Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 


KHL - Kontinental Hockey League
Hockey sur glace - KHL : Dernier wagon, l'heure du bilan
 
Dans la ville de Khabarovsk, le club résident de la Platinium Arena sera resté petit dans le classement de la KHL
 
Source : Média Sports Loisirs Lev Helenius
Posté par Hockey Hebdo le 30/04/2019 à 10:24
Les faits –  Amur, dernier de la conférence Est avec seulement 19 matches de remportés dont 2 en OT sur 62 de joués. A peine 30% de réussite dans cette saison KHL 2018-2019. Le groupe figure également bon dernier de la division Chernyshev en toute logique. Le doublé perdant.
 
L'entraineur chef de Amur, Alexander Gulavtsev, préfère voir cette saison sous un angle positif. Peut-être est-ce là une manière de faire table rase, oublier et passer à autre chose. Le début de saison a été très compliqué. L'équipe semblait ne pas se trouver. Après explication, le groupe devait s'adapter aux nouvelles exigences mises en place. Cependant, d'autres formations ont elles aussi revu leurs exigences. Les premiers matches se sont joués de manière désordonnée. Alexander Gulavtsev, selon son analyse faite pendant la conférence de presse de fin de saison, que le groupe a joué comme il le fallait sur les 11 derniers matches. Mais sur 62 matches, cela est bien trop tard. L'équipe n'aura pas réussi à se « connecter » plus tôt dans la saison. A partir de là, la performance semble être au rendez-vous avec 8 victoires sur les 11 derniers matchs. En ce sens, l'entraineur chef voit le bon côté des choses.
Photo hockey KHL : Dernier wagon, l
KHL

Le directeur adjoint du club, Vadim Pokolito, évalue la saison comme échec. Difficile de dire le contraire. Des erreurs ont été faites en les reconnaissants pleinements. Ces erreurs sont le fruits de cet echec explique-t'il et termine par exprimer qu'il comprend les erreurs qui ont été faites. Une des erreurs porter sur le portier qui n'a pas répondu aux espoirs misé sur lui ainsi que sur l'attaquant Filippi. Il fait même presque entendre que le poids de cette responsabilité sur le gardien en parlant de l'importance de celui dans une équipe qu'il estime à 70% de l'équipe. La faute n'est pas celle que du gardien mais celle aussi du recrutement. Dans tout cela, il ne faut pas oublier la pré-saison compliqué avec les nombreuses blessures qui n'ont pas aidé à mettre sur les rails le groupe. Enfin, il fini par s'accorder avec son entraîneur en chef sur les aspects positifs de cette fin de saison tout en pendant déjà la saison suivante.
 
« mais notons des moments positifs, de sorte qu'après un pas en arrière, nous prenions deux pas en avant. » . Vadim Pokolito
 
Main dans la main, les deux hommes analyses quels sont les joueurs qu'ils estiment avoir réussi leur saison et les joueurs qui sont passés à côté. On peut s'attendre certainement à un remaniement du groupe avec une forte rotation. A ce jour, Jordan, Langhamer et Zohorna seront de la partie la saison prochaine. Pour le reste du groupe, le travail de réflexion a commencé.
Après cela, on fini par revenir à la question de l'entraineur. En effet, lorsque l'on parle d'analyser les erreurs, il est question de la performance des joueurs mais aussi de l'entraineur. Beaucoup se demandent pourquoi la démission de l'ancien entraîneur a été retardé. La réponse a été claire, nette et l'impide. Vadim Pokolito répond à la question en parlant de confiance. Cette confiance a été donnée jusqu'au bout avec la chance de corriger la situation. Cela est un élément très important de la philosophie du club met-il en avant.
 
Alexander Gulavtsev est déjà concentrer sur la pré-saison. Quelques joueurs de MHL sont à l'entraînement avec l'équipe principale. Certains en seront peut-être, d'autres pas ou aucun d'eux. Cela reste à suivre. L'entraîneur en chef semble vouloir trouver des bons joueurs en MHL avec l'oportunité de leur donner une chance mais il sait pertinament que des jours « prêt à l'emploi » tapent à la porte. La sélection va être rude entre accorder la confiance ou s'accompagner d'hommes du métier. Mais pour ces choix, l'analyse de la saison est toujours en cours et aurant une incidence sur la méthodologie du recrutement.
 
Coût de théâtre, nous avons parlé des raisons de la non réussite de Amur. Soudainement, Gulavtsev parle de tension qu'il y avait dans le groupe. Cette tension a été réglée avec méthode dont il garde le secret. Et cela tombe bien, car pour remplir les objectifs de la prochaine saison de KHL, il ne faudra aucune tension. Les objectifs sont hauts. La direction vise clairement la série éliminatoire avec une place stable dans les huits première équipes de la conférence. Nous ne manquerons de suivre cela.
 
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
.
 
Réactions sur la news
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...