Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Rouen - Bordeaux : les réactions
 
Deuxième défaite consécutive en Ligue Magnus pour les Dragons de Rouen, qui se sont inclinés à l'île Lacroix ce vendredi face aux Boxers de Bordeaux (1-5). Retrouvez les réactions de l'attaquant franco-canadien des Boxers Maxime Sauvé, du capitaine des Dragons Mathieu Roy et de l'entraîneur rouennais Fabrice Lhenry, qui revient sur l'indiscipline de son équipe ces derniers temps.
 
Rouen, L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 10/02/2018 à 11:26
Maxime Sauvé (attaquant des Boxers de Bordeaux)


Hockey Hebdo : Maxime, satisfait de la belle prestation bordelaise ce soir ? C'est une belle victoire qui vous permet d'espérer un meilleur classement en fin de saison...


Maxime Sauvé : Ecoute, on est arrivés ici confiants et on voulait sortir avec la victoire. On a donné 110% sur la glace. On a vraiment bien joué ce soir.


H.H. : Vous étiez déjà en mode "playoffs" avant de jouer ce match à l'extérieur à Rouen ? Vous avez su être solidaires en défense ?

M.S. : Oui, vraiment. On vient de montrer que l'on peut prendre n'importe qui. Au classement on a été entre la 5ème et la 8ème place. On vient de montrer aux autres équipes que l'on peut battre n'importe qui. On est prêts pour les playoffs. 
Photo hockey Rouen - Bordeaux : les réactions  - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Alexandre Canivet
Maxime Sauvé (Bordeaux)



H.H. : Bordeaux avait bien démarré la saison, puis vous avez connu un petit passage à vide. Là vous revenez bien, c'est important d'être performants en vue d'entamer les séries ?

M.S. : Ecoute, c'est le plus gros moment de l'année. On attendait ça avec impatience. Nous, comme les gens à Bordeaux, sommes prêts.


H.H. : Vous avez eu quelques blessés en cours de saison et de nouveaux joueurs sont arrivés (ndlr : Ronan Quemener, Benjamin Dieudé-Fauvel et Jonathan Lessard). Est-ce qu'ils se sont bien intégrés et est-ce que cela se passe mieux maintenant ?

M.S. : Oui, on a eu des joueurs qui sont venus et qui se sont bien intégrés Puis, on a aussi eu beaucoup de blessures cette année. Certains gars ont été réintégrés au cours des dernières semaines. Ça va mieux, l'équipe se met en place.


H.H. : Pour les séries est-ce qu'il y aurait un adversaire que tu préférerais affronter ?

M.S. : Non, n'importe qui. Il faut juste jouer notre partie et tout doit bien aller.


H.H. : Depuis ton arrivée en France, qu'est-ce que tu penses du championnat ?

M.S. : Je savais que c'est une bonne ligue, qu'il y a de bons joueurs et même de très bons joueurs. C'est une bonne ligue qui est en pleine évolution. J'ai hâte de jouer les séries ici.
 


Mathieu Roy (défenseur et capitaine des Dragons de Rouen)


Hockey Hebdo : Mathieu, encore beaucoup de pénalités concédées par Rouen ce soir. Quelle est la leçon à retenir de ce match ?


Photo hockey Rouen - Bordeaux : les réactions  - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Alexandre Canivet
Mathieu Roy (Rouen)
Mathieu Roy : Je vais dire que la discipline est un gros aspect. On ralentit notre match. On a de la difficulté à aller chercher un momentum constant lorsque l'on est toujours en désavantage. Donc il faudra focuser un petit peu sur la discipline pour les prochains matches.


H.H. : Le match avait bien démarré pour Rouen, mais n'a par la suite pas tourné en votre faveur. Vous avez eu beaucoup de lancers, sans réussir à les concrétiser. Beaucoup de supériorités également non concrétisées... Comment est-ce que cela pourrait s'expliquer ?

M.R. : C'est vraiment difficile à expliquer. Parfois ça fonctionne et parfois ça ne fonctionne pas. On a frappé quelques barres, leur gardien a fait des gros arrêts aussi. Puis, eux ont su concrétiser quand ils en ont eu la chance. Donc c'est un match qui n'a pas bien tourné pour nous. 


H.H. : Le côté positif, c'est que vous avez désormais une petite trêve pour recharger les batteries, mais aussi pour préparer des choses en vue des séries et avant ça le match contre Grenoble le 20 février pour la première place ? 

M.R. : Oui, c'est sûr que cela va être une grosse partie. Et comme tu l'as dit, cela va être important de faire le vide puis de revenir frais et dispos pour le dernier match de la saison, puis le début des séries.


H.H. : Si l'on regarde le match de Mulhouse mardi dernier et celui de ce soir, même si le scénario est différent, on se rend compte qu'au final on a un peu les mêmes ingrédients avec pas mal d'indiscipline et de la frustration offensive parce que l'on a du mal à scorer. Est-ce qu'il y a un problème dans l'équipe en ce moment ? De la fatigue, de la frustration ?

M.R. : C'est difficile à dire. Ecoute, ça fait partie du hockey. Peut-être que comme tu le dis c'est une petite fatigue mentale, donc c'est pour cela que les prochains jours vont être importants pour nous afin de faire le vide, se reposer et revenir la tête en paix pour finir la saison.


Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)


Hockey Hebdo : Fabrice, c'est une deuxième défaite consécutive. Même si la première place n'est pas encore perdue et que vous pouvez toujours terminer en tête en battant Grenoble, on va dire que vous ne vous mettez pas dans les meilleures dispositions pour ce match...


Fabrice Lhenry : En étant indisciplinés comme cela, c'est sûr que l'on ne finira pas premiers. Ça fait trois matches, parce que même à Lyon on avait déjà pris 50 minutes de pénalités, puis 105 à Mulhouse et presque 60 ce soir. C'est inconcevable de pouvoir gagner un match en étant pénalisé comme cela. On perd beaucoup d'énergie déjà à essayer de tuer les pénalités, même si je trouve que ceux qui jouent à quatre contre cinq le font très bien. Mais après ce sont des minutes que l'on perd pour avoir des chances de marquer. C'est aussi beaucoup d'énergie perdue pour les fins de tiers ou les fins de match. Et c'est aussi des joueurs que l'on perd parce qu'il y a des suspensions. On n'était déjà pas au complet ce soir, là on va peut-être encore perdre deux joueurs (ndlr : Aleardi et Stehlik) suivant les décisions de la commission. On a des joueurs qui ne commenceront peut-être même pas les playoffs, donc c'est très regrettable. En plus, on en a parlé justement pendant les deux derniers jours. Notamment de la façon dont on s'était comportés à Mulhouse. Ce soir on a réédité la même chose... C'est dommage, parce que ce n'est pas le visage que l'on a montré depuis le début de la saison. On était l'une des équipes les moins pénalisées du championnat, mais là je pense que l'on sera dans les plus pénalisées à la fin. On sait qu'un championnat c'est 44 matches et cela ne s'arrête pas quatre matches avant la fin.


H.H. : C'est une équipe qui a beaucoup de caractère, il en faut. Mais comment essayer de canaliser les joueurs pour éviter de "péter les plombs" quand l'adversaire met de la pression ou essaie de provoquer ?

Photo hockey Rouen - Bordeaux : les réactions  - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Alexandre Canivet
M. Sauvé (Bordeaux) / M. Roy (Rouen)
F.L. : Je pense qu'il faut rester humbles. Ce n'est pas parce que l'on était premiers jusqu'à ce soir que les autres équipes n'ont pas le droit de nous toucher. L'humilité, c'est très important dans la victoire mais aussi quand ça se passe mal. Là, certains joueurs en manquent énormément. Aussi, ce que j'avais demandé c'était de penser à l'équipe avant tout. Quand on se fait expulser ou que l'on prend des pénalités non nécessaires, cela coûte vraiment à l'équipe. Le message n'est pas passé avant hier et hier. Il va falloir remettre cela, car sinon en playoffs on va être vite dehors en jouant comme ça.


H.H. : Finalement la trêve arrive au meilleur moment. Vous allez pouvoir travailler avec presque tous les joueurs parce qu'il n'y aura aucun rouennais lors du rassemblement de l'Equipe de France. Qu'est ce que vous allez essayer de travailler avant le match contre Grenoble, puis les playoffs ?

F.L. : Je pense que l'on va faire de la sophrologie pendant cinq jours (rires). Déjà les joueurs ont cinq jours de repos jusqu'à jeudi prochain pour bien recharger les batteries, réfléchir aux derniers matches que l'on a fait. Après c'est clair que tactiquement on va retravailler. Mais même avec cela... On voit ce soir que bien qu'en étant autant pénalisés, on était quand même assez proches de l'équipe de Bordeaux. Ce ne sont pas des problèmes de tactique. Après, c'est vrai que le power play a beaucoup moins marché ce soir. Mais on a été obligés de changer un peu. Il fallait changer les lignes car on avait deux joueurs en moins (ndlr : Ritz et Wohlberg), puis à mi-match on en a eu un troisième (Aleardi). C'est surtout l'attitude qu'il va falloir changer, sinon on n'ira pas loin. Même pour le match pour la première place contre Grenoble, il faudrait déjà avoir une bonne attitude, être travailleur et tout donner pour l'équipe. Après en playoffs ce sera pareil.


H.H. : Une dernière question un peu décalée. Est-ce que vous allez suivre les performances de Matija Pintaric avec la Slovénie aux Jeux Olympiques de Pyeongchang ?

F.L. : Oui, on a déjà suivi hier. Il jouait contre la Corée en match préparatoire. C'est sûr que l'on regarde, on l'encourage. Qu'il profite pleinement de ce moment magique, parce que des JO, quand on a la chance d'y participer, c'est incroyable. Etre au contact de toutes les autres disciplines de sports d'hiver aussi. C'est bien de pouvoir côtoyer, parler, manger en même temps avec d'autres athlètes. C'est vraiment quelque chose que tout athlète rêve de faire. Lui il a la chance de le faire en ce moment. J'espère qu'il va revenir en forme, champion olympique je ne sais pas, mais ce serait bien déjà qu'il performe avec l'équipe de Slovénie et qu'il se fasse plaisir. Il est en concurrence pour une place de titulaire et son coach lui a dit qu'il déciderait après leurs trois matches amicaux. Je pense qu'il jouera quelques matches quand même.
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...