trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - KHL - Kontinental Hockey League
La 8ème saison de la KHL
 
La KHL ouvre ses portes ce lundi 24 août pour une 8ème saison
 
Média Sports Loisirs, Hockey Hebdo Philippe Rouinssard le 24/08/2015 à 12:15
Le grand jour est presque arrivé pour la meilleure ligue d'Europe. La 8ème saison de la KHL démarre ce lundi 24 août. Une date estivale très tôt en raison de l'augmentation des matchs (60 par équipe) et de l'échéance importante pour le hockey russe : le championnat du monde 2016 à Moscou & Saint-Pétersbourg qui se tient en mai.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - La 8ème saison de la KHL
Pour l'occasion donc la ligue a avancé la date de sa reprise et respectera les pauses internationales pour permettre à la Sbornaya de se préparer aux mondiaux. Comme chaque année, le premier match offre au vainqueur la coupe d'ouverture. Cette saison, petit changement, ce match n'est plus un remake de la finale passée, mais un affrontement entre le vainqueur de la coupe Gagarin et le vainqueur de la saison régulière. Le SKA Saint-Pétersbourg affrontera donc le CSKA Moscou pour un match des champions le jour de la reprise.
La KHL de Chernyshenko se lance donc dans son huitième exercice, 28 clubs de 7 pays différents s'affronteront pour espérer se qualifier pour les playoffs pour seize d'entre eux et remporter le trophée suprême, la Coupe Gagarin pour le meilleur de tous.

Un club ne fera pas partie de l'aventure 2015-2016 pourtant, l'Atlant Mytishtshi a dû jeter l'éponge sans financements, mais aussi en ayant soldé toutes ses dettes. Le club de la banlieue espère faire un retour prochainement en KHL, comme son remplaçant l'a fait. Le Spartak Moscou revient en effet au jeu après une année blanche à chercher des sponsors et honorer ses engagements financiers. Le retour de ce grand club historique est une bonne nouvelle pour le hockey russe.

Juste avant cette reprise, tentons de faire un rapide tour d'horizon des forces en présence :


Conférence occidentale :

Im Westen nichts Neues ("A l'Ouest rien de nouveau") écrivait, en 1929, Erich Maria Remarque. Dans le hockey russe, il semble que cette phrase convienne parfaitement  presque 90 années plus tard. Les forces vives de l'Occident sont toujours les mêmes depuis la saison dernière.

Le CSKA Moscou de Radulov et Da Costa semble encore plus impressionnant que la saison dernière, il a renforcé son arrière-garde qui lui faisait défaut et semble commettre moins de pénalités stupides. Les arrivées sont intéressantes, alors que le reste de l'ossature, qui avait permis au club de se hisser en finale de conférence, est resté identique.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - La 8ème saison de la KHL

Le SKA Saint-Pétersbourg d'Ilya Kovaltchuk sera lui aussi aux avant-postes. Le club de Gazprom, champion en titre, a perdu des joueurs importants (Panarin, Tikhonov, Thoresen...) mais il est parvenu à compenser avec des arrivées très intéressantes, l'exceptionnel Jarno Koskiranta par exemple. Le SKA va tenter la passe de deux cette année.

Derrière, on retrouve les gros cadors habituels, le Dynamo Moscou qui n'a pratiquement pas changé. Vitolins mène l'équipe sur les mêmes bases qui ont apporté aux policiers deux coupes Gagarin consécutives. Le jeu reste hermétique en défense et le rétablissement complet d'Eryomenko semble être une assurance tous risques. Offensivement, c'est polyvalent mais l'arrivée d'Ansel Galimov apporte de la jeunesse et de la vitesse. Le jeune Tarasov, qui débarque de AHL avec un solide CV, devrait aussi permettre au Dynamo de tourner.
Les Jokerit Helsinki qui, eux aussi, se sont construits sur la durée en préservant une bonne partie de leur effectif et leur tacticien finlandais Westerlund. Côté des bonnes arrivées,  notons le prodige norvégien Mathis Olimb ou le Canadien Kozun.
Le Lokomotiv Iaroslavl, toujours performant et tourné vers les jeunes, devrait lui aussi se classer dans la partie haute du tableau. Les arrivées de Jonas Enlund, Denis Mosalyov et le retour de Khlopotov vont diversifier l'offensive. Le Loko a également engagé Patrick Hursley, meilleur défenseur de la ligue la saison passée.
En milieu de tableau, on devrait retrouver encore le Torpedo Nijni Novgorod, qui a changé de cadres mais conservé son style de jeu atypique, le Leopard Sotchi bien renforcé pour la prochaine saison.

Derrière, la lutte sera plus serrée, voire acharnée pour valider les dernières places qualificatives. Le Spartak, qui revient à un effectif intéressant et semble convaincant après une pré-saison de qualité. Le Dinamo Riga semble bien plus performant que l'an passé et a complètement rempli son équipe des Lettons, le système qui leur a réussi aux débuts de la KHL est remis à l'honneur. Le Slovan Bratislava a lui aussi engagé les meilleurs Slovaques disponibles en complétant avec des étrangers de qualité et pourrait sans difficulté se tailler une part dans le gâteau occidental. Le Medveščak Zagreb a lui aussi renforcé drastiquement son effectif et sera sans doute un concurrent sérieux à la qualification.
Le Dinamo Minsk a, lui, réduit la voilure, mais peut se montrer difficile à manoeuvrer, surtout dans son arena chauffée à blanc par son excellent public. Pour le Severstal Tcherepovets, la recette des années passées a été de nouveau réutilisée au maximum, elle n'a jamais vraiment fonctionné et il semble improbable qu'elle suffise aujourd'hui. Le Vityaz Podolsk a tenté de recruter pour hausser le niveau. Même si les arrivées de Palola, Musatov, ou Eronen semblent prometteuses, le club a ramé durant la pré-saison et semble encore bien juste.


Conférence orientale :

A l'Est, on a toujours les gros cadors qui sont là, mais la possibilité de créer la surprise semble beaucoup plus aisée pour les clubs du milieu du tableau, comme on l'a vu lors des différentes éditions. Le classement sera sans doute plus serré et plus homogène que son homologue occidental.

L'Avangard Omsk est un des habituels favoris mais il semble, cette année, plus solide encore que les éditions précédentes. Des joueurs emblématiques sont partis, mais l'essentiel est resté. De plus, le club sibérien a su recruter des renforts de qualité pour afficher de solides ambitions. Oufa a su également se réarmer de manière spectaculaire à l'intersaison. Solide, défensivement, puissant à l'offensive, le Salavat Yulaev devrait s'imposer comme une grosse puissance orientale.
Kazan, finaliste de la dernière saison, repart à la conquête de l'Est. L'équipe de Bilyaletdinov, toujours très axée sur la défensive, a su conserver sa colonne vertébrale et va se montrer très diffcile à jouer. Pourtant, il semble que l'Ak Bars semble moins solide qu'il n'a pu l'être la saison dernière.
Photo hockey KHL - Kontinental Hockey League - KHL - Kontinental Hockey League - La 8ème saison de la KHL

Le quatrième calife de l'Orient, c'est le Metallurg Magnitogorsk, la recette Keenan est toujours à l'oeuvre dans l'Oural. L'équipe est presque la même que celle qui a remporté la Coupe Gagarin en 2014 et a de solides atouts. Les arrivées de Wolski et Filippi parviendront-elles à compenser le départ de Yakutsenya et Stapleton. La pré-saison a été mitigée, mais cela n'est pas forcément un signe d'inquiétude.

Derrière ces quatre costauds, on retrouvera sans doute le Barys Astana, concentré sur un gros noyau dur de joueurs kazakhs et avec ses incontournables snipers nord-américains : Bochenski, Dawes, Boyd. L'arrivée des excellents Saint-Pierre et Kaigorodov devrait permettre de diversifier encore l'attaque. Une chose est sûre, dans leur nouvelle arena magnifique les Kazakhs seront des adversaires plus que coriaces.
L'Avtomobilist Ekaterinbourg devrait aussi se faufiler en milieu de tableau, avec son équipe dynamique, courageuse et équilibrée. Le club de l'Oural peut toujours compter sur Jakub Kovar, l'un des meilleurs gardiens de la ligue. Tchelyabinsk devrait lui aussi se glisser sans trop de soucis dans les playoffs. Renforcé durant l'intersaison, le Traktor aligne une équipe intéressante et nourrit des ambitions légitimes.

La lutte pour les dernières places orientales s'annonce également rude. Le Lada Togliatti a su conserver ses bons éléments tout en renforçant les secteurs qui péchaient. Le club de la Volga peut s'annoncer comme un concurrent légitime en vue des séries. L'autre équipe bien en vue serait Vladivostok, l'Admiral a échoué tout près des playoffs l'an passé et il espère bien corriger cet état de fait. L'équipe du Primorié mise sur les jeunes, mais certains gros joueurs étrangers peuvent lui permettre de se hisser dans les huit. L'autre équipe de l'Extrême-Orient, l'Amur Khabarovsk, sera à la lutte pour un fauteuil en playoffs. Les Tigres se sont renforcés dans tous les secteurs et espèrent renouer avec les séries.
Le Neftekhimik de Krikunov peut également jouer les trouble-fêtes en milieu de tableau. Nijnekamsk s'appuie sur des talents offensifs et un duo de solides gardiens. Sera-ce suffisant pour rejoindre les playoffs ? Khanty-Mansiysk a fait du ménage dans son équipe dans l'intersaison. Les recrues sont plutôt intéressantes, à l'image de Panov ou Pervushin, si la mayonnaise prend, le Yugra pourrait accrocher un siège en playoffs. Pour finir, le Metallurg Novokuznetsk, toujours la plus grande équipe formatrice de Russie, repart au charbon. L'effectif semble plus correct que l'an passé, mais la pré-saison dantesque ne laisse rien augurer de bon pour les Métallurgistes.


La meilleure ligue d'Europe aux accents russes reprend donc ses droits et Hockey Hebdo vous proposera (comme depuis 7 ans) un suivi complet de cette ligue. Alors rendez-vous lundi 24 août à 18h30 (heure française) du côté de Saint-Pétersbourg.




Retrouvez toute l'intégralité du calendrier de la saison 2015-2016 de la KHL ici
 
 
© 2022 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...