Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey en Europe
Hockey sur glace - Réactions après France - Suisse
 
Henderson, Da Costa et Claireaux nous donnent leurs impressions à l'issue de la défaite française face aux Suisses à Amiens
 
Amiens, le Coliseum, Hockey Hebdo Guillaume Didelet le 09/04/2017 à 09:54
Dave Henderson :

« C'est la mise en place d'un système, de la façon dont on veut jouer. En première période on a quelques oublis dans ce qu'on doit faire. Deux erreurs individuelles qui nous coûtent deux buts. Il faut éliminer cela. On ne peut faire ça à ce niveau là. Ainsi que deux buts en début de tiers. On sait qu'on est pas au top de notre forme, mais j'ai vu une amélioration dans la préparation par rapport aux années précédentes. C'est aussi dû au 44 matches de la Ligue Magnus où les joueurs sont appelés à jouer constamment.

Je suis aussi satisfait du powerplay qui était un déficit l'année dernière. Depuis quelques temps on a trouvé les combinaisons. On a travaillé une heure à l’entraînement et il reste des choses à améliorer mais on marque trois buts en jeu de puissance : c'est excellent.

On est au début de la préparation. Il y a de l'intensité hors-glace. On sollicite les joueurs. C'est normal de voir une baisse de l'intensité dans ce dernier tiers. Aujourd'hui ce n'est pas le match qu'il faut gagner mais le 6 mai contre les Norvégiens. On travaille toutes les facettes pendant ce mois pour arriver en top forme : que ce soit physiquement ou tactiquement. »
On part en Russie mardi »


Stéphane Da Costa :

« C'est une première et ça se voit. On a fait quatre erreurs, quatre buts. Après il y a plusieurs joueurs qui n'ont pas joué depuis un mois voire un mois et demi. Donc ce n'est pas si mal. Il faut être meilleurs. On a huit matches, il faut être au top sur la fin.

Ça va, je vais bien. Je n'ai pas eu de chance sur les blessures. J'ai déjà sept matches en saison et dix matches en playoffs. Dans la tête ça va, on attend 2017 depuis longtemps. Ça va être difficile mentalement. Surtout mentalement avec les supporteurs qui nous attendent. On va avoir beaucoup de pression. Surtout pour les jeunes, question expérience. J'ai connu ça, très jeune. »


Valentin Claireaux :

« Oui y a les buts. Mais ce n'est pas une priorité. Y a les sensations. Ça fait trois-quatre semaines que certains n'ont pas joué. Surtout retrouver la glace, les situations de matches. Les buts sont arrivés là mais ce n'est pas la priorité.

Ce n'est pas la meilleur entame. Mais c'est le premier match de la préparation. Il ne faut pas se focaliser la-dessus. Il faut prendre les matches comme ils viennent.

C'est un hockey différent en Finlande, c'est une bonne ligue de hockey. J'apprends beaucoup la-bas. Je suis bien en Finlande, ça ne fait rien de particulier de revenir à Amiens où je savais que j'allais partir à la fin de ma dernière saison ici.

C'est sur que le powerplay a bien tourné. C'est bien pour la confiance des gars. Il va falloir bien récupérer parce que deux matches en deux jours nécessite du repos. »
 
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...