trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de la Ligue : 1/4 retour : Dijon vs Grenoble
2-5
(0-0 1-1 1-4)
Le 12/11/2014
Patinoire Trimolet - Dijon
Dijon  ] Grenoble  ]
« Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de cœur » [Pierre Terrail de Bayard]
 
A l’occasion du quart de finale "retour" de la Coupe de la Ligue, les Dijonnais accueillaient, hier soir, l’équipe de Grenoble. Lors de leur précédente rencontre à Pôle sud, en terre iséroise, aucune des deux formations ne s’était démarquée. Sur le score de 5 à 5, le match retour promettait un duel particulièrement intéressant. Les deux premiers blocs, alors alignés sur la glace, ainsi que la totalité des personnes dans la patinoire ont marqué une minute de silence en mémoire à la tragique disparition du petit Hugo.
 
Patinoire Trimolet - Dijon, Hockey Hebdo Guillaume MEURISSE / Axel SCHANEN le 13/11/2014 à 09:50
FICHE TECHNIQUE

712 spectateurs
Arbitres : M. Barcelo G. assisté de MM. Furet et Caillot
Buts :
Dijon : 37:29 Ilpo Salmivirta (ass Martin Gascon et Mathieu Briand) ; 46:41 Aram Kevorkian (ass Alexandre Mulle et Quentin Mahier)
Grenoble : ; 39:50 Dominic Jalbert (ass Eric Chouinard) ; 49:29 Christophe Tartari (ass Pierre-Antoine Simonneau et Hampus Gustafsson) ; 56:44 Danick Bouchard (ass Toby Lafrance et Sam Roberts) ; 58:22 Eric Chouinard (ass Pierre-Luc Lessard et Julien Baylacq) ; 58:53 Danick Bouchard (ass Toby Lafrance et Nicolas Favarin)
Pénalités
22 mn (dont 10 mn à Gutierrez) contre Dijon
22 mn (dont 10 mn à Simonneau) contre Grenoble


Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/4 retour : Dijon  vs Grenoble  - « Il n
Photographe : Axel SCHANEN
Le coup d’envoi est donné et profite aux locaux qui, seulement vingt-deux secondes plus tard, auront l’occasion de prendre deux tirs, le premier d’O. Dame-Malka, non cadré sur la cage grenobloise, puis celui de T. Roussel, arrêté non sans picotement au niveau du bassin, par M. Zajkowski qui en profitera pour plaisanter avec le juge de ligne venant récupérer la rondelle dans la mitaine.

La charge est sonnée et les Dijonnais se montrent offensifs. Ils s’approprient quasiment les deux premières minutes de jeu avant que J. Perret se place en situation dangereuse devant le filet d’H.C. Buysse mais ne puisse ni construire, ni tenter sa chance, se heurtant au retour rapide de T. Roussel.
Après un long dégagement, S. Gervais récupère le palet  et transmet à T. Lafrance qui le perd en zone offensive.
Les actions sont rythmées, H. Gustafsson passe à S. Roberts qui slappe. Le palet sera arrêté, sans rebond, par le gardien ducal.

Les Ducs cherchent à s’installer dans leur zone offensive et y parviennent globalement plus facilement que les Brûleurs de Loups qui, eux, profitent plus de contre-attaques pour apporter le danger. Les deux équipes rivalisent d’efforts dans les stratégies de jeu, cherchant tantôt à servir les défenseurs à la bleue, tantôt à provoquer les déviations avec des passes appuyées.
Aucune des deux formations n’arrivent à passer les frontières respectives des deux gardiens qui se montrent sous un excellent soir.
Une poignée de secondes avant la sirène, I. Salmivirta prend une pénalité mineure pour une charge contre la bande et permet aux Brûleurs de Loups de mettre la pression sur la formation défensive dijonnaise, provoquant des tensions, conséquences du passage sur le banc de l’infamie d’O. Dame-Malka et de H. Gustafsson pour cinglage. Les visiteurs conserveront ainsi l'avantage numérique en début de deuxième période.

A l’issu du premier vingt, les filets restent inviolés et les joueurs retournent aux vestiaires, après avoir offert aux spectateurs un spectacle de qualité.


Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/4 retour : Dijon  vs Grenoble  - « Il n
Photographe : Axel SCHANEN
Grenoble rentre rapidement dans le match et H.C.Buysse est canardé. Il doit user de prouesses gymniques pour parvenir à protéger son but. Mais, contre toute attente, et après avoir tué la pénalité, l’arbitre signale un surnombre côté grenoblois. Dijon va pouvoir essayer d’imposer son powerplay.

A l’issue des deux avantages numériques, aucune des formations n’arrive à prendre d’ascendance sur l'autre.

Les esprits commencent à s’échauffer, notamment entre J. Perret et O. Dame-Malka.

Les sorties de zone grenobloises sont toutes réalisées sur le même principe et les Dijonnais ne peinent pas trop à contenir l’offensive iséroise.

Sous les yeux de Pierre Pousse, venu assister à la rencontre, les secondes défilent sans que les arbitres n’aient besoin de siffler de fautes de jeu trop fréquemment.

A. Montenoise, en position d’avant-dernier défenseur, fait trébucher C. Tartari situé dans la petite glace et se dirigeant dangereusement vers le slot bourguignon avec le puck. Le jeune Dijonnais écopera alors d’une pénalité que son équipe parviendra à avorter à coup de dégagements et de luttes dans les bandes.

H.C.Buysse, bousculé par T. Lafrance, perd sa crosse et doit se saisir de celle de A. Kevorkian pour la substituer. Un palet sorti de la zone de jeu permettra aux Dijonnais de reprendre leurs positions et leurs outils respectifs.

D. Bouchard dribble Q. Mahier, préalablement couché pour intercepter une éventuelle passe, et se retrouve face au portier dijonnais. Il parvient à reprendre du revers un palet qui, lancé en direction de la lucarne droite, est capté par la mitaine de H.C. Buysse, héroïque et acclamé par les partisans locaux.

R. Gutierrez et P.A. Simonneau en viennent aux mains après une offensive bourguignonne. Les arbitres contiennent les joueurs autour de nos deux boxeurs et c’est seulement après qu’un des deux joueurs emporte l’autre au sol, que les juges de lignes interviennent. Une altercation, propre et rondement contenue par les officiels, qui a le mérite de faire retomber la tension.

Une nouvelle fois mis à contribution, H.C.Buysse réalise un grand écart sur le tir de J. Perret, lancé en break par T. Lafrance.

O. Dame-Malka, beaucoup sollicité pour envoyer des boulets de canon et fatiguer physiquement M. Zajkowski qui, ne cessant de se secouer la main, commet un impair et rate sa fermeture de zone, mais ce sera sans incidence, le palet est renvoyé par le gardien français en direction du camp visiteur.

S. Gervais puis C. Tartari rejoignent le banc de pénalité et, après une longue période en killing play, retrouvent la glace alors que Dijon s’apprête à inscrire le premier but de la rencontre. Sur une passe du fond de glace en direction du centre, I. Salmivirta s’y prend à deux reprises pour glisser le palet sous la mitaine du gardien isérois. [1-0 ; 37’29]

La fête des locaux sera vite étouffée lorsque, dans un bouillon de joueurs aux coudes à coudes, situés devant la cage dijonnaise, H.C. Buysse bloque le palet sous sa botte alors que celle-ci se trouve derrière la ligne rouge. Le but est accordé à D. Jalbert par le head, bien placé pour la validation.[1-1 ;39’50]

A l’issue de la période, les deux formations sont toujours à égalité et devront continuer de pousser pour accéder à la qualification.
 


Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/4 retour : Dijon  vs Grenoble  - « Il n
Photographe : Axel SCHANEN
Le troisième tiers est décisif dans cette rencontre.

S. Caccioti relance S. Gauthier pour un one-shot stoppé par M. Zajkowski. Le contre est fulgurant et c’est au tour de H.C.Buysse de fermer la porte. En moins de deux minutes, les gardiens ont tous deux pris déjà deux lancers.
B. Lardière manque de peu de marquer un but sur une cloche perdue alors qu’il se situait au second poteau.
Le palet navigue d’un camp à l’autre, mettant régulièrement à l’épreuve les gardiens.

Q. Mahier relance par la bande sur A. Kévorkian qui donne au centre en zone neutre pour A. Mulle. L’attaquant franchit la ligne bleue, laisse le palet en retrait pour A. Kévorkian qui a suivi et peut prendre un slap masqué qui viendra se loger dans la lucarne opposée de M. Zajkowski. Il inscrit alors le second but de son équipe. [2-1 ; 46’41]

Les Brûleurs de Loups ne baissent pas les bras et montrent une nouvelle fois que la compétition n’est pas terminée. Ils profitent d’une faute différée dijonnaise pour échanger leur portier contre un joueur de champ et, alors que H. Gustafsson envoie au fond pour P.A.Simonneau, A. Rech touche le palet sans le contrôler, et C. Tartari reprend de volée la rondelle et marque en lucarne le but d’égalisation. [2-2 ; 49’29] Les Archi'ducs hurlent mais l'arbitre connaît la règle et accorde le point.

Tout est à refaire pour Dijon. C’est la deuxième fois que Grenoble remonte au score et, psychologiquement, les locaux doivent reprendre une nouvelle fois les rênes à domicile.
Alors que H.C.Buysse est mis à contribution, les Dijonnais adoptent une position plutôt défensive avec des forecheck minimisés.
M. Briand va chercher dans le fond de glace adverse le précieux morceau de caoutchouc vulcanisé mais S. Gervais lui subtilise sans y mettre la forme puisque le jeune Duc prendra, au passage, un coup de poing au visage non signalé par M. Barcelo.

S. Gervais, visiblement en alerte, doit s’interposer entre A. Kevorkian et la cage, lui assenant un nouveau mauvais coup. Il récupère le palet et le transmet à J. Perret qui, d'une passe transversale, trouve D. Bouchard qui aligne la lucarne et inscrit le but qui va changer le cours du match. [2-3 ; 56’44]

La qualité de l’arbitrage semble commencer à s’effondrer, tout comme l'entrain des locaux.

J. Tolvanen, alors qu’il reste moins de deux minutes de jeu, prend son temps mort. Tout porte à croire que le portier va sortir pour provoquer un surnombre.
L’engagement se passe en zone défensive grenobloise, H.C. Buysse rejoint le banc une fois l’engagement gagné par ses coéquipiers mais, peu de temps après s’être installé, les Brûleurs de Loups récupèrent la rondelle et c’est leur capitaine E. Chouinard qui part en break et lance en hauteur le palet en cage vide. [2-4 ; 58’22]

Dijon joue le tout pour le tout jusqu’à la fin du match et le gardien sortira une seconde fois. N. Favarin lance le palet en zone neutre pour T. Lafrance qui sert D. Bouchard et marque le dernier but, dans une cage déserte, une minute avant la fin du match. [2-5 ; 58’53]

Dijon, anéanti, attend avec impatience la fin d’un cauchemar non mérité.
 



Les deux équipes s’appréhendaient respectivement. L’issue sonne la qualification grenobloise pour la suite et la fin de l’aventure ducale. Grenoble sort son épingle d’un jeu dynamique et physique face à une équipe de Dijon qui n'a pas démérité. Le score final n’est pas révélateur de l’engagement sur la glace.
Les Dijonnais vont devoir se remettre très rapidement de cette défaite pour affronter, en Ligue Magnus, le Gamyo, demain soir, dans les meilleures dispositions. Quant aux Brûleurs de Loups, ils affronteront, à domicile, les Strasbourgeois, avant de retrouver également Epinal, pour la prochaine étape de la Coupe de Ligue.


Etoiles Hockey Hebdo :

*** : Aram Kevorkian
** : Michal Zajkowski
* : Henri-Corentin Buysse

 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...