trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey en France
A QUOI PEUT TE SERVIR LA PREPARATION MENTALE ?
 
Le terme « préparation mentale » est très vaste et englobe une multitude d’outils, de prise en charge, d’exercices, de thèmes abordés. J’entends souvent les sportifs me dire « oui, je fais de la préparation mentale avant un match, enfin, je pense à mon match, j’ai une routine ». C’est top mais il y a encore mieux ! En France, nous utilisons peu ou pas assez cette discipline annexe. C’est une erreur. Lorsque je présente mon travail (pour rappel, j’accompagne des sportifs pour optimiser leurs performances grâce à la nutrition et la préparation mentale 😉), je pose tout le temps cette question.
 
Media Sports Loisirs, Hockey Hebdo Jean-Baptiste le 15/12/2022 à 11:31

N°5

 
-   A QUOI PEUT TE SERVIR LA PREPARATION MENTALE ?   -


Un rappel avant de commencer…. Je suis Jean-Baptiste et j’accompagne des sportifs/sportives adultes et enfants pour améliorer leurs performances grâce à deux piliers essentiels :
La nutrition et la préparation mentale
 
 

« Tu t’entraînes physiquement et techniquement sur et en dehors de la glace. Mais pourquoi ne t’entraînes-tu pas mentalement depuis que tu as commencé ton sport ? »
 
Pourquoi ne pas entraîner autant son cerveau que ses muscles, répéter des exercices mentaux autant que des gestes techniques ?
 
A chacun sa réponse. Selon moi, il s’agit d’un état d’esprit et d’une méconnaissance de la discipline (les prémices de la préparation mentale remontent seulement aux années 50 en France.) Les disciplines annexes sont peu utilisées voire encore taboues mais il n’est jamais trop tard pour leur donner la place qu’elles méritent.
 
Dans cet article, j’énumère les 7 principaux thèmes que tu peux aborder et améliorer grâce à la préparation mentale. Enfin, je te donne les 3 préjugés de la discipline que je rencontre le plus souvent.
 


I - LES 7 PRINCIPAUX THÈMES QUE TU PEUX AMÉLIORER GRÂCE
A LA PREPARATION MENTALE
 
Que tu sois joueur ou gardien, je suis certain que tu vas t’identifier dans un ou plusieurs thèmes :
 
1/ LES OBJECTIFS
  • « Que vais-je faire la saison prochaine ? »
  • « J’aimerais devenir professionnel un jour. »
  • « Je voudrais trouver plus tard un club en Magnus.»
Je peux te donner des milliers d’exemples. Si tu n’as pas d’objectifs professionnels (mais aussi personnels) ou si tu as des objectifs mal définis « un jour », « ces prochaines années », tu ne peux pas avancer ni progresser dans ta carrière de sportif.
C’est très simple mais sans objectifs à court, moyen et long terme, tu va rester bloqué sans visualiser le chemin et les actions à mettre en place pour réussir.
 

2/ L’ÉNERGIE
  • « Je suis fatigué. J’ai mal aux jambes »
  • « Vivement que ce 3ème tiers se termine. »
  • « Je suis épuisé de la semaine d’entraînement. »
L’énergie est la base de ta performance sportive. Elle est d’autant essentielle qu’elle doit être constante tout au long de la saison. Des techniques de relâchement permettent une meilleure gestion de l’énergie au moment propice.
 


3/ L’ESTIME DE SOI, LA CONFIANCE EN SOI
  • « J’espère que je ne vais pas prendre trop de buts»,
  • « Je suis nul, mes statistiques sont trop basses»,
  • « J’ai vraiment fait un shift de m… »,
  • « Je suis moins bon que lui »,
  • « L’équipe adverse est plus forte, on va perdre c’est sûr ! ». 
Un thème que j’aborde très régulièrement en accompagnement individualisé. Il est important d’avoir confiance en toi, savoir qui tu es et pourquoi tu le fais. Divers exercices sont à disposition comme l’ancrage, des exercices de respiration et même des outils permettant de travailler sur ton identité.
Sans confiance en toi, ta technique ne sera pas optimale, logique.
 
4/ LES ÉMOTIONS
  • « J’ai peur de ne pas être à la hauteur»,
  • « J’espère être meilleur qu’au dernier match»,
  • «  Ça m’énerve, l’arbitre siffle alors qu’il n’y a rien! »,
  • « On a perdu, tout est fini. »,
  • … adepte du banc des pénalités offrant de nombreuses supériorités numériques aux adversaires.
Un thème très vaste qui regroupe la peur, la colère, la tristesse, la frustration, le refus, l’incompréhension…
Les émotions sont à la base de la performance générale. Si tu joues en colère ou avec la peur, tu n’es pas au meilleur de ce que tu peux faire. Les émotions provoquent des réactions externes qui sont pour la plupart des cas néfastes pour toi et ton équipe.
Le travail sur le discours interne, la gestion du stress, le feedback peuvent être une solution.
 
5/ LA COMMUNICATION
  • « Je ne comprends pas la décision du coach »,
  • « Pourquoi ne me fait-il pas jouer ? »
La communication est essentielle que ce soit avec tes coéquipiers mais aussi le staff. Toute incompréhension, tension entraîne une contrainte et donc une défaillance dans ton propre système. La préparation mentale n’est pas magique et tu ne peux pas t’entendre constamment avec tout le monde mais elle te donne des outils pour mieux comprendre les comportements des autres.
 
 6/ LA CONCENTRATION
 
Une erreur défensive, un attaquant laissé seul, un moment d’inattention dans la cage, une prise de décision trop lente, un but encaissé. Voici quelques exemples de phases de jeu qui anéantissent ta concentration et qui ont un impact direct sur le résultat collectif mais aussi individuel.
 
Facile de te dire « reste concentré » (ce qui entre nous ne veut rien dire) mais avoir une routine d’avant match pour te préparer, un exercice de secours pour rester focus pendant le match te permettent une optimisation de tes performances.
 
7/ LA MOTIVATION
  • « Pourquoi je fais du hors glace ? Ça ne sert à rien »,
  • « On joue contre la dernière équipe du championnat. De toute façon on va gagner ».
Je prends souvent l’exemple de la coupe de France (toutes disciplines confondues) lorsqu’une équipe classée en plus petite division élimine une équipe de joueurs professionnels. Incroyable et pourtant tout est possible… en fonction de la motivation de chacun.
 
Sans objectifs que j’ai cité plus haut, pas de motivation. Tout est lié. A chaque instant, chaque action que tu entreprends, tu dois savoir pourquoi tu le fais (ex : je veux donner mon maximum pour l’équipe), et comment tu le fais (ex : je m’entraîne 3 heures hors glace pour améliorer mon cardio sur la glace).
 


II - LES 3 MYTHES DE LA PREPARATION MENTALE
 
Pendant mes échanges sur mon travail, je me rends compte qu’une majorité de sportifs ont des préjugés sur la préparation mentale.

Voici les 3 principaux :
 
1/ LA PREPARATION MENTALE EST UTILE UNIQUEMENT POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU
 
Faux ! Peu importe ton niveau, la préparation mentale peut te servir à optimiser tes performances, que tu sois adulte ou enfant. Elle est utile sans que tu t'en rendes compte. Par exemple, tu n’es même pas conscient que ton discours interne (ce que tu te dis intérieurement) est négatif et donc apporte une contrainte.
La préparation mentale peut tout simplement te donner ce qu’il te manque pour accéder à l’échelon supérieur et que tu travailles en vain avec la préparation physique.
 
 2/ LA PREPARATION MENTALE EST UTILE QUAND TU AS UN PROBLÈME OU QUE TU ES FAIBLE
 
Faux ! Il faut voir la préparation mentale comme une discipline de prévention. Tu te prépares à contrer toutes les différentes contraintes lors d’un entraînement, d’un match ou d’une situation en dehors de la glace. Il n’y a pas de faiblesses à avoir au contraire, c’est un atout et une force de choisir d’autres disciplines annexes.
 
3/ LA PREPARATION MENTALE EST UN « BOURRAGE DE CRÂNE »
 
FAUX ! La préparation mentale est basée sur plusieurs approches en fonction de la personne. Les outils et accompagnements sont choisis en fonction de chaque sportif, en fonction de ses propres besoins et de ses propres sensibilités.
 
Tu t’es reconnu dans certains exemples ? C’est tout à fait logique. Au final, la préparation mentale aborde énormément de thèmes afin d’optimiser tes performances individuelles mais au final collectives. Que tu sois attaquant, défenseur ou gardien, chacun en a besoin pour corriger et prévenir des contraintes liées au sport.
 

Pour plus dinformations ou des questions, cest par ici :



Je suis Jean-Baptiste, passionné et pratiquant de sport depuis mon plus jeune âge ! D’ailleurs, j’ai joué quelques années en équipes mineures à Dijon pour m’orienter vers le roller-hockey depuis déjà 30 ans (compétition : N3, N2). Je reste encore très présent autour des patinoires puisque mon fils est gardien de but et j’accompagne individuellement des hockeyeurs. J’ai fondé arborésanté.
J’accompagne des sportifs ou sportives, amateurs ou avertis, adultes ou enfants sur deux piliers fondamentaux qui sont la nutrition et la préparation mentale
.
 

 
 
 
© 2023 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...