Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - KHL - Kontinental Hockey League
KHL : L'organisation de la saison 2019-20
 
Le conseil d'administration de la ligue KHL s'est déjà mis d'accord sur la structure et le déroulement de la nouvelle saison.
 
Média Sports Loisirs, Hockey Hebdo Lev Helenius le 30/05/2019 à 11:01
Tout commence par la mise en place d'un calendrier provisoire. Pas de grand changement mise à part que la saison régulière sera plus longue de 5 jours passant à 155 jours. Le nombre de matchs prévus en saison régulière sera bien de 62 rencontres. Enfin, la saison se clôturera 7 jours avant le début des préparatifs pour le championnat du monde qui se déroulement en Suisse.

Renforcement des contrôles

Le comité note qui il existe des problèmes communs à certains clubs. Le Spartak, le SKA, le Jokerit, le Sibir et le Torpedo, suivis de Traktor et d'Ak Bars  ont été dans ce viseur. Ces contrôles vont continuer auprès d'autres clubs, le HC Sotchi, du CSKA et du Dynamo Moscou... D'autant plus les problèmes financiers que traverse la KHL. La KHL élabore actuellement un certain nombre de recommandations générales sur les problèmes communs auxquels sont confrontés les clubs. Ces recommandations qui sont en réalité des exigences devront être intégrées dans les activités à mener.

Le prêt des joueurs

Il semble que cette saison fût le théâtre de magouille dans la pratique et l'interprétation des prêts de joueurs. Un groupe de travail se penche sur le problème pour identifier des prêts cachés donc interdits soit des prêts autorisés dans un cadre. Cette découverte a été mise au grand jour à la suite des contrôles et font parti d'un problème commun à certains clubs comme indiqué précédemment. Un groupe de travail doit être créé pour réglementer les contrats de prêt pour les joueurs de hockey (définis comme des échanges temporaires dans lesquels le club «parent» conserve les droits du joueur). Tout doit être défini et la conclusion de ce rapport doit être remis en octobre prochain. Voilà bien un problème que certains se seraient bien passés de gérer en plus de la menace financière qui plane au dessus de la ligue. D'une certaine manière, il faut bien mettre de l'ordre si cela est nécessaire.

Les garanties financières

Comme tous les clubs, et nous connaissons le sujet également chez nous en Ligue Magnus, de la division 1 à la division 3, ils se doivent de montrer des garanties financières pour participer dans la ligue KHL. Rappelons que le Lada n'avait pas pu continuer à participer à ce championnat et pour ces mêmes raison évolue aujourd'hui dans la ligue inférieur (voir notre article sur le Lada). Néanmoins, cela a été plus complexe pour Dinamo Riga qui avait demandé une prolongation pour présenter son dossier financier. En effet, les partenaires de ces clubs liés à des questions techniques dû à des détails sur des lois internationales ont fait qu'il était nécessaire d'avoir plus de temps.  Le Slovan a annoncé lui qu'ils ne participeraient plus à la KHL faute de moyen financier, lire notre article.

Les performances des franchises

On ne doute pas que la KHL se veut être un championnat compétitif mais surtout de haut niveau. C'est pour cette raison que les performances des franchises sont analysées permettant un jugement sur les exigences de la ligue. Bien entendu, cela n'a pas pour objectif de sanction. Il est donc apparu que le Dinamo Riga a connu la plus grande progression qui est monté de 7 places par rapport à la saison précédente. Difficile de ne pas le noter et de le valoriser. Le comité ne s'est pas arrêté sur la formidable performance du Dinamo Riga. Elle s'est également arrêté à Helsinki, chez le finlandais Jokerit qui continue sa progression, dépassant le SKA et le CSKA en terme de progression. Le comité aura donc salué le Jokerit. A l'inverse Sibir (moins 6 places) et Sotchi (moins 5 places) réalisent des contres performances. Informations communiquées par le communiqué de presse officiel de la KHL, la synthèse complète sera rendue lors de la réunion des directeurs des clubs qui se tiendra le 28 mai.

Nombres d'équipes

Pas de changement, la KHL restera bien à 25 équipes. Mais, la question a été posée. Fallait-il conserver les équipes au bord du précipice dans le championnat ? La réponse s'est résolu autour d'un aspect pratique. Cela aurait chamboulé l'organisation des divisions. Selon le conseil d’administration, cette décision aurait été mauvaise pour le développement sur le long terme et cela aurait apporté un impact négatif.  Mais attention, cette même question pourrait très être reformulée sachant qu'il y a une réelle volonté d'élargir la ligue vers l'est et vers l'ouest. Nous en reparlerons plus tard. Cela constitue un autre sujet. A suivre …

Et la grande question du plafond salarial ???

Grande question que celle-ci. Cette question est importante car l'objectif, en dehors d'une réalité économique, est de lisser un peu plus le championnat. C'est à dire qu'il y a une volonté de la part du conseil d'administration d'améliorer l'égalité entre les clubs. Il est vrai que les écarts de budgets peuvent être conséquent.  Le communiqué officiel de presse de la KHL nous apprend qu'il y aurait déjà eu de progrès avec une diminution de l'ordre de 15% entre les cinq premiers et les cinq derniers. Une tendance et un souhait que ce pourcentage soit plus important pour la saison à venir.
« Il y aura un plafond salarial dur ! Au sein des groupes de travail, nous avons examiné une proposition de plafonnement à 600 millions de roubles (environ 9,25 millions de dollars américains) et deux «signatures de renom». En fin de compte, nous avons toutefois opté pour un budget total de 900 millions de roubles (près de 14 millions de dollars) »  à conclu Chernyshenko.
Enfin, il est intéressant et important de signalé que les jeunes, les moins de 21 ans, ne font pas être soumis à la réglementation du plafond salarial. Est-ce un moyen de pousser les clubs à intégrer plus de jeunes dans le circuit et approfondir le plus rapidement possible leur formation ? On peut supposer que oui mais nous ne détenons pas la réponse à cette question.
En parallèle, la chasse aux retards des règlements de salaire continue et semble se durcir pour les mois prochains. Un problème qui touchait onze clubs tout de même. On peut donc parler que presque 50% des clubs étaient dans cette situation. Et pourtant, le montant total des sommes dues par les clubs de la KHL a diminué de 25% par rapport à la période équivalente de la saison dernière.  On comprend mieux pourquoi la KHL souhaite mettre de l'ordre rapidement sur ce sujet bien que l'on sait qu'il y a aussi le problème de la valeur du rouble par rapport au dollar dans l'équation.
 
 
© 2019 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Gondra a écritle 15/06/2019 à 10:21  
24 équipes, plutôt, non ?
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...