Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Rouen (Les Dragons)
Hockey sur glace - Rouen-Grenoble M6 : réactions d'après-match
 
Après un sixième match très intense dans cette demi-finale de Saxoprint Ligue Magnus qui a vu les Dragons de Rouen l'emporter en prolongation face aux Brûleurs de Loups de Grenoble (3-2) pour rester en vie dans la série (trois victoires partout), retrouvez les réactions en conférence de presse du gardien rouennais Dany Sabourin, des attaquants Christophe Tartari (Grenoble), François-Pierre Guénette (Rouen) et des entraîneurs des deux équipes, Edo Terglav et Fabrice Lhenry.
 
Rouen - L'île Lacroix, Hockey Hebdo Guillaume Schwab le 25/03/2017 à 13:06
Dany Sabourin (gardien des Dragons de Rouen)

Sur sa bonne prestation lors de cette rencontre et sur le fait que la série ira jusqu'au septième match


"Oui, ça s'en va au game 7. C'est une bonne prestation de toute l'équipe. En séries, c'est sûr que ça prend une équipe complète pour gagner les matches et c'était le cas ce soir. J'ai fait des arrêts clés en échapée, notamment en deuxième et aussi une en troisième période, près de la fin. Ce sont des arrêts qui ont tenu l'équipe dans le match, mais encore une fois il faut donner crédit à tout le monde. On gagne en équipe et on perd en équipe, c'est comme cela que ça fonctionne ici à Rouen."

Sur le soulagement qui doit régner ce soir dans le vestiaire rouennais

"Oui... On est contents d'aller dans l'autobus ce soir (ndlr : Rouen a pris la route pour Grenoble dès la fin de la rencontre de vendredi en vue du match décisif de dimanche). Parfois on n'est pas toujours contents d'y aller, mais ce soir on l'est !" 
Photo hockey Rouen-Grenoble M6 : réactions d
Dany Sabourin (Rouen)
 

Sur l'état d'esprit qui règne dans l'équipe et sur un éventuel sentiment de revanche vis-à-vis de Grenoble, notamment suite à la défaite en finale de Coupe de France

"Au match 7 ce sera la même chose pour nous, cela ne change pas. Tu gagnes ou tu rentres chez toi. On doit garder la même attitude, rentrer dans le match comme on l'a fait ce soir et puis jouer fort soixante minutes. Il n'y a pas de secret."

Sur la difficulté lors de ce sixième match de savoir que Rouen n'avait pas le droit de perdre

"Je ne sais pas si c'était vraiment compliqué. Je crois qu'en tant qu'athlète, tu es toujours content de jouer ce genre de matches, c'est toujours plaisant. Je pense que ce soir (ndlr : vendredi) on était contents de jouer ce match-là. Dans ce genre de situtation, on monte toujours notre niveau de jeu d'un cran. C'est ce que tous les joueurs de l'équipe ont fait pour nous permettre de sortir gagnants."

Sur l'éventuel favori pour ce septième match

"Favori... C'est très serré. Grenoble nous a battu plus souvent dans la saison, mais la série est à 3-3. Il n'y a pas de favori en séries. On l'a prouvé l'an passé où l'on avait finit cinquièmes en saison régulière et où l'on a quand même gagné la Coupe Magnus. Ça se joue sur la glace."

Sur la condition physique de l'équipe rouennaise après cette série de matches éprouvante

"On est biens. On a joué un match intense, mais c'est la même chose des deux côtés. On a eu un bon entraînement sur le plan physique, on a bien bossé. Je ne vois pas pourquoi l'on serait plus fatigués qu'une autre équipe."

Sur le fait que Rouen n'a pas encore perdu son titre de Champion de France

"Pas encore."
 

Christophe Tartari (attaquant des Brûleurs de Loups de Grenoble)

Sur le fait que Grenoble n'a pas été récompensé de ses efforts ce soir

"Oui... On venait pour l'emporter, forcément, pour clôturer la série. On savait que c'était une grosse équipe, que rien n'était fait. Ce soir, ça prouve encore que c'est une série entre deux équipes très combatives. Le duel est très équilibré, donc voilà on est à 3-3 dans la série et maintenant on retourne à la maison."

Sur l'aspect très intense de cette série

"Oui c'est sûr, il fallait s'y attendre de toute façon. Les deux équipes était conscientes que ça allait se jouer sur des petits détails. Encore ce soir cela se joue à pas grand chose, à un but, en prolongation en plus. C'est une rude bataille et il faut être prêts." 
Photo hockey Rouen-Grenoble M6 : réactions d
Christophe Tartari (Grenoble)


Sur le fait que Grenoble n'est jamais parvenu à prendre les devants au score lors de ce sixième match

"Oui, mais on a réussi à recoller à chaque fois au score. En troisième ils ont poussé, mais on a eu nos chances aussi. Voilà, ils ont fait un gros match ce soir."

Sur le fait que, malgré la domination rouennaise, Grenoble a eu trois occasions en face à face sur lesquels la différence aurait pu être faite

"Oui, c'est sûr. Eux aussi ont eu beaucoup de chances. Il y a deux gros gardiens de chaque côté, ils font le boulot dans les moments clés. Il faut maintenant mettre ce match derrière nous et penser à dimanche où l'on sera devant notre public."

Sur la pression qui pèsera sur les épaules des Grenoblois dimanche

"Je ne sais pas si elle est sur nos épaules... Ce sont deux équipes qui ont sensiblement le même niveau, donc je ne dirais pas qu'elle est sur nos épaules. On a confiance en notre groupe. On va aborder ce match sereinement avec beaucoup d'envie et de combativité."

Sur la manière dont il s'imagine ce septième match

"Je ne l'imagine pas encore. Je vais récupérer pour être le plus en forme possible et c'est la même chose pour tout le groupe. Comme quand on a gagné le cinquième match, on s'est tout de suite tournés sur ce match-là. C'est la même chose maintenant, il faut tout de suite se tourner vers le match qui suit."

Sur l'état de son équipe sur le plan physique

"Il y a encore de l'essence. On a un très bon préparateur physique, tout le monde s'est très bien préparé toute la saison. On a de l'énergie."

Sur l'importance de jouer ce septième match devant le public grenoblois

"Forcément, c'est mieux devant notre public. On voit comment on a démarré le match 5. Cela nous donne beaucoup d'énergie et inversement, ici, cela donne de l'énergie à Rouen de jouer devant son public. Voilà, on va aborder ce match comme on l'aborde à chaque fois à domicile : en étant conquérants et en imposant notre rythme. Je ne sais pas qui est favori, mais on va gagner ce match !"
 

François-Pierre Guénette (attaquant des Dragons de Rouen, élu homme du match)

Sur le fait que Rouen se devait de l'emporter pour rester en vie


"Oui, c'est certain. Quand on a le dos au mur comme ce soir, il faut tout donner, tout laisser sur la glace. Il y a eu beaucoup d'efforts et on est sortis avec la victoire. Il fallait prendre un match à la fois. On s'est dit que cela pouvait être notre dernier et c'est tout. Cela sera le même scénario dimanche." 
Photo hockey Rouen-Grenoble M6 : réactions d
François-Pierre Guénette (Rouen)


Sur la difficulté sur le plan psychologique de disputer potentiellement le dernier match de la saison

"Oui et non. C'est certain qu'il y a un peu de pression, mais d'un autre côté on donne tout. On a aucune raison de ne pas gagner. Cela peut être le dernier match de la saison, donc on donne tout et on voit ce qui se passe."

Sur le fait que les Dragons vont prendre le bus pour Grenoble dès la fin de cette rencontre à l'île Lacroix

"C'est certain. Ce n'est pas long pour virer de bord. On s'en va dans le bus. On va avoir une journée de récupération demain (samedi) pour être prêts pour dimanche. On devrait partir vers minuit et quart, cela devrait être assez tranquille. On va faire un peu de récup et puis dormir."

Sur l'énergie restant aux rouennais après cette longue saison

"Je pense que cette victoire en prolongation nous apporte un "feeling" très positif. Cela donne envie d'aller plus loin, cela donne des jambes. A ce moment de la saison, des deux côtés, on est dans la même situation. On donne beaucoup, on voyage beaucoup."

Sur les émotions que lui ont procuré son but décisif en prolongation

"Oui, cela fait plaisir. Je pense que le tir de Marc-André (Thinel) allait continuer dans le but, mais j'ai voulu bien l'enfoncer (rires). C'était bien joué de sa part. Peu importe qui le met, cela fait plaisir à tout le monde."
 

Edo Terglav (entraîneur des Brûleurs de Loups de Grenoble)

Sur le match de son équipe qui n'a pas tourné en leur faveur


"Oui, en prolongation à trois contre trois tout peut arriver. On a eu des occasions et eux aussi. Ce sont eux qui ont marqué et c'est comme ça. Ça ne s'est pas joué à grand chose, mais c'est ça les playoffs. On est à 3-3 et maintenant il y a la finale dimanche."

Sur l'importance de l'avantage de la glace pour un match 7

"Je pense que oui, cela compte. On joue bien à la maison, on a la foule derrière nous. C'est un peu comme ici, quand ils jouent à la maison, que leur foule est derrière, c'est dur dans les moments où ils poussent. Chez nous lors du dernier match il y avait 3 500 personnes derrière nous et cela a donné tout de suite un momentum au match. Ecoute, je pense que cela va être un beau match dimanche."

Sur les regrets d'avoir eu peut-être les occasions les plus franches 

"Non, on a fait ce que l'on voulait. Il fallait bien rentrer dans le match. Sabourin a aussi fait un bon match. C'est comme ça. Parfois la chance tourne de notre côté et parfois du leur. On s'attendait à une longue série, ce sont deux belles équipes, maintenant ce sont des moments dont l'on rêve tous dans une carrière de hockeyeur comme joueur ou coach. Disputer un septième match, c'est le plus beau moment des playoffs. Il faut rester positif pour préparer le match comme il faut d'ici dimanche. Notre équipe a beaucoup de caractère, il y a eu beaucoup de voyages, beaucoup de matches, peu de temps de récupération, mais on est en forme. On a travaillé toute l'année pour ça et ça va finir par payer."

Sur le fait que la récupération sera la clé de cette longue série

"C'est sûr. Après chaque match, il faut faire le maximum pour récupérer le plus possible pour être prêts pour celui d'après."

Sur le fait que la victoire en Coupe de France donne à Grenoble un avantage psychologique pour ce septième match

"Non. La saison régulière c'est une chose, la Coupe de France c'est une chose, mais les playoffs c'est autre chose. C'est complètement une autre histoire."
 

Fabrice Lhenry (entraîneur des Dragons de Rouen)

Sur le plaisir de rester en vie après cette victoire


"C'est clair. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu autant l'envie de monter dans un bus comme cela. On est tous heaureux de retourner à Grenoble. Les joueurs ont mérité d'aller jouer ce septième match. Ils ont montré une grosse envie de jouer. Ils étaient déterminés. C'est vrai que cela a été très difficile. Heureusement que Dany Sabourin nous arrête trois des quatre breaks que l'on a donné dans le deuxième tiers. Il nous a tenu dans le match et même en prolongation il fait deux gros arrêts.
Mais je pense que sur l'ensemble du match, on mérite de l'emporter. On a été assez pénalisés au premier tiers. C'est encore là-dessus qu'il faut progresser, parce qu'à cinq contre cinq on est un peu supérieurs à Grenoble. Mais ils sont très dangereux en power play."

Sur le fait que dimanche Rouen va affronter Grenoble pour la douzième fois cette saison

"Oui, c'est vrai qu'on les connaît par coeur à force. On connaît leurs forces, leurs faiblesses. On sait que tous les matches sont très disputés et que cela se joue vraiment à pas grand chose. Il reste un gros match pour s'offrir une finale."

Sur l'état physique dans son vestiaire

"Ecoutez, ce soir tout va bien. Il n'y a pas de blessés et ça c'est très important. Il y a juste Olivier Dame-Malka qui est encore malade et que l'on ne va pas pouvoir emmener avec nous, mais tout le reste de l'équipe est en super santé. C'est sûr qu'il y a des poches de glace un peu partout dans le vestiaire actuellement, mais au hockey s'il n'y en a pas, cela veut dire que l'on n'a pas tout donné. Ils ont pris des coups, bloqué des shoots, ils méritent amplement d'aller jouer ce septième match."

Sur les clés du match de dimanche devant le public grenoblois

"C'est clair que pour l'instant il faut récupérer. Demain (samedi) on va profiter de la journée. Dimanche on joue à 16h, donc le planning sera un peu différent. Il va falloir commencer le match comme on l'a fait ce soir et lors des quatre premiers matches, mais surtout pas comme lors du cinquième match om l'on n'était pas présents au premier tiers. Si l'on joue soixante minutes et plus comme ce soir, on a toutes nos chances d'aller en finale. On a brûlé tous nos jokers, eux n'en ont plus non plus, c'est sûr que c'est toujours difficile de finir une série, mais on a des joueurs d'expérience qui ont déjà vécu cela. On était mené en quarts de finale 2-1 contre Angers et ils ont bien su réagir pour finir la série. J'espère qu'ils le feront dimanche."

Sur le soulagement d'avoir sauvé une balle de match

"C'est clair que maintenant l'euphorie est dans notre camp, mais il faut savoir gérer les émotions. On a vu que quand on a marqué le 2-1 on a pris l'égalisation trente secondes après. C'est là-dessus qu'il faut faire attention. Il ne faudra pas faire d'erreur dimanche. J'ai confiance en ce groupe qui mérite d'aller jouer une finale."

Sur le fait que ce sera peut-être l'expérience de Rouen qui fera la différence dans cette série, comme lors de ce sixième match où François-Pierre Guénette, Marc-André Thinel et Dany Sabourin ont été décisifs

"C'est sûr qu'il faut compter sur l'expérience, mais on a aussi la fougue de la jeunesse qui peut nous aider. C'est vrai que j'ai beaucoup fait jouer les plus anciens après la mi-match. Ils ont répondu présent et je suis heureux pour eux car ce sont eux qui concluent le dernier but."
 
 
© 2017 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...