Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus
Hockey sur glace - Rouen - Gap (M2) : les réactions
 
Deuxième succès des Dragons de Rouen face aux Rapaces de Gap dans cette demi-finale de Ligue Magnus (3-2). Avant que la série ne s'en aille du côté des Hautes-Alpes mardi et mercredi prochain, retrouvez les réactions à chaud de Norbert Abramov (Gap), Florian Chakiachvili (Rouen) et des entraîneurs de chaque formation : Luciano Basile (Gap) et Fabrice Lhenry (Rouen).
 
Rouen, L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 17/03/2019 à 01:04
Norbert Abramov (attaquant des Rapaces de Gap) 
Photo hockey Rouen - Gap (M2) : les réactions  - Ligue Magnus
Photo : Guillaume Schwab
Norbert Abramov (Gap)



Sur le côté crève-coeur de cette défaite gapençaise

Oui, c'est un peu dur à encaisser. Encore une fois, on n'a pas concédé un seul but à cinq contre cinq. Je crois que l'on a joué un très bon match, du début à la fin. On a travaillé très fort et on a respecté notre plan de match aussi. Maintenant, malheureusement, les pénalités ont fait la différence ce soir.


Sur l'importance de la discipline pour les prochains matches à Gap

C'est clair. J'espère que cela va tourner un peu en notre faveur aussi. Maintenant, nous on va rester dans la même optique, c'est à dire travailler fort. On sait que l'on peut les embêter comme il faut.


Sur la satisfaction d'avoir fait jeu égal avec Rouen sur les deux premiers matches de la série, alors que Rouen avait largement dominé la saison régulière

C'est sûr. Après, nous, on croyait en nous. On sait de quoi on est capables. On va jouer notre rôle d'outsider jusqu'au bout, ça c'est une certitude.


Sur la manière de faire douter Rouen : en marquant tôt ou en essayant de les "endormir"

Je pense que l'on fait ce qu'il faut pour les faire douter justement. C'est à dire d'être tout d'abord très bons défensivement. Comme j'ai dit, la fait de n'avoir pas pris de but à cinq contre cinq est un gros point fort pour nous. Il faut juste travailler plus fort qu'eux, tout simplement.
 

Luciano Basile (entraîneur des Rapaces de Gap)


Sur le fait que Gap est passé proche de la victoire, voire aurait mérité de l'emporter 


Je suis très, très fier du contenu, de l'implication, de la solidarité de mes joueurs. On sait que l'on joue contre un adversaire supérieur, mais on ne va pas les attendre et pas faire le dos rond On veut être agressifs et essayer de leur créer des problèmes. C'est ce que l'on a fait. On a été très solidaires sans le puck pour essayer de le récupérer très haut, ou dans notre zone, et essayer d'attaquer rapidement. On gagne le match à cinq contre cinq, mais c'est encore dans les unités spéciales que ça se joue. A cinq contre cinq, on peut encore compenser un certain manque d'habilités, mais en power play on est obligés d'être moins agressifs. Quand on donne à une équipe comme Rouen un peu de temps et d'espace, on voit le résultat.


Sur le fait de savoir si c'est l'indiscipline de Gap qui leur coûte ce match

Je vais dire 50-50. Nous sommes nous-mêmes responsables à 50%. Je pense que l'on a vu la jeunesse de notre effectif, car pour moi la frustration a commencé du côté de Rouen, ce qui est normal. Au lieu d'être satisfaits de cela, on a voulu leur créer des problèmes. C'est là que ça commence à accrocher... On aurait dû gérer cela avec un peu plus de calme, mais on n'a pas réussi à le faire. Après, pour moi, l'arbitrage de ce soir était à deux échelles. Il y avait une barre qui était très élevée pour Gap et une barre moins élevée pour Rouen. Il y a un des deux arbitres qui a sifflé, au deuxième tiers, plus de pénalités contre nous que lors de toute la série contre Angers. Puis au troisième tiers, il y a eu un "cross check" (ndlr : charge avec la crosse) contre Maurin Bouvet qui n'a pas été sifflé, alors qu'au 2ème tiers juste avant cela l'avait été. Il y a aussi un accrochage sur Norbert Abramov... Je ne mettrais pas ça sur les arbitres, je dis juste que c'est très compliqué... Je sais qu'à Rouen on n'aimait pas Nicolas Barbey, mais il nous a manqué ce soir. C'est compliqué d'arbitrer à Rouen... Les supporters font bien leur job, ils mettent une énorme pression sur les arbitres. En tout cas, je reste sur le positif que l'on a fait. Je laisserais aux autres le soin de juger, je donne juste mon opinion à moi. Pour moi la barre était très élevée pour Gap, tout a été sifflé contre nous, alors que pour Rouen elle était un peu moins élevée. 


Sur le caractère "encourageant" de ces deux défaites

On reste dans le moment présent. J'aime bien mon groupe, qui prend beaucoup de plaisir à être les uns avec les autres. Ils reproduisent les efforts, il n'y a personne qui triche. On joue avec nos armes, contre une équipe qui est une très, très belle équipe. Il ne faut rien enlever à Rouen. Ça reste une équipe avec beaucoup d'habiletés et de technique individuelle. Quelqu'un qui connaît un peu le hockey sur glace voit tout de suite la différence entre les deux effectifs. Mais nous, avec nos armes, on leur crée des problèmes. Pour le retour à la maison, on espère que nos supporters vont être aussi chauds que les supporters ici. J'espère qu'ils vont nous aider à gagner le match 3. Si on parvient à faire 2-1, on aura alors une vraie série entre les mains.


Sur le fait que Gap n'a rien à perdre dans cette série et que cela permet aux Rapaces de se libérer dans le jeu

On avait rien à perdre dès le départ de la série. On n'était pas supposés être là. On est déjà heureux d'être en demi-finales. Pour nous, ce n'est que du bonheur. Maintenant, ce n'est que du bonus. Les objectifs que l'on avait en début de saison sont atteints. On n'est pas dans l'obligation de gagner. On a envie de gagner, comme le montre l'intensité de nos efforts. Ce sont des gars qui s'accrochent, c'est noble. C'est bien ce que l'on fait, on va continuer de le faire. On prend match après match. On va essayer de gagner le troisième et de provoquer une vraie série par la suite.
 

Florian Chakiachvili (défenseur des Dragons de Rouen) 
Photo hockey Rouen - Gap (M2) : les réactions  - Ligue Magnus
Photo : Guillaume Schwab
Florian Chakiachvili (Rouen)



Sur l'intensité supérieure de la rencontre de ce soir, comparée à celle de vendredi

Je pense que l'on a fait un meilleur match qu'hier. Gap a aussi élevé son niveau par rapport à hier. Ça va être une longue série, des matches serrés à chaque fois, des matches durs. Ce sont de vrais matches de playoffs. Ce n'est pas forcément facile. C'est ça que ça prend en playoffs. On sort avec deux victoires à domicile, donc je pense que l'essentiel est acquis. 


Sur ce qu'il s'est passé dans le second tiers, où les Dragons ont peut-être réussi à être plus calmes que leurs adversaires

Oui, je pense aussi. Après, je n'ai pas regardé les pénalités, je ne sais pas si elles y sont vraiment toutes. Quand ça s'acharne un petit peu comme ça, on peut se demander ce qu'il se passe. Après, voilà nous on est allés chercher l'égalisation là-dessus. On aurait même pu aller chercher plus. Si on n'avait pas gagné ce soir, cela aurait certainement été un regret que l'on aurait pu avoir. Encore une fois, cela n'a pas été le cas. On a réussi à aller chercher la victoire. Tant mieux.


Sur la bonne tenue de l'avantage numérique rouennais, mais la difficulté de marquer à cinq contre cinq

Oui, mais j'ai envie de dire que c'est presque l'inverse de ce qu'il s'est passé en saison régulière. Je pense notamment à notre unité de power play, où on a eu peut-être un peu plus de mal ces derniers mois à avoir un petit peu de réussite. Là, c'est ce qui nous fait gagner les deux matches. Après à cinq contre cinq, on sait que Gap est une équipe très solide avec un système de jeu très rigoureux défensivement. Luciano (Basile) a fait sa carrière là-dessus. On sait que cela va être des matches durs à aller gagner. On va essayer de notre côté d'être un peu meilleurs à cinq contre cinq, de créer un peu plus, mettre plus de palets à la cage, de trafic et de simplifier notre jeu pour aller chercher des buts à cinq contre cinq pour nous faciliter la tâche. 


Sur le fait que le niveau de jeu en face est monté d'un cran entre les quarts et les demi-finales

Cela n'a rien à voir. Chamonix avait pas mal de blessés, cela a été au final un quart plutôt facile pour nous. Même si l'on n'a pas eu des matches très simples là-bas. Maintenant voilà, ce sont les demi-finales, c'est Gap, une toute autre compétition. On a vraiment l'impression et la sensation d'être entrées dans les vrais playoffs maintenant. Cela n'a plus rien à voir. 


Sur le fait que les Dragons ont peut-être eu besoin d'être bousculés pour entrer véritablement dans ces playoffs

Effectivement, cela a été rare cette année que l'on soit menés. C'est arrivé quelques fois et on a toujours su remonter. En playoffs, ce n'était pas arrivé contre Chamonix (ndlr : Chamonix a tout de même mené au score à deux reprises lors du match 3 avant de s'incliner trois buts à deux, exactement comme Gap ce soir). On a eu des matches finalement assez faciles, notamment les deux premiers ici. C'est sûr que cela nous a piqués au vif. Après voilà, je sais qu'il n'y a pas un seul gars qui a paniqué dans l'équipe. On a les capacités offensivement d'aller chercher un, deux, trois buts, tout en étant capables de tenir derrière aussi. "Pinta" a encore été très bon ce soir. Il prend deux buts, mais ce sont des buts où il ne peut pas faire grand-chose. 


Sur ses bonnes prestations à titre individuel avec un but lors de chacune des deux rencontres du week-end

Je suis content d'aider l'équipe Je suis satisfait de ces deux buts en power play. C'est comme je disais, une phase de jeu où l'on avait peut-être un peu de mal ces derniers temps. On a beaucoup parlé. On a eu le temps pendant ces dix jours de break d'en discuter au sein de notre unité. Voilà, on est contents que cela marche. 
 

Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)

 
Sur le côté laborieux de la victoire de ce soir

Je dirais que Gap a bien entamé le match, ils ont mis des palets à la cage et ont eu des rebonds favorables. Ils peuvent se créer des occasions et sont allés mettre des buts sur des rebonds. J'ai trouvé que l'on est montés en puissance au fil du match. En deuxième période, on a commencé à être plus dangereux. Quand on commence à tourner et à patiner, l'équipe d'en face a accumulé les pénalités. On aurait peut-être pu faire plus la différence à ce moment dans le match. Il restait encore beaucoup de temps. La troisième période à été bien aboutie. On a donné très peu de chances à cette équipe de Gap et on a réussi à marquer ce but qui nous a fait passer devant.


Sur le fait que l'équipe soit désormais véritablement entrée dans ces playoffs

Je pense que là c'était un vrai match de playoffs. On sait que Gap est une équipe intense, qui joue physique, qui finit toutes ses mises en échec. On n'était pas surpris. Après, être menés, puis revenir comme ça, c'est typique des playoffs. Je pense que le groupe a bien réagi ce soir. Ils n'ont pas paniqué non plus. On avait le temps pour revenir, mais le gardien en face à fait les arrêts au bon moment aussi. Il les a bien aidé. On était parfois impatients de remonter et de pouvoir passer devant, sans être à l'abri de concéder un autre but. Je trouve que l'on a bien joué à quatre contre cinq aussi. Ils n'ont pas été très dangereux en power play. C'est un bon match de playoffs, le premier gros match que l'on ait joué pour l'instant.


Sur la gestion des émotions de son équipe lors du second tiers

Je crois que cela a été un peu un tournant du match. Sur la bagarre, il y a un coup de coude d'entrée. Je pense que s'il est sifflé tout de suite, il n'y aurait rien eu derrière. Après, ça s'enchaîne, les deux équipes perdent un joueur (ndlr : Melin pour Gap, Mäkinen pour Rouen). C'est un peu dommage que, sur un fait de jeu comme ça assez flagrant, cela parte de la sorte. Ce soir, cela nous a souri, mais on sait qu'en playoffs il faut vraiment rester disciplinés tout le temps. Je le répète, mais ça peut vraiment faire la différence. Ce soir, c'est vrai que ça nous a donné le momentum.


Sur l'efficacité de l'avantage numérique des Dragons et l'importance désormais de trouver la clé à cinq contre cinq

A cinq contre cinq ce soir, je trouve que l'on s'est quand même créé des occasions. Beaucoup plus qu'hier soir. On sait qu'en avantage numérique, c'est là où l'on peut faire la différence. Notre penalty killing a été très bon aussi, hier et aujourd'hui. Il y a des moments où l'on marque plus en power play. Il faut en profiter, ce que les joueurs ont très bien fait ce soir. 


Sur la nécessité pour Rouen d'être plus rapide dans les décisions en possession du palet, comme indiqué vendredi soir

C'est vrai que le palet bougeait plus. On était plus en mouvement. Je pense que tout le monde s'est mis au rythme des playoffs. Il y a eu des bonnes phases de jeu. Après, c'est sûr que l'on peut encore s'améliorer. Je pense que l'on a encore perdu beaucoup de palets en entrée de zone. On a eu des contres aussi que l'on n'a pas su gérer, surtout en première période. On a même eu un cinq contre deux où l'on avait même pas eu un shoot à la cage. Ce sont des détails, mais il faut savoir être plus décisifs dans ces moments-là.


Sur l'objectif de finir la série le plus vite possible, idéalement dès mercredi soir à Gap

On va déjà voir mardi. C'est toujours compliqué de jouer à Gap. Il va falloir être prêts dès la première minute. Les débuts de match sont souvent compliqués là-bas. On verra comment cela se passe. Les matches se suivent, mais ne se ressemblent pas. On y va pour faire un bon résultat et essayer déjà d'arracher le premier match.


Sur le programme de l'équipe d'ici la rencontre de mardi et sur l'état de santé des joueurs 

Demain (dimanche) on les laisse au repos. Il y aura juste des soins. Puis lundi il y aura entraînement le matin, avant de partir le soir pour disputer ces deux matches. On n'a pas de blessés dans l'équipe en ce moment.

Photo hockey Rouen - Gap (M2) : les réactions  - Ligue Magnus
N. Abramov (Gap) / F. Chakiachvili (Rouen) / L. Basile (Gap) / F. Lhenry (Rouen)
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...