Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Championnats du monde : France (Team France)
Hockey sur glace - Texier, Leclerc et Bouvet nous donnent leurs sensations sur ce mondial
 
En début de mondial nous avons eu l'occasion de rencontrer trois jeunes de l'équipe de France qui nous raconte leur mondial mais font également le bilan de leurs saisons passées.
 
Royal Arena, Copenhague, Hockey Hebdo Brice Voirin le 06/05/2018 à 15:00
Photo hockey Texier, Leclerc et Bouvet nous donnent leurs sensations sur ce mondial - Championnats du monde : France (Team France)


Alexandre Texier :


Comment tu as vecu ton premier match en championnat contre la Russie?
Je l’ai bien vécu, j’étais content d’être là, mais je pense qu’on n’a pas fait le résultat qu’on voulait, on n’a pas joué notre jeu, mais ça reste une bonne première expérience pour moi.

Au niveau de l’esprit du groupe est-ce que l’apport de Laurent Meunier fait quelque chose de supplémentaire?
Je pense que ça nous aide, il sait de quoi il parle et puis il a beaucoup d’expérience surtout pour les jeunes, il nous aide beaucoup, il nous donne beaucoup de conseils, ça nous aide à avancer.

Ton rôle chez les bleus par rapport à ton rôle dans le club?
J’essaie d’avoir le même rôle de joueur-leader sur la glace. On a des joueurs leader dans les vestiaires puis on essaie de monter sur la glace et de jouer notre jeu, de donner un exemple et de travailler fort sur la glace.

Ton idole c’est Pavel Datsyuk je crois, c’était comment de se retrouver face à lui sur la glace?
C’était vraiment cool après je n’étais pas impressionné, j’ai joué mon jeu, j’ai essayé de travailler plus fort que lui. J’ai pris beaucoup d'expérience en le regardant.

L’absence de Roussel, Bellemare?
Surement, en tout cas on est sans eux, on ne pense pas à ça, on a un groupe aujourd’hui et on travaille avec ce groupe.

Bilan de ta saison en Finlande?
Un bon bilan, je pense que c’était dur au début de la saison puis j’ai su travailler fort après, c’est le haut niveau donc il faut gagner sa place à chaque entrainement et puis je pense que j’ai pris beaucoup d’expérience, j’ai réussi à développer les points que je voulais améliorer.

Des contacts avec les dirigeants de Colombus?
Non.
 
 
 
Photo hockey Texier, Leclerc et Bouvet nous donnent leurs sensations sur ce mondial - Championnats du monde : France (Team France)

Guillaume Leclerc :

Comment tu l’as vécu ton premier match?
Forcement les résultats c’était compliqué, après ça reste un bon match. Il y a des choses à corriger individuellement et collectivement, mais ça reste une belle expérience pour commencer les championnats du monde.

Tu as commencé la saison aux USA, puis tu es rentré à Grenoble.
Ça ne se passait pas très bien depuis le début, c’est dur de jouer. Quand j’ai eu mes opportunités, je n’ai pas non plus été très bon, les opportunités n’allaient pas très vite à mon gout, j’ai cherché un nouveau souffle, c’est tombé à Grenoble et c’est bien passé comme ça.

Tu es content de ta saison en club malgré tout?
Sur le plan individuel il y a des satisfactions en tirer. Après c’est dur de sortir de la saison sans titre. C’est toujours bien d’avoir des titres à la fin de la saison, d’avoir gagné quelque chose, c’est dommage de finir comme ça.

Ton ressenti par rapport à l’équipe lors de ce championnat?
L’esprit du groupe est vraiment génial, vraiment très-très bien accueilli. Je ne connaissais pas les gars à part quelque uns, mais très peu des gars avant le premier stage en février. Non, mais vraiment très bien accueilli, on s'entend très bien.

L’apport de Laurent Meunier?
Je ne le connaissais pas en joueur, mais forcément il a un vécu, l' avoir autour c’est toujours un plus.

Ton rôle sur ta ligne en EDF?
Je joue sur un trio plutôt défensif, je dois mettre un peu d’intensité, de patiner, essayer d’être le premier sur le palet.

Par rapport à ton rôle à Grenoble?
Forcément, c’est un peu différent, ce n’est pas le même niveau non plus. Il faut savoir jouer son rôle et de respecter ça. Pas de souci pour s’adapter j’ai déjà joué les rôles comme ça.

Arrivée de Fleury et T.Da Costa à Grenoble?
On a joué seulement quelques matchs donc très peu pour parler de la chimie. En dehors de la glace ils sont vraiment géniaux et sur la glace se sont des grands talents aussi. Qu’ils viennent à Grenoble ça va être un plus pour l’équipe et puis aussi pour le hockey ça va être génial. J’ai hâte que la saison commence à Grenoble.

Le match vs la Biélorussie?
Je ne connais pas très bien la Biélorussie, c’est un opposant direct pour le maintien c’est déjà un match crucial c’est tout ce que je peux dire aujourd’hui. On va voir les vidéos aujourd’hui, on va préparer ça dans la journée pour être prêts pour ce soir.

Comment on aborde les matchs vs la Russie et la Suède?
Je n’ai pas d’expérience par rapport à ça. La seule chose que je vois c’est qu’on aurait toujours des chances de gagner, ça reste du hockey, il faut quand même avoir envie de gagner chaque match, c’est la seule chose que je peux dire.

Photo hockey Texier, Leclerc et Bouvet nous donnent leurs sensations sur ce mondial - Championnats du monde : France (Team France)

Maurin Bouvet :
 
Comment tu as vécu le match depuis les tribunes?
C’est sûr qu’on a un regard différent des tribunes, mais on sent comme tout le monde que le débit était difficile pour l’équipe, on a eu un peu de mal pour se mettre dedans, on sort du premier tiers à 3-0. Ensuite au deuxième tiers ça allait un peu mieux. Forcément quand on laisse passer 3-4 buts aux russes c’est très compliqué de revenir, c’est pas qu’on laisse filer, mais il y a un certain faux rythme qui s'installe dans le match.

La réponse dans le match vs biélorusses, l’état d'esprit est remonté dans le groupe?
C’est sûr, on n’est pas content de nous hier, on n’a pas très bien joué, après on joue 7 matchs en 12 jours, il faut savoir passer à autre chose et puis aujourd'hui c’est très important pour le maintien, c’est un adversaire direct, il faut se focaliser directement sur ce match là.

L’ambiance parmi les bleus?
On se retrouve, on est content de se voir. Souvent il y a beaucoup de jeunes c’est des gens que je connais aussi et même les plus vieux, ça fait 10 ans qu’ils se connaissent, ils sont tous ensemble et il y a une bonne ambiance au sein du groupe. Il faut que ça nous aide pour performer pendant les matchs aussi.

Bilan de ta saison en club?
​Avec Gap on a fini 3ème, ce n’est pas un si mauvais résultat. Après je me suis blessé pendant 2 mois au doigt, j’ai été opéré. J’aurais aimé jouer plus de matchs pour pouvoir aider l’équipe. On s’est fait sortir assez rapidement en playoffs, il faut savoir rebondir là-dessus et arriver plus fort l’année prochaine et apprendre de nos erreurs.
 
Merci à tous les trois pour votre temps. Bonne continuation dans ces championnats du monde.

 
 
 
© 2018 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
Gondra a écritle 06/05/2018 à 21:12  
Belmar ? Un peu abusé, là...
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...