour en France ?
 
FA : Mon hockey junior suisse était terminé donc j’avais le choix d’essayer de passer directement professionnel en Suisse. Mais c’est quand même un peu compliquer de se faire une place même en ligue nationale B. J’avais le choix d’aller en 1ère ligue ou retourner en France. La décision était vite prise quand on a la proposition d’un club comme Rouen je me suis dit que ça ne pouvait être que bénéfique. Junior et sénior dans un même club c’était la bonne opportunité pour lancer ma carrière.
 
HH : Direction Brest pour la saison 2015-16 (Magnus) puis Cholet en 2016-17 (D1) et une saison OFF l’année dernière. Est-ce difficile de se faire une place de choix dans les clubs de Magnus / D1 aujourd’hui même avec les quotas ?
 
FA : Oui c’est toujours dur de se faire une place dans une équipe. On attend de nous les joueurs français d’être performants, on ne va pas nous donner la place, il faut travailler fort. Après c’était un choix d’aller en D1, d’avoir plus de temps de jeu, plus de responsabilités. C’était un choix que je pense très intéressant pour moi et pour la suite. L’année OFF m’a permis de régler des petits soucis de santé.
Photo hockey Marseille - Entretien avec Florent AUBÉ - Division 2 : Marseille (Marseille Hockey Club)
Photo Elite Prospect

HH : L’année dernière tu as dû mettre entre parenthèses la glace mais tu n’as pas abandonné pour autant le hockey. Peux-tu nous en dire plus ?
 
FA : J’ai eu l’opportunité d’être entraineur au hockey sur gazon et au hockey en salle. Je gérais toutes les équipes du club, les entrainements, les matchs, c’était vraiment une belle expérience, j’ai appris plein de choses. Au hockey en salle c’est assez proche du hockey sur glace niveau intensité, niveau stratégie, c’était hyper intéressant. J’ai eu une petite expérience d’entrainer au hockey sur glace mais là avec des sports que je connaissais moins bien, il a fallu apprendre vite pour performer.
 
HH : Après cette saison OFF, te voilà de retour sur les glaces françaises et dans un club ambitieux, les Spartiates de Marseille. Comment abordes-tu ce nouveau challenge ?
 
FA : C’est sûr que j’ai hâte que la saison commence, un an sans jouer c’est long. j’ai ré-attaqué ma préparation depuis mi-janvier, ça fait une longue préparation et je serai prêt à temps pour la nouvelle saison Je suis pressé que ça commence, en plus le club est ambitieux, ils veulent monter en D1. C’est un projet qui me tenait à coeur et auquel je voulais participer. Dans mes paramètres, il y avait le projet professionnel qui rentrait en compte. Je commence un peu à réfléchir à mon après hockey donc avoir la chance de pouvoir travailler à côté et de commencer à être dans la vie active tout en continuant à jouer au hockey dans un club ambitieux était une belle opportunité. Leurs attentes c’est vraiment que j’apporte mon expérience vu que j’ai joué dans différentes ligues, que je m’impose en leader sur la glace et en dehors. Apporter un plus à la défense aussi. Je m’attends quand même à un bon niveau, le championnat gagne de bons joueurs tous les ans et ça va aider à proposer un championnat de qualité.
 
HH : On voit que le projet marseillais est solide, ce ne serait pas une surprise de voir ce club faire de belles choses dans les 5 années à venir. Te projètes-tu sur un projet à long terme avec Marseille ?
 
FA : Moi ce que je cherchais c’était la stabilité et le long terme. Essayer d’amener Marseille au plus haut niveau, d’y participer et d’y rester dans l’équipe un maximum. C’est vraiment le but pour moi et pour eux que je devienne un cadre dans l’équipe. J’ai signé pour 1 an, après on verra s’il faut signer pour 1 an, 2 ans, ça sera avec plaisir. Je n’ai pas encore visité les infrastructures mais j’ai vu des photos, on m’en a parlé, c’est un club qui propose de la qualité, une structure digne de Magnus.
 
HH : Pour conclure, as-tu un message à faire passer aux partisans marseillais ?
 
FA : J’ai hâte d’arriver sur Marseille, de découvrir la ville, mes nouveaux coéquipiers, mon staff. Vraiment tout faire pour l’objectif du club : aller chercher la montée ! Il faudra continuer à nous encourager comme ils le font déjà.
 
Merci Florent pour le temps que tu as accordé aux internautes de Hockey Hebdo et bel été à toi.

 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...