Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Rouen - Chamonix: réactions d'après-match
 
Retrouvez les réactions du capitaine de Chamonix Alain Birbaum, de l'attaquant québécois de Rouen Nicolas Deschamps et du coach rouennais Fabrice Lhenry suite à la victoire des Dragons de Rouen face aux Pionniers de Chamonix ce vendredi soir à l'île Lacroix (5-0) pour le compte de la 22e journée de Saxoprint Ligue Magnus.
 
Rouen, L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 25/11/2017 à 11:48
Alain Birbaum (défenseur et capitaine des Pionniers de Chamonix)


Hockey Hebdo : Alain, c'était un match compliqué ce soir. Qu'est-ce que vous allez retenir de cette rencontre à Rouen?


Photo hockey Rouen - Chamonix: réactions d
Alexandre Canivet
Alain Birbaum (Chamonix)
Alain Birbaum : On va retenir que l'on s'est battus au moins jusqu'à la fin. Après il n'y a pas beaucoup de choses à retenir ce soir. Je pense que Rouen a montré qu'ils étaient meilleurs que nous. Ils ont été beaucoup plus forts sur le powerplay et ils ont fait la différence. On a eu peu de chances de marquer. Maintenant ce n'était pas forcément le match le plus important pour nous. On a des matches importants contre des équipes de la zone de relégation où l'on ne devra pas se louper. Un match comme ça à Rouen, ce n'est jamais évident. Ce soir il faut leur donner crédit, car je pense qu'ils ont fait le match parfait.

H.H. : Le début de saison de Chamonix n'est pas si mauvais sachant que sur le papier on annonçait les Pionniers en-dessous des autres équipes. Vous avez pour l'instant une belle avance par rapport à Strasbourg (ndlr : 10 points d'avance). Est-ce un début de saison qui correspond à vos attentes ou est-ce que vous espériez faire mieux ?

A.B. : Je pense que l'on veut toujours faire mieux. Pour ma part, d'après ce que j'ai vu, Strasbourg est je pense l'équipe la plus faible dans le jeu, mais toutes les équipes sont battables. Forcément Gap, Grenoble, Rouen et Bordeaux sont quand même supérieurs avec leur talents et tout ça. Après en ce qui concerne les autres équipes, à chaque match on est proches de prendre des points, de gagner. On voit qu'Angers est en difficulté, on est toujours près aussi lors des matches contre Epinal ou Lyon. Je pense que l'on pourrait très bien être 9e ou 8e, ce qui ne serait pas volé non plus. Pour nous le plus important c'est vraiment de se maintenir, le plus rapidement possible. C'est l'objectif du club. Si on arrive à aller chercher une place plus haut, on ne va pas se gêner.

H.H. : Est-ce que c'est un peu plus difficile compte-tenu du fait que l'effectif est très jeune et que vous êtes l'un des rares éléments d'expérience dans le groupe ?

A.B. : Oui, c'est sûr, ce n'est pas évident. Même si l'on a vraiment un bon groupe de gars. Ça travaille fort, il y a une bonne ambiance, on a un bon coach... Je pense que l'équipe s'est améliorée entre le mois de septembre et maintenant. Mais c'est sûr que quand on voit les matches comme ce soir contre les grosses équipes du championnat, c'est compliqué de rivaliser. Surtout à l'extérieur. Mais voilà, on fait un petit bout de chemin en Coupe de France, on fait ce qu'il faut faire en championnat pour être maintenus et c'est vraiment ça le plus important cette année je pense.

H.H. : Ce que vous allez retenir de cette semaine, c'est surtout la qualification en Coupe de France à Marseille mardi dernier ?

A.B. : Oui, c'est sûr que l'on ne peut pas retenir grand-chose d'autre que ça. Maintenant on a un match qui s'en vient dimanche à la maison contre Bordeaux. On a fait des bons matches contre eux jusqu'à maintenant. On va vraiment mettre l'accent sur ça. Récupérer les efforts de ce soir, rentrer à la maison et être prêts pour le match de dimanche où l'on va essayer de prendre des points.

H.H. : C'est assez rare de voir des joueurs suisses évoluer en France. Pour quelqu'un qui a beaucoup joué en LNA, comment peut-on juger le niveau de la Ligue Magnus maintenant par rapport à ce qu'il peut se faire en Suisse ?

A.B. : Je pense que la Ligue Magnus avec ses 44 matches est une ligue compétitive. Je pense que ça n'a rien à envier avec la Ligue B. Je pense que les grosses cylindrées de Ligue Magnus comme ce soir Rouen domineraient assez facilement la Ligue B. Il n'y a vraiment pas beaucoup de différence. Après c'est sûr que les équipes du bas de classement en France ne sont peut-être pas du niveau de celles du bas en LNB comme les académies de Zug et tout ça. Les grosses équipes du top 4-5 en France, c'est un bon niveau de Ligue B. Je pense que maintenant le fait de passer le championnat à 44 matches en Magnus va amener plus d'Européens, plus de Suisses qui vont s'intéresser au championnat de France. Finalement c'est un bon championnat. Les clubs se professionnalisent, des infrastructures sont mises en place, on voit de jolis "shows" avant chaque match. Pour ma part en tout cas, je ne peux qu'en dire du bien. Pour en parler avec Antonietti à Rouen, il est vraiment satisfait de l'organisation ici. Donc je pense que c'est positif pour le championnat français.
 

Nicolas Deschamps (attaquant des Dragons de Rouen)


Hockey Hebdo : Nicolas, c'était un bon match, une belle prestation de Rouen. Il n'y a pas grand-chose à redire sur le contenu aujourd'hui ?


Nicolas Deschamps : Non, c'est un super bon match. On est très satisfaits. Aller chercher le blanchisssage, c'est tout le temps bien. Puis on n'était pas satisfaits de notre match à Mulhouse, donc il fallait sortir fort et je pense que les gars ont bien réagi.

H.H. : Il y a une bonne entente sur ta ligne avec Nico Ritz et Benjamin Antonietti ? On a l'impression que vous vous trouvez mieux depuis quelques matches...

Photo hockey Rouen - Chamonix: réactions d
Alexandre Canivet
Nicolas Deschamps (Rouen)
N.D. : Ouais ça a bien été ce soir. C'est bien. Nico (Ritz) a scoré, Ben (Antonietti) a scoré. Ça peut les remettre en marche. Ce soir ça s'est bien passé, en espérant que ça reste comme ça pour que l'on retrouve un peu notre rythme de déut de saison. Je suis fier d'eux et suis content pour eux que ça les ait débloqués un peu.

H.H. : Vous avez un peu mis le frein à main dans le troisième tiers pour se préserver pour dimanche. Il y a un gros match à Grenoble, ça va être important d'aller gagner là-bas ? 

N.D. : Oui, exactement. En ce moment c'est 3-3 entre Gap et Grenoble je crois... Ah c'est 5-3 pour Gap ? Cool, tant mieux (rires). C'est sûr que c'est un gros match. Pour nous c'est important d'être premiers au classement. En espérant que tout ira bien là-bas. On va essayer de jouer un match comme celui que l'on a joué ce soir et cela devrait bien aller.

H.H. : Est-ce que tu penses que c'est Grenoble qui est l'adversaire le plus dangereux pour Rouen cette saison ?

N.D. : Il y a plusieurs bonnes équipes... Tu sais, il n'y a pas un match où l'on se dit que l'on est sûrs de gagner. Puis on ne peut pas se dire ça non plus car on veut arriver prêts à chaque match. Mais c'est vrai que Grenoble a une très bonne équipe. Contre nous, ils élèvent leur jeu d'un cran aussi. Il y a une petite rivalité... On va y aller avec une bonne attitude, puis on va avoir un gros match.

H.H. : Comment est-ce que tu juges ton adaptation en France ? Au début, c'était peut-être un peu plus compliqué, mais là ça a l'air d'aller mieux lors de ces derniers mois... 

N.D. : Oui, ça va mieux. Je me suis ajusté à la Ligue. Cet ajustement, comme vous l'avez dit, prend un peu de temps. Là ça va bien, je crois que je me démarque bien, puis je prends plus de lancers aussi. Je profite plus de mes chances. Il faut continuer comme ça en espérant que ça continue de bien aller.

H.H. : Et sur le fait de jouer plutôt à l'aile gauche maintenant après avoir commencé au centre ? Quelle est ta préférence entre ces deux postes ?

N.D. : Euh, en ce moment ça va bien à l'aile, donc je te dirai à l'aile... Mais j'ai aussi joué des matches au centre. Il faut s'ajuster et essayer d'amener l'effort peu importe la position à laquelle je joue. Si tu poses la question, je dirais que c'est pour l'instant être à l'aile que je préfère.
 

Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)


Hockey Hebdo : Fabrice, un premier tiers peut-être un peu poussif, une belle réaction dans le deuxième et une bonne gestion dans le troisième tiers. Est-ce que l'on pourrait résumer le match comme ça ?


Fabrice Lhenry : Oui, bon je trouve que l'on a fait un bon premier tiers quand même. On est bien rentrés dans le match, même si le score n'était que de 1-0. C'est vrai que le deuxième tiers s'est bien passé. Après au troisième on a donné un peu plus de chances. Ils n'ont pas été opportunistes, mais voilà on a eu des occasions aussi. Je suis satisfait dans l'ensemble. C'était un bon match à domicile. Ne pas encaisser de but aussi, je trouve que c'est important. Les deux gardiens ont joué ce soir en plus. On a également pu faire tourner pas mal l'effectif, un peu par obligation à cause de l'expulsion de Flo Chakiachvili. On a aussi laissé Nicolas Ritz un petit peu au repos lors du troisième tiers. Voilà, c'est satisfaisant, mais il est important maintenant de bien récupérer pour être prêts pour dimanche.
Ce sera un match complétement différent, avec tout le respect que j'ai pour l'équipe de Chamonix. Grenoble est quand même d'un niveau au-dessus. Donc c'est vrai que c'était bien de ne pas puiser dans ses réserves.

Photo hockey Rouen - Chamonix: réactions d
Alexandre Canivet
A. Birbaum (Chamonix) / N. Deschamps (Rouen)
H.H. : Grenoble est encore en train de perdre contre Gap. Ils sont sur une mauvaise série. Est-ce que c'est le bon moment ou le mauvais moment de les jouer, sachant qu'ils vont forcément vouloir se relancer devant leur public ce dimanche ?


F.L. : Oui, c'est clair que ça reste une très bonne équipe. Ils étaient leaders jusqu'à ce soir. C'est sûr qu'ils vont avoir à coeur de se reprendre. Là c'est vrai que la Coupe d'Europe s'est mal passé pour eux... Ils ont aussi été éliminés de la Coupe de France... Ils vont revenir à domicile et vont avoir une réaction un jour ou l'autre. C'est à nous de faire le match qu'il faut. On doit se concentrer sur nous, même si l'on sera bien amoindris défensivement car Richard Stehlik et Flo Chakiachvili ne seront pas là... Après cela va être à tout le groupe de bien travailler pour pallier à ces absences.

H.H. : Ce soir on a vu de bonnes situations en avantage et désavantage numérique du côté des Dragons. C'est le genre de point qui est important avant un match comme celui de Grenoble ?

F.L. : Oui, les situations spéciales cette année se déroulent bien. On a des joueurs à quatre contre cinq qui travaillent très fort, bloquent les shoots et sont tout le temps actifs. Je trouve que c'est tout aussi important qu'un powerplay. On a vraiment des joueurs besogneux qui font tout pour ne pas prendre de but en infériorité. Le powerplay, ça réussit mieux dans certains matches que dans d'autres. Mais dans l'ensemble, cette saison, on est assez efficaces oui.

H.H. : On a vu Matija Pintaric sortir en cours de match en ayant l'air d'être un peu blessé. Est-ce que c'est grave et est-ce qu'il pourra tenir sa place dimanche ?

F.L. : Non, ce n'est pas grave du tout. Il a fait vraiment un arrêt extraordinaire. Il a juste eu une crampe dans le dos qui ne passait pas. On avait prévu aussi, si le score le permettait, de le laisser un petit peu au repos pour faire rentrer Quentin (Papillon) au troisième tiers. Voilà, ça s'est passé cinq minutes avant. On a vraiment confiance en Quentin, qui a déjà joué et fait une bonne prestation à Mulhouse vendredi dernier. On n'a pas perdu aux tirs au but à cause de lui, il a fait un très bon match. On est tombés sur une très bonne équipe de Mulhouse qui a bien défendu et a été vraiment opportuniste sur les deux matches. Quentin répond présent à chaque fois que l'on a besoin de lui, déjà la saison dernière. On n'a pas hésité à le faire rentrer pour laisser un peu de repos à Matija.

H.H. : Peut-être un dernier mot sur les débuts d'Alex Aleardi à Rouen ? Satisfait de ses prestations jusqu'à présent ?

F.L. : Oui, je trouve qu'il s'est intégré assez rapidement dans le groupe. A Mulhouse, il avait commencé sur la quatrième ligne puis j'avais changé les lignes au troisième tiers. Ce soir, il commence à prendre un peu plus ses marques. C'est déjà un joueur qui a une très bonne attitude. C'est important, car le groupe vit super bien et ça peut être dangereux quand on rajoute un joueur comme ça. Là ce n'est pas le cas, donc c'est déjà très positif. Je pense que sur la glace il va beaucoup nous apporter. Ça faisait trois semaines qu'il n'avait pas fait de match, donc il faut qu'il se remette dans le rythme. J'espère que tout va bien se passer pour lui. Il nous a déjà permis de nous qualifier en marquant ce but à la fin contre Mulhouse en Coupe de France. C'était très positif pour lui.
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...