Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Hockey sur glace - Rouen - Briançon : les réactions
 
En match avancé de la 16ème journée de Ligue Magnus, les Dragons de Rouen se sont imposés à l'île Lacroix face aux Diables rouges de Briançon (4-0). Retrouvez ici les réactions du capitaine briançonnais Mathieu André et du jeune attaquant rouennais Bastien Maïa.
 
Rouen, L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 01/11/2019 à 09:40
Mathieu André (attaquant et capitaine des Diables rouges de Briançon)


HH: Jouer un match à Rouen est souvent compliqué mais que retenir de la performance de Briançon ce soir ?


Je pense que l'on a mal débuté. On a fait un très mauvais premier tiers en prenant trois buts. Après je pense que l'on s'est un peu réveillés, on a joué libérés. Sur les deux derniers tiers on ne prend qu'un seul but, c'est ça qu'il faut retenir. On tient un 0-0 dans le troisième tiers en étant dangereux, c'est aussi à retenir ce soir. 


HH: Briançon a effectivement tiré plus souvent à la cage dans le troisième tiers. Il y a eu pas mal d'exercice en unités spéciales, dans les deux sens. Est-ce qu'il y a eu des bonnes choses de ce côté-là ? 
Photo hockey Rouen - Briançon : les réactions  - Ligue Magnus
Mathieu André (Briançon)


Oui, je pense qu'il faut retenir des choses positives. De toute façon après 15 défaites d'affilée il va falloir retenir les choses positives... Maintenant on va partir en trève pendant cinq jours. On va se vider la tête, puis on va revenir avec un nouvel entraîneur à partir de mercredi.


HH : Cette première partie de saison a été très compliquée pour Briançon (ndlr : aucune victoire après 15 rencontres et un seul point au compteur), est-ce que l'écart entre la D1 et la Magnus est trop important ?

Oui, il y a une grosse différence. Quand on jouait l'année dernière en Division 1, où même j'ai joué avant, on pouvait parvenir à rivaliser sur un match avec une équipe de Ligue Magnus. Mais là sur une saison avec 44 matches, bon là il y en aura 40, c'est plus compliqué... Il faut se remettre en question tous les deux ou trois jours et réitérer sa performance tous les deux jours. C'est ça la différence entre la D1 et la Magnus et c'est ce qu'il nous manque à l'heure actuelle.


HH: Comment tu vis ce début de saison d'un point de vue personnel ? Est-ce que l'absence probable de relégation cette saison, due à la rétrogradation de Lyon, vous empêche de vous dire qu'il faut impérativement gagner des matches pour se maintenir ?

Inconsciemment, cela a dû y jouer ce fait de se dire qu'il n'y a pas de descente. Mais après il faut avoir de la fierté aussi à un moment donné... Il faut se "bouger le cul", désolé du terme, mais il faut le faire à chaque match parce que l'on ne va pas enchaîner 20 ou 30 défaites d'affilée... Il va falloir en gagner une et peut-être que cela nous servira de déclic pour en gagner trois ou quatre d'affilée. 


HH : Tu es l'un des rares joueurs français à évoluer régulièrement sur le top 6 de ton équipe en Ligue Magnus, est-ce que tu penses que les joueurs français ont plus d'opportunités ces dernières années pour briller ?

Déjà, le nouveau réglement aide beaucoup les Français avec les 10 JFL qu'il faut dans chaque match. Après, c'est vrai que c'est une bonne chose, en tout cas pour nous les Français. C'est surtout bien pour les joueurs que l'on a besoin de former, les joueurs à venir, ceux qui nécessitent un travail de formation pour être amenés à jouer sur les deux ou trois premières lignes dans les années futures.


HH : Pour finir, qu'est-ce qui est le plus fun à jouer entre des matches de D1, où le niveau des équipes sur le papier est très homogène et l'issue de chaque match indécise, et des rencontres de Ligue Magnus, où peut-être trois fois sur quatre vous affrontez des équipes surdimensionnées par rapport à Briançon ?

Moi je préfère la Magnus, car c'est un challenge personnel. Après, je sais qu'il y en a qui préfèrent retourner en D1 parce que tu as plus de vie familiale et ne joues qu'un seul match par semaine. Mais après, je ne vais pas faire ça pendant vingt ans non plus. On a l'opportunité de pouvoir jouer en Magnus avec Briançon, mon club de coeur. A nous d'en profiter, enfin surtout à moi ! Voilà, il faut prendre du plaisir à chaque match et donner le maximum.
 

Bastien Maïa (attaquant des Dragons de Rouen)


HH : Bastien, Rouen a livré une belle prestation ce soir. Y a t-il quelque chose de particulier à retenir de ce duel face à Briançon ?

Ce qu'il faut retenir c'est la victoire, le blanchissage aussi. Défensivement on a donné quelques occasions, mais dans l'ensemble on a été solides. C'est cela qu'il faut prendre, surtout avant la trève. Je pense que c'est bien de finir sur une victoire sans encaisser de but.


HH : Il y a eu beaucoup d'occasion pour les Dragons de marquer en supériorité numérique pour un seul but en six situations. Est-ce que c'est toujours un domaine où vous pouvez progresser ? 

Totalement. C'est sûr que l'on peut progresser. Aujourd'hui, on n'a pas eu de problèmes en infériorité numérique car ils n'ont pas marqué, mais en power play c'est sûr qu'il faut que l'on trouve des solutions parce que dans les gros matches c'est ça qui fait pencher la balance. On a vu sur les derniers matches où l'on a eu un peu plus de difficultés comme contre Amiens ou Angers... Ce sont les supériorités et les infériorités numériques qui changent la donne du match, donc c'est sûr qu'il faut que l'on progresse là-dessus. 
Photo hockey Rouen - Briançon : les réactions  - Ligue Magnus
Bastien Maïa (Rouen)



HH : Qu'est-ce qui selon toi pourrait améliorer l'efficacité du power play rouennais ? Mettre plus de trafic devant la cage ? Essayer de lancer plus au filet ? Faire tourner plus vite le palet ?

Chacun a son point de vue. Moi, je pense qu'effectivement il faut faire bouger le palet, et bouger en même temps. C'est ce qui va ouvrir des jeux. Il faut aussi jouer simple. Oui, il faut aussi du trafic devant la cage, mais à un moment si le décalage est bon il n'y a pas forcément besoin de voiler le gardien. Par contre cela dépend des situations, de comment les équipes jouent aussi de l'autre côté. Mais c'est sûr qu'il y a des choses que l'on peut améliorer sur le power play et il faut que l'on travaille sur ça.


HH : Quel bilan tires-tu de cette première partie de saison pour Rouen ? Il y a eu du bon et du moins bon, notamment cette série de défaites qui a un peu plombé l'équipe au classement. Qu'est-ce qui va permettre à Rouen de se rapprocher du podium ou des deux premières places ?

On doit continuer de gagner, tout simplement. On sait que Rouen est une grosse équipe et que l'on a énormément de talent dans le vestiaire. Il faut juste que l'on trouve les bonnes combinaisons pour pouvoir être plus dangereux offensivement durant les matches. Je pense qu'avec le talent que l'on a on pourrait marquer encore plus de buts. Après il faudra corriger des détails et continuer de travailler pour pouvoir entre guillemets repartir de zéro après la trève.


HH : Quel sera le programme justement pendant cette trève ?

On va reprendre l'entraînement jeudi prochain, donc on a 5-6 jours off pour décompresser pour ceux qui ne vont pas en équipe nationale. Il faudra s'aérer l'esprit et essayer de penser à autre chose. 


HH : Est-ce que tu es un peu déçu de ne pas avoir été convoqué en équipe nationale pour le prochain rassemblement ?

Cela fait partie du jeu. Si je réponds que je suis content, cela serait mentir. Après, ce n'est pas moi qui fait les choix. Je n'ai pas forcément bien commencé la saison. J'ai mieux joué après, mais peut-être que la liste était déjà faite ça je ne sais pas. Mais voilà, il faut que je continue de travailler. Je sais ce que j'ai à faire. Si plus tard on m'appelle tant mieux, le travail sera récompensé. Sinon il faudra juste continuer et être patient. 

Photo hockey Rouen - Briançon : les réactions  - Ligue Magnus
M. André (Briançon) / B. Maïa (Rouen)
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...