Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Hockey sur glace - Réactions Lyon-Epinal
 
Réaction après match – Lyon-Épinal : 38ème journée et reprise de la 7ème journée Ligue Magnus
 
Lyon, Hockey Hebdo Guillaume Charlet le 26/01/2018 à 12:45

Après 2 matchs consécutifs, Épinal repart de Lyon avec 3 points très attendus et bienvenus dans la course finale aux playoffs. Lyon remporte le match du mardi (38ème journée) 6 à 4, Épinal celui du mercredi 0-5 (les 2 derniers tiers du match partiellement reporté du 29 septembre). Voici quelques réactions suite au second match comptant pour la 7ème journée.
 

Photo hockey Réactions Lyon-Epinal - Ligue Magnus
photo: Damien Desvarenne
David Labrecque – attaquant de Lyon

 
HH : Que retenez-vous de ces 2 rencontres ?
DL : C’est sûr que ce soir c’est un peu différent d’hier, en repartant de derrière 3 à 0. En prenant le match il y avait quelque chose d’un peu plus compliqué, il fallait essayer de forcer beaucoup offensivement. Je pense que notre gardien a fait quand même un match exceptionnel car on a laissé à Épinal beaucoup de chances de marquer, de très bonnes chances même. Tandis qu’hier à 0-0 on avait un peu plus d’énergie, on a joué un peu plus simple et le palet allait un petit peu dans notre sens.
 

 

Photo hockey Réactions Lyon-Epinal - Ligue Magnus
photo: Damien Desvarenne
Mitja Sivic – entraîneur de Lyon

 

HH: De ces 2 matchs contre Épinal qu’allez vous vous rappeler ?

MS : Nous avons eu une réunion juste après ce match, ça a été plus long que d’habitude. Je vais me rappeler que nous ne sommes pas dans une bonne dynamique. Nous avons gagné hier soir, nous avons perdu ce soir. Ce qui me préoccupe n’est pas au niveau du hockey, les joueurs le savent, je leur ai dit mais cela restera entre nous, je ne le dirais pas aux médias. Ils le savent et je vais juste dire rapidement que maintenant, je n’aime pas comment nous sommes en tant qu’équipe.
 

HH : Le prochain match est contre Mulhouse puis dimanche se joue la coupe de France. Pensez-vous que si Lyon se qualifie en playoffs vendredi, les joueurs joueront plus sereinement dimanche ?
MS : Je ne sais pas, c’est dur à dire. A Mulhouse, nous savons que nous pouvons valider un ticket en playoffs. Ce sera un match énorme pour nous et pour eux. Ce sera un très bon match. Mais je serais vraiment concentré sur les choses que je viens de leur dire dans le vestiaire. Si nous faisons ce que j’ai demandé de faire, je suis sûr que nous aurons du succès. Je leur ai dit de nombreuses fois, quand nous faisons les choses comme prévu, nous sommes une équipe tellement forte que nous ne pouvons avoir une série de défaites. Si nous sommes bons et que nous perdons, je ne suis pas effrayé, nous gagnerons la prochaine. Mais nous devons apporter certaines choses que je n’ai pas vu ces 2 derniers matchs.
 
HH : Qu’avez-vous dit au joueurs entre les 2 périodes de ce soir ?
MS : Avant le match, aujourd’hui, nous avons parlé de la situation et du retard de 3 buts. C’est un écart conséquent, mais nous avons dit que nous avions besoin de remporter le tiers. Nous avons donc fait le plan de jeu pour remporter la période mais nous ne l’avons pas exécuté. C’était problématique, car si dans les 10 premières minutes de la dernière période nous n’allions pas marqué de but, c’était quasiment impossible de retourner le match. Leur gardien à été bon à nouveau. Durant ce match, nous n’avons pas suivi le plan de jeu mais on a  improvisé. Ce n’était pas le moment.
 

Photo hockey Réactions Lyon-Epinal - Ligue Magnus
photo: Damien Desvarenne
Brad Gratton – entraîneur d’Épinal

 
HH : Quels sont les points positifs de ces 2 matchs à Lyon ?
BG : Le 1er match ici, nous avons eu de bonnes chances, nous avons été dominés puis nous sommes revenus. Nous nous sommes battus pour revenir au score et cela montre le caractère des joueurs. Dans les 2 dernières minutes nous voulions tenir l’égalité mais malheureusement ils ont remporté la rencontre. Nous en avons parlé et aujourd’hui nous voulions gagner, désespérément, et donc ne pas prendre de but du tout. Aujourd’hui, nous avons joué un bon match, seulement 2 périodes, mais nous nous avons tenu le plan de match. Nous avons fait les choses bien ce soir, nous avons pris Lyon sur des « pinching » et fait des contre-attaques. Nous avons su en tirer l’avantage, grâce à de belles opportunités.
 
HH : Épinal est dans une spirale négative depuis 10 à 15 matchs.
BG : Nous avons eu quelques problèmes. Notre gardien numéro 1 a été blessé pendant un moment et cela nous a coûté. Il y 2 matchs où je pense que nous aurions pris plus de points si il avait été devant le filet, l’un en prolongation, un autre qui était très serré. On sait que quand il est sur la glace, il peut nous faire gagner. Sa blessure a duré un peu plus d’un mois, puis après le match contre Lyon nous n’avons laissé passer que 5 buts en 5 matchs. Mais ensuite à Grenoble nous prenons 8 buts à rien, à partir de là, nous avons joué toutes les équipes en forme Rouen, Amiens, Gap. Nous n’y arrivions pas, par manque de confiance. Même contre Gap, nous avons perdu 4 à 1 en jouant globalement un bon match mais leur 4 buts était sur des très mauvaises décisions. A part ces erreurs, nous avons produit 40 tirs, le score ne rend pas compte de la confrontation sur la glace. A Chamonix, nous produisons à nouveau 40 tirs, en perdant 2 à 1. Nous avions mieux joué et aurions dû remporter ce match mais le palets ne rentraient pas. Nous avons joué Nice, pris 2 buts mais avec beaucoup d’actions de part et d’autre. Nous avons beaucoup tiré, joué de manière plus dominante, mais il ont remporté la victoire à la fin du match sur une déviation. Cette défaite nous a affecté. Nous avions dit qu’en venant à Lyon nous devions absolument prendre des points. Je pense qu’hier nous aurions dû en prendre au moins 1 et ce soir nous en avons eu 3. C’est bon de l’avoir fait, et c’est bon de ne pas avoir pris de but ce soir. Pour moi cela va se traduire en confiance pour le gardien et de la confiance dans l’équipe. Nous voulons être en playoffs. Nous avons eu un passage à vide au mauvais moment. D’autre équipes ont eu des passages de ce type mais avec un timing différent et avec des points en début de saison, ils pouvaient se permettre de perdre un certain nombre de matchs. Quand cela arrive alors que l’on est à la limite, alors on a besoin de victoire comme celle de ce soir.
 
HH : Épinal a plutôt du succès contre Lyon, quelle en est la raison selon vous ?
BG : Je pense que Lyon joue un style « run and gun », ils poussent toujours, et ils ont de bons joueurs pour cela mais parfois cela vous fait perdre, je pense particulièrement aux playoffs. Je ne leur souhaite que du bien mais il n’y a pas d’équipe qui arrive au bout comme cela. Je peux comprendre pour ce soir car avec le déficit de 3 buts ils devaient en mettre, mais même hier, ils ont pris beaucoup de risques même après avoir pris de l’avance. En jouant comme cela, il n’est pas possible de battre des bonnes équipes comme Rouen ou Grenoble, ils sont trop forts et trop intelligents. Dans cette ligue de nombreuses équipes ont un forecheck rapide et mettent beaucoup de pression sur les défenseurs. Mais contre une équipe solide comme Grenoble, Rouen, Amiens, ils vont faire des dégâts. Vous voyez que nous ne sommes pas en haut de la pile et si nous jouions un hockey à risque, c’est ce qui nous arriverait. Cela marche des fois, mais en playoffs, je ne pense pas.
 
HH : Il reste 6 matchs avant la fin de la saison régulière, dont 4 matchs à domicile et le 2 derniers contre Strasbourg. Est-ce une fin plus facile ?
BG : Non, Strasbourg est plutôt meilleur en ce moment. Je pense en toute honnêteté que tout le monde peut battre tout le monde. Regardez, Grenoble a chuté à Strasbourg. Tout peut arriver, nous avons eu beaucoup de passages vide et toutes les équipes en ont. C’est le hockey, si vous n’êtes pas prêt à jouer, concentré et si l’esprit n’est pas à cela, alors vous allez perdre. C’est un petit peu ce qui nous est arrivé. Tout le monde peut jouer, certains mieux que d’autres mais vous devez être concentré, l’esprit clair, ne pas être pollué pas d’autres pensées du genre « pourquoi je suis sur la 4ème ligne » ou  « pourquoi ma copine me crie dessus ». Si les joueurs arrivent concentrés à la patinoire, font le boulot en gardant cet état d’esprit alors ils vont bien jouer. Quand vous voyez des équipes comme la nôtre qui ont des mauvaises passes, les têtes sont baissées, il n’y a pas de confiance, c’est difficile de s’en sortir. Pour certaines équipes cela dure 2 à 3 matchs, parfois c’est plus long. Il faut se vider la tête, se concentrer, remporter une victoire et continuer. […] J’espère que la victoire de ce soir va nous permettre de sortir du nuage noir et d’enchaîner.
 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...