Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - KHL - Kontinental Hockey League
KHL : Deux mois de lutte acharnée
 
Après deux mois de championnat, la KHL a fait sa trêve automnale comme tous les championnats d'Europe. Qu'en est-il de la meilleure ligue d'Europe après ces deux mois ?
 
Média Sports Loisirs, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 10/11/2013 à 11:07
Conférence Occidentale : A l'Ouest rien de nouveau


C'est la pérénité qui caractérise une fois encore la conférence occidentale de la KHL. En effet, on retrouve en leader l'éternel favori, le SKA Saint-Pétersbourg. Une fois encore, le club de la capitale des Tsars s'offre une fiche impressionnante, en 25 matchs il totalise 16 victoires, 3 de plus en temps supplémentaire, 2 défaites en prolongation et 4 défaites nettes.
Les hommes de Jalonen ont marqué 96 buts et pointent à la meilleure place dans ce domaine, ils en ont encaissé 50. Cette année encore, le SKA reste très difficile à manoeuvrer, son équipe est rutilante et impressionnante. Après un début de saison où le club semblait intouchable avec de très larges succès, St-Pete' a réduit l'allure et est devenu moins monstrueux, plus accessible. Côté snipers, ce sont Roman Cervenka, Ilya Kovaltchuk et Viktor Tikhonov qui mènent la danse. Autre stat impressionnante, Maksim Chudinov, après 23 matchs, obtient un total de +23 ! Les Pétersbourgeois devraient continuer à truster la première place mais ils devront se méfier de leurs rivaux, notamment du champion en titre, loin d'être décroché !
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Deux mois de lutte acharnée
KHL
Le SKA et le Dynamo mène la danse à l'Ouest

En effet, deuxième constante à l'Ouest, le Dynamo Moscou occupe la seconde place avec 6 longueurs de retard sur le SKA mais un match en moins. L'orchestre de Znarok continue de jouer une bien belle musique cette année et, avec 16 victoires pour 6 défaites, les Bleus et Blancs peuvent rêver de la passe de trois. Menés par l'intenable Komarov mais aussi le diabolique Karsums, le rapide Pestushko et l'inévitable Karpov, ils s'accrochent et restent encore une fois la référence absolue en matière défensive avec l'une des meilleures de la ligue.
Derrière ce puissant et habituel tandem de leaders, le Dinamo Riga s'accroche à la troisième place. Les Lettons, qui ont réalisé deux excellents premiers mois de compétition, sont très détachés de leurs poursuivants, avec 8 points d'avance sur la quatrième place. Le Dinamo se caractérise par une solidité défensive à toute épreuve et se classe premier dans ce secteur de jeu, avec 44 buts encaissés en 23 parties. L'inoxydable Ozolins continue de mener à la baguette la brigade défensive et, devant la cage, Tellqvist fait le métier. Pour l'instant, les Lettons semblent suivre de loin le rythme des leaders et espèrent ne pas flancher.
Ensuite vient la meute de poursuivants, en effet de la quatrième à la septième place toutes les équipes ont le même nombre de points. Même si le CSKA totalise deux matchs d'avance et un pour le Medveščak. Le milieu de tableau se tient dans un mouchoir de poche. Donetsk, l'armée rouge, le Spartak et Zagreb ont tous 37 points. Jamais une telle égalité n'a eu lieu dans le championnat KHL. Le moindre point perdu fait dégringoler une équipe de plusieurs places. 
Après ce groupe très serré viennent des équipes qui ne sont pas loin et restent également à l'embuscade, c'est le cas du Lev Prague, campé à la huitième place, qui n'a que deux longueurs de retard. L'Atlant est un peu plus loin mais réalise une spectaculaire remontée, avec le très rugueux Artyukhin qui totalise déjà 117 minutes de pénalités. Le Severstal, le Lokomotiv et le Vityaz sont plus en retard mais pas encore décrochés. Ils doivent très vite se ressaisir pour continuer d'espérer.
Pour Minsk et Bratislava, l'affaire est plus compliquée et, avec respectivement 11 et 12 points de retard sur la huitième place, la partie semble beaucoup plus difficile pour espérer un retour.
A l'Ouest donc, toujours les deux mêmes équipes en grande forme mais, derrière, la lutte est ouverte et seul Riga est provisoirement à l'abri de la bataille de chiffonniers pour le moindre point au milieu du classement.




Conférence Orientale : Le bal des Panthères


A l'Est, ce sont également deux clubs qui se détachent du reste. S'il n'est pas surprenant de retrouver au sommet de la conférence l'Ak Bars Kazan, habitué aux honneurs, le second est moins attendu.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Deux mois de lutte acharnée
hcbarys.kz
Kazan et Astana font la course en tête de l'Est
Les Tatars réalisent, une fois de plus, un début de saison sur les chapeaux de roues, avec 14 victoires et 5 en temps supplémentaires, ils s'affirment, cette année encore, comme l'une des places fortes de la KHL. Une des principales forces de Kazan, c'est son gardien Konstantin Barulin, qui est une référence en la matière et qui lutte pour une place avec la Sbornaya à Sotchi. La révélation du début de saison dans les rangs verts c'est également le défenseur Shaun Heshka qui débarque de Pori et qui compte déjà 16 points.
L'Ak Bars occupe la première place pour un petit point et a, de plus, un match d'avance. En effet, c'est la panthère des steppes kazakhes qui continue de maintenir une pression intenable sur la panthère des neiges tatares. Le Barys occupe une bonne deuxième place avec 16 victoires et deux autres aux tirs au buts. Astana conserve les mêmes recettes et une équipe très similaire d'année en année, et la mayonnaise kazakhe a fini par monter très haut, de plus en plus haut. Bochenski  est toujours la clé de voûte de l'équipe mais Dawes, Zhaylauov et Boyes n'ont également pas donné leur crosse au chat cette saison. Ahonen fait sa place devant le filet mais la plus grande force du Barys c'est son mental, le club kazakh renverse souvent les situations les plus difficiles pour gagner (presque) toujours à la fin.
Un peu plus loin, se tiennent deux favoris qu'on a l'habitude de retrouver vers les sommets. Tout d'abord, le Metallurg Magnitogorsk qui truste toutes les statistiques avec un effectif hors norme. Les trois meilleurs compteurs de la Ligue sont tous des joueurs de MMK, Danis Zaripov qui retrouve une seconde jeunesse dans l'Ural, bien sûr Mozyakin toujours impressionnant (les deux compères ayant le même nombre de points : 36 !) et le Tchèque Jan Kovar. Magnitka peut se vanter d'avoir également le meilleur défenseur de la KHL en la personne de Chris Lee qui a déjà 21 points à son actif ! Koshetshkin continue son festival d'arrêts devant la cage uralienne et espère le poste de troisième gardien aux JO. Le Metallurg est donc bien impressionnant mais il peine parfois à remporter des rencontres clés, nul doute que cette équipe risque tout de même d'aller très loin cette année.
Le Salavat Yulaev complète le quatuor, les Bashkirs, après une saison 2013 difficile, semblent avoir retrouver leur meilleur niveau. Même si le système du yo-yo leur coûte une meilleure place, en effet les longues séries de succès précèdent les séries de revers et ainsi de suite. La réussite d'Oufa est toujours due à ses bons éléments mais un nouveau joueur vient également donner de la profondeur aux verts.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - KHL : Deux mois de lutte acharnée
KHL
Admiral et Medveščak, les 2 nouveaux vont bien merci !
Le gardien rookie, Alekseï Vasilievsky, est un monstre en devenir. Il réalise une excellente première saison et a obtenu logiquement le poste du titulaire.
Petite surprise ensuite de retrouver, à la cinquième place et proche des sommets, le Sibir qui est en pleine forme grâce notamment à son portier finlandais Mikko Koskinen.
Puis viennent trois équipes très agréables à voir jouer, pour terminer les huit premières places. Tout d'abord, l'Avtomobilist Ekaterinbourg qui, après un début de saison compliqué, a réussi à démarrer et vient de boucler sept victoires consécutives avant la trêve, grâce à ses gardiens d'excellentes factures (Kovar-Lobanov).
Le Torpedo, malgré une excellente équipe, déçoit un peu de son classement actuel mais reste très difficile à manoeuvrer et aligne un jeu très agréable.
Enfin, le nouveau venu de Vladivostok tient solidement la huitième place et peut se vanter d'une première saison en forme tout comme son homologue croate. L'Admiral vise les play off et pourrait bien y arriver dès sa première tentative.
Le Traktor, vice-champion en titre, revient au mieux après un début de saison catastrophique, il tente de raccrocher les wagons mais la lutte sera dure.
Derrière, le Yugra, qui avait démarré pied au plancher, s'est par la suite écroulé et peine à sortir de l'ornière, puis vient le cas moultement débattu de l'Avangard. Après un infernal début de championnat, Omsk va mieux mais reste fragile. La sortie du tunnel reste très loin et il faudra vraiment accélérer pour sortir de cette situation morose.
Le Neftekhimik, qui lui colle au train, est également en grande difficulté, le limogeage de Krikunov juste avant la trêve sera-t-il suffisant pour redresser les Pétrochimistes ?
Tout en bas, l'Amur et Novokuznetsk semblent d'ores et déjà condamnés. A moins d'un miracle, ces deux équipes peineront à défendre leurs chances en play off.
La conférence orientale reste ouverte et de nouvelles équipes, agréables et intéressantes, pointent leur nez et remettent en cause le bal des privilégiés.
 



Retrouvez tous les résultats de la sixième saison KHL sur notre calendrier


 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...