Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Rouen-Grenoble M4 : réactions d'après-match
 
En ce quatrième match de cette demi-finale de Saxoprint Ligue Magnus, les Brûleurs de Loups de Grenoble sont parvenus à revenir à 2-2 dans la série en s'imposant à l'île Lacroix face aux Dragons de Rouen (3-0). Retrouvez les réactions en conférence de presse d'après match des entraîneurs de chaque formation, du triple buteur du jour Eric Chouinard et de l'attaquant rouennais Damien Raux.
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 20/03/2017 à 06:46
Edo Terglav (entraîneur des Brûleurs de Loups de Grenoble)
 
Sur le changement observé par rapport au match de samedi
 
"C'est sûr que c'était dur hier de perdre 7-2, mais en regardant le match une nouvelle fois hier soir il y avait des choses bien notamment au début où l'on a eu plus d'occasions qu'eux. C'est nous qui leur avons donné des opportunités à cause de nombreux turnovers, de trop d'erreurs que l'on ne fait pas d'habitude que ce soit en avantage ou en désavantage numérique. Aujourd'hui on a fait quelques ajustements pour ce match là et, en si peu de temps, réagir de la façon dont on l'a fait ça démontre une grosse force de caractère."
 
Sur les ajustements effectués par le staff des Brûleurs de Loups
 
"Ce sont de petites choses, des détails. J'ai trouvé qu'hier on voulait jouer d'une façon qui ne fonctionne pas pour nous pas cette année. On est une équipe qui n’abandonne jamais, qui doit garder les choses simples. On est sortis de notre zone de confort hier. Malgré le fait que Rouen a eu beaucoup plus d'occasions que nous, on n’a jamais paniqué et on a su rester positifs. On a fait le travail pour aller chercher les buts qu’il fallait." 
 
Sur le fait que la série est très serrée avec deux victoires partout désormais
 
"Si jamais beaucoup de gens croyaient que cette série allait se finir vite, alors ils se sont trompés. Il y a deux belles équipes. Là maintenant on est à 2-2, le momentum est revenu vers nous qui allons recevoir le prochain match, mais ce sera une autre histoire et il faut s’attendre à un match serré. Il faudra que l'on soit bons défensivement et que l’on joue pendant soixante minutes."
 
Sur le courage dont a fait preuve son équipe qui a beaucoup travaillé défensivement 
 
"On savait que comme Rouen avait marqué sept buts ils ont pris confiance et cela s’est vu dans les dix premières minutes. Ils ont été très rapides avec beaucoup de transitions. Il fallait que l’on soit dans le match et attendre que notre temps vienne. Hier notre avantage numérique n’avait pas marché, mais ce soir les joueurs ont fait le travail qu’il fallait. C’est ça les playoffs."
 
Sur la force mentale dont son équipe a dû faire preuve pour ne pas retourner à Grenoble en étant mené 3-1
 
"Comme je l’ai dit avant, changer de visage en aussi peu de temps montre le caractère de cette équipe. Il n’a jamais été question de baisser les bras, ni d’abandonner. On s’est dit qu’il fallait jouer à notre façon et donner tout ce que l’on a pour avoir la possibilité de gagner. C’est une grosse victoire pour nous."
 
 
Eric Chouinard (attaquant et capitaine des Brûleurs de Loups de Grenoble)
 
Sur le fait que les deux héros du soir côté grenoblois sont Lukas Horak dans les cages, auteur d'un blanchissage, et lui-même, auteur d'un triplé
 
"Merci beaucoup, mais moi je pense qu'il y a 20 voire même 22 héros dans ce match. C'était un travail d'équipe. Il y avait des joueurs qui évoluent dans l'ombre qui ont fait du très bon travail. Ce n'est pas une question de héros dans les playoffs."
 
Sur les nombreux sacrifices réalisés par Grenoble, notamment dans le dernier tiers
 
"Exactement. On l’a mentionné après le match d’hier (samedi). C'était un tout autre match. En troisième période on bien su conserver notre avance. On a fait un peu ce que Rouen nous fait quand ils ont de l'avance en jouant très bien défensivement. On a fait vraiment un travail très fort en troisième période pour défendre cette avance." 
 
Sur la domination rouennaise dans le premier tiers
 
"Ils sont vraiment sortis très fort. Lukas a été très bon. On a su rester positifs, avec la même éthique de travail et cela a fini par payer."
 
Sur la belle réaction de son équipe suite au troisième match
 
"Ce n'est jamais facile d'encaisser un revers comme cela. Mais en même temps que ce soit 7-2 ou 1-0 c'est pareil, ça compte pour une victoire. Pour nous c'était important de tourner la page rapidement. C’est certain que l’on était très déçus hier, il fallait rebondir aujourd’hui et c’est ce que l’on a fait. Il ne faut pas être trop « hauts » émotionnellement pour bien attaquer le match de mercredi."
 
Sur les changements apportés entre les deux rencontres à Rouen
 
"C’était une question de se resserrer un petit peu défensivement. On ne peut pas laisser des chances de marquer comme on l’a fait hier à une équipe de talent comme Rouen. Sinon ils vont nous le faire payer. En jouant solide défensivement on doit essayer de les laisser le plus possible à l’extérieur du périmètre de notre but."
 
Sur la façon dont il imagine le prochain match mercredi
 
"C’est toute une série ! Je ne sais pas ce qu’en pensent les partisans de Rouen et de Grenoble, mais c’est vraiment du bon hockey. Il y a des bons joueurs des deux côtés. C’est vraiment une série plaisante à jouer et c’est certain que cela va être très intéressant mercredi."
 
Sur le fait que Grenoble a repris l'avantage de la glace
 
"Je ne pense pas que cela ait une si grande importance que cela. Mercredi il faudra sortir fort."
 
 
Damien Raux (attaquant des Dragons de Rouen)
 

Sur le manque d’efficacité de Rouen ce dimanche 
 
"C’était l’un des gros points que l’on voulait continuer à faire, mais malheureusement on ne l’a pas fait ce soir et on le paye au score."
 
Sur les décisions arbitrales pouvant parfois sembler contestables
 

"On ne va pas se cacher là-dessus. C’est vrai que les arbitres n’ont pas non plus été à la hauteur du match. Mais il ne faut pas se cacher là-dessus car ça peut tourner des deux côtés. C’est à nous d’être meilleurs là-dessus."
 
Sur le fait que Rouen a semblé moins en jambes dans le dernier tiers 
 
"Non, je ne pense pas. Je pense que physiquement on était bien. Après c’est sûr que eux ils ne faisaient que défendre et c'est toujours difficile de jouer des équipes qui ne font que défendre. Surtout quand on ne trouve pas la faille, c’est encore plus frustrant, on se crispe un peu et du coup on ne joue pas notre jeu."
 
Sur les nombreuses tentatives de tir de la part des Dragons, sans succès
 

"Je dirais qu'il faudrait que l'on soit plus agressifs devant leur cage et que l'on essaie de mettre du trafic. C'est cela qui nous manque. On peut faire 39 tirs, mais s’ils sont loin c’est plus facile pour un gardien. Il faut que l’on aille se mettre devant lui et être sur tous les rebonds. Ce que l’on avait fait le match d’avant. Ils se sont reconcentrés sur la partie défensive et du coup c'était plus compliqué d'arriver à la cage qu'hier. On a eu un peu moins de réussite tout simplement. Le moral n’est pas entamé, on savait que ce serait une série longue. Gagner 4-0 aurait tout simplement été un exploit. On repart là bas et la série continue."
 
Sur le fait que Grenoble a repris l’avantage de la glace
 
"Oui, mais enfin l’avantage il n’y en a pas vraiment je pense. C’est l’équipe qui gagnera le prochain match qui aura un gros avantage, surtout psychologique. Là on sait que l’on doit être bons."
 
Sur sa vision de ce cinquième match
 
"Tendu, surtout que ce sera à Grenoble. Après il ne faut pas s’inquiéter là-dessus. Je pense que l’on est deux équipes de haut niveau. Cela va se jouer sur des détails, comme depuis le début de la série. Il y aura beaucoup de pression et contre une équipe comme celle-là on n’aura pas d’autre choix que d’être efficaces. On vise la qualification au bout et même si c’est au septième match, on s’en fout. Ce que l’on veut, c’est passer."
 
 
Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)
 
Sur le fait que les matches ne suivent et ne se ressemblent pas…
 

"C'est sûr que ce match ne ressemble pas à celui d'hier. J'avais dit hier que l'on avait eu de la réussite, mais là beaucoup moins. Je trouve que ce soir on a fait une très bonne entame de match au premier tiers et aussi au troisième tiers. Cela a été beaucoup plus compliqué dans le deuxième. On a pris beaucoup de pénalités et cela nous a coûté cher. On sait qu’il faut rester discipliné face à cette équipe. On savait que ça allait être difficile et je pense que les joueurs ont répondu présents. Il n’y avait pas un excès de confiance comme on aurait pu croire. Après le déroulement du match a été négatif pour nous. On a encore deux matches à gagner pour continuer."
 
Sur la bonne entame de match durant laquelle Rouen surfait sur l’euphorie du match de samedi
 
"C’est vrai que l’on a fait un très bon premier tiers. Mais c’est comme lors du deuxième match à Grenoble. On fait un très bon premier tiers, mais là on sort à 0-0, à Grenoble c’était qu’à 1-0… On ne réussit pas à prendre le large et à faire la différence dans ces temps forts. On sait que Grenoble n’a pas besoin de beaucoup d’occasions pour marquer. Ils ont bien défendu et nous on n’a pas su saisir notre chance. C’est frustrant parce qu’hier soir on pouvait marquer à n’importe quel moment alors que ce soir on aurait pu jouer encore plus longtemps et on n’aurait pas réussi. On avait l’espoir de revenir, mais je pense qu’il aurait fallu mettre le premier but. "
 
Sur la performance du gardien adverse Lukas Horak
 
"Il a fait les arrêts nécessaires. Après je crois que l’on a touché deux fois le poteau, donc ils ont eu un peu la réussite de leur côté. Mais après cela se mérite aussi. Il ne faut pas baisser les bras, tourner la page. On a déjà montré que l’on pouvait aller les battre chez eux, on l’a fait dans la saison et dans les playoffs. Il faut aller chercher cette troisième victoire et revenir ici pour essayer de finir cette série. On a eu des occasions, il y a eu de bonnes phases de jeu, donc tout est possible." 
 
Sur le changement total de réussite entre les deux rencontres à l’île Lacroix
 
"Déjà, j’ai trouvé Grenoble plus agressif sur le porteur du palet. On a eu de bonnes occasions, mais les shoots n’ont pas été aussi efficaces qu’hier. On a mis moins de trafic devant leur gardien, on a été plus longs à tirer et on a été un peu trop proches de la cage. On s’entassait un peu devant leur but et vu qu’ils défendent vraiment autour de leur cage cela nous a posé des problèmes. Au deuxième tiers on a trop porté le palet et on s’est mis en difficulté. C’est là-dessus qu’il va falloir travailler pour le prochain match."
 
Sur le manque d’efficacité des Dragons en supériorité numérique dans cette rencontre
 
"Oui, c’est vrai qu’aujourd’hui je pense que l’on a eu cinq supériorités et on n’a pas réussi à marquer alors qu’ hier il y a eu de bonnes phases de jeu. On a eu quand même des tirs, mais on ne peut pas marquer tout le temps. Ce sont des situations dont il faut profiter."
 
Sur la frustration visible de ses joueurs dans ce match
 
"Je dirais que c’était de la déception. Ils veulent tellement bien faire, tellement gagner ce match… Je trouve que c’est bien qu’ils soient frustrés et pas contents. C’est vrai qu’ils sont déçus ce soir. On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas fait les efforts. Tout le monde est encore en forme et a encore du gaz. Je ne vois pas de coup de fatigue. C’est juste que l’on s’est compliqué la vie au deuxième tiers, mais ce n’était pas de la fatigue. On verra si ça joue sur l’équipe de Grenoble."
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...