Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Rouen - Gap : les réactions
 
Première journée de Ligue Magnus à l'île Lacroix ce vendredi et première affiche entre les deux derniers Champions de France. A l'issue d'un match disputé, les Dragons de Rouen se sont finalement imposés face aux Rapaces de Gap sur le score de 3-2. Retrouvez les réactions du nouveau gardien canadien des Rapaces Jordon Cooke, ainsi que celles de l'attaquant finlandais Juha Koivisto et du coach Fabrice Lhenry côté rouennais.
 
Rouen, L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 15/09/2018 à 11:28
Jordon Cooke (gardien des Rapaces de Gap)


Hockey Hebdo : Jordon, premier match en Ligue Magnus pour toi chez les Champions de France rouennais. Quel est ton ressenti sur ce match ?


Photo hockey Rouen - Gap : les réactions  - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Alexandre Canivet
Jordon Cooke (Gap)
Jordon Cooke : C'était un match "fun" c'est sûr. C'était effectivement mon premier match de saison régulière dans le championnat français. C'est excitant. Ce soir on ne s'attendait pas forcément à gagner, mais nous étions bien sur la glace. Malgré la défaite, ça reste une bonne soirée.


H.H. : Es-tu quand même un peu déçu de perdre ce match compte tenu du scénario qui vous a vu revenir de 2-0 à 2-2 en début de troisième période ?

J.C. : Oui, bien entendu. On ne veut jamais perdre quelles que soient les circonstances. Ce soir nous avons eu le momentum pendant un temps mais n'avons pas su marquer ce troisième but malgré nos opportunités. Nous allons prendre ça comme une expérience enrichissante pour préparer notre prochain match. 


H.H. : Tu es l'un des nombreux nouveaux joueurs à avoir rejoint Gap à l'intersaison. Est-ce compliqué en ce moment de trouver les bons automatismes entre vous sur la glace ?

J.C. : Lors de nos quelques semaines de préparation nous avons pu travailler cela. C'était aussi l'occasion pour nous de se parler et d'apprendre à se connaître.


H.H. : Que penses-tu du hockey français en général ? Est-ce que tu connaissais un peu la Ligue Magnus avant de venir ici ?

J.C. : Je connaissais un peu, pas beaucoup. Malheureusement là où je jouais avant (ndlr: dans le championnat universitaire Canadien à l'Université de Saskatchewan), c'était difficile d'entendre parler de Gap ou du hockey français. Les choses devraient être un peu plus faciles maintenant que j'aurai mes adversaires en face de moi.


H.H. : Quels seront tes objectifs cette année avec Gap ?

J.C. : C'est simple : tout gagner !
 

Juha Koivisto (attaquant des Dragons de Rouen)


Hockey Hebdo : Juha, ce soir c'était une victoire peut-être plus compliquée que prévu à aller chercher au vu des circonstances du match...


Juha Koivisto : Oui, en effet. C'est une bonne chose de ressortir avec les trois points, mais ce n'était clairement pas notre meilleure prestation. Nous devons faire mieux que cela. On a pris beaucoup trop de pénalités notamment... Mais on a gagné !


H.H. : Que s'est-il passé en début de troisième tiers quand Gap a égalisé à 2-2 ? 

J.K. : Je pense qu'il y a eu un moment pendant le match où nous avons été un peu trop paresseux et n'avons pas patiné assez. C'est la raison pour laquelle nous avons été autant pénalisés. Notre "PK" a été solide tout comme notre gardien. On a su se relever en marquant un troisième but.  
Photo hockey Rouen - Gap : les réactions  - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Alexandre Canivet
Juha Koivisto (Rouen)
 


H.H. : La semaine dernière vous avez joué contre de grosses équipes venues de Finlande (Kärpät Oulu) et de République Tchèque (Mountfield), mais maintenant il s'agit du Championnat de France. Contrairement aux matches précédents vous vous trouvez cette fois dans la position du favori. Cela change la configuration d'un match ?

J.K. : Oui, nous passons du statut d'outsider au statut de favori. Cela change un peu la donne. On a joué contre des équipes finlandaise et tchèque qui sont très bien organisées. Là c'est seulement la fin du premier match de Ligue Magnus. On a hâte de voir comment les autres équipes françaises vont jouer contre nous. Il y a eu des matches de préparation, mais cela ne sera pas la même chose que la compétition.


H.H. : Tu es aligné au centre en ce moment en compagnie de Loïc Lampérier et de Marc-André Thinel alors que tu es plutôt un ailier. Comment cela se passe pour toi dans cette position inhabituelle ?

J.K. : Oui j'ai joué à l'aile pendant toute ma carrière professionelle et n'avait plus évolué au centre depuis mes années en junior en Finlande. Je joue à cette position principalement parce que Joël (Caron) est actuellement blessé, mais j'avoue que pour l'instant j'apprécie assez ce poste de centre !


H.H. : Comment tu te sens à Rouen au sein de cette nouvelle équipe ? Tu as au moins un compatriote avec qui parler dans le vestiaire (Atte Mäkinen)...

J.K. : Oui, c'est une bonne chose ! Tous les autres joueurs ont été très accueillants. Je me suis heureux ici et n'ai que des choses positives à dire jusqu'à présent. 


H.H. : Est-ce que tu connaissais déjà certains de tes nouveaux coéquipiers ?

J.K. : En arrivant ici je connaissais seulement Nicolas Ritz, avec qui j'avais joué pendant quelques mois en Finlande (ndlr : au HPK en 2014-2015). Mais j'ai toute la saison pour connaître mes autres coéquipiers.
 

Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)


Sur son analyse de cette victoire qui lance bien la saison rouennaise


"Je dirais que je suis satisfait car c'est important de prendre les trois points, mais j'ai trouvé notre entame de match très décevante. Lors des quinze premières minutes on a vraiment été passifs, plus spectateurs qu'acteurs. On n'avait pas de rythme, pas d'enthousiasme... J'avais demandé que l'on tourne la page de la CHL et que l'on se concentre vraiment sur le championnat. On a mis du temps à s'y mettre. Je reste sur ma faim sur ce match-là car je n'ai pas trouvé 21 combattants ce soir."


Sur le passage à vide rouennais qui a permis à Gap de revenir dans le match

"Au deuxième tiers on a quand même eu des chances. On a pris pas mal de pénalités aussi. On s'est même presque crée plus de chances à quatre contre cinq qu'à cinq contre cinq. Ce que je retiendrai, c'est notre jeu en infériorité qui a été très bon ce soir. On a eu des occasions, mais au lieu de tirer on tentait la passe de trop ou de plus, ce que l'on ne faisait pas en CHL car on savait que l'on n'allait pas avoir beaucoup d'opportunités. Là on croit peut-être que ça va être facile, mais cet excès de confiance a fait que l'on n'a pas été efficaces."


Sur le fait que le power play rouennais a donné lieu à deux buts

"Cela a été satisfaisant. On avait beaucoup répété cette phase de jeu et on l'avait encore beaucoup travaillée cette semaine. En CHL c'est ce qu'il nous avait manqué. Après ce n'est pas la même adversité... Ce soir c'est satisfaisant. Cela peut faire la différence."


Sur l'enchaînement CHL-Ligue Magnus après quelques jours de repos en début de semaine

"Ces deux jours de repos complet ont été nécessaires car dimanche dernier c'était très dur. J'avais déjà trouvé les joueurs fatigués le dimanche matin. Ils ont tout donné pour arracher cette victoire. Entre ça et nos déplacements de la semaine précédente, on avait accumulé de la fatigue et un repos était nécessaire aussi bien physiquement que mentalement."


Sur la qualité de la glace de l'île Lacroix, pas optimale en ce début de saison...                                                   
"Je ne préfère même pas en parler sinon je vais être désagréable... Jouer avec une balle de tennis sur un terrain de rugby c'est très difficile pour une équipe technique comme la notre."


Sur le prochain match mardi soir à Amiens, qui sera revanchard suite à la demi-finale de la saison passée

"Je n'ai pas encore vu jouer Amiens, mais sur le papier je trouve qu'ils se sont renforcés intelligemment. Ils ont gardé une bonne ossature et ont pris ce qu'il leur manquait un peu l'an passé. C'est une équipe qui peut encore prétendre au top 4. Aller jouer à Amiens est toujours motivant pour nous. Ça reste un derby, donc il y a forcément beaucoup d'enthousiasme... Et il en faudra car sinon on pourrait prendre une fessée là-bas. J'ai cru comprendre qu'Amiens se faisait un petit peu accrocher ce soir (ndlr : victoire en prolongation finalement pour les Gothiques à Strasbourg). Je vais les observer à la vidéo pour préparer ce match."


Sur le fait que cette année l'équipe de Rouen a très peu bougé, ce qui peut constituer un avantage par rapport aux années précédentes

"C'est vrai. Cela fait déjà un mois et demi que l'on est ensemble. Je pense que les nouveaux joueurs se sont bien acclimatés. C'est un avantage car on connaît la qualité de ce groupe de joueurs. On connaît aussi leur qualités humaines. C'est bien plus agréable d'avoir pu en conserver la majorité."


Sur le recrutement qui a permis de combler les besoins de l'équipe

"On n'est pas déçus de notre recrutement. On a essayé d'avoir les profils que l'on souhaitait. Cela s'est quand même bien passé, donc on est satisfaits. Maintenant il faut que tout se mette en place rapidement."


Sur l'évolution de la blessure de Joël Caron

"Cela va être juste pour lui pour jouer la semaine prochaine. Peut-être pour le prochain match à domicile vendredi prochain, mais pas mardi. Une commotion c'est normalement quinze jours à trois semaines de repos. Joël a bien récupéré et n'a pas eu de séquelles. Il s'entraîne avec nous, est prêt, mais on préfère prendre nos précautions."

Photo hockey Rouen - Gap : les réactions  - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Alexandre Canivet
J. Cooke (Gap) / J. Koivisto (Rouen)
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...