Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 


Hockey en France
Hockey sur glace - AG de la FFHG : '' Mi-figues-mi-pépins "
 
Pour le hockey sur glace français, la saison internationale 2018-2019 a été « Mi-figues-mi-pépins » pour reprendre l’expression imagée employée par Luc Tardif lors de son bilan.
 
Source : Média Sports Loisirs La rédaction
Posté par Hockey Hebdo le 25/06/2019 à 16:00
Photo hockey AG de la FFHG :

Tout le monde attendait avec curiosité de voir comment le président de la FFHG et son encadrement fédéral allaient pouvoir justifier un bilan que la nouvelle DTN, Christine Duchamps, a qualifié elle-même de « catastrophique ».

La relégation de l’équipe de France senior en Division 1, celle également des juniors U20 et le maintien obtenu de justesse par les U18 à domicile (à Grenoble), suscitent des inquiétudes légitimes et à provoqué de nombreuses critiques parfois acerbes.
Luc Tardif l’a reconnu en disant « il y a un coup d’arrêt dans notre progression, mais c’est ça le sport. Il faut analyser la situation non pas à chaud, mais froidement. La seule satisfaction, c’est la montée des féminines U18 dans le groupe A. Il n’y a pas péril dans la demeure, même s’il ne faut pas minimiser… »

On l’a compris, les dirigeants fédéraux reconnaissent les mauvais résultats, mais pour l’instant, on ne change rien, tout au moins dans l’encadrement des diverses équipes tricolores. Le nouvel entraîneur national Philippe Bozon garde notamment son poste à la tête des seniors avec un objectif impérieux et à haut risque pour lui : permettre à l’équipe de France de participer enfin aux prochains Jeux olympiques d’hiver à Pékin en Chine en remportant le tournoi de qualification en 2020.
Quant à la gestion de la fédération, le président Luc Tardif, qui a confirmé que c’était bien son dernier mandat, a expliqué qu’il s’appuyait sur deux « piliers », le vice-président exécutif Pierre-Yves Gerbeau et le secrétaire général Jean-David Camus.

Pour essayer de redonner le moral aux participants de l’assemblée générale, Luc Tardif a annoncé une accélération du « plan patinoires » en rappelant l’inauguration en 2019 de trois nouvelles patinoires : à Dunkerque, Angers et Louviers. De plus, une réouverture de la patinoire de Toulon est annoncée prochainement et une nouvelle piste style « Aren’Ice » est prévue à Lille tout en gardant la piste de Wasquehal. D’autres projets sont par ailleurs en cours à Douai, Béthune, Liévin…

La critique récurrente concernant la présence d’un nombre trop important de renforts étrangers dans les équipes françaises est revenue sur le tapis, mais Luc Tardif a répondu : « On ne va pas mettre la FFHG en danger car la loi interdit une limitation. » Comme certains présidents de clubs ne voient que leurs intérêts locaux et ne jouent pas le jeu d’un accord tacite, ce problème n’est donc pas prêt d’être résolu…
Autre annonce, l’arrêt confirmé de la collaboration avec l’Equipe TV qui n’a pas tenu ses promesses en matière de diffusion régulière des matches de hockey. Pour pallier à ce « divorce », Luc Tardif a annoncé que le CNOSF allait lancer une nouvelle chaîne de sports « dans lequel on va faire un magazine de hockey tout en continuant le déploiement Fanseat pour les Division 1 et 2 d’autant que 30 000 euros sont reversés aux clubs. Quant à la Ligue Magnus, un projet de production différente est en cours d’études. »
 
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
.
 
Réactions sur la news
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...