Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Rouen-Gap M4 : réactions d'après-match
 
Dans ce quatrième match de la finale de Saxoprint Ligue Magnus, les Rapaces de Gap se sont imposés en prolongation sur la glace des Dragons de Rouen (3-2 p.) pour revenir à deux victoires partout avant le cinquième match prévu mercredi soir à Gap. Retrouvez les réactions en conférence de presse d'après-match de l'attaquant international français Jordann Perret (Rouen) et des entraîneurs des deux équipes Luciano Basile (Gap) et Fabrice Lhenry (Rouen).
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 03/04/2017 à 07:54
Jordann Perret (attaquant des Dragons de Rouen)

 
Sur l’altercation entre les deux équipes en fin de match 
 
"Je n’ai pas trop fait gaffe. Ils ont mis des mauvais coups après le serrage de mains aux arbitres. Cela a provoqué un petit regroupement, mais rien de bien méchant. Je crois bien qu’ils sont à l’origine de cela, mais je n’étais pas là au début."
 
Sur ce que cela annonce pour le match de mercredi
 
"Encore un gros match. Ce sont des matches de finale, donc ce sera dur à jouer, ils vont être prêts et ce sera chez eux. Maintenant c’est à nous d’être prêts aussi et de faire un gros match pour prendre l’avantage dans la série."

Photo hockey Rouen-Gap M4 : réactions d
Jordann Perret (Rouen) / Luciano Basile (Gap)

 
Sur le fait que Gap a mis beaucoup d’intensité dès le début de ce quatrième match 
 
"Oui, ils sont arrivés vite. On n’était pas bien prêts lors des deux premiers tiers. Après on a su corriger le tir en revenant à 2-2. On a vraiment bien joué la troisième période, mais la prolongation n’a pas tourné en notre faveur… Donc voilà, c’est 2-2 (dans la série), ce n’est pas si grave, mais on aurait pu prendre l’avantage 3-1 et ce n’est plus la même... Au début on n’était pas trop présents, on fait quelques petites erreurs et ils ont marqué deux buts. Après c’est bien d’avoir su montrer du caractère et revenir, mais ça n’a pas payé jusqu’au bout."
 
Sur ce qu’il s’est passé lors de ces deux premières périodes dans lesquelles Rouen a été dominé
 
"On n’était pas les premiers sur les palets libres, ils étaient toujours là avant nous et on était trop passifs. Quand tu n’as pas trop le palet, c’est dur de faire du jeu et de marquer des buts. C’était beaucoup mieux dans le troisième tiers, il faut garder cela en tête pour les prochains matches."
 
Sur le fait que l’engagement constitue la marque de fabrique de Gap
 
"Oui, on sait qu’ils mettent beaucoup d’intensité. C’est une équipe qui patine, qui frappe. On sait à quoi s’y tenir."
 
Sur les regrets laissés par ce cinq contre trois en troisième période dont Rouen n’a pas su profiter
 
"Oui, c’est un peu dommage. On avait une belle opportunité de prendre l’avantage. On avait effectivement une minute trente… Dommage de ne pas avoir mis un but à ce moment-là, car cela aurait fait du bien à tout le monde. Il y a eu un petit manque de lucidité et peut-être un peu trop de précipitation. Après ils ont bien défendu et ça n’a pas tourné en notre faveur."
 
Sur la manière dont il s’imagine le match de mercredi
 
"Ça va être chez eux, ça va être dur… Chaque fois que l’on va là-bas cela fait de beaux matches. On y va pour gagner et revenir avec une victoire en tête."
 
Sur le moral du vestiaire rouennais après cette défaite
 
"Au début on était un petit peu touchés, mais maintenant il faut tourner la page et se focaliser sur le prochain match. Cela ne change rien que l’on soit contents ou pas, c’est fini, on ne peut pas revenir sur ce match. On va oublier petit à petit et se concentrer dès demain (lundi) sur le match de mercredi. Il faudra aller gagner au moins un match là-bas. On aimerait finir à domicile vendredi, cela serait pas mal, on y pense, mais on va prendre un match à la fois. Donc on va se concentrer pour mercredi."

Sur l’état physique de l’équipe après ce 17e match de playoffs
 
"Oui, ça tire un peu. Mais c’est la tête qui décide, donc on fait abstraction de la douleur. C’est une finale, l’équipe en face est dans la même situation que nous. On n’est pas fatigués et on va donner tout ce que l’on a jusqu’au bout."
 
 
Luciano Basile (entraîneur des Rapaces de Gap)

 
Sur le changement observé par rapport au match de samedi
 
"On a haussé notre niveau par rapport à hier (samedi) et voilà, c’est bien. Comme je l’ai dit hier, ce sont deux équipes avec des identités et des styles complètement différents. Ce sont deux bonnes équipes qui se rendent coup pour coup. On a maintenant une vraie série, un « deux de trois », qui commence mercredi."
 
Sur l’intensité élevée de la rencontre
 
"C’est ce qu’il faut. Les matches en finale des playoffs ne se gagnent pas que sur l’habilité et le talent. A un moment donné, il faut payer le prix. Les deux équipes le font et veulent gagner, c’est normal." 
 
Sur son équipe, qui a été belle à voir lors de ce match 4
 
"Je sais. On a beaucoup de valeurs humaines, des gars qui sont teigneux. On n’a peut-être pas le talent individuel que peut avoir Rouen en face, mais on compense par une volonté, une solidarité. On pousse toujours vers l’avant. On a réagi lors du match 2. Hier cela n’a pas été comme on l’aurait voulu, mais il y a eu encore une réaction ce soir. Cela va être une belle série jusqu’à la fin je pense."
 
Sur le tempérament élevé de son équipe 
 
"Oui, beaucoup de valeurs humaines, de tempérament, de caractère. On ne peut pas être la meilleure équipe en déplacement et venir jouer ici devant un public logiquement chauvin et bruyant sans avoir du caractère et du tempérament."
 
Sur ce que cela représenterait pour lui d’aller chercher un titre avec Gap cette saison
 
"Je ne sais pas, je ne pense pas à ça. Je pense match après match. On est tellement impliqués dans cette finale, tellement dans le moment… On se concentre à faire le boulot. Aujourd’hui (dimanche), cela va être regarder le match, essayer de faire récupérer les gars, essayer de faire quelques corrections et aller de l’avant, sans trop se focaliser sur le résultat."
 
Sur ce qu’il attend du public gapençais mercredi pour le match 5
 
"Ils vont répondre présent. Je sais que ça a pris du temps avant de les embarquer dans le truc. Lors des quarts de finale c’est parti tout doucement, mais là depuis le cinquième match de la demi-finale je sais qu’ils sont là. Cela va être plein et on aura une belle ambiance à Gap aussi."
 
Sur les clés de cette série finale
 
"C’est difficile à dire. Je pense que ce qui est vraiment important, c’est de jouer à la fois avec beaucoup d’émotion, d’intensité, mais aussi de garder un peu de sang froid. Les deux jeux en supériorité n’ont pas été très bons ce soir, mais normalement on peut payer cash ce genre de situations. Donc il faut trouver l’équilibre entre cette discipline, cette intensité et cette émotion."
 
Sur l’accrochage entre les deux équipes observé en fin de match
 
"Comme par hasard Dame-Malka était là..."
 
 
Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)

 
Sur le fait que l’on a encore assisté à un vrai match de playoffs
 
"Oui, mais il n’y a pas la récompense ce soir. Je pense que l’on était en-dessous lors des deux premiers tiers. On était trop passifs, trop dans la réaction. On a laissé beaucoup d’espaces à l’équipe de Gap. Ils ont été plus incisifs, ils ont mieux commencé le match que nous. Après c’est vrai que c’est décevant parce qu’au troisième tiers on a réussi à revenir, on a une double supériorité numérique où l’on aurait pu marquer ce but qui nous aurait donné l’avantage. Cela reste un match serré. Il faut tourner la page. Que l’on gagne ou que l’on perde, il faut apprendre des matches et toujours rebondir."
 
Sur les nombreux duels perdus par son équipe notamment dans les deux premiers tiers
 
"Ils étaient plus intenses. Sur tous les palets libres, ils étaient là en premier et nous un petit peu derrière. On a réussi à retourner ça au troisième tiers. Il va falloir garder cela en tête et commencer comme ça le prochain match à Gap."

Photo hockey Rouen-Gap M4 : réactions d
Fabrice Lhenry (Rouen)

 
Sur la belle opportunité manquée d’avoir deux victoires d’avance
 
"C’est vrai que mener 3-1 ou être à 2-2 ce n’est pas la même chose. Cela aurait été complètement différent. Mais il reste toujours deux victoires à aller chercher pour prendre le titre. On est capables d’aller gagner à Gap." 
 
Sur le fait que cette défaite pourrait laisser des traces pour la suite
 
"Je dirais que c’est toujours décevant. Tout le monde est déçu, espérait mieux. On a déjà été dans le même cas contre Angers, puis contre Grenoble. On était à 2-2 et on a réussi à aller jusqu’au bout. Il faut continuer à travailler et bien se préparer."
 
Sur cette défaite en prolongation, chose assez inhabituelle cette saison pour les Dragons
 
"C’est vrai que l’on n’en a pas perdu beaucoup en prolongation cette saison : en finale de Coupe de France contre Grenoble et là ce soir. Il faut savoir bien gérer ce genre de situation, parce que dès qu’il y a une petite erreur, c’est difficile… C’est très tactique à trois contre trois. Si un joueur perd son homme cela devient difficile de défendre."
 
Sur les incidents qui ont éclaté en fin de rencontre
 
"Je n’ai rien vu du tout, j’étais déjà au vestiaire. Je n’en ai pas entendu parler non."
 
Sur l’accueil auquel son équipe s’attend mercredi à Gap
 
"On sait que les supporters de Gap sont bruyants. On a déjà joué deux matches là-bas, donc on s’attend à la même chose. Moi, je trouve cela motivant pour les joueurs de jouer dans une patinoire contre soi."
 
Sur sa vision du caractère et du talent des deux équipes
 
"Ce sont deux équipes différentes. Nous on préfère conserver le palet, construire, attaquer à cinq. Eux c’est plus des jeux directs. Ils mettent plus le palet devant, ils vont travailler. Ils ont des joueurs très, très rapides. C’est un petit peu plus individuel, ils tirent d’un peu partout, c’est moins construit, mais c’est tout aussi efficace. Quand on a un peu plus le palet et que l’on essaie de le conserver, on s’expose à des mises en échec. C’est plus leur jeu, mais ça fait partie du hockey."
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
ALEX66 a écritle 03/04/2017 à 21:47  
Sauf que le Basile en question il fait aussi bien sinon mieux avec 2 fois moins de budget et ne fait pas venir les meilleurs grenoblois ou des CV ronflants passés par la NHL. Et il a complètement relancé un petit jeune rouennais Anthony Rech qui est parti à Dijon par manque de temps de jeu....
76 a écritle 03/04/2017 à 17:16  
Basile avant de parler du joueur de Rouen surveille d'abord tes mecs qui sont loin d'être des anges
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...