trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 2ème journée : Grenoble vs Villard-de-Lans
4-0
(2-0 0-0 2-0)
Le 20/09/2011
Grenoble Pôle-Sud
Grenoble  ] Villard-de-Lans ]
Grenoble en roue (trop) libre?
 
Alors que les deux rencontres d'avant saison entre Grenoble et Villard de Lans laissaient supposer un résultat serré, ce nouveau derby nous a clairement laissé sur notre faim
 
Grenoble Pôle-Sud, Hockey Hebdo Laurent Labrot, Christophe de Meeus le 21/09/2011 à 00:04
FICHE TECHNIQUE

2205 spectateurs
Arbitres : Mr Colleoni, ass. Margry & Florentin
Buts :
Grenoble : 04"54 Mitja Sivic (ass Michael Steiner) ; 12"12 Francis Desrosiers (ass Damien Raux) ; 54"14 Matthieu Le Blond ( et Michael Steiner) ; 57"23 Elie Raibon (ass Michael Steiner et Kévin Dusseau)
Villard-de-Lans :
Pénalités
12 contre Grenoble
10 contre Villard-de-Lans


Dans une patinoire grenobloise clairsemée avait lieu mardi soir la troisième rencontre de la saison opposant Grenoblois et Villardiens. Avec l'absence de quelques joueurs clefs à Grenoble en la personne d'Amar et d'Aquino, remplacé pour ce dernier par Damien Raux sans club pour le moment, et l'arrivée de Danick Bouchard, canadien présentant un cv respectable dans le Vercors, on pouvait penser assister à une rencontre indécise et engagée. Ce ne fut pourtant pas le cas.




Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 2ème journée : Grenoble  vs Villard-de-Lans - Grenoble en roue (trop) libre?
Laurent Lardière
R.Farrugia fait front devant A.Rouleau
Training session et roupillon


La rencontre démarrait pour laisser rapidement une impression de faux rythme, pouvant correspondre au round d'observation classique de la part de deux formations qui se craignent. Pourtant, au fil des minutes, la sensation que cette entrée en matière pas franchement folichonne durait bel et bien était confirmée par un niveau de jeu médiocre des deux côtés, et un engagement physique parfois plus proche d'un entraînement que d'une rencontre professionnelle.

Côté visiteur, les lacunes entrevues face à Gap lors de la première rencontre de Coupe de la Ligue à domicile revenaient à la surface, à savoir de réelles difficultés à assurer des passes correctes et des erreurs défensives particulièrement grossières. En face, Grenoble était loin de son meilleur hockey et allait le rester malheureusement toute la soirée, sans cependant jamais donner l'impression que l'adversaire du jour puisse l'inquiéter, un paradoxe qui nous semble parfaitement résumer la rencontre.

Après une première pénalité tuée assez facilement malgré un tir de Sage Vallier, les Brûleurs allaient trouver rapidement la faille par Sivic, l'homme en forme, qui proposait un superbe slalom dans la défense des Ours avant de tromper Farruggia d'un joli lancer croisé à 4"54 sur une passe de Steiner. (1-0)

Un but qui ne reveillait pas les deux équipes au récital approximatif et ponctué de quelques frappes sur les deux gardiens dont Quemener titulaire ce soir.

Dans un ensemble gentil et tranquille, les minutes passaient avec le sentiment que le spectacle offert, pas spécialement désagréable car ponctué de quelques déboulés divers et mouvements collectifs intéressants mais trop peu fréquents, était tout de même assez ennuyeux.

Pourtant, les approximations villardiennes allaient se payer une nouvelle fois, Desrosiers parvenant à doubler la mise à 12"12  au terme d'une situation assez confuse devant le but de Farruggia, et ponctuée de plusieurs erreurs défensives hélas rédhibitoires à ce niveau (2-0).

Sans que l'on puisse dire que Grenoble domine son sujet, les Brûleurs plus réalistes avaient bien pris le large, et Villard malgré une fin de période plus soutenue ne parvenait pas à revenir malgré l'apport d'un Bouchard incontestablement de qualité, mais bien seul en attaque ce soir.





Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 2ème journée : Grenoble  vs Villard-de-Lans - Grenoble en roue (trop) libre?
Laurent Lardière
F.Desrosiers prend de vitesse Sage Valier
Sous contrôle penthotal ?

Le retour des vestaires voit une baisse d'intensité progressive qui va pénaliser le déroulement de la période, avec une intensité en berne, des actions parfois sympathiques mais dont on a clairement l'impression qu'elles ponctuent un match amical que l'on croyait plutôt réservé à l'avant saison. Certes, Villard et Grenoble tentent de jouer mais au delà des approximations déjà évoquées, l'impression d'un ordre établi qui voit Grenoble administrer les affaires courantes et Villard faire des efforts voués à l'échec  s'impose progressivement à un public de plus en plus silencieux et à une tribune de presse également sans réaction.

Plusieurs pénalités grenobloises dont certaines évitables viennent casser pratiquement dix minutes de jeu, sans que Villard ne puisse proposer de décalages significatifs, susceptibles de tromper un Quemener qui fait le métier mais dont on ne peut pas dire non plus qu'il ait à s'employer particulièrement.

A ce stade de leur lecture, certains connaisseurs pourront me faire remarquer que cette rencontre a connu des attaques et jeu de mouvement intéressants, et que l'auteur de l'article a pris le parti de critiquer en profondeur une rencontre certes pas folichonne mais qui tout de même a proposé un peu de spectacle. Nul ne prétendra que l'ensemble a été franchement désagréable en soi, mais on est tout de même en droit d'attendre davantage d'un match professionnel en terme d'intensité et de volonté des joueurs. Pour illustrer ces propos, voyons ensemble quelques statistiques jamais reprises par la presse, et dont il est ici facile de donner les chiffres.

- Nombre de frappes violentes avec un joueur qui tente de s'interposer en défense: 04 (on est gentil là-dessus)

- Nombre de joueurs se couchant pour bloquer un lancer violent: 0 (Simon Bachelet revient !)

- Nombre de brassages, explications entre joueurs, intimidations: 1 (Szabo-Desrosiers à 58 minutes)

- Nombres de charges appuyées contre la bande: 1-5 (on dit bien bande et pas en dehors)

Avouons que pour un derby avec le voisin villardien, l'ensemble ne renvoie pas l'image d'une rencontre engagée.





jeu zen et match!


La dernière période va voir l'équipe locale administrer son avantage et profiter encore de certaines largesses de Villard. La sensation désagréable que les deux équipes se contentent du résultat arrive dès la reprise, Grenoble assurant au maxium ses changements de lignes, ce que l'on peut comprendre vu les problèmes entrevus à ce niveau les semaines précédentes, tandis que les Ours du Vercors proposent une réplique que l'on aurait encore une fois voulue plus engagée.

Après une pénalité évitable de Dusseau, Grenoble va définitivement prendre le large avec une réalisation de Le Blond à 54"14 (3-0) qui confirme les soucis défensifs des visiteurs. Farruggia va devoir s'employer à plusieurs reprises, en particulier sur un face à face avec Raux, mais sera finalement sorti en fin de rencontre. Moins de dix secondes de cage vide suffiront aux Brûleurs pour en terminer avec Elie Raybon à 57"23 (4-0).





Photo hockey Coupe de la Ligue ARCHIVES - Coupe de la Ligue : 1/8ème, 2ème journée : Grenoble  vs Villard-de-Lans - Grenoble en roue (trop) libre?
Laurent Lardière
A.Rouleau passe en force Y.Diaferia et Szabo
Vous avez dit mitigé....


Au final, le connaisseur qui a assisté à cette rencontre (disons connaisseur car un public n'ayant jamais vu de hockey de sa vie y trouvera l'attrait de la nouveauté) peut conclure sa soirée en considérant qu'il a assisté à une explication franchement médiocre dans le fond et la forme. Sans crier au scandale, on est en droit d'attendre mieux de pareil derby, le problème étant tout de même que l'on ne peut pas reprocher à Grenoble d'avoir maitrisé l'affaire ni de préserver au maximum ses joueurs pour des rencontres plus délicates, à commencer par la venue de Strasbourg samedi. Reste que le spectacle était vraiment limité  ce soir. Difficile également d'en vouloir à Villard de Lans de faire avec ses moyens, la déception à ce niveau vient sans doute que l'on avait vu les deux équipes être plus proches en amical d'avant saison, et même de s'engager davantage lors de la rencontre disputée à Pôle-Sud par exemple.

Il sera bien naturellement difficile de porter un quelconque jugement sur la prestation grenobloise, et il nous tarde pour cela de voir les Brûleurs face à un adversaire plus coriace ce qui devrait être le cas samedi pour la venue de Strasbourg ? Pour le moment, soit on doit voir Villard comme ayant un problème d'effectif et de cohésion qui se traduit par un niveau de jeu très inférieur à celui de l'équipe moyenne de Magnus, jugement à nuancer quand on voit la bonne résistance proposée par les Ours face à Gap, soit on doit bien considérer avec la rencontre face à Rouen comme indicative, que Grenoble est sur la pente ascendante pour ne pas dire très ascendante? Ayons ceci en tête et remettons le jugement à plus tard, après la venue de Strasbourg par exemple.

Côté villardien, le résultat et plus encore la manière inquiète, avec certains joueurs quasi-invisibles et des erreurs défensives déjà évoquées. Présentant nous semblait-il un effectif plus homogène après le départ de l'OVNI Gauthier, Villard nous semblait armé pour une saison faite comme à son habitude de bonnes surprises et de maintien assez facilement acquis. Ici encore, il semble trop tôt pour juger, l'équipe n'ayant pas encore totalement bouclé son recrutement et ayant enregistré ce soir une très bonne performance de Bouchard, ce qui est encourageant pour les prochaines rencontres.

L'impression de l'auteur de l'article qui vous l'aurez compris s'est ennuyé ce soir à Pôle-Sud est que l'on a peut être assisté à une rencontre plus déséquilibrée encore qu'il n'y parait, et ceci n'était pas arrivé depuis les années ou Grenoble disputait le titre, avec cette impression de machine gagnant pas toujours avec la manière mais disposant d'une marge à chaque rencontre à domicile. Cependant, les deux claques prises face à Briançon viennent relativiser cette conclusion et avouons que le potentiel réel de Grenoble cette saison est encore largement à préciser et même intrigue quelque peu, ce qui est sans doute le meilleur enseignement à retirer de la soirée et donne envie d'y retourner dès samedi pour y voir plus clair!
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
red a écritle 21/09/2011 à 13:51  
Pour avoir bienr regardé le jeu de Villard, je pense que le problème vient avant tout de la défense qui est trop laxiste !!! Vitton Mea met en danger la première ligne par des relances et des marquages à revoir. Sedlak manque de rythme, tout comme N.Favarin. Simonneau et S.Guillot Diat font avec leur moyen. Canzanello au dessus du lot mais il ne peut pas tout faire... Farruggia sauve la baraque derrière mais il y a encore trop d'erreurs individuelles pour que Villard gagne. L'attaque manque d'automatisme et le power play reste à travailler... Le nonmbre de hors jeu totalement débiles a été aussi assez impressionnant ! A ce niveau, c'est juste interdit ! Bref, une rencontre à oublier avec l'obligation de se remettre sérieusement au travail pour entamer le championnat à Dijon et ne pas prendre une correction comme c'est souvent le cas à Trimolet...
snake a écritle 21/09/2011 à 10:58  
Je crois pas que l'on parle ici d'agressivité, charges dangereuses, mais d'un minimum d'intensité. C'est vrai que les matchs d'entraînement c'est bien sympa, mais c'est pas à 11 euros non plus...perso n'étant pas abonné et pas supporter, je vais y aller que lorsqu'il y aura des affiches car je me suis aussi franchement ennuyé hier...
sev38 a écritle 21/09/2011 à 09:50  
"qu'ils vont monter" désolé pour l'erreur
sev38 a écritle 21/09/2011 à 09:49  
je suis pas totalement d'accord avec l'intégralité de l'article, on a vu ce que donne un jeu 200% agressif à courir partout pour rien à Briançon, les joueurs ont respecté plus au moins les consignes données, jeu moins agressif et des buts...certes bcp de grattage de palet, perdu après .. mais on peut espérer qu'ils vous montaient en intensité contre strasbourg. Ronan Quemener m'a rassuré un peu car ces matchs amicaux étaient désastreux..
Sportivement
pantang a écritle 21/09/2011 à 02:00  
je me suis vraiment ennuyé à pôle-sud ce soir, oui un entrainement. Vu le peu de rencontres qu'ils ont, si en plus ils s'économisent...après, en coller 8 à Villard c'était pas l'objectif non plus...oui c'est vrai mitigé...
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...