Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Hockey sur glace - Réactions des coachs
 
Sivic et Paredes nous ont accordé un bref entretien à l'issue du match Lyon - Dijon
 
Lyon, Charlemagne, Hockey Hebdo Guillaume Charlet le 26/02/2017 à 15:53

Mitja Sivic, entraîneur des Lions :
 
HH : Quel était l’objectif pour ce match ?
MS : Le but était de jouer comme nous avions joué à Rouen, même intensité, la même structure ou presque, car à Rouen nous avons fait de petites erreurs qui nous ont coûté. Nous n’avons pas pensé à prendre 3 points mais juste jouer de la bonne manière, être pointus, solides avec le palet. Je demande toujours à être bon avec le palet, c’était le but.

HH : Vous saviez probablement avant la fin du match que son issue n’allais pas influer sur la position au classement. Avez-vous demandé à vos joueurs de faire particulièrement attention, de ne pas se blesser, par exemple ?
MS : Non, on ne demande jamais. Car si tu demandes c’est à ce moment qu’il y a des blessures. Tu dois jouer aussi dur que tu peux et ainsi tu ne te blesses pas. Nous n’avons pas demandé autre chose avant la 3ème période que de rentrer dans le match et de jouer bien. Je pense que ce soir la dernière période était la meilleure. Mais au final, nous avions 6 à 7 joueurs qui étaient au niveau, les autres ne l’étaient pas. Ça ne doit pas arriver car nous ne sommes pas une équipe si forte que nous pouvons nous permettre de jouer à 80 % contre une équipe du bas de tableau et gagner. Ça ne peut pas arriver. Nous sommes une équipe qui travaille dur pour avoir un résultat et nous ne l’avons pas fait aujourd’hui. Au bout du compte, ce n’est pas un bon sentiment d’entamer les playoffs après une défaite de ce type à la maison. Mais demain, nous repartons à zéro. Nous savons que nous sommes capables de jouer bien mieux que ce soir. Nous avons besoin d’avoir tout le monde présent, et nous avons besoin d’avoir un vrai esprit d’équipe.

HH : 2 matchs après le retour Vickael To-Landry, est-ce que vous pensé qu’il est à 100 %.
MS : Son genou est à 100 %. Il se cherche encore un peu, comment jouer. Peut-être que ce soir, il était trop exalté, qu’il en voulait trop et finalement tout ne va pas comme on le veut. Mais il est OK.

Pour les playoffs, vous aller jouer le premier match à l’extérieur, est-ce un problème ?
MS : Pour l’instant c’est dur à dire. Nous verrons comment se déroule les matchs. L’important, c’est de se concentrer. D’aller là-bas et de jouer le jeu qu’il faut. De bien jouer dans les détails, d’apporter l’énergie, l’émotion, tout ce dont on a besoin. D’avoir la tête froide et les jambes chaudes pour patiner et jouer le bon jeu. Jouer comme nous pouvons jouer, c’est la première chose. Finalement, nous allons à la guerre et nous ferons le compte après. Donc c’est dur à dire, nous verrons ce qui est le mieux. C’est certainement bien d’avoir le 7ème match à la maison, mais le 7ème match est encore bien loin et nous devons nous concentrer sur le 1er match.

Dans le top 5, Bordeaux est-il l’adversaire le plus a votre portée ?
MS : Se sont des spéculations, je ne peux pas répondre à cela. C’est une très bonne équipe, il ne faut pas oublier qu’ils ont des joueurs de l’équipe de France et que leur joueurs étrangers viennent de très bonnes ligues en Europe. Leur masse salariale est bien plus élevée que la nôtre. Mais je sais une chose : notre équipe à du cœur et des tripes, c’est ce que nous devons apporter et c’est comme cela que nous serons bon mardi.
 

Jonathan Paredes, entraîneur des Ducs
 
HH : qu’est-ce que vous allez retenir de ce match ?
JP : Les joueurs ont eut un gros cœur, ça c’est quelque chose de positif avant d’attaquer les playdowns. Il faut du cœur quand on joue les playdowns. Maintenant, on a joué simplement. Quand on joue simplement on arrive à être efficace, on s’est bien regroupé défensivement, de toute façon on n’avait pas trop le choix car il nous manquait des joueurs aujourd’hui. J’ai aimé la solidarité dont ils ont fait preuve.

HH : On peut sans doute dire que la saison à été décevante pour le club. Quels ont été les éléments clés du déroulement de la saison régulière ?
JP : Alors la saison n’est pas terminé, très clairement. Donc on fera le bilan en fin de saison. Il y avait un premier objectif qui était de faire les playoffs, il n’est pas atteint. Maintenant à nous de nous concentrer sur l’autre objectif, les playdowns. On fera en sorte de bien figurer pendant ces playdowns, ensuite on fera le bilan quand ce sera le moment.

HH : Justement pour la poule de maintien, l’équipe est bien placée. Le niveau de confiance, en particulier après ce match, doit être plutôt élevé ?
JP : Oui. Après la confiance c’est bien mais il faut savoir rester humble, savoir où on est, rester à notre place, travailler fort. C’est comme ça que la confiance restera, en travaillant fort. C’est toujours difficile de parler de confiance, on a un groupe qui est jeune donc il faut faire attention. La confiance et l’humilité qu’il faut avoir pour travailler fort et respecter les petits détails. Parce que des fois, on a tendance à s’enflammer sur une partie du jeu et nos erreurs viennent de là, les buts qu’on prend viennent de là, la plupart du temps. Pas de l’excès de confiance mais des choses que l’on fait, que les joueurs font qui ne sont pas dans leur registre. Donc il faut s’appliquer à respecter leur rôle, et l’équipe aura confiance.
 
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...